Forums de Grospixels
Bienvenue sur le forum de Grospixels : [ S'Enregistrer ]
Déjà inscrit ? [ Connexion ]
 
retour sur le site
rechercher
Index du Forum » » Groblogs » » Groblog Sebinjapan : exploration du Romset Snes
3271 messages • page
1 ... 14151617181920 ... 164
Auteur Groblog Sebinjapan : exploration du Romset Snes
Lyle
Camarade grospixelien



Inscrit : Mar 12, 2002
Messages : 3722

Hors ligne
Posté le: 2008-12-07 13:16
Essayé rapidement Chaos Engine et Cutthroat Island. En fait, Chaos Engine me fait plus penser à un Gauntlet avec des armes à feu qu'à un pédestre arcade. Première impression plutôt bonne mais le jeu semble assez difficile. Cutthroat Island, j'aime assez les graphs et la palette de coup, malheureusement la séquence en wagon à connaître par coeur et les priorités par claires du tout lors des combats sont assez rebutantes. Je le garde quand même dans ma liste "deuxième chance".

  Voir le site web de Lyle
Simply Smackkk
Pixel monstrueux

Score au grosquiz
1036505 pts.

Inscrit : Mar 06, 2002
Messages : 2325

Hors ligne
Posté le: 2008-12-08 14:54
Congo semble effectivement être une béta, en tout cas il est référencé comme tel sur planetemu.

Personnellement, j'adore Chaos Engine. De l'action et de l'exploration, tout ce que j'aime dans un jeu. Et il faut bien avouer qu'avec un ami, ç'est du plaisir à fond les manettes. Ce doit être un des jeux SNES que j'ai le plus pratiqué en multijoueurs avec Super Bomberman 5 et Koi ha Balance-Battle of Lovers.

Sinon, je suis content, j'ai enfin acheté une nouvelle manette PC. Je vais pouvoir essayer tous les jeux qui étaient passés à travers mes mains.

  Voir le site web de Simply Smackkk
Thezis
Pixel visible depuis la Lune



Joue à Far Cry 3

Inscrit : Jul 19, 2002
Messages : 8910
De : Bruxelles

Hors ligne
Posté le: 2008-12-08 15:33
Ma dose quotienne, vite!



_________________

Dans la vie, il y a 3 catégorie des personnes : ceux qui savent compter et ceux qui ne savent pas compter. (Anonyme)

Image


  Voir le site web de Thezis
Sebinjapan
Camarade grospixelien


Joue à Disgaea (PSP)

Inscrit : May 02, 2007
Messages : 7781
De : Thionville

Hors ligne
Posté le: 2008-12-08 18:49
Citation :

Le 2008-12-08 15:33, Thezis a écrit:
Ma dose quotienne, vite!


Hé hé, voilà, ça arrive
A noter que j'ai choisi de présenter le 1er jeu de cette mini thématique sur les jeux de société pour faire écho à 221 Baker Street présenté aujourd'hui aussi par Atari Frog ici : http://www.grospixels.com/phpBB/viewtopic.php?topic=12831&forum=15&start=40&48
C'est qu'on est coordonnés sur GP



Clue
(Sculptured Software / Waddington Games - 1992)



Cette adaptation du célèbre jeu de plateau Cluedo peut se jouer de 3 à 6 joueurs (controllés par des joueurs ou le CPU) et suit fidèlement le déroulement d'une partie classique. De multiples animations viennent rythmer le jeu : une main lance le dé, et les assassinats présumés sont mis en scène avec une musique sinistre en fonds sonore. Dommage que les graphismes soient aussi sommaires et peu colorés. Mais l'intérêt n'est pas là. L'intérêt s'est de pouvoir emporter facilement ce jeu en vacances sans avoir à trimballer la boite et ses accessoires : il suffit de prendre sa TV et sa Super Nintendo, c'est tellement plus simple ! Bref, à l'époque, je ne sais pas trop ce qui aurait pu motiver quelqu'un à s'acheter cette onéreuse cartouche. De nos jours, je pense que les gens qui aiment le Cluedo préfèrent y jouer avec le jeu original, non ?
1.5/5


Chessmaster
(Software Toolworks - 1991)



La plus célèbre série de jeux d'échecs sur micro-ordinateurs et consoles de jeu a aussi droit à sa version Snes. Une version sortie en début de vie de la console et à l'interface très austère directement venue du monde PC. De quoi refroidir les "petits joueurs", ici on joue sérieux !
3 représentations sont disponibles : celle par défaut en pseudo 3D est jolie mais peu pratique. Deux autres vues en 2D sont donc disponibles, une en plein écran et l'autre qui montre tout un tas d'informations. Il est bien sur possible de jouer à deux ou contre la machine à travers plus d'une dizaine de niveaux de difficulté. On peut aussi commencer une partie après avoir placé les pièces librement pour reproduire une situation spécifique.
Parfois, le temps de réflexion du CPU est long, très long, et il est possible de le forcer à jouer.
Je ne peux pas juger ce jeu, étant novice dans les jeux d'échecs mais votre avis est le bienvenue.


Chinhai
(Banpresto - 1995)



Chinhai est une variante de Shanghai (le jeu d'Activision de 1986 qui a connu moultes adaptations de l'Apple2GS à la DS) ou il faut associer deux pièces de mahjong identiques pour les faire disparaitre. Cette variante est connue sous le nom de Shisen-Sho et est disponible en de nombreuses versions sur de nombreuses plate-formes (principalement en jeu java ou en freeware sur PC).
On peut jouer seul sur un grand plateau ou bien à deux, soit ensemble sur le grand plateau, soit en écran splitté ou l'on envoie des malus à l'adversaire à chaque fois qu'on réussit certaines combinaisons.
Contrairement à Shanghai, les pièces ne sont pas posées de façon pyramidales. Elles sont toutes à plat et visibles. Les règles pour déterminer quelles pièces peuvent être enlevées sont différentes de Shanghai : on n'est pas obligé de les faire glisser uniquement vers la gauche ou le droite. En fait, n'importe quelle pièce peut être enlevée à condition qu'elle ne soit pas séparée de sa pièce jumelle par plus de 3 lignes droites (horizontales ou verticales mais PAS diagonales) et qu'aucune pièce ne se trouve sur ces lignes. Les lignes en question ne sont pas montrées, il faut les imaginer. On les trace dans sa tête en partant du bord d'une pièce et en allant vers un des bords de la pièce jumelle sans tourner plus de 2 fois (car ça ferait une 4ème ligne, ce qui n'est pas permis). Mmmmm, pas évident à expliquer. Pourtant ce concept est facile à assimiler et le jeu est passionant pour les fans de Shanghai, croyez moi j'en suis un. Attention cependant, c'est beaucoup plus dur. On se retrouve souvent coincé et il faut calculer ses mouvements à l'avance.
En ce qui concerne le mode à deux en écran splitté : si on joue contre le CPU, ce dernier est d'une rapidité infernale ! Il y a donc intérêt à s'entrainer en solo avant de se frotter à lui.
Si vous aimez Shanghai, essayez Chinhai, vous m'en direz des nouvelles ... Perso je préfère quand même Shanghai qui est beaucoup plus abordable.
3/5

  Voir le site web de Sebinjapan
Sebinjapan
Camarade grospixelien


Joue à Disgaea (PSP)

Inscrit : May 02, 2007
Messages : 7781
De : Thionville

Hors ligne
Posté le: 2008-12-09 21:47
Civilization / Sid Meier's Civilization
(Microprose / koei - 1995)



Comme Civilization est un des jeux les plus connus de la terre, je vais me contenter d'une très brève description de son principe : on doit gérer le développement d'une nation (choisie en début de jeu) depuis ses humbles débuts ou un chariot de pioniers doit fonder une petite ville, jusqu'à son apogée symbolisée par l'envoi de fusées dans l'espace. En chemin il faudra construire des routes, créer des batiments dans ses villes, gérer l'économie du pays, et également faire la guerre contre les autres nations si aucune solution diplomatique ne peut être trouvée. Le tout se fait à partir d'une carte vue du dessus ou l'on sélectionne ses unités ou ses villes afin d'accéder à des menus pour donner ses ordres ou consulter tout un tas d'informations.
Né sur PC, le jeu est devenu ultra populaire grâce à sa simplicité de prise en main et son gameplay profond et ouvert laissant le joueur totalement libre de son destin. La version Snes est étonnament bonne. L'ergonomie souffre du passage de la souris au joypad mais les dégâts de ce coté restent limités grâce à un curseur qui se déplace rapidement et des menus pas trop austères qui ont été pensés au mieux pour cette machine. Des aides contextuelles (qu'on peut désactiver) apparaissent aussi pour donner des conseils. A première vue rien n'a été simplifié dans le gameplay comme c'est souvent le cas pour d'autres adaptations de jeux micros complexes sur console (Ultima 7 me vient à l'esprit), toute la richesse du jeu original semble conservée.
Les graphismes sont plaisants, en dessous des standards de la Snes mais fidèles au jeu original tout en étant moins austères, et parfaitement lisibles. Les musiques sont discrètes.
Retrogaminguement parlant (!) cette version a peu d'intérêt. Si on a envie de se plonger dans le Civilization original (ce qui ne se justifie pas forcément parce que certaines de ses nombreuses suites sont encore plus passionantes tout en conservant la simplicité du gameplay), on préfèrera le faire sur une version micro ne serait-ce que pour utiliser la souris et le clavier pour une meilleure jouabilité. On bénéficiera de plus de l'encyclopédie absente de cette version. Mais si on a envie d'y jouer n'importe ou et qu'on ne possède pas la récente version DS, émuler cette version Snes sur sa PSP peut être un bon moyen de profiter de Civilization dans les transports en commun !
3/5

Evidemment, un jeu comme Civilization se devait d'avoir son article sur GP. A lire ici : http://www.grospixels.com/site/civ.php

  Voir le site web de Sebinjapan
Kimuji
Pixel monstrueux


Joue à Pillars of Eternity

Inscrit : Jul 04, 2005
Messages : 4372

Hors ligne
Posté le: 2008-12-10 00:45
Petite parenthèse, mettre le lien vers l'article est inutile, le forum détecte les titres des jeux faisant l'objet d'un article sur le site et crée automatiquement un lien vers ceux-ci

Thezis
Pixel visible depuis la Lune



Joue à Far Cry 3

Inscrit : Jul 19, 2002
Messages : 8910
De : Bruxelles

Hors ligne
Posté le: 2008-12-10 08:43
Bah, ça montre que l'auteur tient compte du travail des contributeurs et souhaite leur tirer un petit coup de chapeau
_________________

Dans la vie, il y a 3 catégorie des personnes : ceux qui savent compter et ceux qui ne savent pas compter. (Anonyme)

Image


  Voir le site web de Thezis
Tonton Ben
Pixel monstrueux


Joue à HearthStone, Overwatch, Diablo III ROS, Retropie

Inscrit : Dec 05, 2003
Messages : 4257
De : Lille (le pays de la bière)

Hors ligne
Posté le: 2008-12-10 10:00
Ouaip, ça sert toujours de mettre les articles en lien : ça permet à beaucoup de forumeux de découvrir qu'il y a un site GP caché derrière son forum, avec plus de 500 articles, des dossiers, des niouzes, des gromixes, des grotrips...




_________________

Your face, your ass, what's the difference? - Duke Nukem

Image


Thezis
Pixel visible depuis la Lune



Joue à Far Cry 3

Inscrit : Jul 19, 2002
Messages : 8910
De : Bruxelles

Hors ligne
Posté le: 2008-12-10 18:51
Citation :

Le 2008-12-10 10:00, Tonton Ben a écrit:
Ouaip, ça sert toujours de mettre les articles en lien : ça permet à beaucoup de forumeux de découvrir qu'il y a un site GP caché derrière son forum, avec plus de 500 articles, des dossiers, des niouzes, des gromixes, des grotrips...


Ouah, le vieux ! Sache jeune padawan que GrosPixels dépasse les 800 articles de nos jours!
_________________

Dans la vie, il y a 3 catégorie des personnes : ceux qui savent compter et ceux qui ne savent pas compter. (Anonyme)

Image


  Voir le site web de Thezis
Sebinjapan
Camarade grospixelien


Joue à Disgaea (PSP)

Inscrit : May 02, 2007
Messages : 7781
De : Thionville

Hors ligne
Posté le: 2008-12-10 20:52
Clay Fighter & Clay Fighter Tournament Edition
(Visual Concepts / Interplay - 1993)



Ce jeu de baston en versus reprend la jouabilité instaurée par Street Fighter 2 (3 boutons de poing, 3 boutons de pieds et des coups spéciaux à base de arrière/avant et de quarts de tours) mais les 8 persos qu'il met en scène ont la particularité d'être représentés en pâte à modeler. En fait, si ma mémoire des tests de l'époque est bonne, les developpeurs ont vraiment construits des modèles en pâte à modeler, les ont animé en stop-motion et ont digitalisé le tout. Le visuel du jeu est assez unique. Ca nous donne donc un character-design bien particulier que certains trouveront original et amusant et d'autres détesteront. Je déteste. Mais j'avoue que c'est tout de même mieux que les boules de Ballz. Ce que je dois reconnaitre c'est que la modélisation des sprites est surprenante dans le bon sens du terme. Ils sont réussis et colorés et assez bien animés. Par contre les décors sont hideux dans leur grande majorité. Le casting réunit entre autre un bonhomme de neige, un Elvis Presley et un homme pieuvre.
La jouabilité reprend SF2 donc, avec une vitesse de jeu ajustable. Les coups sortent relativement bien mais les combats restes fouillis. La faute à la nature même des combattants dont les coups souvent démesurés ne permettent pas vraiment de gérer facilement les distances et les priorités comme dans les autres jeux du genre. La faute également à l'IA du CPU dont les persos ne cessent de sauter dans tous les sens, ce qui est particulièrement énervant.
Certains trouveront peut-être l'ambiance de ce jeu marrante mais moi ça ne m'éclate pas vraiment. D'autant que la partie sonore, à part quelques grognements digitalisée, est particulièrement nulle.
La version tournament est identique à la version normale avec seulement quelques options de jeu en plus, des bugs corrigés (d'après Wikipedia) et quelques décors modifiés. Une belle arnaque quoi.
1/5


Clay Fighter 2 : Judgment Clay
(Visual Concepts / Interplay - 1994)



Cette suite est graphiquement très impressionante. Les sprites sont magnifiques et on a du mal à croire qu'on se trouve sur une SNES. La technique employée des personnages en pâte à modeler digitalisés est vraiment au point cette fois ci. Les développeurs ont mis également plus de soin dans les décors et c'est tout à leur honneur.
La jouabilité n'a pas changé. Les bons cotés comme les mauvais. Le système à 6 boutons de SF2 est toujours là et la vitesse est toujours règlable. Mais les combats bordéliques au possible et les persos CPU qui sautent sans cesse répondent présent aussi.
Je n'ai pas grand chose à ajouter car ma version (émulée bien sur) bloque systématiquement après le 1er round du 1er combat. Je n'avais pas vraiment l'intention de persévérer de toute façon ...
1/5

  Voir le site web de Sebinjapan
Tonton Ben
Pixel monstrueux


Joue à HearthStone, Overwatch, Diablo III ROS, Retropie

Inscrit : Dec 05, 2003
Messages : 4257
De : Lille (le pays de la bière)

Hors ligne
Posté le: 2008-12-11 09:15
Citation :

Le 2008-12-10 18:51, Thezis a écrit:
Citation :

Le 2008-12-10 10:00, Tonton Ben a écrit:
Ouaip, ça sert toujours de mettre les articles en lien : ça permet à beaucoup de forumeux de découvrir qu'il y a un site GP caché derrière son forum, avec plus de 500 articles, des dossiers, des niouzes, des gromixes, des grotrips...


Ouah, le vieux ! Sache jeune padawan que GrosPixels dépasse les 800 articles de nos jours!



Ouaip, le 500ème, c'était Hexen, c'était il y a 5 ans, et c'était mon premier article...
_________________

Your face, your ass, what's the difference? - Duke Nukem

Image


Sebinjapan
Camarade grospixelien


Joue à Disgaea (PSP)

Inscrit : May 02, 2007
Messages : 7781
De : Thionville

Hors ligne
Posté le: 2008-12-11 22:59
Claymates
(Visual Concepts / Interplay - 1993)



Claymates est un jeu de plate forme dans lequel on dirige une boule bleue de pâte à modeler. En fait il s'agit d'un petit garçon transformé de la sorte et qui doit retrouver son père (un scientifique) ainsi que la formule qui lui rendra sa forme humaine. Pour celà il traverse divers niveaux en ramassant des diamants mais aussi des cléfs permettant d'accéder à certains bonus ou à des zones avancées du niveau. La boule bleue peut simplement sauter et donner des coups de poing mais le contact avec une autre boule de pâte à modeler permet de se transformer en animal : une souris qui crie sur les ennemis pour les tuer et qui court très vite, un chat qui grimpe aux arbres et donne des coups de griffes, un ecureuil qui lance des noisettes et quelques autres encore en progressant dans le jeu. Si on se fait toucher, on reprend sa forme initiale de boule bleue. Une autre collision et c'est la perte d'une vie. Après chaque niveau, on a droit a une petit jeu bonus de trempoline pour gagner des vies supplémentaires et on passe en mode "carte". Ce mode est une vue éloignée de dessus, comme la carte de Mario World, mais en plus interactif. Il faut y résoudre quelques puzzles (très simples) en déplaçant des objets et ainsi permettre à des robots bucherons de couper les arbres bloquant l'accès au niveau suivant.
Les graphismes sont moyens. Les sprites sont assez jolis et le rendu pâte à modeler est réussi, mais les animations sont sommaires, les décors archi dépouillés et les phases annexes (niveau bonus, carte) vraiment moches. La jouabilité est par contre très correcte, le perso n'a pas d'inertie et on progresse sans trop de difficulté et en s'amusant. Je suis aussi agréablement surpris par ce jeu que déçu par Clay Fighter (des mêmes auteurs).
2.5/5

  Voir le site web de Sebinjapan
Sebinjapan
Camarade grospixelien


Joue à Disgaea (PSP)

Inscrit : May 02, 2007
Messages : 7781
De : Thionville

Hors ligne
Posté le: 2008-12-12 20:11
Pas de commentaires sur les derniers jeux présentés ? Dommage, j'espérais qu'un fan de Clayfighter vienne nous expliquer ce qui pouvait faire le charme de ce jeu histoire que je comprenne comment il a pu être un succès commercial à l'époque dans un genre ou la concurrence était pourtant féroce !

En cette fin d'année, je m'éclate sur le dernier Castlevania (Order of Ecclesia), un épisode au design et à la réalisation vraiment réussis et au game-design qui saura revir les fans des "metroid-vania" même s'il n'y a pas grand chose de nouveau dans le concept. Ca m'a donné envie de me re-plonger un petit-peu dans les épisodes Snes :



Super Castlevania 4 / Akumajou Dracula
(Konami - 1991)




Alors j'aurais du présenter ce jeu dans les "S" mais d'une part je voulais présenter les 2 jeux Castlevania de la Snes ensemble et d'autre part ... qu'est-ce que c'est que ce nom !?! Ou sont passés Super Castlevania 1,2 et 3 ? C'est comme si sur Nes on était passé de Mario Bros à Super Mario Bros 2. Ne pouvaient-ils pas l'appeller Super Castlevania (comme Super Metroid ou Super R-Type) ? M'enfin ...
Ce jeu est une sacré amélioration des Castlevania de la Nes au niveau du gameplay. Simon Belmont (le perso qu'on dirige) est beaucoup plus souple et maniable qu'auparavant. Il peut rectifier la trajectoire de ses sauts, frapper de son fouet dans toutes les directions et se la jouer Indiana Jones en accrochant son fouet à certains endroits pour se balancer au dessus des précipices. Ses nouvelles actions rendent le jeu beaucoup plus abordable qu'auparant, en apparence tout du moins. Le fait de ne pas se heurter au "die and retry" quasi systématique des épisodes précedents permet au joueur d'apprécier le level design vraiment inspiré et proposant des choses nouvelles quasiment à chaque section, et aux développeurs de truffer le jeu de pièges vicieux mais jamais injustes pour ne pas frustrer.
Au niveau de la réalisation, je dois vous avouer un truc : je n'ai jamais accroché aux graphismes, surtout pour les décors. Certes le jeu utilise quelques effets spéciaux lors de certaines scènes d'anthologie mais la palette de couleur utilisée m'a toujours paru terne par rapport à celle de Dracula X sur PC Engine (sorti plus tard mais auquel j'ai joué à peu près à la même époque) et je préfère nettement les graphismes de Super Ghouls N Ghost sorti simultanément sur la même machine. Mais c'est une question de gout. Les ennemis sont tout de même très bien dessinés pour la plupart, les musiques sont, comme toujours dans la série, excellentes et le jeu ne souffre pas trop des ralentissements typiques des premiers jeux de la Snes.
Un jeu excellent, rétro mais pas trop "old school" pour ne pas rebuter les moins persévérants. Un classique à faire ou re-faire sans modération.
4.5/5


Castlevania : Vampire Kiss / Akumajou Dracula XX
(Konami - 1995)




Dans ce Castlevania (aussi appelé "Castlevania : Dracula X" en version US), Konami fait marche arrière et revient vers une jouabilité plus old-school pour le plus grand plaisir des hardcore-gamers (ou pas ?). On se retrouve donc avec quasiment la même maniabilité que les épisodes NES : des sauts à gérer au plus juste et un fouet qui ne peut frapper qu'à l'horizontale. La difficulté s'en ressent avec dès le début du jeu des passages assez chauds à négocier ou il faut sauter par dessus des précipices sur des plate-formes qui s'écroulent tout en s'occupant d'ennemis arrivant en face ou par derrière. La réalisation quand à elle n'est pas héritée de la NES (heureusement) mais de la PC Engine puisque cet épisode s'inspire du célèbre Dracula X sorti sur NEC CD-Rom. Même héro (Richter au lieu de Simon dans Castlevania 4), même chartre graphique, même scénario (mais sans les cut-scenes et, de façon générale, avec une mise en scène baclée) et mêmes musiques (moins réussies puisque plus sur support CD mais tout de même très bonnes). Les niveaux se ressemblent mais sont en fait différent, idem pour les boss.
Ce jeu a été critiqué par deux types de joueurs : les joueurs "modèrnes", pas forcément pros du pad, qui regrettent le retour en arrière du gameplay et la perte des améliorations apportées par Castlevania 4. Mais il a aussi été critiqué par les "hardcore-gamers" traditionalistes parce que Konami nous a servi une version inférieure à l'épisode PC Engine. Level design moins inspiré, pas de niveaux alternatifs à découvrir par des passages secrets, et pas de 2ème perso jouable, et une ambiance générale qui a perdu tous les petits détails qui la rendaient cultissime sur Nec (l'intro jouée avec l'affrontement contre la mort par exemple). Encore aujourd'hui je me demande pourquoi Konami a salopé son jeu comme ça en enlevant des bons points pour les remplacer par ... rien en fait.
Quelques années plus tard, que reste-t-il de ce Castlevania ? En ce qui me concerne, je le trouve tout de même bon et, si on arrête les comparaisons avec les autres membres de la famille, il faut reconnaitre qu'il mérite qu'on passe un peu de temps dessus. Surtout en émulation ou les save-states permettent de rendre supportables certains passages particulièrement stressants. Beau et (malgré tout) plutot jouable, ce jeu me plait encore beaucoup.
3/5

A noter sur GP un gros dossier sur Castlevania qui traite bien entendu de ces 2 jeux (mais un peu trop succintement à mon gout, j'espère que des volontaires fans de la saga complèterons le dossier à la manière de l'annexe sur Rondo of Blood) : http://www.grospixels.com/site/doscastle1.php

Et n'oubliez pas que la section GROSMIX du site propose aussi d'excellents remix des cultissimes musiques de Castlevania, comme par exemple ce medley : http://emulation.france.online.fr/gromix/Grospixels%20-%20HS4%20-%20Castlevania%20Medley.zip

  Voir le site web de Sebinjapan
chatpopeye
Camarade grospixelien


Joue à Alan Wake 2

Inscrit : Jan 19, 2003
Messages : 6268
De : Poitiers

Hors ligne
Posté le: 2008-12-12 20:34
Bien d'accord avec toi sur Super Castlevania IV, sauf ton avis concernant les graphismes qui m'on époustouflé à l'époque (pinaise, la partie sur les chandeliers...). Ce jeu m'a scotché et bluffé dès le début de l'ère Super Nintendo. C'est l'un des premiers jeux Super Nintendo auxquels j'ai joué, et il m'a montré clairement ce que la bête avait dans le ventre. J'y ai rejoué il y a quelques temps, et il n'a rien perdu de sa superbe. Les musiques en particulier sont d'une beauté...
Je trouve tout comme toi que le dossier Castlevania passe rapidement sur cet épisode. Qui veut s'y coller?

MTF
Modérateur groovy


Joue à faire l'imbécile.

Inscrit : Jan 28, 2005
Messages : 6665
De : Caen

Hors ligne
Posté le: 2008-12-13 07:40
Pour ma part, j'aimerai défendre, légèrement, les Clayfighters

En réalité, et je confirme, le jeu n'est pas très bon. Jouabilité médiocre, intérêt limité... mais pourtant, il a pour moi, au même titre que Primal Rage par ailleurs, un capital sympathie indécrottable. Je ne sais pas à quoi cela vient : le côté pâte à modeler qui me rappelle Penguy (mais si, le petit dessin animé qui passait sur la trois !), l'animation parfois amusante avec ces étirements, etc. Bref... même s'il n'est ouvertement pas mon jeu préféré, j'avoue qu'à l'époque, tout ce qui sortait de l'animation "classique" du jeu vidéo attirait nécessairement. Il faut voir les succès des premiers jeux 3D dont tout le monde parlait...

  Voir le site web de MTF
Tama
Pixel monstrueux

Score au grosquiz
0001716 pts.

Joue à Bomb Rush Cyberfunk

Inscrit : Nov 01, 2007
Messages : 2871
De : Pomeys (69)

Hors ligne
Posté le: 2008-12-13 12:02
Citation :
Je trouve tout comme toi que le dossier Castlevania passe rapidement sur cet épisode. Qui veut s'y coller?


Pour ce qui est de Super Castlevania IV, j'y ai joué (et fini) récemment, donc à l'occase j'apporterai peut-être une annexe, bien que je ne sois pas sur qu'il faille y apporter grand chose (j'ai lu le dossier sur le site une bonne dizaine de fois je crois). Inutile de dire que je l'ai adoré, pour moi un des meilleurs de toute la série.
Pour ce qui est de Vampire Kiss, je n'ai fait que le premier niveau et graphiquement je trouve ça très joli...mais le retour en arrière niveau maniabilité fait vraiment mal, et je n'ai pas trouvé le level-design très convaincant. Je m'y remettrai sans doute à l'occasion.

Pour Clayfighters, j'avoue que depuis les jeux de combat aux personnages digitalisés, j'ai contracté une sorte d'allergie En effet, je n'ai jamais aimé ni les Mortal Kombat, ni les Primal Rage, ni Killer Instinct...en règle générale je trouve les jeux de combat 2D aux persos 3D sur 16-bits assez ennuyeux.
_________________

"Si Kage t'y arrives pas, essaie les pruneaux d'Agen !"

Shenron, pendant une soirée Virtua Fighter 5 Ultimate Showdown.


Tonton Ben
Pixel monstrueux


Joue à HearthStone, Overwatch, Diablo III ROS, Retropie

Inscrit : Dec 05, 2003
Messages : 4257
De : Lille (le pays de la bière)

Hors ligne
Posté le: 2008-12-13 17:10
Laissez tomber, c'est dans mes cartons depuis longtemps avec Maze007. Je ne suis pas du genre à réserver des domaines, mais celui-là... oui. Je collectionne tous les Castlevania en jap depuis quelques années, c'est ma série phare.

Pour SC4, c'est le nom occidental qui est mal foutu : d'un côté, ils ont voulu coller le Super comme tous les premiers jeux de la SNES, et d'un autre, bien indiquer qu'il y en avait eu 3 précédents sur NES.

En japonais, il s'agit d'Akumajo Dracula, comme le premier du nom... car il s'agit en fait d'un remake du premier épisode sur NES (et il y en a eu plusieurs : Dracula X68000, Haunted Castle...).

On reproche souvent certains choix esthétiques à SC4 ; notamment l'utilisation de couleurs parfois flashy. C'est bien évidemment une affaire de goût, je pense que c'est un peu exagéré, on pense surtout au premier niveau, et après, cela s'atténue. Il ne faut surtout pas oublier qu'il s'agit du premier Castlevania sur une machine 32-bits, avec autant de couleurs disponibles. Et puis, en regardant les derniers épisodes sur GBA et DS, certains choix de couleurs sont parfois aussi discutables.

Pour le reste, c'est une tuerie, le level design est génial, 14 niveaux ! Les stages sont variés, la difficulté est haute mais pas insurmontable, les nouvelles capacités de Simon au fouet sont excellentes et bien exploitées... et ce jeu est une vitrine technique de la SNES. Comme quoi on peut utiliser le mode 7 autrement qu'en simulant un terrain 3D façon F-Zero (incroyable le nombre de jeux sur SNES qui font de la route en mode 7). Le niveau 5 parlera pour moi. J'oubliais : la bande son est incroyable.

Vampire's Kiss - Akumajo Dracula XX - est bien plus discutable. Vendu comme une adaptation du fameux Rondo of Blood sur PCE Super CDrom 2, nous avons surtout affaire à une espèce de plagiat du matériau original, en moins vaste, en plus linéaire, et en moins inspiré.

Couleurs pastels qui pour le coup devraient bien plus faire débat, maniabilité trop rigide, level design fainéant et difficulté éhontée (le Dracula battle est l'un des plus durs de la série, si ce n'est le plus dur). L'un des épisodes les moins intéressants de la série.
_________________

Your face, your ass, what's the difference? - Duke Nukem

Image


oncle Martin
Pixel de bonne taille



Joue à Starcraft 2/DOTA

Inscrit : Jan 29, 2007
Messages : 370

Hors ligne
Posté le: 2008-12-13 18:04
Oh, tes tests viennent de me faire comprendre que Vampire Kiss et Castlevania 4 sont 2 jeux distinct ! Je comprend un peu mieux pourquoi tout le monde dit que le 4ieme épisode est bien. J'avais testé Vampire Kiss et je le trouvais très passable.

J'ai une cassette promotionnelle de la super NES (il me semble qu'elle est très connue) ou castlevania 4 est utilisé pour faire l'apologie du mode 7 et des super graphismes de la SNES.

Sebinjapan
Camarade grospixelien


Joue à Disgaea (PSP)

Inscrit : May 02, 2007
Messages : 7781
De : Thionville

Hors ligne
Posté le: 2008-12-13 19:04
Champions World Class Soccer
(Park Place / Acclaim - 1993)



Un jeu de foot totalement affligeant à tous les niveaux. Une animation lente avec des mouvements absoluments pas naturels, une IA calamiteuse que ce soit pour les adversaires ou ses coéquipiers (en gros, tous les joueurs à l'écran se dirigent vers le ballon quelle que soit leur position), des bruitages quasi inexistants et des graphismes pas catastrophiques mais qui ne sauvent pas le jeu. Au niveau des options c'est le minimum de chez minimum : match d'exhibition seul contre le CPU ou un deuxième joueur et tournoi anonyme. On peut uniquement choisir sa formation (433, 532 ...), ce qui ne semble avoir aucun effet sur la disposition réelle des joueurs, joueurs qui ne sont même pas nommés et qui sont tous représentés par le même sprite. Zero pointé.
0/5


Championship Pool / Super Billiard
(Bitmasters / Mindscape - 1993)



Un jeu de billiard américain qui permet de prendre part à des compétitions contre des adversaires représentés par des portraits particulièrement laids. En fait, tout ce qui ne concerne pas la représentation de la table de billard elle même est atrocement mal fait dans ce jeu (décors, menus ...). On peut aussi s'entrainer seul en disposant les boules à peu près comme on veut et faire des tournois jusqu'à 8 joueurs humains.
Par défaut la table est vue en entier et de dessus. Il est possible d'utiliser d'autres vues zoomées mais elles sont injouables. On frappe la boule en déplaçant un viseur qui indique la direction dans laquelle la boule est censée partir. On règle la puissance avec les boutons L et R. Il n'est PAS possible de décider ou et comment frapper la boule blanche exactement pour lui donner de l'effet, et ça manque énormément. Il y a plusieurs modes de difficulté : tous sauf le dernier permettent d'indiquer précisément dans quelle direction la boule heurtée pas la boule blanche va partir, ce qui rend le jeu bien trop facile. C'est assez sympa à jouer (il faut dire que je suis fan de ces jeux depuis Trick Shot de Imagic sur Atari 2600) mais sans plus. Je ne sais pas si il existe d'autres jeux de billiard sur Snes (on découvrira ça ensemble) mais comparé à Arcade Snooker et Arcade Pool de Team 17 sur Amiga, ce jeu fait pâle figure.
2/5

  Voir le site web de Sebinjapan
LVD
Pixel visible depuis la Lune

Score au grosquiz
0021285 pts.

Joue à Zelda TOTK

Inscrit : Jul 18, 2002
Messages : 8715
De : Ooita, avec mer, montagnes et forets

Hors ligne
Posté le: 2008-12-14 00:59
Citation :

Le 2008-12-13 19:04, Sebinjapan a écrit:
Je ne sais pas si il existe d'autres jeux de billiard sur Snes


Oui, au moins Side Pocket (que j'ai bien apprecie).
_________________

The fight is everything. Always seeking the next challenge. Ceremony means nothing to him


  Voir le site web de LVD

Index du Forum » » Groblogs » » Groblog Sebinjapan : exploration du Romset Snes

3271 messages • page
1 ... 14151617181920 ... 164




Forum www.grospixels.com (© 2011-2019 Grospixels)