les forums de Grospixels
 
Bienvenue sur le forum de Grospixels : [ S'Enregistrer ]
Déjà inscrit ? [ Connexion ]
 
retour sur le site
rechercher
Index du Forum » » Groblogs » » Groblog MTF (3) : Les mèmes du jeu vidéo [Pages lourdes à charger, 56K beware !]
137 messages • page
1234 ... 7
Auteur Groblog MTF (3) : Les mèmes du jeu vidéo [Pages lourdes à charger, 56K beware !]
MTF
Modérateur groovy


Joue à faire l'imbécile.

Inscrit : Jan 28, 2005
Messages : 5956
De : Lyon

Hors ligne
Posté le: 2011-11-13 13:30
Troisième grosblog ! Je n'abandonne pas les autres, j'y reviendrai de temps à autre, mais celui-ci me tient à cœur. Que j'explique un peu.

---------------------------------------

Objet : Ce grosblog référencera une partie des mèmes issus du jeu vidéo, leur origine, leur message, leur popularité.

Qu'est-ce qu'un mème ?

Selon Wikipedia, "un mème est un élément culturel reconnaissable (par exemple : un concept, une habitude, une information, un phénomène, une attitude, etc.), répliqué et transmis par l'imitation du comportement d'un individu par d'autres individus. L'Oxford English Dictionary définit le mème comme « un élément d'une culture (prise ici au sens de civilisation) pouvant être considéré comme transmis par des moyens non génétiques, en particulier par l'imitation »

Pour résumer il s'agit d'un gimmick, d'une phrase, d'une image, d'un son ou d'une vidéo reprise à l'envi par quiconque et va être alors transformé, appliqué, transmis au moyen d'autres images et d'autres sons. Il s'agit là de ce que la "culture populaire" fait de mieux, et quand bien même son étude n'est apparu qu'au cours des années 70, le phénomène existe en réalité depuis la nuit des temps. Ceux qui ont lu le Père Goriot se rappellent de cette tendance à rajouter "-rama" à la fin des mots par effet de mode.

Citation :
Les pensionnaires, internes et externes, arrivèrent les uns après les autres, en se souhaitant mutuellement le bonjour, et se disant de ces riens qui constituent, chez certaines classes parisiennes, un esprit drôlatique dans lequel la bêtise entre comme élément principal, et dont le mérite consiste particulièrement dans le geste ou la prononciation. Cette espèce d'argot varie continuellement. La plaisanterie qui en est le principe n'a jamais un mois d'existence. Un événement politique, un procès en cour d'assises, une chanson des rues, les farces d'un acteur, tout sert à entretenir ce jeu d'esprit qui consiste surtout à prendre les idées et les mots comme des volants, et à se les renvoyer sur des raquettes. La récente invention du Diorama, qui portait l'illusion de l'optique à un plus haut degré que dans les Panoramas, avait amené dans quelques ateliers de peinture la plaisanterie de parler en rama, espèce de charge qu'un jeune peintre, habitué de la pension Vauquer, y avait inoculée.
-- Eh bien ! monsieurre Poiret, dit l'employé au Muséum, comment va cette petite santérama ? Puis, sans attendre sa réponse : Mesdames, vous avez du chagrin, dit-il à madame Couture et à Victorine.
-- Allons-nous dinaire ? s'écria Horace Bianchon, un étudiant en médecine, ami de Rastignac, ma petite estomac est descendue usque ad talones.
-- Il fait un fameux froitorama ! dit Vautrin. Dérangez-vous donc, père Goriot ! Que diable ! votre pied prend toute la gueule du poêle.
-- Illustre monsieur Vautrin, dit Bianchon, pourquoi dites-vous froitorama ? il y a une faute, c'est froidorama.
-- Non, dit l'employé du Muséum, c'est froitorama, par la règle : j'ai froit aux pieds.
-- Ah ! ah !
-- Voici son excellence le marquis de Rastignac, docteur en droit-travers, s'écria Bianchon en saisissant Eugène par le cou et le serrant de manière à l'étouffer. Ohé, les autres, ohé !
Mademoiselle Michonneau entra doucement, salua les convives sans rien dire, et s'alla placer près des trois femmes.
-- Elle me fait toujours grelotter, cette vieille chauve-souris, dit à voix basse Bianchon à Vautrin en montrant mademoiselle Michonneau. Moi qui étudie le système de Gall, je lui trouve les bosses de Judas.
-- Monsieur l'a connu ? dit Vautrin.
-- Qui ne l'a pas rencontré ! répondit Bianchon. Ma parole d'honneur, cette vieille fille blanche me fait l'effet de ces longs vers qui finissent par ronger une poutre.
-- Voilà ce que c'est, jeune homme, dit le quadragénaire en peignant ses favoris.

Et rose, elle a vécu ce que vivent les roses,
L'espace d'un matin.

-- Ah ! ah ! voici une fameuse soupeaurama, dit Poiret en voyant Christophe qui entrait en tenant respectueusement le potage.
-- Pardonnez-moi, monsieur, dit madame Vauquer, c'est une soupe aux choux.
Tous les jeunes gens éclatèrent de rire.


La vie d'un mème est particulièrement étudiée car représentatif de la façon dont les sociétés humaines communiquent. Grossièrement, on peut résumer cette vie par une série de trois cycles :

(1) Apparition : Un individu (ou groupe d'individus, bien que cela soit plus rare) utilise de façon individuelle un gimmick.
(2) Utilisation : Ce gimmick va alors tourner dans une société précise où il va devenir un cliché ou un stéréotype.
(3) Extension : Les individus n'appartenant pas à cette société vont rentrer au contact avec le mème, et le propager comme un "virus".

La durée de vie d'un mème est variable, certains durant plus longtemps que d'autres. Internet a favorisé l'apparition et la diffusion des mèmes dans la mesure où les sociétés de l'étape (2) sont non seulement plus vastes, mais également éloigné dans l'espace (ce qui n'était pas possible auparavant), ce qui va créer autant de point de départ à l'étape (3). À l'heure actuelle, les sites où naissent et se développent les mèmes, qui finissent alors par atteindre "le monde réel", sont surtout :

- Something Awful : Le plus ancien de tous, qui a lancé le mème dont il va être question dans le premier post d'aujourd'hui, All you base are belong to us ;
- You're the man now dog! : Site communautaire qui permet aux internautes d'héberger des petites animations gif. Notamment berceau du mème Nigga stole my bike ;
- 4chan : Communauté célèbre pour être le berceau du groupe des "anonymous", à l'origine ligué contre l'église de scientologie mais qui ne possède strictement aucune modération (à visiter à vos risques et périls, donc, car on y trouve vraiment de tout...), à l'origine de nombre de mèmes hors jeu vidéo (les Rage Comics, les [î]Troll Science[/i]... À l'origine du mème Newfags can't Triforce ;
- Reddit : Site communautaire, version "soft" pourrait-on dire de 4chan, c'est un site de "micro-blogging", les utilisateurs n'y mettant par message qu'un lien ou qu'une image. Gagne grandement en popularité depuis sa création, qui tend à ne pas créer tant de mème que cela (si on excepte le récent Nope, Chuck Testa!) mais participe grandement à leurs diffusions.

On pourrait aussi citer d'autres sites comme DeviantArt, même si leur influence est moindre que ceux au-dessus.

------------------------------

Critère de sélection : Le propre d'un mème étant de se dupliquer et de s'appliquer à toutes les situations, il arrive régulièrement qu'un mème soit exploité dans un second mème et ainsi de suite, allant parfois jusqu'à des "mics-macs" de cet "esprit drolatique" dont parlait Balzac plus haut. Les mèmes présents sur ce blog doivent avoir pour origine claire et précise un jeu vidéo en particulier, et non pas une variation vidéo-ludique d'un autre mème.

Dans l'absolu, ce blog a pour vocation de s'intéresser à la façon dont les jeux vidéo parviennent ponctuellement à influencer le monde contemporain, au même titre que les séries télévisées (le "how y'a doing?" de Joey), les films ("We have to go deeper" de Inception), les livres ("Ma mère est morte aujourd'hui"), la musique, etc. etc. afin de montrer la façon dont le jeu est parvenu à sortir de l'étape (2) (le cliché était connu que de la communauté des joueurs) pour atteindre l'étape (3).

------------------------------

Sommaire :

Page 1 :

1 : All your base are belong to us
2 : Do a Barrel Roll!
3 : It's dangerous to go alone! Take this!
4 : The Cake is a lie.
5 : Le "Konami Code"

Page 2 :

6 : Thank you Mario! But our princess is in another castle!
7 : Falcoooon... Punch!
8 : Ramirez! Do everything!
9 : You have died of Dysentery.
10 : C-C-C-C-C-COMBO BREAKER!!!!
11 : Amnesia: The Dark Descent
12 : It's Weegee !

Page 3 :

13 : Steve (it's a freaking trooper)
14 : Nigga Stole my bike!
15 : LEEEEEEEEEEROY!!!!
16 : Stan sells EVERYTHING!
17 : Newfags can't Triforce
18 : Le monde infini des Pokémons

Page 4 :

19 : Jouez-vous aux Meuporg ?
20 : You shouldn't have done that (Majora's Mask Creepypasta)
21 : Polybius
22 : Stay awhile, and listen...
23 : Beware the Slenderman...

Page 5 :

24 : I used to be an adventurer like you...
25 : Video Game Logic

Page 6 :

26 : Playstation Memes
27 : Twitch Plays Pokémon

Page 7:

28 : Guile's Theme goes with everything
29 : Nes Godzilla Creepypasta

  Voir le site web de MTF
MTF
Modérateur groovy


Joue à faire l'imbécile.

Inscrit : Jan 28, 2005
Messages : 5956
De : Lyon

Hors ligne
Posté le: 2011-11-13 13:59
#1 : All your base are belong to us

Commençons sans doute par le premier de tous, celui qui a initié la machine. Il est apparu en 1999.

Origines : Issu du shmup Zero Wing (1989, arcade, PC-E, Megadrive), et en particulier de l'introduction du jeu sur consoles. Dans celle-ci, il s'agit d'une courte cinématique montrant un vaisseau spatial se faisant attaquer, les membres de l'équipage recevant un message d'un mystérieux homme masqué. La traduction "correcte" de l'introduction donnerait ceci :

Citation :
AD 2101

The conflict began.
Captain: What the heck is going on?
Engineer: We think someone has planted a bomb here.
Communication operator: Captain! Incoming transmission!
Captain: What?!
Communication operator: Incoming visual on the main screen.
Captain: It ... It's you!!
CATS: You seem busy, gentlemen.
CATS: With the help of the Federation Government forces, CATS has taken all of your bases.
CATS: Your ship is also finished.
Captain: It ... it can't be ...!
CATS: Cherish the little that remains of your lives.
CATS: Ha ha ha ha ha ...
Communication operator: Captain ...
Captain: All ZIG units are ordered to take off!!
Captain: It's all up to them now ...
Captain: Our hope for our future ...
Captain: ... is entrusted to you, ZIG!


Ou, en français :

Citation :
2101 de notre ère. La guerre éclata.
Capitaine : Que se passe-t-il bon Dieu ?
Ingénieur : Nous pensons que quelqu'un a déposé une bombe dans notre vaisseau.
Chef des communications : Capitaine ! Nous recevons une transmission !
Capitaine : Quoi ?
Chef des communications : Transmission transférée sur l'écran central.
Capitaine : C'est... c'est vous !
CATS : Vous semblez occupés, messieurs.
CATS : Avec l'aide des forces du Gouvernement Fédéral, CATS s'est emparé de toutes vos bases stratégiques.
CATS : Votre vaisseau est également maîtrisé maintenant.
Capitaine : Non... c'est impossible !
CATS : Profitez bien de vos derniers instants.
CATS : Ah ah ah ah ah.
Chef des communications : Capitaine...
Capitaine : Que toutes les unités ZIG décollent à présent !
Capitaine : Tout repose sur eux à présent...
Capitaine : L'espoir d'un futur radieux...
Capitaine : ...repose entièrement sur vous, ZIG !


Cependant, l'introduction a été traduit en engrish, soit de façon très approximative par l'équipe de développement, ce qui a donné lieu à ceci :

Citation :
In A.D. 2101

War was beginning.
Captain: What happen?
Mechanic: Somebody set up us the bomb.
Operator: We get signal.
Captain: What !
Operator: Main screen turn on.
Captain: It's You !!
Cats: How are you gentlemen !!
Cats: All your base are belong to us.
Cats: You are on the way to destruction.
Captain: What you say !!
Cats: You have no chance to survive make your time.
Cats: HA HA HA HA ....
Captain: Take off every 'zig' !!
Captain: You know what you doing.
Captain: Move 'zig'.
Captain: For great justice.


Cette traduction ne voulant strictement rien dire (All your base are belong to us. se traduisant maladroitement peut-être par "Toutes votre base nous sont appartenir"), elle fut le lutrin sur lequel allait se développer le premier mème vidéoludique du net.

Utilisation : Apparu sur les forums de Something Awful, cette phrase fut d'abord utilisée et photoshopée un peu partout. Quelques exemples :




Ce qui a véritablement déclenché cependant le phénomène est une vidéo du site OverClocked Remix qui rajouta des effets sonores et surtout une voix sur le gif animé de SA. Pour l'anecdote, on considère qu'il s'agit là de la toute première vidéo-réponse de Youtube.



La suite fit boule de neige, puisque la phrase se retrouva en 2001 dans le magasine Wired, ce qui acheva le processus et le fit rentrer définitivement dans l'étape (3) de son cycle de vie.

Message : Ce mème ne possède pas de messages ou d'utilisations spécifiques, bien qu'il soit souvent mis en avant (au même titre que d'autres fameuses traductions, comme A Winner is you! du jeu Pro Wrestling, sur Nes) pour pointer une traduction approximative ou une formule incompréhensible.

Popularité : Encore très forte aujourd'hui, plus de dix ans après son apparition, ce qui en fait sans doute le mème du genre le plus vénérable qui soit.

Légende : Le mème est finalement revenu au domaine du jeu vidéo (chose très courante, comme on le verra plus tard), car taper "allyourbasearebelongtous" après avoir pressé "Entrée" au cours d'une partie de Warcraft 3 fait gagner la mission sur le champ.

Pour d'autres détournements, voir le site "officiel" : http://www.planettribes.com/allyourbase/

  Voir le site web de MTF
Thezis
Pixel visible depuis la Lune



Joue à Far Cry 3

Inscrit : Jul 19, 2002
Messages : 8910
De : Bruxelles

Hors ligne
Posté le: 2011-11-13 16:01
Groblog original. Quand j'en ai lu le sujet, je me suis dit "oh non, quel est l'intérêt de ce truc stupide qui pollue la culture humaine et bouffe de la créativité humaine qui devrait servir plutôt à trouver une idéologie moins inégalitaire que le capitalisme ?!?" Hé ben non, jolie analyse, démarche complète et réfléchie, passionnant à lire. Bon courage pour une suite du même niveau, niveau relevé qui fait honneur à GP !
_________________

Dans la vie, il y a 3 catégorie des personnes : ceux qui savent compter et ceux qui ne savent pas compter. (Anonyme)

Image


  Voir le site web de Thezis
MTF
Modérateur groovy


Joue à faire l'imbécile.

Inscrit : Jan 28, 2005
Messages : 5956
De : Lyon

Hors ligne
Posté le: 2011-11-13 18:46
Merci Thezis pour tes encouragements On poursuit aujourd'hui avec un autre très grand mème...

#2 : Do a Barrel Roll!

Un mème d'une grande popularité, qui se trouve être encore aujourd'hui dans une bulle de succès qui continue de grossir.

Origines : Le "barrel roll", appelé en français "le tonneau" est "est une figure de voltige aérienne et plus précisément une rotation de l'avion de 360 degrés autour de son axe de roulis. L'axe de roulis est l'axe longitudinal de l'appareil, par opposition à l'axe de tangage (axe transversal), et à l'axe de lacet (axe vertical passant par le centre de gravité)." (wikipedia) Il s'agit d'une manœuvre d'évasion permettant de fausser compagnie à un projectile ou à un adversaire trop collant, et il a été inventé et perfectionné au cours de la première guerre mondiale alors que l'aviation militaire faisait ses débuts. Ci-dessous, une vidéo montrant la manœuvre avec une variation ("Tonneau Barriqué", où l'avion prend de l'altitude en tournant sur lui-même).



La phrase "Do a Barrel Roll!" est apparu dans Star Fox 64 (Lylat Wars, 1997), et est donné en guise de conseil par Peppy (le lapin) au joueur quand il se retrouve en situation de difficulté. C'est une manœuvre enclenchée en tapotant les boutons-flippers et qui existait déjà dans le tout premier Star Fox (1993), et qui a la particularité de protéger temporairement le vaisseau des projectiles.



Si la manœuvre est efficace dans les premiers modes de jeu, les experts tendent à s'en passer dans les niveaux les plus élaborés car l'on ne peut absolument pas utiliser d'armes (lasers ou bombes) au cours de celle-ci, faisant d'elle une opération de dernier recours, désespérée mais, en définitive, peu efficace. Comme tout un chacun sait du reste, les partenaires dans Star Fox 64 tendent à être très (trop ?) présent à l'écran, qu'il faille les sauver ou écouter leurs conseils assez dispensables... L'acharnement que Peppy témoigne à nous faire faire ce geste a dû contribuer à l'explosion du mème.

Utilisation : Il semble que les premières utilisations de la phrase datent de 2003, sur 4chan (ce serait l'un des tous premiers mèmes créés sur le forum), mais étant donné que le site ne conserve aucune archive, il est difficile d'en être sûr. La phrase était utilisée comme suit : le visage de Peppy avec la phrase, sur un gif montrant une chute ou un véhicule sur le côté.



Cependant, les choses vont s'accélérer au cours de l'émission du 30 Janvier 2004 de Tom Green (humoriste canadien) qui lui donne une définition précise, et bien en accord avec son utilisation dans le jeu :

Citation :
Effectuer une action désespérée, comme bouger ou faire du bruit, dans l'espoir de se tirer d'une situation dangereuse, souvent avec échec.


Message : En français, on dirait que c'est "le coup de la dernière chance" en quelques sortes. Il est dans tous les cas certains que cette définition qui permet à l'expression de base, appliqué au premier degré, d'avoir une extension métaphorique a définitivement permis au mème de prendre son envol au point qu'il est à présent possible de l'entendre comme expression figée ou semi-figée, notamment aux États-Unis et en Australie. "Do a barrel roll", c'est-à-dire "tu peux faire quoi que ce soit, cela ne t'aidera pas". On peut prédire, si l'expression continue à être utilisée, qu'elle finisse par perdre tout contact avec le jeu dont elle est issue, ayant cette fois-ci parfaitement rempli son cycle de vie et devenant, au même titre que certaines expressions issues d'œuvres littéraires ("j'en passe et des meilleurs", de Hernani [Victor Hugo], ou "la tour d'Ivoire", issu de la Bible) parfaitement intégrées au langage courant.

Popularité : Moindre qu'il y a trois ou quatre ans où il se rencontrait très régulièrement sur la toile anglo-saxonne, mais toujours présent compte tenu de cette dérive lexicale dont je faisais état plus haut.

Légende : On pourrait noter deux grandes références au mème.

- Lors de l'annonce du portage de Star Fox 64 sur 3DS à l'E3 2011, Nintendo diffuse un trailer où l'on peut entendre la fameuse phrase. Quand bien même d'autres répliques sont entendues au cours du trailer, la coïncidence reste cependant troublante.



- Le 3 Novembre 2011, un easter eff signalé simultanément par Kotaku, The Huffington Post et Tech Crunch apprend au monde que si l'on tape "do a barrel roll" dans Google, la page va faire un tour de 360°.



À noter que des effets similaires se produisent si l'on tape "Tilt" ou "Askew", l'écran se mettant à pencher légèrement vers la droite.

Il n'y a pas de "sites officiels" du Barrel Roll, contrairement à All your base... (qui est peut-être le plus "institutionalisé" des mèmes), mais on peut trouver des centaines de détournements sur ytmnd, sa, etc. etc.

  Voir le site web de MTF
nicko
Pixel visible depuis la Lune

Score au grosquiz
0004797 pts.

Joue à Warframe

Inscrit : Jan 15, 2005
Messages : 7000

Hors ligne
Posté le: 2011-11-13 20:16
Merci beaucoup pour ce grosblog super instructif !

Jika
Pixel intergalactique


Inscrit : Mar 27, 2003
Messages : 11567

Hors ligne
Posté le: 2011-11-13 22:09
En ce qui concerne le fameux 'All your base are belong to us', il est amusant de voir que plein de jeux vidéo différents ont cité ce fameux phénomène internet : Halo, Warcraft, Modern Warfare, Top Spin, Final Fantasy, etc.

A voir absolument :

http://fr.wikipedia.org/wiki/All_your_base_are_belong_to_us

MTF
Modérateur groovy


Joue à faire l'imbécile.

Inscrit : Jan 28, 2005
Messages : 5956
De : Lyon

Hors ligne
Posté le: 2011-11-13 22:36
Tout à fait Jika, tu fais bien de le préciser. Le All your base... est sans doute le mème le plus représenté dans ce domaine, surtout dans le domaine du jeu vidéo. Il en devient presque une convention.

  Voir le site web de MTF
Sebinjapan
Camarade grospixelien


Joue à Disgaea (PSP)

Inscrit : May 02, 2007
Messages : 7173
De : Thionville

Hors ligne
Posté le: 2011-11-14 10:50
Je trouve ce topic passionnant. Un grosblog sociologique et utile, parfaitement présenté par un MTF en grande forme !
J'avais vu Erhynn poster un lapin hurlant "do a barrel roll" sur le forum actu il y a quelques jours sans comprendre pourquoi, maintenant je sais
Vivement la suite.

  Voir le site web de Sebinjapan
MTF
Modérateur groovy


Joue à faire l'imbécile.

Inscrit : Jan 28, 2005
Messages : 5956
De : Lyon

Hors ligne
Posté le: 2011-11-14 11:43
Merci pour vos encouragements À l'occasion de la sortie imminente de Skyward Sword, le mème du jour sera consacré à Zelda.

#3 : It's dangerous to go alone! Take this!

Un mème à nouveau très populaire, bien que sa référence se fasse sporadique à présent.

Origines : Cette phrase est connue de tous les joueurs de The Legend of Zelda (1986, Nes), puisqu'il s'agit des premiers mots rencontrés par le joueur au cours de sa partie. Après avoir débuté une aventure, Link s'avance dans une grotte où il croise un vieil homme l'attendant avec une épée.



Il s'agit de l'épée de bois, première des lames que Link obtiendra au cours de son aventure. Le message est très "rentre-dedans", et beaucoup moins cryptique que d'autres rencontrées au cours de l'aventure.

Utilisation : La première référence connue du mème est cette image :



On ne connaît rien de son créateur ni de sa première apparition, bien que les premières recherches en masse sous Google date de Décembre 2006. Elle s'est répandue sur les sites de torrents, et était à la base un moyen de faire télécharger à l'utilisateur un virus (le fichier image contenait une archive infectée), d'où le nom également de "Dangerous Kitten" ("chaton dangereux"). Le principe s'est ensuite rapidement étendue notamment par l'intermédiaire du phénomène des "Lolcats" du site I can haz Cheezburger. Sa diffusion est ensuite passée par les moyens habituels : 4chan, sa, etc.

Le principe s'est diversifié : plutôt qu'un chaton, on peut trouver soit un autre objet inutile, soit au contraire une véritable arme.

Message : La phrase ne possède pas de véritable sens caché, et peut être interprétée autant au premier qu'au second degré en fonction de l'objet proposé.



C'est la phrase type donnée à tout aventurier qui débute son périple : il serait en effet criminel d'explorer des zones dangereuses sans un moyen de défense ad hoc. Cependant, le côté "inadapté" de l'arme proposée ressort quand on se replace dans le contexte du jeu, où l'épée de bois, bien que nécessaire au début de l'aventure, a un coefficient d'attaque assez limité ; c'est une épée destinée à être rapidement remplacée pour pouvoir terminer l'aventure, certains joueurs "hardcore", du reste, pouvant parfaitement se passer d'une lame pour finir le jeu. On peut noter également sa formulation à brûle-pourpoint, sans introduction ni fioritures, qui contribuerait dans l'esprit à se méfier d'un cadeau aussi rapidement offert.

Popularité : Stable depuis sa création. Puisque l'expression a beaucoup de mal à se lire de façon métaphorique, son application dans la vie de tous les jours est assez limitée, ce qui l'empêche de vraiment progresser. Néanmoins, étant donné que le "don du premier objet" est un cliché souvent rencontré dans les jeux d'aventure (avec quelques exceptions, ne serait-ce que Ocarina of Time où la première épée est trouvée dans un coffre) et les films du genre, la phrase est théoriquement applicable à bon nombre de titres.



Légende : Il est rare de rencontrer cette phrase dans d'autres jeux, du moins à ma connaissance il n'y en a pas dans les jeux "AAA". En revanche, The Legend of Zelda est une mine de phrases propres à être utilisées comme mèmes, comme "If everything else fails, use fire" ou "Dodongo dislikes smoke". On reparlera d'ailleurs bientôt de The Adventure of Link, où une phrase a connu un plus gros succès.

En revanche, il semble nécessaire d'évoquer cette phrase, comme par convention, à chaque fois que l'on parle du premier Zelda. L'occasion pour moi de vous présenter la vidéo de brentalfloss (du site Screwattack), qui s'est spécialisée dans l'écriture de paroles sur des musiques de jeu. Dans cette vidéo, il chante sur le thème de Zelda, en citant la fameuse phrase dans un contexte particulier à la fin de la chanson... Je vous en laisse la surprise.


  Voir le site web de MTF
JiPé
Pixel monstrueux

Score au grosquiz
0002920 pts.

Joue à Soulca6, DoA6, Deep Rock Galctic, PuyoTris

Inscrit : Apr 26, 2008
Messages : 4292
De : valence passion

Hors ligne
Posté le: 2011-11-14 12:40
Très intéressant comme grosblog

J'ai eu l'occasion récemment de faire des recherches sur les mèmes pour un boulot (pas seulement ceux qui détournent les jeux-vidéo). En partant d'une page anodine mais intéressante du site arrêt sur image qui traite le sujet de manière général et après quelques pérégrinations sur youtruc, je suis tombé sur un mème qui m'a bien étonné :
je te suggère de faire un tour du côté des "GEDDAN"
(à moins que tu ne l'aies déjà dans tes cartons )

C'est passionnant de voir comment naissent les détournement ^^
_________________

"Je joue avec le gyroscope"


  Voir le site web de JiPé
MTF
Modérateur groovy


Joue à faire l'imbécile.

Inscrit : Jan 28, 2005
Messages : 5956
De : Lyon

Hors ligne
Posté le: 2011-11-14 12:55
Je connais effectivement le "geddan", mais il n'est pas encore très connu comme mème, donc ça sera pour plus tard

  Voir le site web de MTF
Vakoran
Pixel imposant

Score au grosquiz
0004428 pts.

Joue à Zelda BotW (XiiU), Dark Souls 3 (PC)

Inscrit : Apr 23, 2008
Messages : 743
De : Pertuis

Hors ligne
Posté le: 2011-11-14 13:03
Ah oui, excellente idée que ce Groblog ! Je vais suivre ça de près, car on y trouve une certaine réflexion passionnante sur la propagation de la pop culture. Pour ma part, je connais peu de mèmes, et n'ai pris connaissance du "All your base..." que très récemment, mais son origine et ses détournements m'avaient fait beaucoup rire.

Merci MTF et bon courage pour la suite !

  Voir le site web de Vakoran
MTF
Modérateur groovy


Joue à faire l'imbécile.

Inscrit : Jan 28, 2005
Messages : 5956
De : Lyon

Hors ligne
Posté le: 2011-11-15 08:11
/Attention, légers spoilers pour le mème d'aujourd'hui

#4 : The Cake is a lie!

Premier mème ouvertement sociologique de ce blog, aux conséquences, pourrait-on penser, inattendues...

Origines : "The Cake is a lie!" est une phrase qui peut être lu dans Portal (Valve, 2007). Je vous laisse parcourir, si cela n'est pas déjà fait, l'excellent article de Tonton sur ce jeu formidable. Quoi qu'il en soit, l'on trouve à un moment donné une inscription étrange sur un mur, griffonnée par une main humaine : "The cake is a lie" soit "Le gâteau n'existe pas" (litt. "Le gâteau est un mensonge").



GlaDos nous proposant un gâteau au terme de son aventure, cette phrase est le premier indice nous amenant à penser que quelque chose ne va pas...

Utilisation : Dès sa sortie en 2007, Portal va créer un engouement exceptionnel de par le monde ; que ce soit sur les forums de Valve, ceux des sites de jeux vidéo ou encore 4chan ou sa (ytmnd a été bizarrement épargné ; on y trouve qu'une vingtaine de détournements, contre plus de deux cents pour le "Barrel roll"), l'on ne compte plus les détournements, références, applications de ce principe, y compris de façon rétroactive à d'autres jeux.



Cependant, les critères d'utilisation picturale du mème sont bien plus souples que les trois précédents, car on ne le trouve quasi-exclusivement qu'en compagnie du fameux logo gâteau du jeu, ou avec l'inscription en question, ou avec un "vrai" gâteau. On pourrait donc croire que sa plasticité n'est que réduite, et pourtant...



Message : (Copié de mon blog)

"Derrière cette timide phrase se dissimule nt plusieurs niveaux de lecture, que l'on peut énumérer. Le premier est bien entendu lié à la trame scénaristique du jeu : il signifie que la récompense promise par GLaDOS n'existe pas, et que ses intentions sont bien moins louables que ce que l'on pourrait croire de prime abord.

Le second concerne un élément de game design, de la même façon dont Braid réfléchissait sur le principe de game over. Principe que The Path (2009, Tale of Tales) reprendra à son compte d'une façon plus cruciale encore, Portal nous fait réfléchir aux objectifs dont nous abreuvent les jeux vidéo récents. Dans tous ceux-ci, selon une tendance apparue globalement au milieu des années 90 de façon systématique, d'abord sur ordinateur, puis sur console, le jeu nous impose des objectifs précis dont la complétion détermine la progression du joueur. Ne pas remplir ceux-ci, c'est se heurter à un piétinement dans les possibilités offertes. Si l'on prend ainsi un univers "bac à sable" comme les GTA, le joueur peut accomplir nombre de quêtes "annexes" et se balader comme bon lui semble, mais certains lieux et objets lui seront inaccessibles à moins de remplir des objectifs de la quête principale. Impression de fausse liberté, initiée par la puissance des machines bien sûr, mais omniprésente.

Portal, dans ces conditions, en nous faisant comprendre que "le gâteau est un mensonge", autrement dit que l'objectif final du jeu n'est pas celui que l'on nous a vendu, nous fait nous interroger sur la finalité des objectifs des jeux vidéo, et la prétendue "liberté" que l'on nous propose. Le portal gun est un outil fantastique, mais quel intérêt de ne s'en servir que dans des salles de test ? La libération proposée lorsqu'enfin on l'utilise "hors des sentiers battus" pour s'échapper d'une mort certaine est prodigieuse, je n'avais que très rarement ressenti cela. Un cas d'école, assurément, que tout le monde devrait imiter.

Enfin, la force de cette phrase, et la raison pour laquelle elle est devenue un meme à part entière, c'est son application en-dehors du monde des jeux vidéo. Dans la lignée d'une réflexion sur la société dont 1984 serait le parangon, The cake is a lie symbolise la suspicion du peuple à l'encontre des élites dirigeantes que représente, à un certain niveau, GLaDOS. Véritable ode au "pensez par vous-mêmes", l'expression fait mouche : le gâteau représente ce que l'on nous promet (baisse des impôts, sécurité, transparence), mais l'on sait toujours que le message officiel est à jamais une voix unique que l'on ne peut qu'entendre, et contre laquelle on ne peut directement lutter. Se rappeller alors que the cake is a lie, c'est toujours avoir en tête que bien que muets, nous pouvons agir et être clairvoyants. Portal, l'un des fondateurs des Anonymous ? C'est bien possible..."

Popularité : Après un pic incroyable de popularité lors de la sortie du premier opus et du second (alors que, paradoxalement, aucune référence au gâteau n'est faite dans la suite), le mème a atteint un rythme de croisière acceptable, même encore aujourd'hui. La phrase est à présent indissociablement liée au jeu vidéo dans son ensemble, composante aussi célèbre que Pac-Man, Mario ou Space Invaders. Il semblerait notamment que ce mème soit particulièrement vivace aux États-Unis et en Europe, Japon et Australie ayant été relativement épargnés par la lame de fond sans qu'une explication valable ne puisse être apportée.

Légende : Du fait des explorations allégoriques dont il a été fait état plus haut, il n'est pas rare d'entendre cette phrase même en dehors des jeux vidéo. Le média n'est cependant pas épargné, car un trophée dans [î]World of Warcraft[/i] se nomme "The cake is not a lie", accessible en préparant un gâteau au chocolat.



Cependant, il semble que le mème soit encore très confiné au sein des cercles des joueurs, l'exploration du sens "objectifs dans les jeux vidéo" semblant prévaloir. En effet, lorsque le mème a explosé sur 4chan, un utilisateur a expliqué pourquoi le joueur voulait jouer pour avoir un gâteau :

Citation :
C'est un cadeau délicieux. Vous voulez donc le manger.


Le jeu ne disant jamais que le cadeau est délicieux, il vous prévient au contraire qu'il n'existe pas, d'où toute l'absurdité du principe.

Il est possible, bien qu'aucun indice ne soit encore là pour accréditer ceci (au contraire du mème #2 par exemple), que la phrase finisse par devenir une expression figée, si jamais la contamination lexicale décrite par Labov s'applique à celle-ci.

  Voir le site web de MTF
Bonaf
Gros pixel

Score au grosquiz
1044270 pts.

Inscrit : May 09, 2005
Messages : 1471

Hors ligne
Posté le: 2011-11-15 09:13   [ Edité le: 2011-11-15 09:17 ]
Citation :
Le 2011-11-15 08:11, MTF a écrit :
Le jeu ne disant jamais que le cadeau est délicieux...


Ah bah si, dans la célèbre chanson de fin en plus :
"Anyway, this cake is great.
It's so delicious and moist."

Evidemment c'est GLaDOS qui parle, donc it's still a lie

En tous cas, excellente analyse, qui vient enrichir un blog d'ores et déjà très intéressant.



  Voir le site web de Bonaf
MTF
Modérateur groovy


Joue à faire l'imbécile.

Inscrit : Jan 28, 2005
Messages : 5956
De : Lyon

Hors ligne
Posté le: 2011-11-16 12:16
#5 : Le "Konami Code"

Si la plupart des mèmes issus des jeux vidéo sont, comme les quatre premiers exemples le montrent, des phrases issues de certains jeux, d'autres sont en revanche issus de mécaniques du jeu, tels que celui du jour.

Origine : Les lecteurs de Grospixels doivent connaître à la perfection le "Konami Code". Apparu pour la première fois en 1986 pour la version Nes de Gradius, ce code permettait d'obtenir instantanément tous les upgrades pour le vaisseau, facilitant la vie des joueurs. Le code lui-même est simple :



Au terme duquel il faut souvent appuyer sur "Start". Le site américain Cracked.com nous en apprend plus sur la genèse du code (Six glitches that accidentally invent modern gaming) :

Citation :
The game and all of its sequels are known for being bastard hard. At any one time, it is perfectly possible for there to be dozens of individual danger zones on the screen. By danger zones, we of course mean areas on the screen you'll die instantly and make you have to start again, without any of the power-ups you just busted your ass unlocking.

This wasn't an isolated thing and you weren't the only one who sucked: Kazuhisa Hashimoto, one of the guys who helped freaking create the home port of the game, couldn't play it. After watching his ship explode endlessly during play testing, he eventually thought, "Screw this, I'm the programmer!" and created a code -- a simple set of button presses to give himself a full set of power-ups, no doubt laughing to himself as he played back through the game.


soit :

Citation :
Le jeu et ses suites sont connus pour être bon dieu de difficile. À tout moment, il est on ne peut plus courant pour eux d'avoir des dizaines de dangers spécifiques à la fois à l'écran. Par "danger", nous voulons dire évidemment des zones de l'écran sur lesquelles vous mourrez instantanément, et aurez à recommencer à nouveau sans aucun des power-ups que vous avez collecté en vous cassant le cul.

Ce n'était pas un cas isolé et vous n'étiez pas le seul qui jouait comme un gland : Kazuhisa Hashimoto, l'un des gars qui a participé à la création de ce portage génial sur console, ne pouvait pas y jouer. Après avoir vu son vaisseau exploser sans fin durant ses phases de test, il a pensé "Ça m'emmerde, je suis le programmeur après tout !" et créa un code - une simple combinaison de touches qui lui donnait tous les power-up, sans doute en ricanant tout seul alors qu'il rejouait au jeu.


Bien entendu, la suite se devine assez bien : Hashimoto oublia le code dans le jeu, qui fut découvert plus tard.

Cependant, c'est surtout avec le jeu Contra (1988) sur Nes ce cas se répéta et devint célèbre comme le "30 lives code". Par la suite, Konami laissa ce code dans quasiment tous les jeux qu'ils produisirent, jusqu'à aujourd'hui.

Utilisation : Si le "Konami Code" était relativement connu des joueurs du monde entier après l'expérience Contra, il aura fallu cependant attendre près de vingt ans pour que celui-ci éclate dans le monde réel. En 2006 notamment, le site espn.com créa un bonus particulier : rentrer le konami code sur sa page d'accueil faisait apparaître des arcs-en-ciel et des licornes



Ce "bonus" fit boule de neige, et on l'a alors retrouvé sur facebook, digg.com, etc. La phase de propagation était lancée, et ce qui n'était alors qu'un secret bien connu des joueurs rentra de plain pied dans le monde "réel".

Message : Malgré ces débordements nombreux sur lesquels on reviendra dans la partie "légende", le "konami code" peut être lu comme l'inverse du "Do a barrel roll!". S'il s'agit toujours d'une manœuvre désespérée pour se tirer d'un mauvais pas, celle-ci est non seulement efficace, mais inespérée et pourra vous faire gagner finalement. De là, on peut souvent rencontrer l'expression "Try the Konami Code" ou "Try the code", souvent d'un point de vue sarcastique quand la situation concerne un événement hors jeux vidéo, comme pour dire "demande grâce à Dieu" ou "prie très fort". Le "Konami Code" serait le "motto" religieux des joueurs du monde entier, la preuve s'il en est avec ces détournements du Da Vinci Code en "Konami Code", et le message qui va bien : "Jesus got 30 lives".



Popularité : Étant donné que le code est encore implémenté de nos jours, non seulement dans les jeux Konami mais aussi dans d'autres comme vous le verrez à la fin de cette entrée, sa popularité est stable et la connaissance du code se poursuit, lentement mais sûrement. De même, le nombre de sites demandant à faire la manipulation va augmentant, sans doute parce que les développeurs eux-mêmes étaient des petits garçons dans les années 80, quand Contra sortit sur Nes.

Légende : Deux sites de référence pour savoir où et quand appliquer le "Konami Code", bien que cela ne soit pas encore purement exhaustif : tout d'abord, la liste de jeux contenant le Konami Code ; ensuite, le fameux Konami Code Sites, qui vous demande, pour y pénétrer de taper le fameux code sur votre clavier...

Vous le connaissez par cœur maintenant, non ? Allez, en chanson :


  Voir le site web de MTF
Sebinjapan
Camarade grospixelien


Joue à Disgaea (PSP)

Inscrit : May 02, 2007
Messages : 7173
De : Thionville

Hors ligne
Posté le: 2011-11-16 13:33
Je ne savais pas que le Konami code était ainsi entré dans les moeurs.
Mais quelle était l'idée derrière son utilisation par ESPN ? Quel rapport avec la chaine, le sport, les licornes ? Il y a un jeu de mot ou une référence qui m'échappe ?

  Voir le site web de Sebinjapan
MTF
Modérateur groovy


Joue à faire l'imbécile.

Inscrit : Jan 28, 2005
Messages : 5956
De : Lyon

Hors ligne
Posté le: 2011-11-16 13:40
À part l'opposition parfaite sport/virilité etc. et petites filles/licornes, je n'ai pas trouvé de jeux de mots ou d'explications satisfaisantes aux licornes... S'il y a plus, cela m'échappe aussi.

  Voir le site web de MTF
RainMakeR
Chef de Rubrique Nécrologique
Score au grosquiz
1035015 pts.

Joue à Pokemon Shuffle, RE2, Bomberman R

Inscrit : Apr 01, 2003
Messages : 24186
De : Toulouse

Hors ligne
Posté le: 2011-11-16 13:58
Ca a peut être à voir avec la licorne rose invisible

Pour le konami code je jurerai que j'ai vu des codes konami (ou pas) quasi pareil mais avec BBAA ou BABA à la fin.

En tout cas pareil j'ai jamais compris pourquoi CE code et pas les autres. D'ailleurs reflexe paflovien (désolé pour l'orthographe) dès que je lance un jeu capcom et que j'entend la musique spécifique je rentre la combinaison de touche suivant

bas R haut L Y B X A (remplacez les touches en fonction de la manette
_________________

Image


Shenron
Pixel visible depuis la Lune

Score au grosquiz
0028032 pts.

Joue à Yakuza 5

Inscrit : Jan 17, 2008
Messages : 9233
De : Melun

Hors ligne
Posté le: 2011-11-16 14:06
Citation :
Pour le konami code je jurerai que j'ai vu des codes konami (ou pas) quasi pareil mais avec BBAA ou BABA à la fin.

Dans les jeux Virgin sur MD, il y a souvent des codes avec alternance A, B, C. Du genre ABACABB.

Citation :
bas R haut L Y B X A (remplacez les touches en fonction de la manette

Ah mais pareil ! Depuis SF2 sur MD je fais toujours Bas Z Haut X A Y B C !
_________________

Image
Ils sont tous méchants (sauf Sega, qui est juste con).


  Voir le site web de Shenron
Simbabbad
Pixel visible depuis la Lune

Score au grosquiz
0000456 pts.

Inscrit : Feb 28, 2006
Messages : 9820
De : Paris

Hors ligne
Posté le: 2011-11-16 14:36   [ Edité le: 2011-11-16 14:37 ]
Citation :
Le 2011-11-16 13:33, Sebinjapan a écrit :
Je ne savais pas que le Konami code était ainsi entré dans les moeurs.
Mais quelle était l'idée derrière son utilisation par ESPN ? Quel rapport avec la chaine, le sport, les licornes ? Il y a un jeu de mot ou une référence qui m'échappe ?

Je crois que c'est une allusion au Perry Bible Fellowship.



Ce comic a généré une meme par lui-même, je pense qu'ils ont voulu faire un cross over avec l'idée que les licornes étaient le résultat du Konami code et nous sortaient de toutes les situations.
_________________

Le Blog de Batbad (jeu vidéo, cinéma...) - Profil Steam


  Voir le site web de Simbabbad

Index du Forum » » Groblogs » » Groblog MTF (3) : Les mèmes du jeu vidéo [Pages lourdes à charger, 56K beware !]

137 messages • page
1234 ... 7




Forum phpBB modifié par www.grospixels.com (© 2011 Grospixels)