les forums de Grospixels
 
Bienvenue sur le forum de Grospixels : [ S'Enregistrer ]
Déjà inscrit ? [ Connexion ]
 
retour sur le site
rechercher
Index du Forum » » Groblogs » » Grosblog Gregoire01 : La saga Sherlock Holmes de Frogware.
37 messages • page
12
Auteur Grosblog Gregoire01 : La saga Sherlock Holmes de Frogware.
Simbabbad
Pixel visible depuis la Lune

Score au grosquiz
0000456 pts.

Inscrit : Feb 28, 2006
Messages : 9827
De : Paris

Hors ligne
Posté le: 2014-11-03 15:51
on sait maintenant d'où vient le concept de Slenderman!

Sinon, pour Sherlock Holmes contre Arsène Lupin, il faut quand même reconnaître que les histoires de Holmes ne sont pas toujours sombres, par exemple "La Ligue des Hommes Roux" est franchement burlesque.
_________________

Le Blog de Batbad (jeu vidéo, cinéma...) - Profil Steam


  Voir le site web de Simbabbad
Florent06
Gros pixel

Score au grosquiz
0001710 pts.

Joue à Demon's Souls, Doom PS3, Hotline Miami, Toy Story 3, Picross 2

Inscrit : Jun 06, 2013
Messages : 1772

Hors ligne
Posté le: 2014-11-04 20:52
haha c'est clair, on dirait l'épisode 0 de Slenderman (quoique ça aurait plus la classe si ç'aurait été Moriarty à la place de Watson ^^)

gregoire01
Pixel visible depuis la Lune



Inscrit : Oct 23, 2005
Messages : 5607

Hors ligne
Posté le: 2014-11-06 18:22   [ Edité le: 2016-04-14 12:08 ]
Sherlock Holmes contre Jack L’éventreur (2009)

Le développement Sherlock Holmes contre Jack l’éventreur commença pendant celui de Sherlock Holmes contre Arsène Lupin, et la sortie et le développement de ce dernier fut rapide ce ne fut pas le cas du dernier épisode de la trilogie thématique qui prit plus de temps que d’habitude. En effet cette fois le studio décida de faire une phase de béta test et sélectionna plusieurs joueur amateur de jeux d’aventure et ayant déjà joué aux précédents épisodes. La sélection se faisant via un questionnaire en anglais.
Mais ce n’était pas le seul facteur de temps puisque pour la première fois, le studio développa en parallèle sur une version console (360), mais surtout fit énormément de recherche pour le dernier jeu de la thématique.

En effet Jack l’éventreur est sans doute l’un des criminel les plus connu de l’histoire du fait de ses meurtres plus en plus violents et surtout, du mystère qui l’entoure, car jamais on ne réussit à prouver qui était derrière tous ces assassinat. Au mieux avons-nous des hypothèses et théorie allant des plus fantaisistes au plus sérieuse.
Autant dire qu’un tel personnage a vite fait de nourrir l’imagination de diverse auteurs à travers le temps et l’histoire et ceux dans tous les médias possible. Et évidement l’idée de faire que le plus grand détective se retrouve face au plus grand mystère fut elle aussi très exploiter tant cela coulait de source, les deux personnages étant contemporains (cette rencontre se fit même 2 fois au cinéma). D’ailleurs un jeu vidéo avait déjà exploité ce concept avec entre autre The Lost Files of Sherlock Holmes : The Case of the Serrated Scalpel testé par Laurent sur le site.
Bref autant dire que Frogware avaient fort à faire pour se distinguer des autres œuvre de divertissement ayant touché le sujet. Reste à voir comment ils s’y sont pris.

Image


Sherlock Holmes et Watson sont au calme dans leur appartement de 221B Bakerstreet en ce mois de septembre 1888. Et c’est pendant une de leur discussion nocturne que l’on assiste à un meurtre. Ce fait divers fait rapidement la une des journaux, C’est suite à la lecture de l’un d’eux par Watson que Holmes et son ami décide de se rendre à Whitechapel afin de démasquer l’assassin. Ils ne savent pas encore que l’enquête sera plus longue et plus complexe que prévu.

Image
Sherlock Holmes contre Jack l'éventreur est sans doute l'épisode où Watson est le plus actif, allant même jusqu’à récolter des informations et résoudre des énigmes

La première chose à signaler et que l’on remarque, c’est que le jeu est plus aboutit que ses prédécesseurs d'un point de vue technique. Bon ça a toujours plusieurs années de retard par rapport à l’époque où il est sorti mais il y a une vraie avancé. Les personnages sont mieux animés, les graphismes sont plus détaillés et les rue sont bien plus vivantes grâce à plusieurs PNJ qui s’y déplacent. De même le doublage, sans forcément atteindre des sommets, se montre correct.
Comme je l’ai dit, le jeu est techniquement dépassé, et pourtant étrangement l’aspect technique daté ne gêne pas outre mesure. Au contraire il a tendance à plus servir l’atmosphère que la desservir. Bref bien que l’aspect technique soit dépassé, il ne gâche pas vraiment l’aventure. Le jeu se permet même quelques mise en scène réussit.

Image
L'ambiance arrive à bien se poser malgré les graphismes daté

Image
Le jeu se montre plus peuplé (et donc "vivant") que ses prédécesseurs.

Contrairement à ses deux prédécesseurs, il n’y a pas de version remasterisé, le jeu est sortie directement en l’état avec possibilité d’afficher les point intéressant et de passé de la vue à la point & click et la vue à la première personne.
Cependant le jeu ne vient pas sans quelques nouveautés et changement voir retour d’ancien élément. Ainsi comme dans Sherlock Holmes et la boucle d’argent, il convient de poser plusieurs questions aux personnages que l’on rencontre, élément qui oblige parfois à plusieurs aller-retour, (heureusement le déplacement rapide via la carte permet de faire abstraction de ce problème).
Si les énigmes se montraient souvent trop dures et longue dans l’épisode Arsène Lupin celui-ci se montre bien plus équilibré. Certes on tombera toujours sur une avec laquelle on sera bloqué un petit moment, mais rien d’insurmontable.

Image
Cette énigme par exemple n'est pas aussi compliquée qu'elle en a l'air. Une astuce, referez vous au date en dessous et faite défiler les drapeau jusqu’à ouverture.


Mais le gros rajout de cet épisode sont l’arrivé des phases d’enquête et du tableau de déduction. En effet on ne se contente plus de résoudre des casse-tête et de répondre à des questions. Plus d’une fois nous serons invités à examiner les lieux du crime, analyser les morts et récolter les indices. Mais ce n’est pas tout car vous serez aussi amenez à faire des reconstitutions des événements.
Tout ceci amène à la grande nouveauté du jeu : les phases de déduction. En effet avec les différents témoignages et/ou indice récolter, vous serez amené plusieurs fois à faire un bilan de l’ensemble et emmètre des hypothèses ou affirmation. Cela prendra diverse formes, du tableau de déduction à l’échelle du temps, mais plus que jamais on se sent vraiment en train de mener une enquête.

Image

Image
Au-dessus une reconstitution d'un événement. En dessous, le tableau de déduction.

En voyant la jaquette du jeu avec ses images iconographique de Holmes et sa casquette et l’ombre de Jack l’éventreur, on pourrait s’attendre à un jeu qui cumulerait les clichés et les idées reçu sur les deux protagonistes. Mais finalement c’est tout le contraire qu’il se produit Et c’est là que tout le travail de Frogware se révèle.
Car Sherlock Holmes contre Jack L’éventreur n’est pas une revisite fantaisiste des évènements afin d’offrir du divertissement. Non le titre se veut le plus fidèle possible à l’histoire. Dites-vous bien qu’à l’exception évidement des énigmes et indice pour les résoudre et quelque personnage, Les suspects et témoins que vous croisez, les documents que vous ramassez, les lieux que vous visitez et les évènements qui se produisent viennent de la véritable affaire ou ont eu un rapport avec. Frogware à beaucoup étudier le sujet et a consulté divers spécialistes de Jack l’éventreur pour mener à bien cette tâche et cela sent. Même l’identité du coupable est basée sur une des hypothèses des spécialistes.

Image
La fameuse lettre "Dear Boss" qui donna le surnom de Jack l'éventreur au meurtrier de WhiteChapel.


J’en profite pour m’attarder sur un élément : Un point qui a surpris à l’époque est la façon dont sont représentées les victimes, avec des dessins simplistes, là où les précédents épisodes et les suivant des jeux Sherlock Holmes auront des images a tendance réalistes. Il y a quand même une raison simple à cela : avant on avait affaire à des personnages fictifs, là on aborde des vrai personne qui sont mortes de façon atroce et il était plutôt délicat de les montrer sans tomber dans un racolage malvenue.
Bref tout ça pour dire que si vous espérer que ce jeux vous offre du Fun Gore, passez votre chemin (et je suis poli car croyez que certain commentaire à ce sujet m’avait vraiment énervé). Non l’intérêt du jeu est ailleurs.

Image
Les fameuse représentation des meurtres


Avec sa volonté de rester fidèle à l’Histoire avec un grand H, on pourrait s’attendre à ce que le jeu puisse se montrer ennuyeux et sans suspens, il n’en est rien au contraire le jeu en profite pour faire explorer diverse hypothèse même farfelue. De mêmes si il respecte les événements il se permet quelque passage hors de l’histoire pour les besoin du scénario (et notamment affirmé ou infirmé certaine hypothèse). Le jeu ne connait pas de baisse de rythme et se montre passionnant dans son intrigue et sa narration.

Image
Le jeu se permet quelque trait humoristique. Rien de bien méchant ou qui casse l'ambiance je vous rassure.

Bon je ne vais pas faire comme si le jeu n’avait pas de défaut, il a le problème récurrent de pas mal de Click & Play, à savoir qu’il fait faire pas mal d’aller-retour et il faut attendre d’étudier la première scène de crime pour que le scénario décolle. De même en vue Point & Click, il n’est pas toujours évident de savoir où se trouve les zone praticable et changement d’angle de vue. Mais le bilan final fini par faire oublier ces déconvenues.

Image
La carte sera très utile pour les déplacement rapide


Notons que le jeu est sorti sur 360 la même année et que c’est d’ailleurs comme ça que je l’ai découvert et fini. Rien à dire, le portage fut bon même si étrangement il freezait si on l’installé sur le disque dur (mais ça venait peut être de ma console)

Image
petit détail utile, les loupe verte indique les élément que vous avez déjà étudier jusqu'au bout.


Je vais peut-être y aller un peu en superlatif pour cette conclusion, mais à mes yeux ce Sherlock Holmes Contre Jack l'éventreur est une petite pépite. Doté d’une enquête passionnante et bien mené sans véritable temps morts a la difficulté bien dosé, il se permet en plus d’en apprendre sur l’une des plus grande affaire criminelle de l’histoire.
Pour Frogware, c’est l’épisode de la maturité ils démontrent qu’ils ont parfaitement digéré et compris l’univers de Sherlock Holmes.

Mais Sherlock Holmes contre Jack L’éventreur marque une étape, c’est le dernier jeu de la trilogie thématique et Frogware devra confirmer qu’il ne s’agit pas d’un coup de chance.

Nous verrons si c’est le cas dans le prochain article.

_________________

Image


Sebinjapan
Camarade grospixelien


Joue à Disgaea (PSP)

Inscrit : May 02, 2007
Messages : 7173
De : Thionville

Hors ligne
Posté le: 2014-11-09 16:27
Bravo à Grégoire pour ce groblog : c'est du beau boulot (à commencer par l'intro avec les diverses adaptations du personnage).
Et après avoir réussi à me faire acheter plein de Dynasty Warriors, tu vas me faire acheter des Sherlock Holmes maintenant !

  Voir le site web de Sebinjapan
gregoire01
Pixel visible depuis la Lune



Inscrit : Oct 23, 2005
Messages : 5607

Hors ligne
Posté le: 2014-11-09 23:21
Citation :
Le 2014-11-09 16:27, Sebinjapan a écrit :

Bravo à Grégoire pour ce groblog : c'est du beau boulot (à commencer par l'intro avec les diverses adaptations du personnage).
Et après avoir réussi à me faire acheter plein de Dynasty Warriors, tu vas me faire acheter des Sherlock Holmes maintenant !


Merci pour ces retour.

Malgré le fait que j'ai moins de temps qu'avant pour rédiger mes articles, il ne reste que 2 jeux de la saga et je vais tenter de vous les livrer assez rapidement. Au moins un par semaine.
_________________

Image


Simbabbad
Pixel visible depuis la Lune

Score au grosquiz
0000456 pts.

Inscrit : Feb 28, 2006
Messages : 9827
De : Paris

Hors ligne
Posté le: 2014-11-10 00:42
Ça fait plaisir de voir une oeuvre sur Jack l'éventreur qui ne recycle pas la salade du médecin de la reine fou et du prince amoureux d'une prostituée, que c'est un complot et bla bla bla. Ça me rend malade quand je lis qu'on tresse des lauriers à From Hell de Alan Moore pour ses "recherches" alors qu'il déblatère à l'identique les âneries de la fiction de la BBC, des bouquins de Knight et du Sherlock Holmes contre Jack l'éventreur (Murder by Decree) des années 70. Je plains la famille de William Gull.

J'ai l'impression que pour toi ce jeu est le meilleur de la série, je me trompe?
_________________

Le Blog de Batbad (jeu vidéo, cinéma...) - Profil Steam


  Voir le site web de Simbabbad
gregoire01
Pixel visible depuis la Lune



Inscrit : Oct 23, 2005
Messages : 5607

Hors ligne
Posté le: 2014-11-10 09:50
Citation :
Le 2014-11-10 00:42, Simbabbad a écrit :

Ça fait plaisir de voir une oeuvre sur Jack l'éventreur qui ne recycle pas la salade du médecin de la reine fou et du prince amoureux d'une prostituée, que c'est un complot et bla bla bla. Ça me rend malade quand je lis qu'on tresse des lauriers à From Hell de Alan Moore pour ses "recherches" alors qu'il déblatère à l'identique les âneries de la fiction de la BBC, des bouquins de Knight et du Sherlock Holmes contre Jack l'éventreur (Murder by Decree) des années 70. Je plains la famille de William Gull.


Oui j'ai oublié de le préciser mais effectivement on ne tombe pas dans la fantaisie conspirationniste, dont perso je n'ai jamais été fan et que j'ai toujours trouvé ridicule et peu crédible car basé sur des supposition (le pire étant l'idée comme quoi il se déplacé en carosse royal pour faire ses crimes, alors que c'est pas le genre de truc qui passe inaperçu dans un taudis comme Whitechappel et donc les témoins qui avait vu la victime et l'agresseur quelques minute avant le meurtre aurait aussi remarqué ça). Enfin bref, c'est comme toute les théorie du complot, ça épate le bourgeois et le chalant mais quand on creuse ne serait ce qu'un peut ça ne tient pas debout et se montre pas crédible.

Par ailleurs juste pour redorer son image qui a été injustement malmené, rappellons que William Gull (qui avait 76 ans lors des fait et était affaiblit par la maladie) était un médecin reconnu dans le monde qui avait bien fait avancé la médecine dans certain domaine tels que la paraplégie, l'anorexie et les maladies pulmonaires et qu'il est encore citer dans plusieurs école de médecine. (et je termine par une de ses citation qui colle bien au problème qu'a subit son image "Fools and savages explain; wise men investigate.")


C'est un autre des point fort du jeu, sa crédibilité vis a vis des événements. A aucun moment on se dit "il raconte n'importe quoi" pour la simple raison qu'il se base sur les fait avéré. Il y a évidement des supposition, mais basé sur ce que l'on sait, pas sur ce qui pourrait être.

D'ailleurs a aucun moment ils n'abordent la théorie du médecin de la reine.

Citation :
J'ai l'impression que pour toi ce jeu est le meilleur de la série, je me trompe?


A mes yeux, oui. Il faut dire que déjà a la base j'adore l'Histoire et que j'ai toujours été interessé par le mystère de Jack l'éventreur. Alors voir un jeu traiter l'ensemble avec sérieux, mais en plus sans perdre sa qualité de jeu d'enquête (le tout avec un de mes héros préféré), ça ne pouvait que me plaire.
Mais même en dehors de ça, je le trouve très bien écrit et sans fausse note si ce n'est l'aspect graphique déjà vieillot à l'époque mais qui s'oublie vite.
C'est également le premier jeu de la saga auquel j'ai joué. Et j'y ai rejoué récemment pour faire mon article et il a confirmer mon ressentit.
_________________

Image


Simbabbad
Pixel visible depuis la Lune

Score au grosquiz
0000456 pts.

Inscrit : Feb 28, 2006
Messages : 9827
De : Paris

Hors ligne
Posté le: 2014-11-10 11:25
Ça donne clairement envie, je vais essayer de me le choper. PC de préférence, non? Il a une version dématérialisée?
_________________

Le Blog de Batbad (jeu vidéo, cinéma...) - Profil Steam


  Voir le site web de Simbabbad
gregoire01
Pixel visible depuis la Lune



Inscrit : Oct 23, 2005
Messages : 5607

Hors ligne
Posté le: 2014-11-10 12:29
Citation :
Le 2014-11-10 11:25, Simbabbad a écrit :

Ça donne clairement envie, je vais essayer de me le choper. PC de préférence, non? Il a une version dématérialisée?


Tout les Sherlock Holmes de Frogware sont présent sur Steam dans leur version la plus abouti (quand elle existe).
Tout les titres précédent Le testament de Sherlock Holmes sont à 9.99 euro hors promo. Le testament est a 19.99 et Crime et Chatiment à 39.99.
Notez que Si ils sont présent avec leur titre anglais ils proposent bien tous la Version fançaise.

Après la version 360 était correct par rapport a l'original et le gameplay avait été bien adapté à la manette. Mais elle doit être moins facile à trouver.


Au passage je conseil quand même de faire des sauvegardes régulière au cas ou le jeu plante. ça ne m'est arrivé qu'une fois mais c'est jamais agréable d'autant que le jeu n'a pas de sauvegarde automatique.
_________________

Image


gregoire01
Pixel visible depuis la Lune



Inscrit : Oct 23, 2005
Messages : 5607

Hors ligne
Posté le: 2014-11-10 14:21
Juste comme ça avant de passer au prochain article, je ne peut m’empêcher de vous mettre la conclusion de 2 des jeux frogware testé par le site de La Société Sherlock Holmes de France

Ces 2 conclusion sont interessante car elle sont faite par la même personne (Alexis Barquin) et qu'elles ont était faites ll'année de la sortie des titres en question. ça permet de voir l'évolution de Frogware dans le domaine.


Sherlock Holmes et le mystère de la momie :

Citation :
En conclusion : ce jeu a été réalisé par des amateurs en matière de jeu d'aventure sur PC. La durée de vie du jeu est très très courte. Le jeu se termine en une journée, deux tout au plus. Rapport qualité/prix ce n'est donc pas un bon placement. Cela ressemble à un seul chapître d'un vrai jeu d'aventure, donc frustration. Un jeu raté au titre racoleur. A fuir.



Sherlock Holmes contre Jack l'éventreur :

Citation :
« Sherlock Holmes contre Jack l'éventreur » ravira à la fois les holmésiens (i.e. les spécialistes de Sherlock Holmes) et les ripperologues (i.e. les spécialistes de Jack the Ripper). Dans le jeu, et contrairement à son illustration de couverture, Sherlock Holmes ne porte jamais son équipement cliché (casquette, pipe, loupe) mais il est bien représenté comme un gentleman du Londres du 19e siècle en redingote et haut de forme. Watson n'est pas le rondouillard stupide souvent représenté au cinéma. Les relations entre Holmes et Watson sont amicales, professionnelles et souvent très drôles. Les faits concernant Jack l'éventreur et ses victimes sont tous tirés de documents officiels reconnus. Frogwares a fait un travail minutieux pour coller au plus près de la vérité. Et le dénouement satisfera, je pense, les historiens du plus célèbre criminel...

_________________

Image


gregoire01
Pixel visible depuis la Lune



Inscrit : Oct 23, 2005
Messages : 5607

Hors ligne
Posté le: 2014-11-14 15:05   [ Edité le: 2018-05-14 09:46 ]
Le Testament de Sherlock Holmes (2012)

Après la sortie de Sherlock Holmes contre Jack L’éventreur, la société Focus qui édite et distribue les jeux de Frogware fit remarquer à cette dernière un constat inquiétant. En effet le genre point & click qui avait connu un regain d’intérêt sur PC depuis Runnaway semble à nouveau en perte de vitesse et que s’ils voulaient continuer sur cette voie, il valait mieux élargir la clientèle et donc viser les consoles.
C’est donc dans la perspective de sortir le nouveau Sherlock Holmes en 2011 sur PS3 et Xbox 360 que l’équipe de Frogware se mit au travail. L’idée est très séduisante, après tout, les jeux d’enquête sont très peu présent sur les supports de salon, il y a de quoi toucher un nouveau publique ou des amateurs du genre en manque de ce type de jeu.

Seulement un évènement vint mettre en l’air le planning de Frogware. En effet après plusieurs années de blackout, RockStar Studio annonça fièrement le retour de LA Noire. Sortie prévue : 2011, à la même période que le Testament de Sherlock Holmes.
Pas fou et sachant parfaitement qu’ils ne pouvaient faire face à un géant de la communication comme RockStar, Focus et Frogware décidèrent d’attendre et de décaler la date de sortie d’un an.
Et c’est donc en 2012 que sortie Le Testament de Sherlock Holmes sur PS3, Xbox 360 et PC.


Image

Bien que ce ne soit pas monnaie courante, sur Grospixels on n’hésite pas à dire quand un site se trompe sur un jeu ou son approche. Ainsi dans son test de Batman sur NES, Jika n’avait pas hésité à dire que les sites se plantés quand ils annonçaient que Batman Arkham Azylum était le premier jeu réussit autour du héros de Comics. Dans le même ordre d’idée Simbabbad dans son article de Earth Defense Force 2017 remis en cause le jugement du site Gamekult sur Deadly Premonition notamment l’idée que ‘’le jeu est tellement mauvais qu’il en devient bon’’ expliquant que non, c’est juste que les bons éléments prennent largement le pas sur les mauvais.
Si je parle de ça c’est que je ne peux aborder le jeu sans parler de la critique de la chaine NoLife. En effet la chaine avait fait une critique du jeu et le résultat m’inquiéta, le testeur n’y allant pas par quatre chemins :
- Le Gameplay ? Injouable, aucune façon de jouer n’est satisfaisante.
- Le scénario ? Ridicule et absurde, en fait c’est une comédie
- Graphisme ? Moche, les enfants sont bien horribles.
Avant de conclure que ‘’avec cet épisode, on touche le fond’’

Image
Moche ? On touche le fond ? Pourtant rien qu'en image on sent un réel bond au niveau des graphismes

Ayant adoré Sherlock Holmes contre Jack l’éventreur je pris quand même le risque de l’acheter et d’y jouer. Et au bout d’une heure et avec tout le respect que j’ai pour cette chaine, le constat est sans appel.
Ce n’est pas que NoLife s’est trompé, C’est qu’ils se sont plantés en beauté ! J’irais plus loin en disant que ce test est un exemple et montre que jamais, au grand jamais, on ne devrait laisser un type faire une critique en se basant uniquement sur les 10 première minute d’un jeu et encore moins confier un test a une personne qui n’a aucune infinité avec le genre. Car le testeur a beau dire ‘’on touche le fond’’, sous-entendant qu’il connait la série, quand on se montre surpris d’alterner entre Watson et Holmes, ça prouve au contraire qu’on y a jamais touché.

Voilà, désolé si ça peut paraître comme un coup de gueule gratuit, mais je suis plutôt agacé à l’idée que certain ai pu passer à côté du jeu à cause de cette critique. Car le Testament de Sherlock Holmes se montre loin, très loin d’être une déception. Mais n’allons pas de suite à la conclusion et parlons du jeu.

Image
C'est repartit pour les énigmes

L’histoire commence avec des enfants mal modélisé (c’est bien le seul point que j’accorde à la critique de NoLife), jouant dans le grenier. Ils découvrent alors caché un document écrit par Watson, une histoire qu’il a gardé secret jusqu’à aujourd’hui.
Nous voici propulsé en 1898 et après une enquête pour le moins singulière, Watson découvre avec stupeur qu’un journal accuse Holmes d’être un imposteur et pire, un escroc ayant monté une arnaque sur la dernière affaire. Holmes ne laisse pas le temps à Watson d’être remonté sur cet article qu’ils partent déjà sur une nouvelle enquête.
Bien que ne voulant croire les journaux, Watson à l’impression que son ami change. Il se montre plus secret, plus distant et de plus en plus au limite de la loi.

Image
Le jeu se montre plus cru que son prédécesseur.

S’il n’en a pas l’air via ce résumé, le scénario du Testament de Sherlock Holmes se montre sombre, parfois plus que Jack l’éventreur et on a affaire un Holmes plus secret et associable que d’habitude (si, c’est possible). Le jeu est d’ailleurs bien écrit et on a assez vite envie de connaitre le fin mot de l’histoire.
Fin mot de l’histoire car, sans spoiler, il convient de signaler qu’on a là le scénario le plus ambitieux de la série, non pas au niveau des rebondissements (même s’ils se montrent bien présent), mais parce qu’il apporte une forme de conclusion, non pas uniquement à la saga de jeu, mais également aux aventures du détective. Conclusion qui plaira ou non aux fans (moi perso j’ai aimé), mais il convient de souligner cette prise de risque du studio.
Au-delà de ça il faut noter une petite nouveauté, après la première enquête (hors tutoriel), il est possible de choisir sur quel lieu enquêter. Cela ne change rien à la trame principale mais ça coupe un peu la linéarité des épisodes précédents.

Image
Les endroit visité sont assez varié

Si l’histoire se montre donc à la hauteur des attentes, il faut voir si le reste suit.
Niveau gameplay, si les précédents épisodes opté pour un choix entre une vue à la pointe & click et une vue à la première personne, cet épisode offre une vue de dos en plus. Cette vue a été rajouté pour les versions consoles (mais qui peuvent aussi profiter des autres vue) et le déplacement à la manette. Bref le jeu propose trois façons de jouer afin de satisfaire tout le monde.

Image
Là par exemple on est en phase de jeu a la troisième personne

Pour ce qui est du reste, on est en terrain connu, alternant recherche et énigmes. Si le tableau de déduction est toujours présent, les séquences de reconstitution parue dans Jack L’éventreur sont absentes. Mais ne craignez rien, ils y a toujours les passages d’analyse et d’examinassions des corps. Il est toujours possible de faire apparaitre les éléments intéressant du décor en appuyant sur espace, mais cette fois il faudra attendre un peu avant de pouvoir réutiliser cette option.
Notons quand même quelque petite nouveauté comme la possibilité de faire pression lors d’un interrogatoire ou encore un passage où l’on maniera Toby, le chien de Holmes. Mais au final cela n’apporte pas grand-chose au jeu.

Image
Le tableau de déduction est de retour (désolé pour la langue, mais c'est la seul image que j'ai trouvait qui ne spoilait pas de déduction)


Si le gameplay ne révolutionne en rien une base déjà solide, techniquement c’est une autre histoire.
En effet Frogware s’est retroussé les manches et met enfin une croix sur le moteur désuet des précédents titres. Le jeu est donc graphiquement à la hauteur et si certaine animation sont encore rigide, on apprécie la présence de motion capture pour les personnages.
Un mot sur le doublage. La mauvaise nouvelle c’est que nous n’avons plus le duo Benoit Allemane et Bruno Magne qui officiait respectivement en tant que Holmes et Watson depuis la nuit des sacrifiés. La bonne nouvelle c’est que malgré la surprise de se trouver face à de nouvelle voix, le doublage français se montre bon.

Image
On a toujours le droit au diverse analyse

Coté défaut je retiendrais principalement, que tout bon qu’il soit, le scénario m’a laisser le sentiment d’avoir manqué un passage. Rien de grave ou de gênant ou qui gâche réellement l’histoire, juste le sentiment d’une ellipse qui aurait pu être complété. De même le jeu étant une conclusion il fait quelque référence à certain des épisodes précédent (heureusement les plus réussit).
Pour les autres défaut, comme je l'ai dit si l'aspect graphique a eu une réelle amélioration, certaine animation reste rigide et la séquence avec le chien Tobi n'est guère palpitante.

Image
La phase avec Tobi est plus ennuyeuse qu'autre chose.

Bien que pas révolutionnaire dans son gameplay et, à mes yeux, un poil inférieur à Sherlock Holmes contre Jack l’éventreur au niveau du coté enquête, Le testament de Sherlock Holmes ne déçoit pas et se montre même être un des meilleurs épisodes de la série. Il offre de plus une bonne conclusion chronologique à la saga de Frogware.
Chronologique, car ce ne sera pas le dernier jeu du studio dans l’univers du détective. Et après cet épisode réussit mais classique Frogware à envie de bousculer un peu les habitudes pour le prochain titre.

_________________

Image


Thezis
Pixel visible depuis la Lune



Joue à Far Cry 3

Inscrit : Jul 19, 2002
Messages : 8910
De : Bruxelles

Hors ligne
Posté le: 2014-11-17 10:17
Toujours aussi varié, c'est fou comme licence, on dirait que les développeurs changent tout à chaque épisode et pourtant le public suit. Toujours une très bonne idée ce groblog !
_________________

Dans la vie, il y a 3 catégorie des personnes : ceux qui savent compter et ceux qui ne savent pas compter. (Anonyme)

Image


  Voir le site web de Thezis
gregoire01
Pixel visible depuis la Lune



Inscrit : Oct 23, 2005
Messages : 5607

Hors ligne
Posté le: 2014-11-17 10:30   [ Edité le: 2014-11-17 10:33 ]
Citation :
Le 2014-11-17 10:17, Thezis a écrit :

Toujours aussi varié, c'est fou comme licence, on dirait que les développeurs changent tout à chaque épisode


Et je peut te dire que le prochain épisode (et dernier en date) ne va pas te changer ce sentiment.

ERt c'est effectivement une des force de cette saga et ce qui m'a poussé a faire ce grosblog
_________________

Image


gregoire01
Pixel visible depuis la Lune



Inscrit : Oct 23, 2005
Messages : 5607

Hors ligne
Posté le: 2014-11-19 16:51
Juste pour signaler que le dernier article est quasi fini et devrait être posté demain.

Et histoire de ne pas faire un up pour rien, parlons un peu du prochain jeu de Frogware

Leur travail sur La nuit des sacrifiés à dut leur plaire puisque le prochain jeu annoncé ne sera ni plus ni moins qu'un adaptation de l'univers Call of Cthulhu.

Quelques images de recherches







j'ai hâte.
_________________

Image


gregoire01
Pixel visible depuis la Lune



Inscrit : Oct 23, 2005
Messages : 5607

Hors ligne
Posté le: 2014-11-20 18:23   [ Edité le: 2015-04-01 13:21 ]

Sherlock Holmes Crimes et Châtiments (2014)

Le testament de Sherlock Holmes a reçu de bonne critique et semble avoir trouvé son public, le pari d’installer la franchise sur les console de salon semble donc tenu. Pour autant ce n’est pas le moment pour Frogware de se reposer sur ces laurier, en effet la nouvelle génération de console arrive et il faut également voir à toucher le nouveau public potentiel.
Bref comme dit dans le précédent article Frogware va tenter avec cet épisode de renouveler la formule de sa saga, aussi bien sur la forme que sur le fond. Voyons si le pari est réussi.

Image

On ne peut pas vraiment parler du scénario du jeu Sherlock Holmes Crimes et Châtiments, non pas parce qu’il n’y en a pas, au contraire, c’est parce qu’il y en a plusieurs.
Vous l’avez deviné, on a là l’une des premières nouveautés de cette épisode à savoir le fait que ce n’est pas une enquête que vous aurez à résoudre mais 6.
Notons que 2 des enquête sont des adaptations direct de nouvelle de Conan Doyle.

Image
On sent une influence des dernière production autour du détective (comme la série Sherlock)

Encore une fois on est surpris par l’évolution technique du jeu, si le testament de Sherlock Holmes avait montré un bond à ce niveau, on ne s’attendait pas à ce qu’il y en ai un de nouveau dès l’épisode suivant. Le jeu est très beau que ce soit dans ses décors ou ses personnages. De même il y a une amélioration dans l’animation plus souple ou la motion capture. Cela vient du fait que Frogware à laisser tomber son moteur graphique maison pour l’Unreal Engine 3, ce qui leur a laissé plus de temps pour peaufiner l’ensemble de son jeu d’enquête. Le jeu est très beau et l’ambiance bien retranscrite.

Image
D'un point de vu technique, le jeu assure

Vous avez notez que j’emploie beaucoup le mot ‘’enquête’’ dans cet article, ce n’est pas pour rien car c’est définitivement ce que l’on a là, un jeu d’enquête. Si le précédent épisode mettait en retrait les séquences de reconstitution ou de récolte d’indice et pour privilégier les énigmes et casse-tête, Crime et Châtiment fait tout l’inverse. En effet la plus grosse partie de votre temps sera dans la récolte d’indice et de témoignage. Il y aura bien sur toujours des jeux de réflexion, mais ces derniers sont en retrait, moins diversifié et surtout bien plus simple. Bref si vous cherchez du défi sur ce point ce n’est pas là que vous le trouverez.

Image
un exemple de casse tête du jeu, là il faudra trouver le bon angle de vue tout en déplaçant certain objet.

Si le jeu devrait décevoir les fans de casse-tête et d’énigme il devrait pleinement satisfaire ceux qui apprécient avant tout mener des enquêtes afin de coincer le coupable potentiel. Comme dit plus haut, le jeux est avant tout accès sur la recherche d’indice, que ce soit par témoignage ou sur les différents lieux visité voir document. C’est d’ailleurs cette partie du jeu qui offre le plus de changement au niveau du gameplay.

Image
petit détail, le carnet que Holmes tient dans ses mains est identique au menu du jeu.

Tout d’abord il convient de signaler que la vue point & click n’est plus présente, on aura juste le droit qu’aux vues à la première ou troisième personne. Ce n’est pas forcément le changement le plus important mais il convient d’être signaler.
Le sixième sens à changer de fonction, désormais il ne sert plus à faire apparaitre les éléments intéressants, ces derniers apparaisse directement lorsque vous vous en approcher. Désormais le sixième sens permet de faire apparaitre des éléments et indice caché, augmentant plus l’aspect recherche du jeu. Il y a également un autre mode de vision qui permet d’imaginer des événements mais son utilité n’est qu’a des moments précis.
Lors des interrogatoires, il est désormais possible d’analyser les personne afin d’obtenir des informations sur cette dernière voir de débloquer de nouvelle questions.
Enfin notons le retour de plusieurs séquences de reconstitution, élément qui avaient été mis en retrait lors du précédent épisode.

Image
il est possible de repérer les élément intéressant lors des interrogatoires en scrutant la personne et ses alentour.

Maintenant que l’on a parlé des petites nouveautés, abordons les séquences de déduction, à savoir LE grand changement de cet épisode. En effet ce dernier a fait peau neuve et pas seulement d’un point de vue esthétique, son fonctionnement à changer et est encore plus primordial qu’avant. En fait il s’agit du cœur du jeu pour ainsi dire.
D’abord expliquons son fonctionnement. A chaque fois que vous trouverez un indice, ce dernier apparaitra dans le tableau d’indice. Il vous faudra regrouper deux indices afin d’émettre une hypothèse généralement divisé en deux (par exemple ‘’M.X était là’’ ou ‘’M.X n’était pas là’’), puis il faudra choisir entre les différente hypothèses afin d’amener des déductions.
A ce stade il est important de noter une chose, les déductions que vous faites peuvent amener à explorer d’autre lieu, créé des reconstitutions et surtout avoir d’autre indices.

Image
L'utilisation du sixième sens révèle des élément caché

Et nous sommes là dans ce qui fait tout le sel de cet épisode : Les hypothèses mène à des déductions qui elle-même mène à une conclusion. Hors, et c’est là le truc, il y a plusieurs conclusions possible. En effet selon les hypothèses que vous choisissez et validez le coupable ou la méthode du meurtre sera totalement différent. Bref vous pouvez accusez n’importe lequel des suspect.
Mais évidemment il n’y a qu’un seul vrai coupable et une seule méthode, et là il ne tient qu’à vous et votre réflexion pour le trouver. Le jeu ne vous dira (et seulement si vous le voulez) si vous avez fait le bon choix qu’à la fin de l’enquête. C’est là où le jeu se montre fort gratifiant pour le joueur, car il fait appel à ses propres déductions en se basant sur ce qu’il sait et a découvert. Ce sera au joueur de voir si certaine hypothèse et déduction tienne la route et le jeu laisse plusieurs indices plus ou moins subtils pour trouver la réponse.
Cette idée de déterminer le coupable n’est pas nouvelle en soit dans l’univers du jeu vidéo, elle était déjà présente dans L.A Noire par exemple, mais elle se montre bien plus convaincante et gratifiante que dans le jeu de Rockstar.

Image
Il faudra d'abord faire une corrélation entre les indice

Image
puis relier les hypothèse (j'ai fait exprès de prendre une version réduite de l'image, la taille réelle en disait trop)


En plus de trouver le coupable, il vous sera donner la possibilité de choisir si oui ou non vous le livrer à la justice ou optait pour une autre option. Là par contre, il n’y a pas de ‘’choix juste’’ à faire, tout dépendra de votre point de vue et volonté. A la fin de l’enquête il sera possible de voir combien de pourcentage d’autre joueur ont opté pour les même choix que vous aussi bien au niveau du coupable que du verdict (mais seulement si vous le voulez).

Image
un exemple de conclusion révélé, là j'ai trouvé tout les indice, ma conclusion s'affiche en vert ce qui veut dire qu'elle est juste et je peut voir le point de vu des autres joueurs. (ne vous étonné pas si tout est flou j'ai volontairement brouillé pour éviter les spoil)

Niveau défaut, on pourra reprocher à cet épisode un coté trop assisté, comme dit plus haut les énigmes ne sont guère difficile. De même l’écran indique quand il est utile d’utiliser le sixième sens ce qui casse un peu l’initiative du joueur. Sujet à débat, le jeu propose de résoudre directement les casse-tête et autre énigme, ce n’est qu’une option heureusement.
I aurait été également agréable que certaine nouveauté dont je n’ai pas parlé (comme le fait de se déguiser) n’ai pas été réellement exploité.
On reprochera également que toute intéressante et réussie soient les 6 enquêtes, on a un sentiment qu’il manque une affaire de corrélation comme dans un Phoenix Whright/Ace Attorney. Pour ceux qui n’aurait pas joué à la série de Capcom pour faire simple on aurait aimé un fil conducteur qui conduise à une grande affaire finale. Il y a bien une sous-intrigue avec les Merry Men mais au final elle n’a aucune influence ou réelle importance.
Enfin signalons que le jeu n’a pas de doublage français, ce qui est dommage au vu des efforts produits à ce niveau sur les derniers épisodes. Mais rassurez vous, le jeu est entièrement traduit au niveau des textes.

Image
Dommage que l'utilité des déguisements soient aussi limités.

Si il délaisse tout ce qui faisait l’aspect point & click de ses prédécesseurs, Sherlock Holmes : Crime et Châtiment se montre être un véritable jeu d’enquête de bout en bout. On pourra lui reprocher une certaine facilité par rapport aux précédents épisodes, mais il n’empêche qu’il s’avère très réussit du point de vue jeu d’enquête ou de l’univers de Sherlock Holmes. Il confirme en plus la volonté de Frogware de renouveler sa franchise, quitte à bousculer des habitudes pourtant parfois ben ancré dans la saga.


Et voilà, nous somme arrivé à la fin de la saga et donc du grosblog. (Jusqu'a la sortie d'un prochain titre évidement)
_________________

Image


gregoire01
Pixel visible depuis la Lune



Inscrit : Oct 23, 2005
Messages : 5607

Hors ligne
Posté le: 2016-04-12 12:01
Tiens j'en ai pas parler mais pourtant ça fait un moment qu'un nouveau Sherlock Holmes a été annoncé par Frogware et on a le droit à quelque previews : Sherlock Holmes : The Devil's Daughter

A retenir :

- Ce n'est plus Focus l'éditeur, mais Big Ben Interractive
- Le jeu est prévu sur PS4-PC-360
- Retour du doublage français, avec au casting les doubleur de la série Sherlock de la BBC
- Même moteur graphique que le précédent titre (Unreal Engine 3)
- On retrouve plusieurs élément du précédent épisode, comme la présence de plusieurs enquête, la déduction par correlation, l'étude des preuve et le choix moral entre absolution et condmnation
- Contrairement au précédent épisode la dernière enquête aura un vrai lien avec les précédente enquetes
- les enquêtes et leurs conclusion auront des conséquences entre elle
- présence de scène d'action et de "mini-jeux"
- Apparement le jeux est la suite direct du testament de Sherlock Holmes

sortie prévue le 10 juin

Laurent
Commissaire politique


Joue à Yooka Laylee (Switch)

Inscrit : Mar 06, 2002
Messages : 21942
De : Borgo, là ou l'ADSL n'évolue plus.

Hors ligne
Posté le: 2018-05-24 12:12
---------
up
---------

Ce Groblog continue mais il est désormais publié sur le site sous la forme d'un article :
http://www.grospixels.com/site/sherlock-01.php

Si vous désirez réagir à la version article, merci d'utiliser ce topic :
http://www.grospixels.com/phpBB/viewtopic.php?topic=15883&forum=1





_________________

Image


  Voir le site web de Laurent
François
Pixel imposant


Joue à Portrait of Ruin (DS), SOR 2 (ARC), Parodius (ARC)

Inscrit : Dec 25, 2007
Messages : 580

Hors ligne
Posté le: 2018-09-15 17:20

[Je me permet de copier ici mon avis déjà posté sur le dossier en section jeux, les avis sur les dernières nouveautés ayant tendance à envoyer par le fond ceux portant sur les articles et dossiers du site.]

Voilà un dossier que j’ai dévoré de bout en bout, étant un grand fan de Sherlock Holmes et de tout ce qui s’y rapporte. Chapeau pour le travail de documentation.

C’est une évidence, Jeremy Brett reste la meilleure incarnation à l’écran de Sherlock Holmes, quand bien même la mise en scène des épisodes de la série tend à prendre un petit coup de vieux au fil des rediffusions. Les aventures de Sherlock Holmes étaient un succès d’audience sur la 3, un rendez-vous immanquable pour tous les amateurs du détective et même au-delà, porté par le travail de reconstitution de l’Angleterre victorienne ainsi que l’étude minutieuse de la psychologie des personnages. Le Sherlock avec Benedict Cumberbatch est une intéressante appropriation de la mythologie holmésienne… mais c’est déjà autre chose.

En matière de jeux vidéos, je n’ai guère touché, jusqu’ici, qu’à 221 Baker Street sur Atari 8-bits, une sorte de Cluedo assez sympathique mais n’ayant vraiment de sens qu’en sessions multijoueurs. En fait, c’est surtout avec les Livres dont vous êtes le Héros que j’ai eu ma première relation ludique avec le détective, dont une série tardive reposant sur la récolte d’indices en temps limité — le joueur devait tenir une sorte de journal où il avait droit à tel nombre d’actions et de déplacements — et permettant à la fin d’accuser n’importe quel protagoniste de l’histoire.

Jamais eu l’occasion de poser mes pattes velues sur l’un des Sherlock signés Frogwares, mais je vais essayer de rattraper cet oubli. Si la confrontation avec Jack l’Eventreur attire naturellement l’attention, La Nuit des Sacrifiés m’a l’air particulièrement intriguant, étant aussi un grand fan de Lovecraft.

Encore bravo et merci pour le travail critique effectué.


Index du Forum » » Groblogs » » Grosblog Gregoire01 : La saga Sherlock Holmes de Frogware.

37 messages • page
12




Forum phpBB modifié par www.grospixels.com (© 2011 Grospixels)