les forums de Grospixels
 
Bienvenue sur le forum de Grospixels : [ S'Enregistrer ]
Déjà inscrit ? [ Connexion ]
 
retour sur le site
rechercher
Index du Forum » » Hors-sujet » » Vos critiques ciné : fantastique - horreur - SF
4344 messages • page
1 ... 212213214215216217218
Auteur Vos critiques ciné : fantastique - horreur - SF
IsKor
Camarade grospixelien


Joue à Deus Ex Mankind Divided / World of Warships

Inscrit : Mar 28, 2002
Messages : 12955
De : Vallauris, 06.

Hors ligne
Posté le: 2017-09-28 11:40
J'ai beaucoup aimé marche ou crève également

Sinon, hier soir j'ai pu voir "What happened to Monday", dont le titre a été "traduit" en "Seven sisters chez nous".

J'ai passé un bon moment, mais ça ne restera pas dans les mémoires, parce que j'ai vu arriver l'intrigue d'assez loin (bien que je fus surpris d'un twist).
Reste que l'idée de base est bonne, le film part assez vite (j'avais peur d'un début très longuet) et on adhère plutôt bien au postulat de départ

Prochaine étape, montrer Interstellar à mon grand de 9 ans

gregoire01
Pixel monstrueux


Inscrit : Oct 23, 2005
Messages : 4985

Hors ligne
Posté le: 2017-09-28 11:48
Citation :
Prochaine étape, montrer Interstellar à mon grand de 9 ans


Je vient de le découvrir il y a quelque jour

Très bon film, mais c'est pas un peu complexe pour son age ? Il risque d'y avoir plusieurs élément ou thématique qui lui échapperait ?


IsKor
Camarade grospixelien


Joue à Deus Ex Mankind Divided / World of Warships

Inscrit : Mar 28, 2002
Messages : 12955
De : Vallauris, 06.

Hors ligne
Posté le: 2017-09-28 15:19
Mon fils a un cerveau qui mouline très vite, et il peut se révéler en avance sur son âge si le sujet lui plaît. Je l'ai déjà prévenu qu'il va falloir qu'il s'accroche, que le film était super long.. Mais ça a pas l'air de le dissuader.
On verra bien

Shenron
Pixel visible depuis la Lune

19
0028032

Joue à Etrian Odyssey V

Inscrit : Jan 17, 2008
Messages : 8798
De : Melun

Hors ligne
Posté le: 2017-09-28 20:44
Montre-lui plutôt Gunbuster
_________________

Image
Ils sont tous méchants (sauf Sega, qui est juste con).


  Voir le site web de Shenron
Kollembole
Pixel monstrueux


Joue à Child of Light

Inscrit : Feb 05, 2014
Messages : 2325
De : En Anjou

Hors ligne
Posté le: 2017-09-28 21:58
Citation :
Le 2017-09-28 20:44, Shenron a écrit :

Montre-lui plutôt Gunbuster


Les deux ? ( Mieux ...Y ajouter les Maïtres du Temps. )




_________________

Image


Manuel
Pixel monstrueux


Inscrit : Jan 02, 2003
Messages : 3339
De : Grenoble

Hors ligne
Posté le: 2017-09-29 02:49
Citation :
Le 2017-09-27 00:19, Manuel a écrit :

3e et dernier court-métrage précédent Blade Runner 2049, histoire de se mettre dans l'ambiance pour la semaine prochaine.

Réalisé par Shinichirô Watanabe (Cow-Boy Bebop).



C'est sûrement le plus intéressant visuellement et au niveau des éléments narratifs disséminés.


edité (ce coup-ci c'est sur la chaîne officielle Warner)

  Voir le site web de Manuel
Simbabbad
Pixel visible depuis la Lune

96
0000456

Inscrit : Feb 28, 2006
Messages : 9415
De : Paris

Hors ligne
Posté le: 2017-09-30 14:00
Je suis plutôt un Lovecraft boy et j'ai donc toujours boudé Stephen King que, je l'avoue, j'ai pris un peu de haut, mais ÇA m'a toujours intrigué, je suis donc allé voir le film.
J'ai adoré, et ça m'a confirmé que la force de King, c'était la profondeur humaine du cadre et des personnages, évidemment totalement absente de l'œuvre de Lovecraft. Le film a bien retranscris l'idée que ÇA était une abstraction, comme la prolongation du mal commis par les hommes et de la douleur que le mal en question cause chez ses victimes, et du coup, le film m'a beaucoup rappelé Twin Peaks et Fire Walk with Me en particulier dans son ambigüité psychologique/surnaturel (au passage, je me régale avec la saison 3 de Twin Peaks).

Je trouve que le maquillage du clown est du pur génie et que son jeu est parfait. Avant de voir le film, j'ai regardé la seconde partie du film avec Tim Curry à la TV, et qu'il s'agisse de son maquillage ou du jeu de Curry, je préfère nettement le film.
Après, on sent les coupes dues au temps (des personnages pas assez approfondis, du coup) et au budget (des scènes aux effets pas aussi parfaits que ça aurait dû) mais c'est un très bon film, qui va au-delà de l'horreur.

En tout cas, d'accord avec Shenron, le personnage féminin est incroyable, elle crève l'écran. Le guide narratif est Bill, mais on ressent que c'est elle l'héroïne.
_________________

Le Blog de Batbad (jeu vidéo, cinéma...) - Profil Steam


  Voir le site web de Simbabbad
Shenron
Pixel visible depuis la Lune

19
0028032

Joue à Etrian Odyssey V

Inscrit : Jan 17, 2008
Messages : 8798
De : Melun

Hors ligne
Posté le: 2017-10-01 15:00
C'est intéressant de lire l'avis de quelqu'un qui n'a pas lu le livre, car dans mon entourage tout le monde l'a lu. J'ai trouvé qu'on ne ressentait justement pas assez dans le film l'emprise de Ça sur Derry, mais apparemment c'est juste que c'est moins marqué que dans le roman.

Citation :
En tout cas, d'accord avec Shenron, le personnage féminin est incroyable, elle crève l'écran. Le guide narratif est Bill, mais on ressent que c'est elle l'héroïne.


Son rôle a vraiment été modifié par rapport au livre, dans lequel c'est clairement Bill le leader du groupe. Mais quelque part ce changement est logique, car les filles sont plus mûres que les mecs à cet âge. En plus Bev est dans une situation particulière, car les autres gamins sont en sécurité quand ils rentrent chez eux (au moins physiquement), alors que Bev est tout autant en danger chez elle. Je trouve normal qu'elle soit d'autant plus volontaire pour en finir avec Ça.

J'ai regardé (d'un oeil) le téléfilm la semaine dernière, et j'ai revu mon opinion à la hausse : le casting des gamins est pas mal, et si quasiment toutes les scènes avec les adultes font un peu cheap, leur casting est plutôt bon également, car ils font vraiment quadras normaux (sauf Bill, qui a vraiment trop peu de charisme, ça m'horripile vraiment). Surtout, les apparitions de Ça ont un côté décalé, presque éthéré, qu'on ne retrouve pas dans le film, et je le regrette un peu, car le film est mois "malaisant" que le téléfilm.

Ceci dit la qualité cinématographique globale est clairement du côté du film, et je suis convaincue qu'une fois la partie avec les adultes tournée (et qu'un petit malin aura fait un montage alterné comme dans le bouquin), la comparaison n'aura plus lieu d'être.

Citation :
J'ai passé un bon moment, mais ça ne restera pas dans les mémoires, parce que j'ai vu arriver l'intrigue d'assez loin (bien que je fus surpris d'un twist).

Moi j'ai été assez surprise au début du déroulement du script, que je trouve assez couillu. Tous les films hollywoodiens ne butent pas les 3/4 de leur casting aussi rapidement ^^. Malgré des petites incohérences, j'ai passé un bon moment, je trouve que le film est un peu plus original que le tout venant du genre.
_________________

Image
Ils sont tous méchants (sauf Sega, qui est juste con).


  Voir le site web de Shenron
Simbabbad
Pixel visible depuis la Lune

96
0000456

Inscrit : Feb 28, 2006
Messages : 9415
De : Paris

Hors ligne
Posté le: 2017-10-01 16:24
Citation :
Le 2017-10-01 15:00, Shenron a écrit :
C'est intéressant de lire l'avis de quelqu'un qui n'a pas lu le livre, car dans mon entourage tout le monde l'a lu. J'ai trouvé qu'on ne ressentait justement pas assez dans le film l'emprise de Ça sur Derry, mais apparemment c'est juste que c'est moins marqué que dans le roman.

A part la scène d'ouverture, Pennywise apparaît en général juste après qu'un gamin ait été traumatisé ou perturbé par les petites terreurs de la ville ou par leurs parents. Du coup, j'ai instinctivement ressenti une ambigüité comme quoi Pennywise était plus une divagation morbide d'adolescents perturbés qu'un réel monstre concret. Surtout que les "mauvais trips" imposés aux enfants sont toujours en relation avec les événements réels qui les contrarient (le portrait de la femme difforme qui est dans le bureau du père qui vient de réprimer son gosse, évidemment le sang et les cheveux qui sortent du lavabo et agressent Beverley qui commence d'avoir ses règles et a peur que son père l'agresse parce qu'elle devient femme, Georgie qui vient en vision à Bill après qu'il se soit fait engueuler par son père parce qu'il s'accroche à l'idée que Georgie est vivant, etc.). D'ailleurs il me semble que les gosses pensent eux-mêmes que le clown est une hallucination, au départ.

Tout ça donne l'impression que soit ce sont les gamins ou la ville qui avec leurs problèmes créent Pennywise, soit que Pennywise se greffe sur des problèmes existants, il y a une vraie force psychologique et le clown semble être un outil pour exprimer ça plutôt qu'une fin en soit.
J'ai cru comprendre dans le livre que les "mauvais trips" sont plus liés aux films d'horreur de l'époque (loup-garou, Dracula, la Créature du Lac Noir), et évidemment le sens n'est donc pas le même, mais King doit corriger ça avec l'écriture pour qu'on sente tout de même une ambigüité psychologique. Dans le film, je trouve que la nature des "mauvais trips" et le montage font passer ça naturellement.

On sent aussi que la ville est comme drainée par le clown (ou que c'est le climat de la ville qui le crée) dans d'autres scènes, comme quand Ben est violemment agressé et que des gens passent en voiture sans réagir (avec le ballon "I LOVE DERRY" qui apparaît à l'arrière et fait passer un message clair), ou au début quand une voisine ne réagit pas puis rentre chez alors qu'un petit bout de chou s'approche trop près d'une bouche d'égout pendant qu'il tombe des cordes. Ça fait bien passer l'idée que la clown est une prolongation du climat de la ville ou que la ville est sous son emprise, je trouve.

Pour le téléfilm, j'ai juste regardé la seconde partie et j'ai trouvé que les adultes jouaient bien, c'est tout ce qui est horreur ou fantastique qui est maladroit à mon avis. J'ai un problème avec le jeu de Curry qui donne le sentiment de cabotiner pour un public (un peu comme Freddy, d'ailleurs) plutôt qu'il s'adresse à ses victimes directement. Dans le film j'ai trouvé ça beaucoup plus réussi, plus intime.
_________________

Le Blog de Batbad (jeu vidéo, cinéma...) - Profil Steam


  Voir le site web de Simbabbad
Shenron
Pixel visible depuis la Lune

19
0028032

Joue à Etrian Odyssey V

Inscrit : Jan 17, 2008
Messages : 8798
De : Melun

Hors ligne
Posté le: 2017-10-01 17:29
Citation :
J'ai cru comprendre dans le livre que les "mauvais trips" sont plus liés aux films d'horreur de l'époque (loup-garou, Dracula, la Créature du Lac Noir), et évidemment le sens n'est donc pas le même, mais King doit corriger ça avec l'écriture pour qu'on sente tout de même une ambigüité psychologique. Dans le film, je trouve que la nature des "mauvais trips" et le montage font passer ça naturellement.

Ça est une personnification de la peur des enfants, et pour les enfants des années 50, c'est normal que leurs peurs viennent des monstres de la Hammer. Une des réussites du film est d'avoir réussi à transposer l'action dans le contexte des années 80. De mémoire, dans le livre, Bev est la seule à avoir une apparition de Ça qui soit aussi personnelle.

Citation :
J'ai un problème avec le jeu de Curry qui donne le sentiment de cabotiner pour un public (un peu comme Freddy, d'ailleurs) plutôt qu'il s'adresse à ses victimes directement.

Ce que j'apprécie dans le jeu de Tim Curry, c'est qu'il reste en permanence d'apparence amicale. Tant qu'il ne se transforme pas, il peut dire les pires horreurs tout en étant à la fois souriant et angoissant. Et puis il ressemble à un vrai clown, alors que celui du film est de base sinon monstrueux, du moins très inquiétant, même quand on n'a pas peur des clowns.
_________________

Image
Ils sont tous méchants (sauf Sega, qui est juste con).


  Voir le site web de Shenron
Simbabbad
Pixel visible depuis la Lune

96
0000456

Inscrit : Feb 28, 2006
Messages : 9415
De : Paris

Hors ligne
Posté le: 2017-10-01 18:38
Citation :
Le 2017-10-01 17:29, Shenron a écrit :
Ça est une personnification de la peur des enfants, et pour les enfants des années 50, c'est normal que leurs peurs viennent des monstres de la Hammer. Une des réussites du film est d'avoir réussi à transposer l'action dans le contexte des années 80. De mémoire, dans le livre, Bev est la seule à avoir une apparition de Ça qui soit aussi personnelle.

Je ne dis pas que ce n'est pas normal que Ça prenne la forme de monstres classiques des années 50 dans le livre, je dis que sont des peurs très génériques. Une force du film récent est que comme les visions ou les peurs des enfants sont soit ancrées dans l'histoire de Derry (la scène dans la bibliothèque, la maison en ruine, les visions de Mike liées au club incendié, la scène avec le projecteur de diapos dans une moindre mesure), soit intimes ou liées à l'environnement proche (les visions de Mike encore, le tableau dans le bureau du père, la peur du clochard lépreux, etc.), l'idée que Ça hante spécifiquement Derry vient naturellement au spectateur (ou en tout cas à moi) même s'il ne connaît pas le livre.

Le film est transposé dans les années 80, mais les peurs des enfants montrées par le film marcheraient aussi bien dans les années 50 ou de nos jours - par contre elles sont liées à Derry ou à l'histoire intime de ses habitants. Je trouve ça très réussi parce que ça ancre Ça localement, intuitivement on est sûr qu'en quittant la ville ils ne le verront plus.

Il y a aussi le fait que la direction des acteurs secondaires est excellente. Sans que qui que ce soit fasse quoi que ce soit d'outré, tout le monde paraît hagard ou inutilement froid, indifférent ou hostile dans cette ville, ça crée un sentiment de malaise diffus, une forme de claustrophobie, d'étouffement, qui tranche nettement d'avec le cadre de petite ville apparemment idyllique, lumineuse, etc.

Après, je ne dis pas que King a eu tort d'utiliser des monstres des années 50, ça n'aurait pas de sens, je dis juste que le film parvient à faire passer des sentiments difficiles à faire passer dans un long métrage de façon assez subtile. J'ai lu le tout début du livre sur Internet par curiosité (jusqu'au bouclage du procès du meurtre du jeune homosexuel) et ça m'a beaucoup impressionné, King donne énormément d'éléments pour la moindre scène et c'est très prenant. Mais en même temps, je pense que presque n'importe quel livre bat n'importe quel film.

Pour ce qui est du clown, moi j'aime bien son côté inquiétant un peu décalé. Il n'est pas réellement monstrueux et on comprends que Georgie ne se méfie pas, mais on sens clairement qu'il y a quelque chose d'anormal, et ça fonctionne pour ce qu'il est. Je trouve aussi génial le fait qu'on sent dans son style vestimentaire qu'il a traversé des époques reculées et successives. Au contraire, le maquillage de Curry ne marche pas du tout sur moi, il fait retomber la tension dans mon cas.
_________________

Le Blog de Batbad (jeu vidéo, cinéma...) - Profil Steam


  Voir le site web de Simbabbad
Shenron
Pixel visible depuis la Lune

19
0028032

Joue à Etrian Odyssey V

Inscrit : Jan 17, 2008
Messages : 8798
De : Melun

Hors ligne
Posté le: 2017-10-01 18:44
Je suis d'accord avec tout ce que tu dis, j'apportais juste une précision pour le non-lecteur que tu es J'apprécie aussi la façon dont les apparitions de Ça ont été réinterprétées dans le film.
_________________

Image
Ils sont tous méchants (sauf Sega, qui est juste con).


  Voir le site web de Shenron
Simbabbad
Pixel visible depuis la Lune

96
0000456

Inscrit : Feb 28, 2006
Messages : 9415
De : Paris

Hors ligne
Posté le: 2017-10-01 19:57
En tout cas un jour ou l'autre je lirai le livre, c'est clair.
_________________

Le Blog de Batbad (jeu vidéo, cinéma...) - Profil Steam


  Voir le site web de Simbabbad
Yoshiki
Gros pixel

112
0000228

Joue à Unchardted Drake's Fortune, Uncharted 2 Among Thieves

Inscrit : Sep 10, 2005
Messages : 1816
De : Ile-de-France

Hors ligne
Posté le: 2017-10-01 20:27
Alors mon avis sur ce remake de Ça.

Je suis forcément pas objectif sur le sujet, Ça est mon Stephen King préféré, et je suis un très gros fan du téléfilm de 1990 qui m'a traumatisé dans ma jeunesse comme beaucoup d'autres personnes.

Fait intéressant, le film Ça sort cette année en 2017, soit 27 après le téléfilm, et Pennywise apparaît aussi tous les 27 ans.

L'apport le plus net de ce remake cinématographique, c'est bien évidemment la réalisation. La mise en scène et la photographie est excellente, c'est incomparable avec le téléfilm, les plans et la lumière sont travaillés, les décors sont très réussis, et l'esthétique général est vraiment un point fort de l'oeuvre.

Par contre, le film est totalement linéaire, et s'axe sur la partie enfant. Ce choix a été guidé par la production, car étant donné le matériel original, il est évidemment impossible d'adapter l'intégralité de Ça en un seul long-métrage (sauf en faire un film de 4h), et le succès du film était loin d'être assuré (même si quand on voit le budget de 35 millions du film, c'était largement jouable), la production a choisit d'adapter que la partie enfance. C'est un choix rationnel mais de mon point de vue, c'est l'essence même de l'oeuvre de Stephen King, les va et vient dans le temps de son roman est au coeur de sa narration, et c'est difficile de dissocier les 2 époques de l'histoire, ils forment une unique ligne temporelle entremêlée.

Passé cette écueil, ça reste un très bon film, porté par son jeune casting qui rappelle la bande de copains des Goonies ou de Stand by me (encore un King tiens). Comme l'ont noté Simbabbad et Shenron, la fille qui joue Bev se détache du lot, et on est impatient de la revoir au cinéma. Par contre les membres du club des Ratés ne sont pas traités sur pied d'égalité, Stanley Uris et Mike Hanlon pâtissent de l'adaptation, et c'est quand même dommage, surtout que Mike est un peu la caution histoire et archive de Pennywise et de la ville de Derry.

Maintenant, le sujet qui fache un peu, Pennywise. Le clown est assez réussi, et ses apparitions sont assez tendues, mais globalement, je n'ai pas eu peur. Il est traité comme un bogeyman classique, et son entrée en scène à base de jump scare reste assez superficielle à mon goût. En comparaison, je préfère nettement la version de Tim Curry, avec son maquillage kitsch mais finalement assez réaliste (il ressemble à un vrai clown de cirque, alors que Bill Skarsgard est un créature tiré d'un film fantastique). Et surtout, dans le film, le clown est vraiment personnifié, il dialogue énormément avec le club des Ratés, c'est ses confrontations dialoguées qui instaurent la peur chez les enfants.

Ce que le film perd en terreur pur, le film gagne en ambiance, avec son final très réussi dans les égouts, avec une vision onirique et assez figurée du fameux "Ils flottent tous en bas", la confrontation entre Pennywise et les enfants est une vrai réussite, bien plus que le téléfilm.

Donc pour ma part, je ne sais pas si c'est la nostalgie qui joue, ou si c'est les terreurs enfantines liées à la découverte du téléfilm étant jeune, mais je garde une petite préférence pour l'oeuvre de 1990 avec sa première partie centrée sur les enfants vraiment excellente. Malgré tout, je suis non seulement impatient de voir la suite (qui serait prévue pour 2019), mais j'ai énormément envie de revoir le film, ce qui est plutôt positif pour un film de ce genre.

_________________


Image


  Voir le site web de Yoshiki
nicko
Pixel visible depuis la Lune

43
0004797

Inscrit : Jan 15, 2005
Messages : 6652

Hors ligne
Posté le: 2017-10-01 22:22
Citation :
Le 2017-10-01 19:57, Simbabbad a écrit :

En tout cas un jour ou l'autre je lirai le livre, c'est clair.


C'est pas mon king préféré. C'est un poil trop long et les passages de bagarre entre gamins s'éternisent un peu trop.

Mais sa structure le rends très différent des films, car les passages enfants et adultes s'alternent de chapitre en chapitre ! À mon sens çà le rends infiniment supérieur.

camite
Gros pixel

23
0018186

Joue à DO THE MATH!!

Inscrit : Mar 21, 2003
Messages : 1890
De : Merlanfrit.net

Hors ligne
Posté le: 2017-10-02 09:30
Citation :
Le 2017-09-30 14:00, Simbabbad a écrit :
au passage, je me régale avec la saison 3 de Twin Peaks.


J'espère que tu créeras un topic dédié où on pourra en parler avec plein de balises spoiler, alors. Je l'ai dévorée et adorée mais j'ai l'impression qu'autour de moi ça n'a intéressé absolument personne...
_________________

La tête dans les nuages, il pleut dans mon cœur.


Simbabbad
Pixel visible depuis la Lune

96
0000456

Inscrit : Feb 28, 2006
Messages : 9415
De : Paris

Hors ligne
Posté le: 2017-10-02 12:36
Eh ben pourquoi tu n'en fais pas un topic, toi ?!

Je ne l'ai pas encore finie, je la regarde en streaming, et dès qu'elle sort je la prends en blu-ray. Ça va peut-être paraître dramatique, mais c'est tout simplement la meilleure chose que j'ai jamais vue de ma vie au cinéma ou à la TV, ça détrône ALIEN qui est resté mon film préféré depuis que je suis ado. Après, ça va peut-être changer d'ici à que je la finisse, mais ça m'étonnerait.

C'est quand même un OVNI absolu, déroutant, qui casse énormément de règles de la TV et de la narration filmée sans jamais donner l'impression de ne pas être maîtrisé (au contraire de INLAND EMPIRE, que j'ai personnellement trouvé filmé en roue libre même s'il y a un certain nombre de scènes que j'aime beaucoup dedans). Cette série ose tellement de choses que l'on est incapable de savoir comment ça va tourner, et c'est délicieux de ne pas savoir à quoi s'attendre et de se dire que tout est possible à l'époque de "TV tropes".

Et pourtant, avant de la voir, je craignais que Lynch ne tourne son œuvre de trop.

Il y a un mélange organique de mystère, d'horreur, d'humour et surtout d'émotion qui rappelle clairement la formule de la série d'origine (et du film, que j'ai toujours préféré aux saisons 1 et 2) mais qui va bien au-delà.

Après l'épisode de la bombe atomique, j'ai fait une grosse pause histoire de tout absorber et de m'en remettre.

Il y a aussi le fait que compte tenu du principe, c'est bourré de vieux acteurs, et les vieux acteurs, c'est drôlement bien, le cinéma et la TV devraient en embaucher plus souvent. Par contre, c'est émouvant de se dire que beaucoup d'entre eux sont morts entre le tournage et le visionnage. La scène du gamin renversé avec Harry Dean Stanton est toute simple mais il la rend bouleversante.
_________________

Le Blog de Batbad (jeu vidéo, cinéma...) - Profil Steam


  Voir le site web de Simbabbad
camite
Gros pixel

23
0018186

Joue à DO THE MATH!!

Inscrit : Mar 21, 2003
Messages : 1890
De : Merlanfrit.net

Hors ligne
Posté le: 2017-10-02 14:04
Citation :
Le 2017-10-02 12:36, Simbabbad a écrit :
Eh ben pourquoi tu n'en fais pas un topic, toi ?!

Parce que ça a été un tel coup de poing dans la gueule que je me sentais vraiment en peine de trouver les mots pour décrire tout ça ^^ Ça, et puis le fait que ça peut-être compliqué d'en parler sans trop en dévoiler, sachant que certains ne l'auraient pas vue, ou en seraient à tel ou tel épisode... Mais du coup j'ai suivi un peu les groupes de fans français sur Facebook, YouTube etc. Et c'était grisant de suivre l'enquête méta en temps réel (et ça m'a bien aidé, je n'avais pas vu la série d'origine ni le film depuis trop longtemps et je galérais pour saisir tous les noms, liens entre les persos, références etc. Mais là j'ai envie de tout revoir, j'ai récupéré mes DVD des saisons 1 et 2 et je pense prendre FWWM en version restaurée).

Citation :
C'est quand même un OVNI absolu, déroutant, qui casse énormément de règles de la TV et de la narration filmée sans jamais donner l'impression de ne pas être maîtrisé (au contraire de INLAND EMPIRE, que j'ai personnellement trouvé filmé en roue libre même s'il y a un certain nombre de scènes que j'aime beaucoup dedans). Cette série ose tellement de choses que l'on est incapable de savoir comment ça va tourner, et c'est délicieux de ne pas savoir à quoi s'attendre et de se dire que tout est possible à l'époque de "TV tropes".

Sur ce point, le détournement tourne limite à la formule sur la fin, on a l'impression que Lynch s'est amusé au montage à troller les spectateurs ^^ C'est intéressant parce qu'il me semble que déjà à l'époque de la série d'origine, il y avait cette volonté de casser les figures imposées de la série TV. Quelque part, la saison 3 joue aussi avec ça, tout en ayant conscience qu'on est dans un monde où il y a une bonne dizaine de séries TV estampillées "événement de l'année", avec des tas de networks traditionnels ou non qui se tirent la bourre, des fans prêts à pinailler sur le moindre accessoire oublié dans le décor en élaborant des théories à base de voyage dans le temps et de dimensions parallèles (alors que tout ça n'est qu'un retour aux sources, Twin Peaks a "inventé" (sous-entendu "à la télé") tout cela il y a 27 ans.

Citation :
Après l'épisode de la bombe atomique, j'ai fait une grosse pause histoire de tout absorber et de m'en remettre.

Cet épisode a d'ailleurs été suivi de quinze jours sans nouvel épisode (au lieu d'une semaine, pour cause de fête nationale US le jour de diffusion). Coïncidence ? Je ne pense pas

Citation :
Il y a aussi le fait que compte tenu du principe, c'est bourré de vieux acteurs, et les vieux acteurs, c'est drôlement bien, le cinéma et la TV devraient en embaucher plus souvent. Par contre, c'est émouvant de se dire que beaucoup d'entre eux sont morts entre le tournage et le visionnage. La scène du gamin renversé avec Harry Dean Stanton est toute simple mais il la rend bouleversante.

Oui, il y a clairement une dimension hommage de Lynch à ses fidèles. Comme je disais j'étais un peu perdu au début par rapport à tous les anciens personnages, mais au final ce n'est pas vraiment gênant. Les anciens personnages font sens dans le récit global mais c'est plus leur pouvoir d'évocation qui compte.
_________________

La tête dans les nuages, il pleut dans mon cœur.


IsKor
Camarade grospixelien


Joue à Deus Ex Mankind Divided / World of Warships

Inscrit : Mar 28, 2002
Messages : 12955
De : Vallauris, 06.

Hors ligne
Posté le: 2017-10-02 14:42
Citation :
Le 2017-09-28 11:48, gregoire01 a écrit :

Citation :
Prochaine étape, montrer Interstellar à mon grand de 9 ans


Je vient de le découvrir il y a quelque jour

Très bon film, mais c'est pas un peu complexe pour son age ? Il risque d'y avoir plusieurs élément ou thématique qui lui échapperait ?


Bon ben regardé hier avec mon grand, il s'est régalé. J'ai du l'accrocher un peu lors de la scène finale, mais sinon il a adoré

RainMakeR
Chef de Rubrique Nécrologique
13
1035015

Joue à Pokemon Shuffle, DR3, Evil within 2, Gears 4

Inscrit : Apr 01, 2003
Messages : 22711
De : Toulouse

Hors ligne
Posté le: 2017-10-02 19:09   [ Edité le: 2017-10-02 23:33 ]
Citation :
Le 2017-10-02 09:30, camite a écrit :
Je l'ai dévorée et adorée mais j'ai l'impression qu'autour de moi ça n'a intéressé absolument personne...

J'attend une sortie dvd ou en clair ^^


_________________

Image



Index du Forum » » Hors-sujet » » Vos critiques ciné : fantastique - horreur - SF

4344 messages • page
1 ... 212213214215216217218




Version de base : phpBB (© 2001 The phpBB Group)
Modifié pour www.grospixels.com (© 2011 Grospixels)