Forums de Grospixels
Bienvenue sur le forum de Grospixels : [ S'Enregistrer ]
Déjà inscrit ? [ Connexion ]
 
retour sur le site
rechercher
Index du Forum » » Groblogs » » Groblog Sebinjapan : exploration du Romset Snes
3271 messages • page
1 ... 108109110111112113114 ... 164
Auteur Groblog Sebinjapan : exploration du Romset Snes
Tonton Ben
Pixel monstrueux


Joue à HearthStone, Overwatch, Diablo III ROS, Retropie

Inscrit : Dec 05, 2003
Messages : 4257
De : Lille (le pays de la bière)

Hors ligne
Posté le: 2011-09-08 09:09
Je compare uniquement l'aspect vaisseaux en troidé entre X-Wing et Starfox, je suis d'accord pour dire qu'il y a peu de points de comparaisons entre les deux jeux. Mon propos était de dire à l'époque que si je voulais m'eclater avec un vaisseau en troidé, j'avais choisi X-Wing. Ce dernier est d'ailleurs assez arcade sur ces mécanismes très simples. Contrairement aux vraies simulations micros de l'époque. Un très bon compromis en somme.

Et X-Wing proposait sa partie attaque de l'etoile noire, pour des sensations de surface.

_________________

Your face, your ass, what's the difference? - Duke Nukem

Image


Sebinjapan
Camarade grospixelien


Joue à Disgaea (PSP)

Inscrit : May 02, 2007
Messages : 7781
De : Thionville

Hors ligne
Posté le: 2011-09-08 13:47
Super Castles
(Interplay / Victor - 1994)



Super Castles est un obscur jeu de stratégie et de conquête édité par Interplay sur Snes. Et obscur il le restera encore un peu plus car, uniquement sorti sur le marché japonais, ses textes exclusivement dans la langue de Mitsurugi le rendent difficilement jouable pour nous autres.
En fait il semble plus que probable qu'il s'agisse ici d'une adaptation de Castles ou de Castles 2, des titres issus des micro-ordinateurs ST, Amiga et PC, et qui consistent à conquérir des royaumes dans des temps médiévaux en axant son plan de domination sur la construction de chateau-forts. Mais je n'ai pas trouvé confirmation de cela sur le net et l'interface (navigable à la souris) est fort différente des 2 titres en question.
Le style graphique, assez fin, est clairement issu de l'école occidentale, ce qui surprend pour un titre sorti uniquement au Japon. Les développeurs ont inséré quelques photos digitalisées (pour des personnages ou un conseiller venant aider le joueur), mais ces dernières sont uniquement en noir et blanc, s'affichent dans de petites fenêtres, et sont assez moches. L'intro montre même des petites videos digitalisées, mais qui subissent le même traitement.
Quand au gameplay, difficile de vous en dire grand chose : on peut sélectionner des "régions" sur la carte et choisir des actions qui servent, je le devine d'après les icones, à produire des vivres ou enrôler des soldats ou des artisants pour bâtir son chateau. Mais outre quelques messages, il ne se passe pas grand chose à l'écran. Je n'ai malheureusement pas trouvé d'infos à propos de ce jeu sur internet.

  Voir le site web de Sebinjapan
Sebinjapan
Camarade grospixelien


Joue à Disgaea (PSP)

Inscrit : May 02, 2007
Messages : 7781
De : Thionville

Hors ligne
Posté le: 2011-09-09 14:05
Une fois n'est pas coutume, les bons jeux du week-end sont des jeux de baseball :


Super Baseball Simulator 1.000 / Super Ultra Baseball
(Culture Brain - 1991)



Alors ce jeu de baseball, je vous le résume en 2 mots : "huit bits". Que ce soit sur le plan graphique ou sonore, tout nous renvoie à la Nes ou à la Master-system ! Mais on est entre rétro-gamers ici, c'est pas ça qui va nous arrêter. Car sous ses gros pixels et ses musiques "cheap-tunes" dignes de la gameboy, ce titre cache ... bin à première vue rien du tout : pas de licence, pas de modes de jeu variés (exhibition et saison, c'est tout), et pas de système de controlle original puisqu'on retrouve encore une fois la bonne vieille combinaison "une direction + un bouton" pour lancer, frapper et défendre. De la simplicité à tous les niveaux et c'est finalement ce qui fait le charme de Super Baseball Simulator. Un charme qui s'accompagne d'une accessibilité hors pair avec un CPU qui joue tranquille, une vitesse de balle très pépère et des controles qui répondent bien. Si comme moi vous aimez les jeux de baseball et que le dépouillement ne vous fait pas peur, donnez une chance à ce titre.
Pas convaincus ? Alors attendez, je ne vous ai pas parlé de la "Ultra League" qu'il est possible de disputer. Ici, chaque équipe dispose de joueurs possédant des coups spéciaux ! Et alors là accrochez vous, il y en a des tonnes : lancé ou la balle suit des trajectoires folles, lancé qui arrache la batte, frappe qui fait exploser la balle, super vitesse qui permet au batteur de se déplacer super vite, frappe missile que rien n'arrête ... etc ... Les effets graphiques sont minables mais le fun est garanti ! Ces coups spéciaux sont cependant en nombre limité et il faut les utiliser judicieusement. A signaler également un petit mode "edit" facile à prendre en main pour renommer équipes et joueurs, changer leurs couleurs et régler quelques paramètres. Parmis ces paramètres, la possibilité d'assigner les coups spéciaux qu'on veut à ses joueurs dans l'Ultra League : un régal !
BIEN


Super Ultra Baseball 2
(Culture Brain - 1994)



Le jeu de baseball jubilatoire de Culture Brain est de retour pour la plus grande joie des fans ... japonais. Car celui ci n'a malheureusement pas connu les joies de l'exportation. Dommage car il s'agit en tous points du même jeu mais avec une réalisation enfin à la hauteur. Enfin ... à la hauteur de quoi ? Surement pas d'un jeu Snes de 94, mais c'est en tout cas largement mieux que l'épisode précédent (pas dur !) et on trouve des sprites aux animations amusantes et aux couleurs vives (un peu trop même ...), mais on ne peut pas le qualifier de "joli". A noter qu'on dispose de 2 types de vues pour les phases de relance, une normal (laide) et une raprochée un peu plus esthétique mais moins jouable. La partie sonore est vraiment indigne d'une Snes, ça on peut le dire, avec de nombreux bruitages efficaces. Le gameplay s'enrichit un peu avec l'utilisation de plusieurs boutons pour des frappes et des lancers un peu différents. A propos des lancers justement, on remarque que ces derniers sont devenus assez capricieux et qu'on commet souvent des fautes alors qu'on tente d'envoyer une balle pas méchante du tout. C'est un peu dommage et on regrette l'ultra-conservatisme du 1er jeu et son accessibilité hors-pair.
L'ultra-league est heureusement toujours présente avec ses coups spéciaux délirants (les mêmes qu'avant pour ce que j'en ai vu), mais on regrette l'absence de vrais nouveautés ou de modes qu'on trouve dans d'autres titres du genre (concours de homeruns par exemple ...).
En tout cas cette suite est très sympa pour les fans de Super Baseball Simulator 1.000. Et ces derniers seront heureux d'apprendre qu'il existe un patch anglais afin de traduire tous les textes à l'écran. Une aubaine pour ceux qui voudront encore tâter du mode EDIT pour construire une équipe de tueurs avec des coups spéciaux de folie !
BIEN

Nous verrons les autres jeux de la série en arrivant à la lettre U ...

  Voir le site web de Sebinjapan
Shenron
Pixel visible depuis la Lune

Score au grosquiz
0028032 pts.

Joue à Lost Judgment

Inscrit : Jan 17, 2008
Messages : 9737
De : Massy

Hors ligne
Posté le: 2011-09-09 15:56
J'aime bien les couleurs pétantes, moi, d'autant plus que ça me rappelle Baseball Stars 2, qui est juste génial :


_________________

Image
Ils sont tous méchants (sauf Sega, qui est juste con).


  Voir le site web de Shenron
dante2002
Déterreur de topics


Score au grosquiz
0002009 pts.

Joue à Le GamePass sur la Serie X

Inscrit : Feb 10, 2003
Messages : 5363
De : METZ

Hors ligne
Posté le: 2011-09-11 09:21
Citation :
Le 2011-09-09 15:56, Shenron a écrit :

J'aime bien les couleurs pétantes, moi, d'autant plus que ça me rappelle Baseball Stars 2, qui est juste génial :





Je me souviens les tests lors de la sortie de ce jeu, qui fait partie des jeux dont les testeurs se servaient comme argument pour justifier de la supériorité de la néo géo sur les autres machines.

Si mes souvenirs sont exacts, il est sorti dans la même période que Super Sidekik.
_________________

Image


  Voir le site web de dante2002
Sebinjapan
Camarade grospixelien


Joue à Disgaea (PSP)

Inscrit : May 02, 2007
Messages : 7781
De : Thionville

Hors ligne
Posté le: 2011-09-12 13:11
Je confirme : Baseball Stars 2 est une des meilleurs jeux de sport qui soient. Totalement intemporel, il est tout aussi bon à pratiquer de nos jours. Il est au baseball ce que Final Match Tennis est au tennis.

Sinon, en l'honneur du gigantesque dossier de Gregoire01, consacré à la saga Dynasty Warriors, que GP a mis en ligne cette semaine, voici 2 jeux qui se déroulent également dans le monde des "Trois Royaumes".


Sangokushi Eiketsuden
(Koei - 1995)




En passant du wargame au tactical RPG, l'éditeur Koei change de registre mais pas de beaucoup ! D'autant que ce dernier se déroule toujours dans la Chine antique telle que racontée dans le roman "Les Trois Royaumes", une période que Koei apprécie particulièrement puisqu'elle sert de décor à sa série fêtiche "Romance of the Three Kingdoms (voir page 106) et sera réutilisée plus tard dans la série de beat them all Dynasty Warriors. On dirige donc ici Liu Bei et ses armées qui tentent de restorer la dynastie des Han. Entre chaque bataille (ou presque) on est amené à composer son armée (pas lors du 1er combat ou seulement 3 unités sont disponibles) et on peut se promener dans un campement ou une ville pour parler à ses généraux et acheter de nouveaux équipements.
Les batailles se déroulent comme dans Fire Emblem et ses nombreux clones : au tour par tour, on déplace chacune de ses unités avant que le CPU en fasse de même. On dispose de plusieurs types de soldats : fantassins, archers, cavalerie ... ayant chacun ses avantages et ses faiblesses et pouvant plus tard changer de classe pour devenir plus puissant grâce aux points d'expérience récoltés et à l'utilisation d'un objet trouvé sur le champs de bataille.
En allant à certains endroits de la carte ou en faisant s'affronter certains personnages specifiques, on déclenche parfois des événements spéciaux comme des duels (automatiques) ayant une influence sur la suite de l'histoire.
Egalement adapté sur Playstation, Saturn et GBA, Sangokushi Eiketsuden est le 1er volet d'une trilogie de jeux qui se poursuivra toujours en suivant l'histoire des 3 Royaumes. Et il semble que ce soit là le grand point fort du jeu : sa fidélité à l'oeuvre originale et à ses personnages. Malheureusement, tout celà est en japonais, donc l'histoire risque de nous passer au dessus de la tête. Grâce à son système d'icones, le jeu reste par contre tout à fait jouable et de plus un faq très détaillé est dispo ou vous savez pour vous assister dans votre quête si vous décidez de vous lancer dans ce titre. Personellement, j'attendrai une éventuelle traduction ...


Sangokushi Seishi : Tenbu Spirits
(Wolfteam / Telenet - 1993)




L'éditeur Koei n'a pas le monopole de l'exploitation de la licence du roman Chinois semi-historique "Les Trois Royaumes", qui raconte la chute de la dynastie Han dans la Chine antique. La Wolfteam s'y colle aussi et, après une très jolie intro qui porte bien son style graphique, nous livre un jeu de gestion d'une austérité et d'une complexité qui ferait passer "Romance of the Three Kingdoms" pour Warcraft 2 ! Ici on choisit son souverain, on règle quelques options, et on est plongé au coeur d'une interface lourdingue, faite de moultes menus et de nombreuses fenêtres se superposant, mais heureusement navigable avec la souris Nintendo. Les fenêtres de status sont tellement chargées d'information qu'elles ne tiennent pas dans l'écran tel que la résolution de la Snes peut l'afficher, et il faut donc faire scroller ce dernier pour pouvoir consulter toutes les infos ! Des infos qui sont de toute façon en japonais, ce qui ne va pas nous permettre de faire grand chose ...
Même si je n'ai pas pu trouver d'infos à son propos, j'imagine que ce titre devait à l'origine tourner sur un micro-ordinateur, peut-être le Sharp X68000 ou le PC98, en tout cas des machines qui disposent d'une plus haute résolution, ce qui expliquerait ce portage fait sans s'adapter à la Snes.

  Voir le site web de Sebinjapan
Sebinjapan
Camarade grospixelien


Joue à Disgaea (PSP)

Inscrit : May 02, 2007
Messages : 7781
De : Thionville

Hors ligne
Posté le: 2011-09-14 10:45
C'est la semaine dernière que le monde occidental s'est receuilli pour l'anniversaire d'un bien triste événement. La date que personne n'oubliera jamais est le 11 Septembre 6 Septembre, jour ou le comédien Sim nous a quitté, il y a de cela 2 ans. C'est pour lui rendre hommage que nous allons présenter dans les jours qui viennent quelques jeux qui portent son nom.
(et du coup le "bon jeu du week-end" est un peu en avance, puisque c'est avec le meilleur de ces titres qu'on commence ...)



Sim City
(Maxis / Nintendo - 1991)




Considérée par certains comme la meilleure version de ce jeu culte, Sim City sur Snes vous met dans la peau du maire omnipotent d'une ville. Vous allez devoir prendre toutes les décisions afin d'assurer son développement ainsi que le bonheur de ses habitants. Après avoir choisi une carte et un niveau de difficulté (qui détermine la somme d'argent avec laquelle vous commencez) vous devrez construire tous les batiments dont votre future mégalopole a besoin, à commencer par une centrale électrique, puis des routes, des zones commerciales, des habitations, des usines pour créer des emplois, des parcs ... etc ... Attention à bien gérer tout le fonctionnement comme calculer un budget de développement urbain, ou établier des taxes par exemple. Bientot les problèmes arrivent : pollution, embouteillages, ou criminalité : à vous de prendre les bonnes décisions pour y faire face.
Sim City vous donne donc énormément de liberté pour bâtir votre ville idéale, et le tout se fait le plus simplement du monde en cliquant sur des icones avec un pointeur à l'écran. Ergonomique et accessible au plus grand nombre, mélange de gestion simple mais addictive et de jeu de construction, Sim City mérite son status de méga-hit et supporte très bien le poids des années. Surtout cette version Snes d'ailleurs qui, lors de sa sortie, était déjà graphiquement plus réussie que les versions micro-ordinateur sorties quelques années auparavant. De plus, et bien que l'absence de support de la souris pouvait provoquer beaucoup d'inquiètude, la maniabilité au pad se révèle exemplaire avec un curseur se déplaçant vite et bien et un bouton à maintenir appuyé pour faire rapidement "scroller" la carte de la ville.
C'est plus anecdotique mais cette version Snes propose également la présence d'un conseiller, le Dr Wright (caricature de Will Wright, l'auteur original de Sim City), de jolis décors qui changent avec le passage des saison, et la présence de Bowser au lieu de Godzilla dans l'un des scenarios. Les scenarios justement, au lieu de vous laisser bâtir une ville à partir de rien, vous mettent directement aux manettes d'une citée en proie à un problème important qu'il faut régler en temps limité. Celà peu être un soucis de circulation ou, dans le cas du scenario se déroulant à Tokyo, l'attaque d'un monstre géant ! (Bowser donc). Des catastrophes naturelles peuvent d'ailleurs être déclenchées à volonté (encore une exclusivité de cette version Snes) dans le mode de jeu principal pour varier un peu les plaisirs !
Sim City a des suites qui améliorent son concept et le complexifient en apportant de (très) nombreux autres paramètres à gérer. Mais ce tout premier épisode, par sa simplicité d'accès, s'adresse à tous les joueurs, qu'ils soient "casual" ou mordus de simulation/gestion et demeure un excellent passe-temps encore maintenant, surtout dans cette très bonne adaptation. Notons que Sim City Snes est dispo sur la Virtual Console de la Wii
TRES BIEN

Le dossier Sim City de Grospixels consacre bien entendu un article à cette version : http://www.grospixels.com/site/simcitya.php

  Voir le site web de Sebinjapan
RainMakeR
Chef de Rubrique Nécrologique
Score au grosquiz
1035015 pts.

Joue à Exoprimal, The Chants, Princess Peach : Showtime

Inscrit : Apr 01, 2003
Messages : 32821
De : Toulouse

Hors ligne
Posté le: 2011-09-14 13:04
Déjà 2a ????

Sinon je suis etonné que la version SNIN soit aussi jouable. Mais etonné en bien, faudrait que je teste ça du coup
_________________

Image


Bonaf
Gros pixel

Score au grosquiz
1044270 pts.

Inscrit : May 09, 2005
Messages : 1947

Hors ligne
Posté le: 2011-09-14 19:17
La version SNIN de Sim City est effectivement étonnamment jouable et très addictive.

Quant à Sim, il était encore de ce monde quand ce blog a démarré, voilà plus de trois ans !
Encore bravo à Sebinjapan pour son dévouement sans faille à ce blog !

  Voir le site web de Bonaf
Sebinjapan
Camarade grospixelien


Joue à Disgaea (PSP)

Inscrit : May 02, 2007
Messages : 7781
De : Thionville

Hors ligne
Posté le: 2011-09-15 12:34
Merci !
On continue notre hommage à Sim ...


Sim City 2000
(Maxis / Hal Laboratory / Imagineer - 1995)




Quoi de neuf dans cette suite directe de Sim City ayant elle aussi connu un grand succès (sur PC en tout cas) ? D'abord une représentation graphique différente qui met du relief à nos villes avec l'utilisation d'une très jolie 3D isométrique. Et ensuite un paquet de nouveaux bâtiments comme différents types de centrales, des écoles, des bibliothèques ... Mieux encore : on peut directement influer sur la topographie en élevant ou abaissant les terres, comme dans Populous. Enfin les options de gestion sont encore plus poussées (budget, ressources naturelles ...). Encore plus de fun alors ? Pas sur Snes ! Car cette adaptation est victime d'horribles problèmes de lenteur et de maniabilité. Se déplacer sur la carte n'est plus aussi pratique et rapide que dans le 1er épisode, bien au contraire ! Il faut d'une part approcher le curseur du bord de l'écran pour se faire, et d'autre part celà entraine une pause de quelques secondes pendant laquelle le système affiche la portion de carte voisine. Et cela empire si vous décidez de zoomer sur vos bâtiments ou bien de faire pivoter la carte pour bénéficier d'un meilleur angle de vue. Ca râme à mort ! Enfin, bien plus exaspérant à mon sens que les soucis de vitesse et de réactivité, le déplacement du curseur est horriblement imprécis et il peine vraiment à se déplacer là ou on le souhaite. Le fait que la souris ne soit toujours pas gérée n'arrange rien ... Dernier point qui met cette version bien en retrait pas rapport à celles sorties sur PC ou Macintosh, les options disponibles sont moins nombreuses (il manque des catastrophes naturelles, ou des journeaux signalant le déclenchement de certains événements). Evitez donc cette adaptation si vous souhaitez vous lancer dans la suite, plus complexe, du grand Sim City. Et c'est dommage car on dispose d'un tutorial permettant de se familiariser avec la prise en main de cette suite d'une série de scenarios toujours passionants.
MEDIOCRE (adaptation quasi injouable : tournez vous vers une version PC / Mac)

Pour voir ce que donne une bonne version de Sim City 2000, retour vers le dossier de Iskor sur GP : http://www.grospixels.com/site/simcityb.php
Remarquez enfin que je n'ai jamais essayé le jeu en cartouche sur une vrai console et qu'une part des soucis techniques (lenteurs) peuvent être attribués à l'émulation.


Sim City Jr
(Maxis / Imagineer - 1996)




Sim City Jr est la version Super Famicom uniquement sortie au Japon de "Sim Town", un Sim City grandement simplifié et destiné aux enfants. La ville à batir est représentée en 3D isométrique et les bâtiments à placer sont limités dans leurs catégories (pas d'usines par exemples) mais disposent de nombreux modèles différents de maisons, de restaurants, ou de parcs d'attraction. La gestion des routes et des ressources semble très limitée tandis qu'on ne se prendra pas trop la tête avec la gestion du budget qui semble inexistante ici. En plus du mode principal, on trouve encore une fois des scenarios, parfois très amusants comme cette ville victime d'une invasion de cochons ! Les graphismes sont très jolis : on voit les habitants des villes (qui sont des humains mais aussi des animaux comme des chats, des chiens ou des pinguins !) se promener et vaquer à leurs occupations. Les divers écrans de statistiques et de status sont lisibles et colorés tandis qu'une chaine de TV donne des rapports régulièrement sur les événements en cours. Au niveau de la jouabilité, pas de problème à signaler, les menus sont bien pensés et réactifs, tout comme les déplacements sur la carte. Dommage en revanche que la souris ne soit toujours pas gérée.
Un soft qui semble donc sympathique mais qu'il vaudra mieux pratiquer sur une autre machine vu que tout est en japonais ici.

  Voir le site web de Sebinjapan
Sebinjapan
Camarade grospixelien


Joue à Disgaea (PSP)

Inscrit : May 02, 2007
Messages : 7781
De : Thionville

Hors ligne
Posté le: 2011-09-16 13:16
Dernier hommage à notre Sim national, autrefois adulé partout sur la terre (earth) mais désormais reposant auprès des fourmis (ant) ...



Sim Earth : The Living Planet
(Maxis / Imagineer - 1992)



Sim Earth est le premier spin-off de la série des "Sim-bidules" née suite au succès de Sim City. Ce soft très particulier se définit comme un simulateur de planète, à la fois un jeu et un outil éducatif. Il s'agit en fait ici de controller un nombre impressionant de paramètres influant sur le développement d'un monde complet, une planète avec son écosystème. On pourra modifier des choses comme la composition athmosphérique, la dérive des contients, l'évolution des différentes formes de vie (il est possible de faire en sorte que les dinosaures évoluent et deviennent "intelligents") ... etc ... les possibilités sont extrèmement nombreuses.
Deux modes de jeu sont présents, le premier nous propose de prendre en main la destinée d'une planète avec une configuration donnée et est un peu l'équivalent des scenarios de Sim City. Le second mode nous permet de modeler de A à Z notre univers, d'introduire librement n'importe quelle forme de vie dans n'importe quel environnement et observer les résultats.
La prise en main de Sim Earth a de quoi faire peur, surtout sur une console de jeu qui n'acceuille que très rarement des jeux à l'interface aussi complexe. Les menus et icones auxquels on doit accéder pour progresser son innombrables, sans parler de tous les graphiques et autres cartes qui n'ont qu'un rôle informatif (et indispensable). Le joueur a en effet accès à des actions qui affectent la planète toute entière ou seulement certaines zones et certains aspects de son développement. Le dictionnaire intégré au jeu qui donne des définitions de nombreux éléments inclus dans le jeu peut éventuellement rassurer mais il ne fait aucun doute que quiconque voudra s'amuser sur Sim Earth devra y investir quelques heures afin de s'y retrouver ! Je n'ai jamais vu la doc fournie avec la cartouche Snes, mais la notice Amiga fait 212 pages bien remplies et dont la lecture s'avère indispensable pour progresser dans le jeu. L'accessibilité du titre n'a donc rien à voir avec celle de Sim City (1er du nom) sur lequel on peut immédiatement commencer à s'amuser même si on ne sait pas encore à quoi servent toutes les icones.
Dans le cadre de ce groblog, et n'étant pas familier avec Sim Earth, il m'est impossible d'y consacrer le temps qu'il faudrait pour apporter une description plus pertinente ou donner un avis sur les qualités de cette cartouche, voire la mettre en perspective avec les versions pour micro-ordinateurs dont elle est l'adaptation. Peut-être y a-t-il des amateurs ici qui pourraient apporter plus de détails sur cette version Snes ? Elle est après tout disponible en téléchargement sur le service Virtual Console de la Wii.


Sim Ant
(Maxis / Imagineer - 1993)




On passe de la gestion d'une planète entière (Sim Earth) à celle beaucoup moins complexe d'une colonie de fourmies avec Sim Ant, un jeu encore une fois né sur micro-ordinateurs et adapté de façon remarquable sur Snes. A l'aide de divers menus et d'un pointeur servant aussi à sélectionner des actions à partir d'icones, on va diriger une fourmie lambda toujours représentée à l'écran avec la couleur jaune. On enverra cette dernière creuser des tunnels, partir à la recherche de nourriture et mener un assaut contre les antagonistes du jeu : les fourmies rouges ! Il serra possible de lui faire ramener de la nourriture à la colonie, et dans le même temps de demander à un nombre paramétrable de ses congénère d'en faire autant, ou bien de déplacer des petits cailloux pour protéger l'entrée d'un tunnel de l'attaque d'autres insectes. On pourra également choisir quels types de fourmies seront créées par la reine parmis les soldats, les ouvrières ou les reproducteurs. On utilise diverses vues pour progresser : une vue en coupe de la colonie sous terre, une vue aérienne du sol à la surface, ainsi qu'une carte et de nombreux graphiques. Dans tous les cas, les graphismes simples et sans fioriture permettent une bonne lisibilité et se permettent même parfois de petits effets esthétiques comme ces bulles de savon traversant l'écran lorsqu'on se déplace dans le bas à sable.
L'ergonomie de Sim Ant est exemplaire car l'interface a entièrement été revue pour la Snes. On y perd les multiples fenêtres de la version micro mais on y gagne une résolution mieux adaptée à la console et une répartition des icones complètement revue pour plus de clarté. Le jeu est compatible avec la souris Nintendo mais la gestion de cette dernière ne s'avère pas aussi pratique que l'utilisation du pad qui attribue quelques raccourcis bien pratiques aux divers boutons comme l'accès direct à la carte avec SELECT.
Bien qu'il reproduise fidèlement le comportement d'une vraie colonie de fourmies et offre beaucoup de possibilités, Sim Ant n'est pas trop complexe à prendre en main et un tutorial assez bien fait permettra aux débutants d'assimiler les grandes lignes en quelques minutes. On aura ensuite tout loisir de se consacrer au mode de jeu principal ou il faut vaincre les fourmies rouges dans plusieurs zones du jardin tout autour d'une maison (il sera également possible d'aller s'y promener ...), ou de s'essayer à divers scenarios proposant de remplir des objectifs précis.
Original et éducatif (une petite encyclopédie des fourmies est accessible dans le jeu mais ne vaut pas l'impressionante doc de la version micro avec ses presque 100 pages consacrées à la description du monde des insectes), Sim Ant reste sympathique après toutes ces années et cette version se laisse jouer sans problème. Attention, le jeu est victime de bugs graphiques sous certains émulateurs comme Zsnes.
BIEN

  Voir le site web de Sebinjapan
Sebinjapan
Camarade grospixelien


Joue à Disgaea (PSP)

Inscrit : May 02, 2007
Messages : 7781
De : Thionville

Hors ligne
Posté le: 2011-09-19 15:47
Le jeu à l'honneur dans l'excellent article de la semaine met en scène un colonel. De mon coté, je n'ai qu'un sergent. Ouais, manque d'ambition, je sais, mes profs me disaient la même chose
En attendant, il s'agit d'un jeu étonnant, surtout parmi la ludothèque de la Super Famicom ...



Sgt Saunders' Combat
(Play Avenue / ASCII - 1995)



J'aimerais bien connaitre l'histoire de la conception et de la publication de ce jeu car ce n'est pas banal. En effet ce wargame au tour par tour très soigné vu en 3D isométrique est adapté d'une vieille série américaine des années 60 appelée "Combat". Cette dernière qui racontait des affrontements armés pendant la seconde guerre mondiale avait la particularité de mettre en scène de véritables vétérans du conflit dans le rôle de certains personnages. J'ignore si cette série fut diffusée au Japon, mais pourtant c'est au pays du soleil levant *uniquement* que sort ce soft qui nous permet de diriger un squad composé de plusieurs soldats dans diverses missions ou tout le long d'une campagne se déroulant en Europe et en Afrique. Est-ce pour plus de fidélité envers la série ou bien est-ce parce que les développeurs sont américains (j'ignore si c'est le cas) mais toujours est-il que tous les menus sont en anglais et sous-titrés en japonais ! L'interface est d'ailleurs ergonomique et très bien conçue, à condition de jouer à la souris avec laquelle le jeu est heureusement compatible. Ainsi on déplacera la carte et on cliquera pour sélectionner ses soldats le plus simplement du monde, ce qui fera apparaite un menu (qu'on peut déplacer pour qu'il ne gène pas la visibilité, le genre de détails qui fait plaisir) proposant de nombreuses actions. On peut se déplacer, changer de position (debout, accroupi, au sol), changer d'armes ou réparer ses armes, se soigner, demander une couverture aérienne (certaines missions seulement), et même menacer verbalement ses ennemis ou ses co-équipiers ! Il est bien évidemment possible (et conseillé) d'attaquer avec de multiples armes, et il y a différents pourcentages de chance de toucher en fonction de nombreux facteurs (terrain, distance, type d'arme ...). Les ennemis ne sont pas visibles tant qu'ils n'ont pas été repérés par un soldat, il est donc necessaire d'envoyer souvent des éclaireurs. Selon les missions, d'autres soldats alliés ainsi que des véhicules sont présents sur la carte mais ne peuvent pas être controlés par le joueur qui garde uniquement la main sur ses hommes. On sélectionne d'ailleurs ces derniers en début de partie et il est possible de changer leur équipement.
La réalisation est très réussie et la lisibilité est très bonne pour de la Snes, donnant l'impression que la console tourne avec une résolution supérieure à celle à laquelle on est habitué. Les graphismes sont détaillés, et on trouve même quelques effets sympathiques comme une carte en mode 7 avant le début de la mission ou la présence de mini films digitalisés qui apparaissent lors d'une action spéciale comme un bombardement.
Abordable, bien réalisé et offrant beaucoup de possiblités, le titre a malheureusement un "défaut" : si les menus et l'interface sont en anglais, tous les autres textes restent en japonais, y compris les briefings de début de mission et les communications entre les soldats. C'est handicapant mais ça n'empêche pas de jouer quand même (les objectifs sont souvent évidents : arriver à un point de la carte, nettoyer une zone, défendre un point ...).
BIEN (à priori)

  Voir le site web de Sebinjapan
Amindada
Pixel monstrueux


Score au grosquiz
1035760 pts.

Inscrit : Feb 02, 2006
Messages : 2388

Hors ligne
Posté le: 2011-09-19 17:54
J'ai testé (acheté même) Kid klown in krasy chase et je trouve que ce jeu passe à coté de son sujet.

Alors oui, c'est très beau et très bien animé, c'est vraiment impressionnant. Mais passons au choses qui fâche.
D'abord, j'aurais trouvé plus logique que le héros court automatiquement et qu'on se contente d'imprimer le rythme, il faut avoir le doigt appuyé continuellement sur bas sinon il se contente de trottiner voir s'arrête carrément , c'est lourd et pas cohérent avec le style du jeu.
Mais le pire c'est les animations. Oui ! Elles sont belle mais longue, très longue dans un jeu basé sur la vitesse et les réflexes ! Quand le héros est brûlé ça prend trois secondes (facile) pour recommencer à courir et pendant ce temps on perd du temps sur la mèche et les éventuels objets qui déboulent sur vous. Et on peut comprendre qu'on perde du temps quand on tombe dans un piège, mais à chaque bonus "ballon" qu'on attrape, rebelote on perd trois secondes. Et le jeu ainsi est haché,jamais nerveux, découpé en séance de visionnage d'animation du petit clown et c'est bien répétitif et ça décourage de partir à la chasse au score ce qui est le seul intérêt pour un jeu si court. (note : c'est peut être moins frappant en 60hz mais j'en doute)

En fait c'est un jeu d'arcade qui ne s'assume pas comme si finalement, on était vraiment pas sur le support pour ça (diront les mauvaise langues).

Sebinjapan
Camarade grospixelien


Joue à Disgaea (PSP)

Inscrit : May 02, 2007
Messages : 7781
De : Thionville

Hors ligne
Posté le: 2011-09-20 13:05
Merci pour cet avis éclairé Amindada.
N'hésitez pas à poster vos commentaires sur les jeux déjà présentés, même si c'était il y a 50 pages de ça ! C'est d'autant plus précieux quand les jeux en question sont peu connus.
Même pour les jeux présentés aujourd'hui vous pouvez, si si ...



Super Baken Ou 95
(Asmik / Teichiku - 1995)



Cet outil (on ne va pas appeler ça un jeu ...) permet d'obtenir des pronostiques sur des courses de chevaux. Pour celà il faut tout d'abord entrer une tonne de paramètres à propos des jockeys, des chevaux, et du lieu ou se déroule la course. Tout se fait par l'intermédiaire de menus en japonais totalement dénués d'illustrations. Dans le même genre, voir "Keiba Yosou Baken Renkinjutsu" (page 64).


Super Honmei : G1 Seiha
(Nichibutsu - 1994)



Voici un jeu de courses hippiques dans lequel on dirige une écurie. On devra acheter un cheval puis l'élever tout en entrainant des jockeys et espérer gagner des courses qui se déroulent de façon non interractives. Ce sera difficile pour nous autres, les nombreux menus étant exclusivement en japonais. Les écrans intermédiaires ainsi que la course elle même affichent des graphismes très inégaux, parfois potables, souvent affreux, tandis qu'une musique agaçante accompagne nos choix hasardeux. Si les nombreuses options disponibles semblent témoigner d'un jeu riche et complexe, la réalisation fait très juste pour un soft de 94.

  Voir le site web de Sebinjapan
Thezis
Pixel visible depuis la Lune



Joue à Far Cry 3

Inscrit : Jul 19, 2002
Messages : 8910
De : Bruxelles

Hors ligne
Posté le: 2011-09-20 21:11
Citation :
Le 2011-09-19 15:47, Sebinjapan a écrit :
Sgt Saunders' Combat
(Play Avenue / ASCII - 1995)



J'aimerais bien connaitre l'histoire de la conception et de la publication de ce jeu car ce n'est pas banal. En effet ce wargame au tour par tour très soigné vu en 3D isométrique est adapté d'une vieille série américaine des années 60 appelée "Combat". Cette dernière qui racontait des affrontements armés pendant la seconde guerre mondiale avait la particularité de mettre en scène de véritables vétérans du conflit dans le rôle de certains personnages. J'ignore si cette série fut diffusée au Japon, mais pourtant c'est au pays du soleil levant *uniquement* que sort ce soft qui nous permet de diriger un squad composé de plusieurs soldats dans diverses missions ou tout le long d'une campagne se déroulant en Europe et en Afrique. Est-ce pour plus de fidélité envers la série ou bien est-ce parce que les développeurs sont américains (j'ignore si c'est le cas) mais toujours est-il que tous les menus sont en anglais et sous-titrés en japonais ! L'interface est d'ailleurs ergonomique et très bien conçue, à condition de jouer à la souris avec laquelle le jeu est heureusement compatible. Ainsi on déplacera la carte et on cliquera pour sélectionner ses soldats le plus simplement du monde, ce qui fera apparaite un menu (qu'on peut déplacer pour qu'il ne gène pas la visibilité, le genre de détails qui fait plaisir) proposant de nombreuses actions. On peut se déplacer, changer de position (debout, accroupi, au sol), changer d'armes ou réparer ses armes, se soigner, demander une couverture aérienne (certaines missions seulement), et même menacer verbalement ses ennemis ou ses co-équipiers ! Il est bien évidemment possible (et conseillé) d'attaquer avec de multiples armes, et il y a différents pourcentages de chance de toucher en fonction de nombreux facteurs (terrain, distance, type d'arme ...). Les ennemis ne sont pas visibles tant qu'ils n'ont pas été repérés par un soldat, il est donc necessaire d'envoyer souvent des éclaireurs. Selon les missions, d'autres soldats alliés ainsi que des véhicules sont présents sur la carte mais ne peuvent pas être controlés par le joueur qui garde uniquement la main sur ses hommes. On sélectionne d'ailleurs ces derniers en début de partie et il est possible de changer leur équipement.
La réalisation est très réussie et la lisibilité est très bonne pour de la Snes, donnant l'impression que la console tourne avec une résolution supérieure à celle à laquelle on est habitué. Les graphismes sont détaillés, et on trouve même quelques effets sympathiques comme une carte en mode 7 avant le début de la mission ou la présence de mini films digitalisés qui apparaissent lors d'une action spéciale comme un bombardement.
Abordable, bien réalisé et offrant beaucoup de possiblités, le titre a malheureusement un "défaut" : si les menus et l'interface sont en anglais, tous les autres textes restent en japonais, y compris les briefings de début de mission et les communications entre les soldats. C'est handicapant mais ça n'empêche pas de jouer quand même (les objectifs sont souvent évidents : arriver à un point de la carte, nettoyer une zone, défendre un point ...).
BIEN (à priori)


Très intéressante description, bien fichue et qui montre que tu t'es renseigné à propos du titre. Je suis impressionné par les graphismes et ce que semble être l'interface, cela semble très simple, ce que peut de titres actuels offrent encore aujourd'hui.
_________________

Dans la vie, il y a 3 catégorie des personnes : ceux qui savent compter et ceux qui ne savent pas compter. (Anonyme)

Image


  Voir le site web de Thezis
Sebinjapan
Camarade grospixelien


Joue à Disgaea (PSP)

Inscrit : May 02, 2007
Messages : 7781
De : Thionville

Hors ligne
Posté le: 2011-09-23 09:48
Sunset Riders
(Konami - 1993)




Prenant place au far-west et mettant en scène cowboys, indiens et guerrilleros mexicains, Sunset Riders est un très bon "run and gun" nous venant de l'arcade. L'action est riche et variée et rappelle tout à la fois Rolling Thunder et Contra. 2 joueurs humains peuvent s'y adonner simultanément et controlent alors des cowboys vus de profil qui peuvent tirer dans toutes les directions, sauter, et effectuer une glissade. On peut également passer entre 2 plans la plupart du temps (comme dans Rolling Thunder ou Shinobi) et entrer momentanément dans des portes pour trouver des bonus (Rolling Thunder encore). Certains niveaux nous placent aux reines d'un cheval qu'il faudra diriger pour éviter de multiples obstacles le long d'un scrolling forcé, tout en continuant à canarder les ennemis. On trouve aussi des niveaux bonus en vue subjective ou il faut rapidement abattre les bandits qui apparaissent avant qu'ils ne disparaissent de l'écran.
La réalisation de Sunset Riders, sans être vraiment éclatante (on n'y trouve pas les fameux effets spéciaux typiques de la Snes comme dans Castlevania 4 ou Contra Spirits) est réussie avec des sprites fins et colorés, d'excellentes musiques et plein de petites animations et de détails interractifs dans les décors. Les niveaux sont tous bien rythmés, pas trop difficiles mais prenants.
Cette version Snes est extrêmement fidèle à l'arcade. Certes c'est un peu moins beau et il manque surtout la possibilité de jouer jusqu'à 4 simultanément. On a également des petites censures ici (rien qui ne vienne dénaturer le jeu cependant). Mais le fun est toujours présent, et la jouabilité sans faille. La maniabilité est même un peu plus souple avec l'addition d'un bouton dédié à la glissade (il fallait faire une diagonale bas + le bouton de saut en arcade). Bref, c'est un très bon jeu, fortement conseillé, même si la pratique de l'arcade reste une meilleure expérience.
BIEN (TRES BIEN si vous ne voulez pas passer par Mame pour la version arcade)


Et justement la version arcade, on en parle rapidement dans cet article : http://www.grospixels.com/site/sriders.php

  Voir le site web de Sebinjapan
RainMakeR
Chef de Rubrique Nécrologique
Score au grosquiz
1035015 pts.

Joue à Exoprimal, The Chants, Princess Peach : Showtime

Inscrit : Apr 01, 2003
Messages : 32821
De : Toulouse

Hors ligne
Posté le: 2011-09-23 17:20
Excellent jeu, tellement bon qu'il décote pas beaucoup malgré son age
_________________

Image


spacecowboy
Gros pixel


Score au grosquiz
0001656 pts.

Joue à Bloodstained

Inscrit : Nov 29, 2005
Messages : 1999
De : Mons (Belgique)

Hors ligne
Posté le: 2011-09-23 18:19
Citation :
Le 2011-09-23 17:20, RainMakeR a écrit :

Excellent jeu, tellement bon qu'il décote pas beaucoup malgré son age



Effectivement, sa cote en occas' est assez élevée. Comme souvent, les articles de ce Groblog me donnent envie de jouer aux bons titres que je ne connais pas. Je connaissais évidemment Sunset Riders de nom, mais je pensais que c'était un jeu au pistolet en arcade, jouable avec le fusil sur SNES. Je suis étonné que ce soit un run and gun. Hop, vite fait, un petit tour sur ebay. Ouch, il faut bien compter un minimum de 20 euros pour la cartouche seule. Je vais attendre un coup de bol sur une brocante et patienter avec l'émulateur PSP.

J'en profite encore pour féliciter Seb pour son blog qui me sert de plus en plus de guide d'achat sur SNES. Avec ton Groblog et celui de Shenron, j'ai du pain sur la planche en 16 bits.


_________________

www.press-start.be


  Voir le site web de spacecowboy
RainMakeR
Chef de Rubrique Nécrologique
Score au grosquiz
1035015 pts.

Joue à Exoprimal, The Chants, Princess Peach : Showtime

Inscrit : Apr 01, 2003
Messages : 32821
De : Toulouse

Hors ligne
Posté le: 2011-09-23 20:09
En arcade je crois que je l'ai paye 75€ un truc comme ca
_________________

Image


Shenron
Pixel visible depuis la Lune

Score au grosquiz
0028032 pts.

Joue à Lost Judgment

Inscrit : Jan 17, 2008
Messages : 9737
De : Massy

Hors ligne
Posté le: 2011-09-23 20:56
Sim Ant, je l'ai découvert en démo sur Mac, il y a un sacré bout de temps.

J'ai rien compris. J'en suis restée traumatisée un bout de temps, et puis j'ai découvert Wolfenstein 3D.
_________________

Image
Ils sont tous méchants (sauf Sega, qui est juste con).


  Voir le site web de Shenron

Index du Forum » » Groblogs » » Groblog Sebinjapan : exploration du Romset Snes

3271 messages • page
1 ... 108109110111112113114 ... 164




Forum www.grospixels.com (© 2011-2019 Grospixels)