Forums de Grospixels
Bienvenue sur le forum de Grospixels : [ S'Enregistrer ]
Déjà inscrit ? [ Connexion ]
 
retour sur le site
rechercher
Index du Forum » » Jeux » » Des aliens et des predators...
267 messages • page
12345678 ... 14
Auteur Des aliens et des predators...
Simbabbad
Pixel planétaire

Score au grosquiz
0000684 pts.

Inscrit : Feb 28, 2006
Messages : 10775

Hors ligne
Posté le: 2006-12-24 13:18
Citation :

Le 2006-12-24 12:51, Thezis a écrit:
Ridley Scott réalisant un bon film par hasard? Ahem... Outre Alien, tu ne peux tout de même pas dire cela de Blade Runner ni de Gladiator. Sans parler de Black Hawk Down et Kingdom of Heaven qui, s'ils ne sont pas de grandes réussites scénaristiques, sont brillants visuellement. Certes, c'estr un auteur trop attaché à la forme (voir The Duellists) mais c'est ce qui fait la force de ses grandes réussites, ce qui crée une ambiance si particulière.

Je n'ai pas dit un bon film, mais un grand film.

Le gars est très doué, bien sûr, mais quand il s'exprime dessus ou qu'il revisite ses films on a le sentiment qu'il a réussi un chef-d'oeuvre sans le savoir.

Je ne voulais pas sous-entendre que ce n'était pas un bon réalisateur, il a beaucoup de talent, mais je crois qu'il fait des choses à l'intuition qu'il est incapable de justifier par la suite, et qu'il peut ruiner dans un de ses fameux director's cuts. Alors que Cronenberg, par exemple, peut commenter et justifier le moindre de ses plans. Avec Scott, on a le sentiment que son talent lui échappe, parfois.

Pour ALIEN, ce qui est marrant, c'est que beaucoup de choses se sont faites par hasard et auraient beaucoup changé l'impact du film.

Sinon la version longue de Aliens a peu à peu remplacé la version cinéma.

  Voir le site web de Simbabbad
Vectrex
Pixel monstrueux

Score au grosquiz
0006880 pts.

Joue à New Astro - MisTer inside

Inscrit : Feb 20, 2003
Messages : 3402
De : la République bananière de Wallonie

Hors ligne
Posté le: 2006-12-24 13:23
Citation :

Le 2006-12-24 12:51, Thezis a écrit:

Edit : au fait, pour Aliens, la version longue est automatiquement lancée avec le dvd? Parce que je ne l'ai pas trouvée dans les bonus. Que contient-elle de plus? L'histoire de la fille de Ripley et le voyage de la petite famille de colon vers le vaisseau?


Il me semble bien, il faudrait que je me refasse mon coffret Quadrilogy un de ces 4.

Quant à Bladerunner, je ne saurais que vous conseiller son adaptation PC juste... Magnifique (mais je ne sais pas si il tourne sous XP).
_________________

Steam/PSN/Nintendo Network: Vectrex_EU
id Origin: Lt_Vectrex


Laurent
Commissaire apolitique


Joue à Super Mario Bros. Wonder

Inscrit : Mar 06, 2002
Messages : 22752
De : Borgo, là où y a la fibre.

Hors ligne
Posté le: 2006-12-24 13:32
L'Italien qui a travaillé sur le costume du premier Alien est Carlo Rambaldi, c'est aussi lui qui a créé E.T., le petit homme gris souriant qui fait des signes à François Truffaut dans Rencontre du 3e type, ainsi que le King Kong de 1976.

Dans les années 80, le magazine Mad Movies à publié une série d'interviews des grands spécialistes en effets de maquillage (Dick Smith - le père fondateur qui a inventé à peu près tout ce qu'on a vu entre l'Exorciste et l'arrivée des CGI-, Rick Baker, Rob Bottin, Chris Tucker, Ed French etc. ainsi que Carlo Rambaldi bien sûr), et ce qui ressortait de ces interviews (que j'ai du lire et relire 500 fois rien qu'entre l'âge de 15 et 18 ans), c'est que Rambaldi a toujours été un incompétent très fier de lui-même, méprisé par ses collègues (alors pourtant que régnait une énorme solidarité dans ce métier, inspirée du comportement paternaliste de Dick Smith qui les a tous formés et assistés par téléphone pendant 3 décennies si ce n'est 4). Cette polémique était assez passionnante et très rigolote

Sur Alien Rambaldi n'a réalisé que la tête car elle comportait des mécanismes complexes. Le reste du costume a été réalisé par Giger lui-même, qui apparemment a eu de grosses difficultés. Il s'agissait d'une combinaison collant au corps d'un type, un étudiant anglais d'origine africaine mesurant environ 2m pour quelque chose comme 65kg (on aperçoit son visage dans le making-of photographique inclus dans le DVD). Cette combinaison était recouvertes de diverses choses amenées par Giger sur le plateau, en particulier des ossements d'animaux qui pourraient bien être réels (et aussi de la bidoche, utilisée pour l'intérieur du corps du face-hugger). D'après les anecdotes, Giger aimait bien se faire passer auprès des gens présents sur le tournage pour un illuminé mystique, et ne disait rien de ce qu'il faisait.

J'ai toujours entendu dire que si on voit très peu l'Alien dans le film c'est parce que le costume partait en brioche à tout bout de champ, mais sur le DVD Scott prétend que c'est lui qui a décidé de le montrer le moins possible pour qu'on ne devine pas sa forme humanoïde, et donc le fait que c'était un acteur costumé. Seulement voilà, le énième director's cut du film à l'air de réintégrer les scènes ou l'Alien apparait en pied et en pleine lumière... C'est à n'y rien comprendre et se dire qu'en effet Scott n'a plus toute sa tête.

Ceci dit j'ai personnellement beaucoup d'estime pour Scott. Alien et Blade Runner, quand même, quoi. Quel enchainement, même si divers intervenants ont eu une responsabilité dans la réussite de ces films... Ca excuse tout (sauf GI Jane ).

_________________

Image


  Voir le site web de Laurent
Xavier
Pixel visible depuis la Lune


Inscrit : Jun 13, 2002
Messages : 7260
De : le sept sept

Hors ligne
Posté le: 2006-12-24 14:21
Citation :

Le 2006-12-24 11:17, Simbabbad a écrit:
En fait le spectateur est obligé de faire un choix : soit il se base sur la vérité de ALIEN, soit sur celle de Aliens, mais les deux ne fonctionnent pas ensemble.

Oula, tu peux préciser ? Parce que je ne vois pas du tout ce que tu entends par là.

Citation :

Le 2006-12-24 12:51, Thezis a écrit:
au fait, pour Aliens, la version longue est automatiquement lancée avec le dvd? Parce que je ne l'ai pas trouvée dans les bonus. Que contient-elle de plus? L'histoire de la fille de Ripley et le voyage de la petite famille de colon vers le vaisseau?

Tu as Alien Quadrilogy ?
Pour ce que ça contient en plus, je n'aurais qu'un mot : "sentinelles" ^^
Et là, mes souffrances dans la campagne solo "alien" d'Alien vs Predator prennnent tout leur sens (j'en déduis que les développeurs ont eu accès aux archives ou que la version longue était déjà sortie à l'époque).
_________________

@hyksem
http:\\bossdefin.wordpress.com
http:\\scrollingarriere.wordpress.com


Simbabbad
Pixel planétaire

Score au grosquiz
0000684 pts.

Inscrit : Feb 28, 2006
Messages : 10775

Hors ligne
Posté le: 2006-12-24 14:44
Citation :

Le 2006-12-24 14:21, Xuenilom a écrit:
Citation :

Le 2006-12-24 11:17, Simbabbad a écrit:
En fait le spectateur est obligé de faire un choix : soit il se base sur la vérité de ALIEN, soit sur celle de Aliens, mais les deux ne fonctionnent pas ensemble.

Oula, tu peux préciser ? Parce que je ne vois pas du tout ce que tu entends par là.

En gros tu as deux mécaniques de peur qui sont antagonistes : dans ALIEN on fait peur avec le mystère d'une créature unique que l'on ne voit pas vraiment, ses motivations et sa biologie sont inconnues, et c'est un survivant ultime indestructible qui pourrait détruire toute une population à lui tout seul ; et dans Aliens on a une multitude de créatures que l'on voit en entier et en pleine lumière (ou presque), assez facilement destructibles du moment qu'on a un flingue (Vasquez en tue un au corps à corps avec un petit flingue, elle se fait juste brûler la jambe au terme du combat) et à la biologie qui en gros en fait de très gros termites.

Les deux fonctionnent en interne, mais si on se base sur la logique de Aliens quand on voit ALIEN ça perd tout son impact, et si on se base sur la logique de ALIEN quand on voit Aliens c'est incohérent (plus d'une centaine d'aliens sont à peu près tous exterminés avec juste des flingues). C'est un petit peu comme si Ghostbusters était la suite de The Haunting (je grossis le trait pour illustrer).

Je redis que j'ai de l'estime pour le boulot et la place qu'a Aliens au cinéma mais en tant qu'admirateurs d'ALIEN je n'arrive pas à le regarder, ça jure trop avec le premier film pour moi. Si c'était par exemple des genestealers ou un truc équivalent je n'aurais aucun problème.

Sinon je suis très étonné que Rambaldi soit vu comme un incompétent, son boulot a été très correct sur le facehugger ou le chestbuster, sur E.T., ou le navigateur de la Guilde dans Dune.

  Voir le site web de Simbabbad
Laurent
Commissaire apolitique


Joue à Super Mario Bros. Wonder

Inscrit : Mar 06, 2002
Messages : 22752
De : Borgo, là où y a la fibre.

Hors ligne
Posté le: 2006-12-24 15:04
Citation :

Le 2006-12-24 14:44, Simbabbad a écrit:

Sinon je suis très étonné que Rambaldi soit vu comme un incompétent, son boulot a été très correct sur le facehugger ou le chestbuster, sur E.T., ou le navigateur de la Guilde dans Dune.


J'essaierai de te scanner une ou deux pages d'interview (de Rick Baker notamment), c'est édifiant.

Sinon : dans la version longue de Aliens, les scènes sup sont :

- La découverte du vaisseau échoué par les colons et l'attaque qui suit.
- Ripley apprend qu'elle a eu une fille et que celle-ci est morte de vieillesse pendant les 60 années qui séparent les évènements de Alien et ceux de Aliens. Du coup on comprend que sa démarche d'adoption envers Newt ne relève pas que d'un instinct maternel commun à toute femme mais soigne une peine personnelle. Ca enrichit la psychologie du perso par rapport à ce que la version ciné du film proposait.
- Toute la scène avec les sentinelles (là c'est Cameron qui a inspiré les jeux vidéo, pas l'inverse ).

_________________

Image


  Voir le site web de Laurent
Sodom
Gros pixel



Inscrit : Jan 28, 2005
Messages : 1895

Hors ligne
Posté le: 2006-12-24 15:59
Sans oublier un court passage dans la base avant qu'elle ne soit attaquée : outre le fait que l'on y voit plusieurs colons dans leur vie quotidienne, cette scène établit pleinement la responsabilité de la Weyland-Yutani dans la catastrophe qui va suivre...

Thezis
Pixel visible depuis la Lune



Joue à Far Cry 3

Inscrit : Jul 19, 2002
Messages : 8910
De : Bruxelles

Hors ligne
Posté le: 2006-12-24 17:23
Ok, merci pour les précisions sur la version longue d'Aliens. En gros, pour moi, aucun intérêt. Ca rallonge plus qu'autre chose et ça déséquilibre le film. Sans compter que la surprise joue moins lorsque les marines arrivent. Puis le passage avec les sentinelles est interminable sans que l'on voit rien (pour cause budgétaire)...
_________________

Dans la vie, il y a 3 catégorie des personnes : ceux qui savent compter et ceux qui ne savent pas compter. (Anonyme)

Image


  Voir le site web de Thezis
Xavier
Pixel visible depuis la Lune


Inscrit : Jun 13, 2002
Messages : 7260
De : le sept sept

Hors ligne
Posté le: 2006-12-24 18:10
Pour moi les deux scènes avec les sentinelles sont devenues indispensables au film. Et elle explique une des scènes de la version courte (je ne me souviens plus exactement laquelle mais quand je l'ai revue, j'ai fait la relation).
Simbbabad : je comprend ton point de vue mais ça ne me choque pas le moins du monde. Pour moi, la logique est respectée.
_________________

@hyksem
http:\\bossdefin.wordpress.com
http:\\scrollingarriere.wordpress.com


Simbabbad
Pixel planétaire

Score au grosquiz
0000684 pts.

Inscrit : Feb 28, 2006
Messages : 10775

Hors ligne
Posté le: 2006-12-24 19:19
Citation :

Le 2006-12-24 17:23, Thezis a écrit:
Ok, merci pour les précisions sur la version longue d'Aliens. En gros, pour moi, aucun intérêt. Ca rallonge plus qu'autre chose et ça déséquilibre le film.

Pour un film d'action je trouve aussi que la version longue est trop longue. Ceci étant le personnage de Ripley est mieux joué et exploré, son attachement pour Newt est moins caricatural, et l'anecdote des 60 ans dans l'espace prend un sens, alors qu'autrement ça paraît totalement gratuit. On voit à quel point elle a perdu tout attachement avec ses semblables et est d'autant plus obsédée par la créature, ça donne plus de relief à son personnage et rend Alien 3 (son échec de refaire sa vie avec une famille recomposée) d'autant plus poignant.

Par contre, comme je l'ai dit, j'ai du mal avec les sentinelles, le survivant ultime y devient un lemming imbécile se jetant sous les balles, et avec une telle quantité de sacrifices le couloir aurait du devenir un trou béant avec tout l'acide dégagé (le film a quelques incohérences avec l'acidité du sang des aliens, comme lors de l'attaque des facehuggers contre Newt et Ripley). Mais sinon l'idée en soit est très cool et son recyclage dans des jeux comme Space Hulk excellente.

Citation :

Le 2006-12-24 13:32, Laurent a écrit:
D'après les anecdotes, Giger aimait bien se faire passer auprès des gens présents sur le tournage pour un illuminé mystique, et ne disait rien de ce qu'il faisait.

Giger est un type très rigolo. Il tourne pas mal en boucle en tant qu'artiste (il est phénoménal de technique et c'est un monument, mais des amis et moi on s'est assez vite saoulé lors d'une expo' pourtant très bien fichue à Paris, il y avait même le vieux costume d'ALIEN, c'était émouvant, le latex séché le faisait ressembler à une momie d'alien, c'était impressionant) - mais il a beaucoup d'humour et est totalement fou.

Dans l'édition collector d'Alien 3 (qu'encore une fois je recommande), son interview est à se tordre de rire, il faut savoir qu'il a été contacté pour faire la nouvelle créature. Au départ il a l'air normal et donne de bonnes idées (des griffes/faux rétractables à l'avant pour le rendre plus félin/prédateur, le concept autour de l'apparence générale) puis ça devient un peu space (il avait l'idée d'anneaux entourant la tête pouvant onduler et s'ouvrir, exposant les organes internes du crâne) puis ça devient totalement délirant et on se demande à quoi il se shoote (il voulait que la peau de l'alien ait des excroissances ressemblant à des trous et touches de saxophone faisant du bruit au contact, et qu'il essayerait de communiquer ainsi) !!

Le plus drôle c'est son expression, posée au début puis à la fin complètement affairée à fouiller dans des croquis de plus en plus fous en passant d'un délire à un autre. Excellent.

  Voir le site web de Simbabbad
RainMakeR
Chef de Rubrique Nécrologique
Score au grosquiz
1035015 pts.

Joue à Tekken 8, Exoprimal, The Chants

Inscrit : Apr 01, 2003
Messages : 32696
De : Toulouse

Hors ligne
Posté le: 2007-01-01 13:24
Citation :

Le 2006-12-24 10:13, Laurent a écrit:
aux fameux Gordon Carroll, David Giler et Walter Hill dont jamais personne ne parle et qui sont pourtant les trois seuls à figurer au générique des 4 films.


ce sont des personnages ou des membres du staff ?

Sinon pour le debat alien/aliens moi j'ai toujours pense qu'apres s'etre fait latter dans le 1er, les humains on cree des armes plus puissante style balles doum doum * 10 et c'est pour ca que les aliens qui se croient intouchables se font exploser ^^

Oui je sais un peu simpliste mais j'ai toujours comblé les incoherencess inconsciemment comme ca
_________________

Image


Xavier
Pixel visible depuis la Lune


Inscrit : Jun 13, 2002
Messages : 7260
De : le sept sept

Hors ligne
Posté le: 2007-01-01 13:26
En l'occurence, ce sont surtout les humains qui se croient intouchables.
_________________

@hyksem
http:\\bossdefin.wordpress.com
http:\\scrollingarriere.wordpress.com


Yoshiki
Gros pixel

Score au grosquiz
0000228 pts.

Joue à Unchardted Drake's Fortune, Uncharted 2 Among Thieves

Inscrit : Sep 10, 2005
Messages : 1828
De : Ile-de-France

Hors ligne
Posté le: 2007-01-01 13:45
Et puis il y a bien 50 années d'écart entre Alien et Aliens, la technologie a évolué entre temps. Enfin, je ne me rappelle plus vraiment du premier Alien mais il me semble qu'il n'y avait pas d'arme sur le Nostromo et qu'avec une bête comme le Alien dans un endroit claustophobique, c'est pas étonnant que la bête soit si difficile à tuer. Donc, ça me gène pas trop que ce soit un peu la foire à l'Alien dans la suite de Cameron, cette fois, les hommes sont équipés, donc les forces s'équilibrent un peu plus.

  Voir le site web de Yoshiki
Xavier
Pixel visible depuis la Lune


Inscrit : Jun 13, 2002
Messages : 7260
De : le sept sept

Hors ligne
Posté le: 2007-01-01 13:49
En fait, selon le schéma de la série :
Episode impair : 1 alien, pas d'arme
Episode pair : plusieurs aliens, des armes
Simbabbad : pour revenir à ton histoire d'incohérence entre Alien et Aliens, j'aimerais connaître ton sentiment sur l'équilibrage dans Alien vs Predator (le film).
_________________

@hyksem
http:\\bossdefin.wordpress.com
http:\\scrollingarriere.wordpress.com


Simbabbad
Pixel planétaire

Score au grosquiz
0000684 pts.

Inscrit : Feb 28, 2006
Messages : 10775

Hors ligne
Posté le: 2007-01-01 15:23
Citation :

Le 2007-01-01 13:45, Yoshiki a écrit:
Donc, ça me gène pas trop que ce soit un peu la foire à l'Alien dans la suite de Cameron, cette fois, les hommes sont équipés, donc les forces s'équilibrent un peu plus.

Le problème c'est que dans le premier la peur vient du fait que l'on pense la chose indestructible. Donc quand on les voit canardés, humiliés avec un fusil à pompe dans la bouche (attendant poliment que l'on tire), écrasés par une voiture comme de vulgaires insectes ou se sacrifiant pour un oui ou un non malgré leur mode de reproduction laborieux et leur nombre relativement faible, on n'a plus peur du tout dans le deuxième. Et ce dernier peut pourrir le premier.

Ceci étant, les deux sont de très bons films dans leur genre, je trouve juste leur style et leur fond totalement incompatibles. Mais tout dépend quel film on préfère en fait, si on est plus un spectateur à la Aliens on a beaucoup moins de problème que si on est plutôt dans le genre du premier.

Citation :

Le 2007-01-01 13:49, Xuenilom a écrit:
Simbabbad : pour revenir à ton histoire d'incohérence entre Alien et Aliens, j'aimerais connaître ton sentiment sur l'équilibrage dans Alien vs Predator (le film).

Déjà, je n'ai jamais tellement vu la "série" alien comme étant une série à cause des différences de ton, et Resurrection a flingué tout ce qui pouvait ressembler à des attentes en ce qui me concerne. De plus je n'aime pas trop les cross-over, je trouve ça kitsch...

Du coup j'ai été très agréablement surpris en fait. L'humour idiot concernait surtout les pauvres humains, donc c'est bien passé pour moi. Il y a très peu d'aliens dans la pyramide, je ne me souviens plus exactement mais c'est de l'odre d'une vingtaine, donc on n'est pas dans la démesure d'une dizaine de soldats humains qui tuent à eux seuls 150 aliens (!).

Les predators se font massacrer dans des scènes d'action très bien foutues par très peu d'aliens au début, jusqu'à ce qu'il retrouvent leurs flingues, ce qui me va très bien (et qui a suscité les protestations des fans des predators). Il y a plein de petites touches que j'ai bien aimé : Weylan et sa maladie qui fait que le predator l'épargne, les coutumes des predators, il y a un minimum de soin apporté au film, une volonté de bien faire. J'aime bien le ton humble du film, aussi, on sent que l'ambition principale est de divertir et voilà.

Au final je n'ai pas senti que les aliens n'étaient pas respectés. Ils sont beaux, intelligents, bougent bien (les effets sont très bons, j'ai trouvé), et les humains ne peuvent à peu près rien contre eux (même les predators sans armes à feux se font moucher).

La fameuse scène où un alien est tué limite accidentellement par l'humaine, et où le predator l'initie en transformant l'alien en arme et bouclier ne m'a pas parue ridicule. Enfin si, évidemment, c'est le genre de chose que l'on évite habituellement au cinéma, de la même façon que David Lynch est à peu près le seul à filmer les gens comme ils sont réellement quand ils pleurent (c'est à dire grotesques). La scène fait partie des choses à ne pas faire, mais sur le fond c'est une marque de respect pour la créature, en fait, quelque chose de solennel. On est à 10.000 lieues d'Alien Resurrection avec Ripley qui arrache la mâchoire d'un alien comme souvenir, ou de Dominique Pinon qui tue un alien avec un tromblon depuis son fauteuil roulant (le survivant ultime tué par un paralytique qui a le temps de monter une antiquité qu'il transportait en kit)...

  Voir le site web de Simbabbad
Xavier
Pixel visible depuis la Lune


Inscrit : Jun 13, 2002
Messages : 7260
De : le sept sept

Hors ligne
Posté le: 2007-01-01 15:53
Même si je ne partage pas du tout ta perception d'Alien Resurrection et d'AvP, ton argumentaire m'a convaincu. En fait, sur à peu près tous les points, j'aurais dit l'inverse
_________________

@hyksem
http:\\bossdefin.wordpress.com
http:\\scrollingarriere.wordpress.com


Simbabbad
Pixel planétaire

Score au grosquiz
0000684 pts.

Inscrit : Feb 28, 2006
Messages : 10775

Hors ligne
Posté le: 2007-01-01 16:32
Citation :

Le 2007-01-01 15:53, Xuenilom a écrit:
Même si je ne partage pas du tout ta perception d'Alien Resurrection et d'AvP, ton argumentaire m'a convaincu. En fait, sur à peu près tous les points, j'aurais dit l'inverse

LOL ! C'est ce qui est intéressant après tout, comprendre un point de vue sans le partager, c'est enrichissant. Le plus important c'est de se faire comprendre, pas forcément de "rallier à sa cause" .

  Voir le site web de Simbabbad
Laurent
Commissaire apolitique


Joue à Super Mario Bros. Wonder

Inscrit : Mar 06, 2002
Messages : 22752
De : Borgo, là où y a la fibre.

Hors ligne
Posté le: 2007-04-05 10:18
----------------------------
Up
----------------------------

Hier après-midi j'ai enfin pu voir un film que je cherchais depuis des années : Dark Star, premier film de John Carpenter sorti en 1974, écrit, interprété et monté en grande partie par Dan O'Bannon (au premier plan sur la première photo ci-dessous), futur scénariste de Alien, et dont les décors et effets spéciaux sont en partie réaliés par Ron Cobb, qui a aussi été très impliqué dans la production de Alien (en gros tout ce qui n'est par dessiné par Giger ou Moebius est de lui).






Une moitié du film a été réalisée vers 1970 dans le cadre d'une école de cinéma (l'USC). Ensuite, un producteur à débloqué 60.000 dollars pour tourner 45 minutes de plus en vue d'une sortie ciné. Dark Star, considéré comme l'archétype de la comédie SF fauchée et geek au dernier degré, est aujourd'hui complètement culte, bien entendu, d'autant que pendant des années il est resté invisible en raison de problèmes juridiques.

Personnellement je me suis bien régalé avec ce film qui n'est pas une simple comédie potache et comporte plusieurs moments assez émouvants, en particulier la conclusion, et des dialogues très bien écrits. Par contre c'est tourné avec des bouts de ficelle et ça se voit : il n'y a que deux ou trois décors (très exigus) et les effets spéciaux sont réalisés à base de carton et d'ampoules électriques. Le son est en prise directe, l'image est floue, et les 4 acteurs sont comme il se doit bien hirsutes (par contre ils jouent correctement). Quand aux prises de vues spatiales, il s'agit de tableaux devant lesquels des maquettes bougent à peine. Si vous vous souvenez des courts-métrages d'anticipation que diffusaient les frères Bogdanoff dans Temps X, c'est exactement la même ambiance.

Voilà en gros l'histoire : il s'agit à la fois d'une parodie de 2001 et de l'ancêtre scénaristique de Alien. On suit le quotidien de cinq astronautes (dont l'un est cryogénisé) qui se promènent depuis 20 ans aux confins de l'univers pour détruire des planètes à l'orbite jugé instable, à l'aide de bombes nucléaires dotées d'une intelligence artificielle parlante. Entre temps ils ont embarqué une créature extra-terrestre. Leur vaisseau part en miette et ils ont le moral à zéro, si bien qu'une des bombes nucléaires se détache progressivement de leur autorité, à la manière du HAL dans 2001.

Le film comporte décrit la vie quotidienne à bord, et comporte deux scènes clés, dont l'une justifie qu'on en parle dans ce topic : l'un des astronautes, joué par Dan O'Bannon (qui a l'air d'être un sacré rigolo), traque l'extra-terrestre qui s'est échappé de sa cage et se montre agressif. Cette scène peut être vue comme le "brouillon" de Alien, en particulier tout le passage qui précède la mort de Harry Dean Stanton. De même, les rapports entre astronautes au quotidien, leur déprime, leurs disputes, leur hygiène corporelle douteuse, la manière dont ils se plaignent de leur salaire ou de leurs conditions de travail (chose très surprenante dans un film réalisé à une époque où le voyage spatial fait rêver tout le monde), préfigurent les premières scènes de Alien.

En voyant ce film, j'en suis venu à me demander comment O'Bannon a finalement été impliqué dans le projet Alien (qui est à la base européen) et pourquoi Carpenter n'a pas été contacté pour réaliser le film. En tout cas il faut absolument le voir si on est fan, pour discerner l'apport de O'Bannon au film de Ridley Scott, à savoir son aspect réaliste, claustrophobe, l'humour ironique qui imprègne la première partie.

L'autre scène célèbre de Dark Star est celle où l'un des astronautes essaie de convaincre la bombe de ne pas exploser, notamment en lui "enseignant la phénoménologie". Là on baigne plutôt dans la kubrickerie (2001 / Folamour).

Il existe une édition DVD spécial 30e anniversaire du film, mais je n'ai pas pu mettre la main dessus. En attendant, j'ai le DivX et les sous-titres. Si ça intéresse quelqu'un, qu'il me contacte par MP. Je cherche aussi désespérément l'affiche complète du film, que je trouve géniale, mais pas moyen de la trouver non plus (je n'ai pu trouver qu'une affichette limitée à la moitié supérieure).
_________________

Image


  Voir le site web de Laurent
IsKor
Camarade grospixelien


Joue à Dying Light 2

Inscrit : Mar 28, 2002
Messages : 13492
De : Alpes Maritimes

Hors ligne
Posté le: 2007-04-06 09:07
Totalement inconnu au bataillon celui là! C'est marrant, quand j'ai vu "Dark Star", j'ai tout de suite pensé à "Spaceballs"

Sodom
Gros pixel



Inscrit : Jan 28, 2005
Messages : 1895

Hors ligne
Posté le: 2007-04-14 23:40
Citation :

j'en suis venu à me demander comment O'Bannon a finalement été impliqué dans le projet Alien (qui est à la base européen)


Quelques élements de réponse :

En 1975, Alejandro Jodorowsky tente de monter un projet d'adaptation cinématographique du roman Dune, de Frank Herbert ; l'entreprise est avortée en cours de route mais l'essentiel est qu'elle constitue la première collaboration des trois individus suivants : Moebius, Dan'O Bannon et un certain HR Giger qui réutilisera quelques "concept arts" de Dune pour Alien...
La même année, Moebius participe à la création du magazine de bandes dessinées SF "Metal Hurlant", bénéficiant d'une renommée internationale (une version US de la revue voit rapidement le jour sous le nom "Heavy Metal") et engendrant de nombreuses collaborations entre artistes francophones et américains ; c'est ainsi qu'en 1976, est publiée "The Long Tomorrow", avec Dan O'Bannon au scénario et Moebius au dessin : pour l'anecdote, un jeune réalisateur du nom de Ridley Scott tombe amoureux de cette histoire, qui aura une grande influence sur l'esthétique du film Blade Runner...



On voit donc que Dan O'Bannon est un habitué des projets internationaux et sa participation au projet Alien n'est finalement pas si surprenante, étant donné son parcours et ses rencontres antérieures à ce film ^^


Index du Forum » » Jeux » » Des aliens et des predators...

267 messages • page
12345678 ... 14




Forum www.grospixels.com (© 2011-2019 Grospixels)