Forums de Grospixels
Bienvenue sur le forum de Grospixels : [ S'Enregistrer ]
Déjà inscrit ? [ Connexion ]
 
retour sur le site
rechercher
Index du Forum » » Groblogs » » Groblog Sebinjapan : exploration du Romset Snes
3271 messages • page
1 ... 33343536373839 ... 164
Auteur Groblog Sebinjapan : exploration du Romset Snes
Sebinjapan
Camarade grospixelien


Joue à Disgaea (PSP)

Inscrit : May 02, 2007
Messages : 7781
De : Thionville

Hors ligne
Posté le: 2009-05-29 08:36
Ah bin moi je n'ai lu que les 6 premiers tomes du manga et le grand rouquin est effectivement encore loin d'être le meilleur du Japon ! Quand au jeu-video, il faudrait aller au bout pour savoir s'il diffère de l'histoire du manga mais le début est fidèle en tout cas (avec le duel face au "gorille" !).

  Voir le site web de Sebinjapan
Virgilio
Pixel visible mais rikiki


Inscrit : Feb 21, 2009
Messages : 81
De : Marseille

Hors ligne
Posté le: 2009-05-29 10:33
Je suis basketteur et un grand fan du manga donc ça m'intéresse fichtrement bien mais la langue peut elle poser un problème ?
Merci.

Sebinjapan
Camarade grospixelien


Joue à Disgaea (PSP)

Inscrit : May 02, 2007
Messages : 7781
De : Thionville

Hors ligne
Posté le: 2009-05-29 14:12
Oui et non.
Forcément une partie de l'intérêt du jeu est de suivre l'histoire du manga, et sans comprendre les textes, c'est pas l'idéal.
Mais les match en eux mêmes sont jouables une fois qu'on sait à quoi sert chaque bouton dans chaque situation. Si tu as déjà joué aux jeux Captain Tsubasa de la Nes/Snes en version japonaise, c'est pas beaucoup plus compliqué.
Enfin je dis ça pour les 2 premiers jeux présentés, le 3ème jeu est un pur jeu d'action et aucune connaissance du japonais n'est nécessaire.

  Voir le site web de Sebinjapan
Amindada
Pixel monstrueux


Score au grosquiz
1035760 pts.

Inscrit : Feb 02, 2006
Messages : 2388

Hors ligne
Posté le: 2009-05-29 15:17
Citation :

Le 2009-05-29 01:41, LVD a écrit:
C'est qui le meilleur? Rukawa?
(pas lu le manga, j'ai vu que l'anime, qui se finit avant le premier)


Citation :

Le 2009-05-28 21:29, Sebinjapan a écrit:
A noter qu'il existe une version appelée "Dream Match" sortie la même année et qui vire le mode story et ne permet que de faire un match contre le CPU ou à 2 (option déjà présente sur le jeu "normal") avec des équipes "All star". J'imagine qu'il s'agit d'une cartouche promotionelle donnée lors d'un concours ou quelque chose du style ... le genre de truc qui doit coter à mort chez les collectionneurs !


Oui, c'est un des jeux les plus cotes de la console. Autour de 80000 yen je crois.





Le meilleur joueur du japon c'est Sawakita,le meilleur joueur de sanno,la meilleur equipe et la derniere que shohoku affronte.



Sebinjapan
Camarade grospixelien


Joue à Disgaea (PSP)

Inscrit : May 02, 2007
Messages : 7781
De : Thionville

Hors ligne
Posté le: 2009-05-29 21:52
Family Feud
(Imagineering / Gametek - 1993)



Il s'agit de l'adaptation d'un jeu télévisé qui a connu son heure de gloire (ou d'indifférence si vous êtes comme moi) dans notre pays sous le nom de "Une Famille en Or". Deux familles s'affrontent en répondant à des questions intelligentes et difficiles afin d'enrichir la culture des téléspectateurs. Nan, je déconne bien sur : l'emission passait sur TF1 ! En fait, on répond à des questions de type "citez un animal de la ferme" qui ont déjà été posées à une partie de la population dans le cadre de mini-sondages, et plus vous donnez les mêmes réponses que les sondés, plus vous gagnez de points. Bref, si vous êtes un bon français moyen (ou américain moyen dans cette version) et que vous marchez droit et pensez comme tout le monde, vous serrez récompensé : une belle leçon de vie en société ^^ Ou alors vous répondez des trucs marrants, comme moi sur l'un des screenshots, mais vous risquez pas de gagner ! Je jeu video est semble-t-il fidèle au jeu TV et en reprend chaque manche. La réalisation est très minimaliste mais les programmeurs se sont tout de même donnés la peine de travailler quelques aspects de leur titre. Ainsi, comme les réponses doivent être tapées, le jeu reconnait plusieurs variantes d'une même réponse : il est possible d'écrire Fireman ou Fire fighter pour dire pompier et les 2 seront acceptés ; idem pour la question ou il faut citer un Tom célèbre, vous pouvez taper Tom Selleck ou juste Selleck (et oui, il s'agit du Tom le plus cité par les américains sondés d'après le jeu : loin devant Tom Sawyer !!).
Bref, un jeu totalement dispensable sauf éventuellement pour ceux qui voudraient potasser leur anglais en se marrant devant les réponses parfois données par nos amis américains, et comme j'avoue m'être marré 2 ou 3 fois en le testant, je ne peux décemment pas lui infliger un zéro pointé ...
0.5/5

  Voir le site web de Sebinjapan
LVD
Pixel visible depuis la Lune

Score au grosquiz
0021285 pts.

Joue à Zelda TOTK

Inscrit : Jul 18, 2002
Messages : 8742
De : Ooita, avec mer, montagnes et forets

Hors ligne
Posté le: 2009-05-30 01:54
Il faut taper les reponses au pad en plus... super ergonomique
_________________

The fight is everything. Always seeking the next challenge. Ceremony means nothing to him


  Voir le site web de LVD
yedo
Pixel imposant


Score au grosquiz
1033525 pts.

Inscrit : Mar 25, 2007
Messages : 606

Hors ligne
Posté le: 2009-05-30 03:36
A noter que l'émission passe encore sur TF1 ou plutôt repasse depuis 1 an ou 2.
J'aimais bien ce jeu télévisé, je le regardais quand j'étais gosse (mais plus du tout maintenant).

  Voir le site web de yedo
Sebinjapan
Camarade grospixelien


Joue à Disgaea (PSP)

Inscrit : May 02, 2007
Messages : 7781
De : Thionville

Hors ligne
Posté le: 2009-05-31 16:21
Feda : The Emblem of Justice
(Max / Yanoman - 1994)




Feda est un tactical-RPG console, genre qui a été popularisé par la série Fire Emblem dont le 1er épisode date de la Famicom. Mais on comparera plutot Feda au hit de la Megadrive sorti 2 ans plus tot : Shining Force. Car non seulement les 2 titres se ressemblent énormément mais en plus c'est le même développeur (renommé Max au lieu de Climax) qui a produit les 2 jeux.
Dans un monde médiéval-fantastique cohabitent plusieurs races dont de nombreux demi-humains (des animaux anthropomorphiques). Ces races se sont fait la guerre pendant de longues années jusqu'à l'émergence d'un empire qui a ramené la paix par les armes et qui reigne sur le monde. Le héros, Brian, est un membre d'une unité militaire de l'empire mais, parce qu'il désobéit à un ordre direct et refuse de tuer un villageois lors d'un raid contre des rebels, il est mis au cachot. Il s'en échappe pourtant rapidement, aidé de 2 compagnons, et d'aventures en aventures, ils finiront par rejoindre les rebels de l'armée de libération.
Le jeu fait s'enchainer de façon fluide les cut-scenes racontant l'histoire et les batailles. Dans ces dernières, chaque perso est représenté vu de dessus et se déplace case par case. En fonction de sa classe, il a accès à différentes armes ayant des portées et des puissances variées. Chaque perso possède également un coup spécial consommant des points de magie. Chaque camp déplace un perso à tour de rôle en fonction de l'ordre sélectionné préalablement, ce qui change de Fire Emblem ou chaque camp déplace toutes ses unités avant que l'autre en fasse de même. Après chaque bataille, tous les persos récupèrent leurs points de vie et de magie. Pour faire progresser l'histoire, on se retrouve souvent sur une carte du monde ou il faut décider de sa prochaine destination. Il est alors possible d'aller au devant d'unités ennemies apparaissant régulièrement pour se faire des points d'expérience. A certains moments du jeu, on se déplace dans des villes/villages comme dans un RPG classique et on peut parler à divers personnages, mais ces phases sont peu développées et on n'a à faire ni à de l'exploration, ni à des enigmes.
L'originalité de Feda est un système d'alignement qui change suivant notre façon de remporter les batailles. Souvent, un objectif nous est attribué et il faut le remplir pour gagner. Mais on peut également choisir de tuer tous les ennemis. Si on choisit cette dernière option, on récupère plein de points d'expérience et d'argent, mais on bascule du coté du "chaos". Si on remplit simplement la mission en épargnant les ennemis qui peuvent l'être, on revient du coté du "bien", ce qui est indispensable pour que certains persos se joignent à nous plus tard (on gagne également certains bonus en fin de bataille).
La réalisation est moyenne : en vue de dessus les petits sprites sont moins attachants que dans Shining Force et, soyons honnêtes, on a parfois du mal à deviner ce qu'ils représentent. Mais lorsqu'on lance une attaque, les persos sont représentés par des illustrations réussies et bien animées qui permettent d'admirer un design vraiment réussi. Les musiques sont correctes, sans plus. Les batailles enfin sont accessibles et interessantes ce qui rend Feda idéal pour les novices, d'autant plus que le jeu est traduit (de façon imparfaite malheureusement) en anglais grâce à un patch.
3/5

  Voir le site web de Sebinjapan
Evola
Pixel de bonne taille


Inscrit : Sep 15, 2008
Messages : 242
De : Nice Riviera Côte d'Azur

Hors ligne
Posté le: 2009-05-31 17:49
Citation :
Le 2009-05-27 20:49, Sebinjapan a écrit :

Je ne vois pas en quoi c'est du hors sujet. Tu dis ça parce que Flashback a été abordé en page précédente et qu'on est passé à d'autres jeux ensuite ? Surtout ne pas hésiter à revenir en arrière et donner ses impressions sur des jeux présentés avant, même (surtout!) ceux expédiés en 3 lignes en page 1


Tu remarqueras que je n'ai rien dit concernant Another world , Flashback et les DK country , je n'ai pas réagi pour ne pas faire mon troll . Mais à la réflexion , il est bon qu'il y ait une voix discordante .

J'aimerais revenir sur les DKC . Je pense que le succès de cette série est principalement dû au fait que les possesseurs de la Snes avaient quelque chose à opposer techniquement parlant aux possesseurs de la PSX . Parce que franchement je ne pense pas que DKC soit un monstre sacré du jeu de plateforme . Un bon jeu mais pas un monstre sacré . Je trouve que cette série est bien réalisée mais monotone , sans surprises , ennuyeuse , prévisible manquant de secrets inattendus . Bref DKC est loin des Mario 2 D , PC kid , Wonder boy , Donkey kong 94 , Wario land , Psycho fox , Bubble bobble , Parasol star ...


Ce jeu est-il seulement aussi fun qu'Alex kid , qu'un Kirby ou un Sonic 2 D ?

Suis je le seul à penser ça ?

Amindada
Pixel monstrueux


Score au grosquiz
1035760 pts.

Inscrit : Feb 02, 2006
Messages : 2388

Hors ligne
Posté le: 2009-05-31 18:13
Citation :
Le 2009-05-31 17:49, Evola a écrit :

Citation :
Le 2009-05-27 20:49, Sebinjapan a écrit :

Je ne vois pas en quoi c'est du hors sujet. Tu dis ça parce que Flashback a été abordé en page précédente et qu'on est passé à d'autres jeux ensuite ? Surtout ne pas hésiter à revenir en arrière et donner ses impressions sur des jeux présentés avant, même (surtout!) ceux expédiés en 3 lignes en page 1


Tu remarqueras que je n'ai rien dit concernant Another world , Flashback et les DK country , je n'ai pas réagi pour ne pas faire mon troll . Mais à la réflexion , il est bon qu'il y ait une voix discordante .

J'aimerais revenir sur les DKC . Je pense que le succès de cette série est principalement dû au fait que les possesseurs de la Snes avaient quelque chose à opposer techniquement parlant aux possesseurs de la PSX . Parce que franchement je ne pense pas que DKC soit un monstre sacré du jeu de plateforme . Un bon jeu mais pas un monstre sacré . Je trouve que cette série est bien réalisée mais monotone , sans surprises , ennuyeuse , prévisible manquant de secrets inattendus . Bref DKC est loin des Mario 2 D , PC kid , Wonder boy , Donkey kong 94 , Wario land , Psycho fox , Bubble bobble , Parasol star ...


Ce jeu est-il seulement aussi fun qu'Alex kid , qu'un Kirby ou un Sonic 2 D ?





Suis je le seul à penser ça ?




non tu n'est pas le seul,


neanmoins tu a tort de prendre la trilogie DKC comme un bloc monolithique

le premier est un jeu tres tres arcade,il doit etre pris et (eventuellement) apprecié comme tel,moi j'adore car ca change des jeux que tu cite,(mais que j'apprecie aussi)
de plus il y a exploit technique et exploit artistique,
de ce point de vue DKC1 dans le choix des couleurs et des environnements est magnifique,tres superieur aux deux suivants de ce point de vue selon moi


si tu aime la plate-forme exclusivement profonde,a tu testé le 3? qui devrait plus te convenir

Virgilio
Pixel visible mais rikiki


Inscrit : Feb 21, 2009
Messages : 81
De : Marseille

Hors ligne
Posté le: 2009-05-31 18:57
Je n'irai pas jusqu'à dire qu'ils sont ennuyeux mais effectivement, malgré leur enrobage qui peut créer l'illusion inverse, ils sont tous les 3 très classiques.
A classer dans la catégorie "bons jeux" mais pas au delà.

Erhynn Megid
Pixel planétaire


Score au grosquiz
0004551 pts.

Joue à Freelancer

Inscrit : Nov 22, 2003
Messages : 13043
De : Orléans

Hors ligne
Posté le: 2009-05-31 21:22
@Sebinjapan :
Feda ! Ce jeu m'a toujours intrigué, et voici qu'un nouveau patch de traduction anglais a été réalisé et celui ci est parfait, laaaaargement supérieur à celui déjà existant (d'autant plus que la traduction a été faite avec un soin tout particulier concernant les termes et expressions).

http://www.romhacking.net/trans/349/

Bonne continuation !
_________________

Super Putty Squad, Mega Man 11, Bubsy 4, Sonic Mania... où est mon nouveau Turrican ?


Lyle
Camarade grospixelien



Inscrit : Mar 12, 2002
Messages : 3722

Hors ligne
Posté le: 2009-05-31 22:48
J'ai ré-essayé quelques titres sur Wii aujourd'hui. Des choses que je connaissais déjà mais que je voulais approfondir un peu. J'aime de temps à autre faire une mise à jour de mon avis sur des titres que je ne connais que superficiellement. Souvent ça évolue, au moins un peu. J’ajuste mon appréciation en fonction de plusieurs choses : mes tendances « persos » du moment, mes nouvelles connaissances de titres analogues, réputation sur le net…

Flying Hero (page 35) : un bon shoot de plus sur ce support. Comme quoi, l'idée selon laquelle la ludothèque SFC est faiblarde dans le genre est un peu exagérée quand on y regarde de près. Flying Hero est solide et vraiment agréable. C'est vrai que le jeu semble assez simple mais les niveaux sont très bien rythmés. Je trouve même l'action plus excitante que le tout mignon mais trop pantouflard Pop'n Twin Bee. Le seul petit truc qui me gêne est tout bête : les ennemis qui clignotent lorsqu'on les détruit. Ca fait pas partie des codes ludiques du shoot ça !

Dino City (page 26) : ok, clairement, le jeu est pas fait pour les amateurs. Dès les premiers écrans, les ennemis qui foncent sur le joueur, les serpents qui peuvent le gober juste pendant une phase de plate-forme, tout ça énerve. Etrange, car d'habitude Irem sait comment concevoir une courbe de difficulté digne de ce nom, quitte à écoeurer le joueur sur la fin du jeu (Ninja Spirit sur Nec, c'est à toi que je pense). Mais ce jeu, je sais que j'y reviendrai, parce que j'adore les graphs. Et puis l'atract mode montre qu'il y a du level design, de l’idée et des effets plus loin. A garder au chaud.

Bram Stoker's Dracula (page 14) : bon celui-là, j'ai essayé de le sauver parce que j'aime bien son esthétique typique de Psygnosis. Passe encore le respawn exagéré des ennemis, les pièges qui apparaissent au tout dernier moment ou les fetch quest incohérentes, on avait l'habitude chez les dèvs occidentaux à cette époque. Mais le boss du deuxième niveau, avec son coup de fouet inévitable une fois sur deux, c'est trop. On peut sûrement le passer, mais je vais pas ré-essayer 20 fois le temps de trouver au hasard comment faire ou consulter un faqs quand même !!

Dragon's Lair (page 24) : je me souviens qu'il avait reçu un accueil assez bon à l'époque, dans Joypad. Mais bon, le critères qui font un bon plate-forme 2D ont bien évolué depuis. On peut se faire à l'inertie et au gabarit un peu inconfortable du sprite, moins à l’impossibilité d’envoyer des haches accroupi ou un coup d’épée en plein saut. C’est dingue, avec recul, comment des gens qui savaient coder pouvaient à ce point manquer de bon sens. Mais comme il est dit dans la présentation, l’ambiance et les graphs ne manquent pas de charme.

Addams Family (page 4) : rétrospectivement, je m’étonne que ce jeu ait eu un tel succès, surtout à cause de sa difficulté. J’ai essayé plusieurs fois, et je n’ai jamais réussi à rentrer dedans. Il ne manque pas de qualités : la physique du sprite a un petit air de Robocod, les collisions sont très précises, l’action assez pêchue. Mais en même temps, je trouve que le jeu coupe les jambes dès les premières minutes. Rien que dans la serre (qui doit être un des premiers niveaux à faire, puisque c’est l’une des premières portes dans le hall), il y a des manœuvres qui nécessitent trop de tentatives pour un début de jeu. Le jeu est-il tout le temps comme ça ?

Bonkers (page 11) : manifestement réalisé par les concepteurs d’Aladdin et des Magical Quest (ça se voit aux graphs surtout), c’est un jeu assez sympa bien que sensiblement moins réussi que ces derniers. Je n’ai pas été très loin, car je n’ai pas réussi à passer le premier boss poltergeist malgré 3 ou 4 essais. A mettre de côte, si les niveaux suivants tentent des trucs. Du Capcom à la fois très (trop ?) sage et efficace.

Ardy Light Foot (page 5) : j’aime beaucoup l’esthétique, par contre la physique du perso me gêne et s’avère limite à la ramasse pour un jeu de 94. Elle n’est pas vraiment une entrave au gameplay (je n’ai jamais eu l’impression de faire des erreurs à cause de ça) mais il y a une sorte de raideur désagréable dans la course et les sauts. Pour tout dire, les sensations me rappellent un petit celles de Bubsy, série que je n’aime pas du tout. Sauf qu’Ardy Light Foot a un level design tout simple et qui tient la route. Finalement, on avance avec plaisir.

Bio Metal (page 13) : étant particulièrement tolérant avec les shoots, surtout ceux sortis à cette époque, je lui ai redonné une seconde chance. J’ai mis le jeu en easy et pris que les bonus pour avoir les wave. Rien à faire, c’est n’importe quoi. Il n’y a que deux solutions pour s’en sortir : avoir son bouclier activé ou être dans une phase où le jeu ralentit (et Bio Metal est peut-être rapideà la base, mais il rame sec). Il n’y a aucun équilibre dans les combinaisons de pattern. On passe une difficulté en se disant qu’on a juste eu de la chance, on perd une vie écoeuré. Exactement l’inverse de ce que doit faire un bon shoot (et un bon jeu d’arcade en général). Allez hop, poubelle… Dommage, le décor du niveau 2 est assez réussi.

  Voir le site web de Lyle
LVD
Pixel visible depuis la Lune

Score au grosquiz
0021285 pts.

Joue à Zelda TOTK

Inscrit : Jul 18, 2002
Messages : 8742
De : Ooita, avec mer, montagnes et forets

Hors ligne
Posté le: 2009-06-01 01:47
Citation :
Le 2009-05-31 16:21, Sebinjapan a écrit :
L'originalité de Feda est un système d'alignement qui change suivant notre façon de remporter les batailles. Souvent, un objectif nous est attribué et il faut le remplir pour gagner. Mais on peut également choisir de tuer tous les ennemis. Si on choisit cette dernière option, on récupère plein de points d'expérience et d'argent, mais on bascule du coté du "chaos". Si on remplit simplement la mission en épargnant les ennemis qui peuvent l'être, on revient du coté du "bien", ce qui est indispensable pour que certains persos se joignent à nous plus tard (on gagne également certains bonus en fin de bataille).


Masaya a completement repompe ce systeme dans Langrisser IV!
_________________

The fight is everything. Always seeking the next challenge. Ceremony means nothing to him


  Voir le site web de LVD
Kaede
Pixel visible depuis la Lune


Inscrit : Mar 06, 2002
Messages : 5250

Hors ligne
Posté le: 2009-06-01 12:02
@Lyle, pour Addams Family : non, la serre n'est pas le 1er niveau. Le 1er, c'est le souterrain, tout à droite de la maison (enfin, c'est celui par lequel je commençais toujours)

Et effectivement d'après mes souvenirs la serre est très difficile, c'est peut-être même le plus difficile.

Les autres niveaux sont plus faciles, je te conseille de réessayer

RainMakeR
Chef de Rubrique Nécrologique
Score au grosquiz
1035015 pts.

Joue à Exoprimal, The Chants, Princess Peach : Showtime

Inscrit : Apr 01, 2003
Messages : 32821
De : Toulouse

Hors ligne
Posté le: 2009-06-01 14:00
Citation :
Le 2009-05-29 21:52, Sebinjapan a écrit :

Family Feud
Ou alors vous répondez des trucs marrants, comme moi sur l'un des screenshots, mais vous risquez pas de gagner !


Je sais pas, sur ton exemple je vois pas trop d'autres réponses

Lyle
Camarade grospixelien



Inscrit : Mar 12, 2002
Messages : 3722

Hors ligne
Posté le: 2009-06-01 16:44
Allez, deuxième fournée de tests.

Fire Striker (page 33) : j’aimerais revenir dessus car j’ai plutôt bien aimé. On pense à Titan, mais également à Bad Omen sur Megadrive, un casse-brique à progression verticale dont la réalisation a malheureusement pas très bien vieilli. La façon qu’à la balle d’accélérer après un rebond rappelle par ailleurs Angel Kids ou Tumble Pop, en moins difficile. J’aime bien la possibilité de pouvoir diriger la balle dans les huit directions. Fire Striker est plutôt bien réalisé et, si les premiers niveaux ne sont en effet pas très palpitants, j’ai tout de même l’impression que le jeu fait un bel effort de variété et je m’attends à ce que les niveaux avancés proposent plus de challenge. A confirmer. Je le garde dans ma sélection en tout cas.

Daffy Duck – The Marvin Missions (page 21) : pas réussi à me faire un avis tranché sur celui-là. D’un côté, des graphs assez sympa, relativement jouable malgré l’ampleur abusive du saut et l’inertie, la gestion et l’achat des nombreuses armes, le jetpac, le recul marrant, le bouclier… de l’autre un level design trop ouvert pour qu’on ne puisse pas soupçonner qu’il devienne rapidement lourdingue. Il y a bien quelques flèches, mais on tourne quand même trop en rond. C’est surtout ça qui pose problème, pas tellement la difficulté de l’action. Le jeu est en tout cas très supérieur au très mauvais Bugs Bunny, vraisemblablement du même dèv. Quelqu’un qui a fini le jeu peut-il se prononcer ?

Block Kurushi (page 14) : plein de trucs sympas (la double raquette, les nombreux bonus / malus, les choix de niveaux, l’esthétique adorable…) mais vraiment trop gentillet. J’imagine que ça décolle par la suite mais pourquoi fallait-il qu’autant de jeux typés arcade soient mou du genou sur support domestique ? Je crois qu’en matière de jeu d’action, je suis un ultra-libéral : la course à la rentabilité, y a que ça de vrai. Tout ce que cherchait à faire Arkanoid en arcade, c’était arnaquer le joueur mais au moins, ça donner des parties infiniment plus intéressantes que celles d’un Block Kurushi (en tout cas dans les premiers niveaux). Je le garde quand même.

Donald Duck – Mahou no Boushi (page 23) : une réal digne des meilleures licences DA de Capcom et de Konami, des épreuves assez originales, une jouabilité solide (je trouve Donald très maniable perso), ce titre reste une de mes surprises en matière d’action / plate-forme sur ce support, au point que je vais peut-être me le prendre en original. J’aime bien la phase d’infiltration, même si c’est que du par cœur. Le fait de devoir s’accrocher au mur pour éviter de faire tomber de la vaisselle par exemple. Je vois le logo d’Epoch sur d’autres jeux, mais je sais plus lesquels. Qu’ont-ils fait à par ça ?

Choujikuu Yousai Macross – Scrambled Valkyrie (page 19] : la sensation est détestable. On veut absolument aimer un jeu, mais celui vous repousse, fait tout pour que vous jetiez le pad de dépit et passiez à autre chose. Mes dernières parties m’ont littéralement écoeuré. Non mais qu’est-ce que c’est que ce boss de premier niveau ?! Le pattern en spiral là, c’est bon pour un boss de fin ça. Et évidemment, le niveau est très long, et on doit tout recommencer à chaque fois. J’en utiliserais presque un cheat mode, ce que je fais jamais sur console. Pour le reste, ce Macross a ce qu’il faut pour faire partie des 4 ou 5 meilleurs titres du genre sur SFC. Anim exceptionnellement rapide, de nombreuses et superbes armes avec une vraie cadence de tir, des effets, un travail graphique (l’attract mode montre des niveaux prometteurs). J’ai pas compris comment utiliser l’absorption d’ennemis par contre.

Battle Racers (page 9) : un peu surestimé dans la présentation à mon avis. J’attendais pas la si subtile jouabilité du pionnier, évidemment. Mais au moins un mode 7 fluide, surtout en 1995. Il y a un côté fini à l’arrache qu’on remarque dans la plupart des Great Battle. Pour les licences, Banpresto semble être à la SFC ce qu’Ocean était pour les micros 8-16 bits. Il y a quelques trucs à sauver, mais enfin dans l’ensemble, on sent qu’ils voulaient profiter d’un nom sans trop se fouler. Après c’est vrai que Battle Racers est pas ce qu’on a fait de plus désagréable dans le genre.

Blazeon (page 13) : bon en fait, ce jeu est limite atroce. J’aime bien les systèmes de captures d’ennemis mais là, vraiment, ça vaut même pas de s’y attarder. Parfois, c’est même mieux de garder le vaisseau de base tant la cadence de tir du robot ennemi est mauvaise. Enfin, mieux… tout est nul dans Blazeon. Anim même pas fluide, graphs super laids, temps morts… J’ai le jeu qui tourne derrière moi là, et je remarque qu’il y a même pas d’attract mode, pas de présentation, que le titre. On comprend pourquoi. J’ai pas passé beaucoup de temps sur la version arcade, mais dans mes souvenirs elle était un peu moins pitoyable. J’imagine que les testeurs de l’époque, en pleine puberté, ont dû en profiter pour faire tout plein de blagues. Sur un jeu comme ça, c’est presque trop facile… Le 2/5 est TRES généreux !

Claymates (page 17) : quand j’ai vu le chrono afficher 10 minutes au début du niveau, je me suis dit, encore un de ces plates-formes avec des grands niveaux tracés à l’aveuglette, sans projet, sans forme ni idée. En fait, ça a l’air un peu plus pensé que ça. Je pense pas que ce soit du Little Nemo Famicom non plus hein, avec un level design intégralement pensé pour plusieurs transformations. Le sprite est effectivement assez maniable, et j’ai bien aimé les interactions avec la carte. C’est vrai qu’après les autres « Clay », on aurait pu s’attendre à bien pire. A creuse un peu, éventuellement.

  Voir le site web de Lyle
Sebinjapan
Camarade grospixelien


Joue à Disgaea (PSP)

Inscrit : May 02, 2007
Messages : 7781
De : Thionville

Hors ligne
Posté le: 2009-06-01 19:30
Merci pour les feedbacks et les infos diverses

@Evola/Virgilio : je n'ajouterai rien de mon coté concernant le débat autour de DKC. Tout ou presque a été dit dans le sujet duquel je donne le lien lors de la présentation. Personellement, le classicisme du level design ne m'ennuie pas du tout, bien au contraire, et je n'ai pas vraiment pris en compte le coté "exploit technique" dans mon appréciation du jeu, d'autant que le rendu passe plutot mal sur mon écran LCD !
@Erhynn : ça c'est une bonne nouvelle, je ré-éssaierai le jeu avec ce nouveau patch. Ca n'en changera pas l'intérêt profond mais la traduc qui m'étais passé entre les mains étaient plutot bancale.
@Lyle : concernant Epoch, ils ont édité tout un tas de jeux à licence. Je crois qu'ils sont juste derrière Bandai/Banpresto dans ce registre. Les Doreamon, c'est chez eux par exemple. Pour Macross : il faut arrêter de tirer pour que le vaisseau soit entouré d'une aura, et ensuite toucher des petits ennemis pour qu'ils se joignent à nous. C'est censé reproduire la chanson de Minmey qui pousse les Zentradis à se joindre aux humains dans l'anime ! Enfin je confirme ce que dit Kaede pour Addams Family : il y a des niveaux beaucoup plus pratiquables que celui de la serre. Comme (presque) tous les mondes sont accessibles dès le début, tu peux en effet te manger de suite un niveau très balaize si tu fais le mauvais choix.

  Voir le site web de Sebinjapan
Sebinjapan
Camarade grospixelien


Joue à Disgaea (PSP)

Inscrit : May 02, 2007
Messages : 7781
De : Thionville

Hors ligne
Posté le: 2009-06-01 20:00
Final Set Tennis
(Open System / Forum - 1993)



Totalement inconnu (ou presque) sur la toile, ce jeu de tennis est presque correct si on parvient à faire l'impasse sur ses graphismes horribles et ses sprites à l'animation ridicule. Pratiquable jusqu'à 4 simultanément, il bénéficie d'une bonne jouabilité très arcade permettant de placer la balle facilement ou on le souhaite même si l'on n'est pas positionné idéalement au moment de la frappe. On est très loin du gameplay milimétré de Final Match Tennis sur Pc Engine mais on s'amuse quand même. Les options permettent de régler la vitesse de jeu ainsi que la taille de la raquette : normale ou grande. Ce dernier réglage permet de toucher plus facilement la balle (et c'est un peu ridicule car on arrive du coup à la toucher alors que le joueur semble trop éloigné). Il y a un système sympathique d'endurance : en effet les joueurs se fatiguent et il faut bourriner les boutons lors des pauses pour remonter sa barre d'endurance. Si cette dernière se vide trop, le joueur sera alors plus lent et ses frappes moins précises. On trouve également une barre de power qu'on remplit pendant le jeu en appuyant frénétiquement sur L et R mais je n'ai pas trouvé qu'elle avait une influence sur le jeu (elle sert peut-être à sortir certains coups avec une combinaison de boutons spécifique ?). Les matches en double avec le CPU donnent lieu à des échanges assez ridicules au filet ou 2 joueurs se renvoient la balle à bout portant jusqu'à 6 ou 7 fois avant de marquer un point ^^
Les joueurs présents sont fictifs et ont des charactéristiques différentes. En mode "carrière", on crée un perso qui commence avec des stats ridicules, ce qui fait qu'on se fait massacrer dans les premiers matches et c'est assez démoralisant. L'ambiance sonore est bien réussie.
Jouable mais peu subtil et surtout très moche, je pense que Final Set Tennis ne mérite pas qu'on lui consacre plus d'une ou deux parties juste pour l'essayer.
1.5/5


Frank Thomas Big Hurt Baseball
(Iguana Entertainment / Acclaim - 1995)



Ce jeu de baseball multi plate-formes a eu son petit succès à l'époque car il mettait en scène des sprites animés à partir de la technique de la motion-capture. Le sprite du batteur est de plus gigantesque. Sur Playstation et Saturn c'était assez impressionant, sur Snes un peu moins car les graphismes sont un peu trop pixellisés et les couleurs assez ternes mais ça reste très correct. On remarque avant de commencer le match que le jeu dispose de pas mal d'options telles que le placement assez précis de ses joueurs lors des phases de défense, et que le contenu est conséquent avec de très nombreuses équipes (américaines) et stades à choisir.
On retrouve la jouabilité typique des jeux du genre mais avec une petite particularité sur les phases de lancer : ces dernières se font en sélectionnant son jet à partir de choix successifs dans de nombreux menus : on commence par choisir la direction, puis le type de lancer (nombreux choix), puis la hauteur et enfin la vitesse. C'est une intention louable mais la dynamique de la partie en prend un sacré coup. Un coup fatal selon moi. Il est tout de même beaucoup plus amusant et instinctif de lancer la balle soit même en donnant des effets avec les boutons ou la croix comme dans la plupart des autres jeux, qu'en passant par moultes menus. Et une fois que l'adversaire à frappé la balle, on découvre alors un autre gros défaut du jeu : rattraper la balle est une galère sans nom. On ne sait pas trop quel défenseur on dirige (souvent pas celui qu'on voudrait) et la balle a tendance à passer à coté des joueurs sans que ces derniers ne s'en saisissent. Heureusement les phases d'attaques (batter / courir) sont traitées de façon plus classiques et fonctionnent assez bien.
En bref, le jeu ne m'a pas vraiment plu.
1/5

  Voir le site web de Sebinjapan
Sebinjapan
Camarade grospixelien


Joue à Disgaea (PSP)

Inscrit : May 02, 2007
Messages : 7781
De : Thionville

Hors ligne
Posté le: 2009-06-03 20:45
Fire Fighting / Ignition Factor
(Jaleco - 1994)



Fire Fighting (The Ignition Factor en version US) est un jeu dans lequel on incarne un pompier plongé au coeur d'un bâtiment en flamme. Il faut accomplir diverses missions qui consistent le plus souvent à secourir un nombre de personnes minimum dans un temps donné. Mais on joue également pour le score puisque accomplir des objectifs secondaires ou trouver des objets cachés permet de gagner des points. On peut à tout moment consulter une carte qui permet de se situer dans les niveaux labyrinthiques. Le pompier qu'on dirige peut accomplir 2 actions principales avec les boutons Y et B en fonction des objets qu'on y a attribué (et qu'on peut changer en passant par l'inventaire). L'action principale est toujours un jet d'eau mais il y en a de différents types pour éteindre différentes flammes qu'on distingue par leur couleur. L'action secondaire est l'utilisation d'un objet comme la hache qui permet d'ouvrir des portes vérouillées. Attention à ne pas transporter trop d'objets sinon le pompier ne peut plus courir. Dans les niveaux, on rencontre heureusement quelques collègues qui nous fournissent de quoi modifier son inventaire. Les personnes à secourir nous demandent parfois d'accomplir certaines tâches qui entraineront la résolution de mini-enigmes.
Le jeu est original et bien réalisé. Mais il est un peu gâché par quelques petits défauts, à commencer par une maniabilité un peu lourde (difficile de courir) et une détection des collisions bien pénible. Il est également parfois injustement difficile à cause de pièges vicieux dans lesquels on tombe systématiquement à moins de connaitre les niveaux par coeur, et à cause de flammes qui réapparaissent aléatoirement. On constate également quelques petits bugs comme par exemple les collègues pompiers qui avancent au hasard dans des salles, se font crâmer par les flammes, se relèvent, se re-font crâmer ... etc.
A essayer en tout cas, même si j'ai personellement moyennement aimé, car le jeu semble très apprécié sur le net.
2/5


Firemen
(Human - 1994)



Voici un second jeu mettant en scène des pompiers, ce qui fait officiellement de la Snes la seule console de l'histoire ayant plus d'un seul jeu du genre dans sa ludothèque !!! (en fait je n'en sais rien, mais à part Burning Rangers sur Saturn et la suite du jeu présent du PS, je n'en connais pas beaucoup ...). Bien qu'il se joue un peu comme Fire Fighting (vue de dessus, éteindre des flammes avec sa lance ...), il est différent dans sa mise en scène beaucoup plus dramatique (petit scénario, beaucoup plus de dialogues entres les persos, musique tonitruante) et dans son gameplay beaucoup plus rapide et nerveux qui nous renvoie à Alien Syndrome ou à Chaos Engine qu'on a vu en page 16. D'ailleurs, comme le hit des Bitmap Brothers, Firemen met toujours en scène 2 pompiers qui combattent cote à cote ; en fait le pompier qu'on dirige, armé de sa lance à eau, doit souvent dégager le passage à son collègue qui va secourir les gens et ouvrir les portes. Le joueur peut ainsi lancer de l'eau droit devant lui, ou bien vers le sol, utiliser des bombes à eau, ramper, et "locker" son jet avec les boutons L ou R. Les niveaux, très longs, sont divisés en sections qui se terminent toujours par un "boss".
Très jouable et fun, et disposant d'un contexte original, Firemen est un bon jeu auquel on peut juste reprocher d'être un peu répétitif puisqu'on ne combat quasiment que des flammes du début à la fin.
3/5

  Voir le site web de Sebinjapan

Index du Forum » » Groblogs » » Groblog Sebinjapan : exploration du Romset Snes

3271 messages • page
1 ... 33343536373839 ... 164




Forum www.grospixels.com (© 2011-2019 Grospixels)