Forums de Grospixels
Bienvenue sur le forum de Grospixels : [ S'Enregistrer ]
Déjà inscrit ? [ Connexion ]
 
retour sur le site
rechercher
Index du Forum » » Jeux » » Steamworld Dig (3DS, Wii U, Vita, PS4, Steam, Switch)
9 messages • page
1
Auteur Steamworld Dig (3DS, Wii U, Vita, PS4, Steam, Switch)
Simbabbad
Pixel planétaire

Score au grosquiz
0000684 pts.

Inscrit : Feb 28, 2006
Messages : 10796

Hors ligne
Posté le: 2014-11-05 21:53
Il est sorti il y a un certain temps (un an et demi sur 3DS), mais j'ai eu un coup de coeur pour Steamworld Dig, déjà évoqué dans les topics gargantuesques 3DS ou Steam, et donc, j'en fais un topic.

Image

Steamworld Dig est un jeu de la petite société Image & Form, auparavant surtout présente sur iOS et smartphones. Découragée par la difficulté de se faire reconnaître sur téléphone portable, ils ont décidé de concevoir un jeu sur console dédiée pour sortir du lot, et le résultat a dépassé leurs espérances: le jeu a eu un très bon accueil et de bonnes ventes, et a ainsi pu sortir sur divers supports.

Dans l'univers de Steamworld, les maîtres de la planète sont des robots steampunks vivant dans un désert très "Far West", et ce qui reste des humains sont des espèces de morlocks dégénérés vivant sous terre, grouillant péniblement au-dessus des vestiges d'une technologie électrique futuriste.

Dans Steamworld Dig (second de la série Steamworld, il y avait eu avant un tower defense qui n'avait pas fait de vagues), on joue Rusty, un robot qui débarque dans une micro-ville à l'invitation de son oncle Joe. Joe tenait une mine qui faisait vivre la ville, mais quand Rusty arrive, il est décédé, et donc Rusty hérite de la mine.

Image

En pratique, le jeu est une espèce de version action/aventure aboutie de Miner Dig Deep, le jeu hypnotique et addictif du XNA de la 360. Il se divise en deux phases qui alternent:

- La phase principale, tout à fait dans la lignée de Miner Dig Deep, où on creuse dans une aire de jeu globalement verticale, à la recherche de minerais précieux que l'on doit remonter à la ville pour les vendre. Comme pour le jeu XNA, il y a une logique entre Boulder Dash, un jeu de plateformes/action/collecte, et un jeu de gestion façon "entreprise qui grandit": il faut faire attention à ne pas se retrouver bloqué par la gravité ou écrasé par un rocher et creuser intelligemment ses galeries pour accéder au minerai, sauter au-dessus du vide et dans les couloirs pour évoluer et réussir à remonter sans se retrouver bloqué et sans se faire mal, et gérer intelligemment son argent et son temps pour choisir le bon outil supplémentaire ou la bonne amélioration au moment opportun (lampes, échelles, meilleure pioche, téléporteurs)...
Sauf qu'ici c'est évidemment bien plus étoffé et riche et intéressant que dans le jeu XNA: il y a ici des ennemis variés, divers pièges, des mares d'acide, diverses ressources à gérer (certains outils ou mouvements sophistiqués utilisent de l'eau que l'on trouve dans des mares)... le jeu réussit à retourner régulièrement la logique de son gameplay dans jamais remettre en cause ses fondamentaux, c'est-à-dire qu'il approfondit ses mécaniques plutôt qu'il ne les oublie pour nous faire soudain jouer à autre chose (coucou, Super Mario Galaxy 2 et World of Goo). Rusty est aussi bien plus souple et agréable à contrôler que le gnome de Miner Dig Deep, avec notamment un saut mono-mural à la Super Meat Boy.

- Et régulièrement, quand on creuse, on croise des entrées menant à des cavernes spéciales, dont trois par grandes zones sont nécessaires pour progresser puisqu'elles contiennent un powerup. Contrairement à l'aire de jeu principale, ces cavernes ne conservent pas nos modifications (galeries, ennemis tués, etc.), si on sort de la caverne et qu'on y rentre de nouveau, à peu près tout sera retourné à sa place, façon Metroid (sauf les minerais, évidemment). Cela permet de mettre en place des niveaux de puzzle/exploration/plateformes/action plus traditionnels et très réussis. Il faut noter qu'alors que mourir nous fait normalement ramener à la surface avec la perte de 50% des richesses que l'on transportait, mourir dans ces cavernes nous fait illico retourner à leur entrée, façon "hardcore platformer", sans frustration.

Image

Ce qui marque, dans ce jeu, c'est à quel point son expérience est fluide et prenante. Le gameplay est très naturel et agréable, les mécaniques addictives, avant qu'on ne risque de se lasser un nouvel élément remet toujours en cause l'éventuel plan-plan de notre action en retournant certaines logiques... il est aussi très beau, la version HD est très réussie, et plutôt immersif, avec des moments d'ambiance que j'ai trouvés intenses.

Il se prête aussi très bien à différents styles de jeu: mon premier run a été joué à la façon de Miner Dig Deep, en "scannant" entièrement l'environnement de façon systématique pour que je ne rate littéralement pas une pépite, et j'ai mis huit heures (très agréables) à le boucler. Mais le jeu est aussi (voire surtout) taillé pour le speedrun, mon second run, joué totalement différemment du premier, ayant été effectué en 3h30. Ça fait court, mais comme la plupart des joueurs, je confirme que ce type de durée va très très bien au jeu, et l'expérience est excellente et vaut l'achat. Surtout, cette structure le rend approprié à y rejouer de temps en temps pour améliorer son bilan, et peut-être décrocher des étoiles d'or partout (2h30 de temps, 20000 en argent, 150 orbes qui sont une ressource spéciale, et pas de mort).

Plus largement, je trouve que Steamworld Dig s'inscrit dans cette renaissance de la créativité du jeu vidéo occidental à laquelle on a droit ces dernières années. Après une période de fascination pour le design ludique japonais puis pour le cinéma d'action, j'ai l'impression que les développeurs occidentaux retournent au goût pour la programmation expérimentale, l'aléatoire, les environnements immenses dans lesquels on est libre d'évoluer, etc. des choses que j'ai connues sur 8-bit et 16-bit et que je suis bien content de voir de nouveau.
_________________

Le Blog de Batbad - Simbabbad sur Steam - Compte Twitter


  Voir le site web de Simbabbad
nicko
Pixel visible depuis la Lune

Score au grosquiz
0004797 pts.

Inscrit : Jan 15, 2005
Messages : 7541

Hors ligne
Posté le: 2014-12-27 12:06
Merci pour cette description du jeu, je ne le connaissais pas et je me suis demandé quel genre de jeu ça pouvait être en tombant dessus dans le eshop 3DS.

Simbabbad
Pixel planétaire

Score au grosquiz
0000684 pts.

Inscrit : Feb 28, 2006
Messages : 10796

Hors ligne
Posté le: 2014-12-27 12:58
Fonce j'ai même été tenté de le racheter sur 3DS, où il doit se prêter encore mieux à la rejouabilité et aux speed runs.
_________________

Le Blog de Batbad - Simbabbad sur Steam - Compte Twitter


  Voir le site web de Simbabbad
Kaede
Pixel visible depuis la Lune


Inscrit : Mar 06, 2002
Messages : 5250

Hors ligne
Posté le: 2016-11-01 19:59   [ Edité le: 2016-11-01 22:45 ]
J'ai le jeu depuis belle lurette mais je n'ai attaqué une partie qu'aujourd'hui. Je dois avouer que c'est diablement addictif (le jeu est presque trop généreux en upgrades, m'enfin).
C'est effectivement très facile à prendre en main, ça mélange un peu la plateforme et le puzzle (je regrette un peu qu'il n'y en ait pas +, d'ailleurs, de puzzles) avec un côté exploration libre plutôt sympa. Façonner l'environnement dans un jeu video est généralement satisfaisant en soi, et ce jeu n'y fait pas exception.
Bon point aussi pour l'habillage, c'est graphiquement soigné (de la 2D pas moche du tout) et l'univers du jeu (parodique) fait son job avec un peu d'humour, ça ne fait jamais de mal

edit : bah, fini après 3h30 de jeu finalement, un peu plus court que je ne pensais (je n'ai pas rushé).
Je n'irais pas crier au jeu du siècle car, un peu comme un Diablo-like, ça finit par être un peu routinier, mais le jeu a au moins la politesse de ne pas s'éterniser / de reconnaître ses propres limites (très bon point, on passe un moment court mais c'est assurément un très bon moment de bout en bout).
Tout dans ce jeu est vraiment très bien "dosé" (même si àmhà le jeu est un mini chouia trop facile tout du long, et on est OP sur la fin, particulièrement en terme de mobilité) et amené sans accroc, la prise en main est facile mais révèle quelques subtilités qui aident, et c'est très varié niveau environnements et ennemis. Du tout bon.
Je regrette un peu l'absence de boss et la composante puzzle très en retrait (quelques puzzles au début laissaient penser que peut-être...), mais c'est bien tout ce que je pourrais lui reprocher.

edit 2 : au cas où, le jeu est dispo DRM-free chez Humble ou GOG Il est déjà passé en bundle, d'ailleurs.

Sebinjapan
Camarade grospixelien


Joue à Disgaea (PSP)

Inscrit : May 02, 2007
Messages : 7781
De : Thionville

Hors ligne
Posté le: 2016-11-02 22:17
Et il est également dispo en édition physique, avec sa suite (qui a une excellente réputation) sur Wii U et PS4.
D'ailleurs je suis (agréablement) surpris par le nombre de jeux indés dont il existe une version physique sur PS4 ... enfin d'après Amazon car je n'ai jamais vu aucun de ces jeux en magasin (citons en vrac Super Meat Boy, Lumo, Toki Tori 2 ... etc ...)

  Voir le site web de Sebinjapan
Laurent
Commissaire apolitique


Joue à Super Mario Bros. Wonder

Inscrit : Mar 06, 2002
Messages : 22759
De : Borgo, là où y a la fibre.

Hors ligne
Posté le: 2023-09-25 11:06
----------
Up
----------

Remontée du topic à l'occasion de la publication de l'article de Simbabbad sur SteamWorld Dig.

Il y a environ deux semaines j'ai pu lire cet article et il m'a immédiatement donné envie de jouer à ce jeu (dont j'ai vu la version physique WiiU en vente pendant des années pour pas cher sans jamais envisager de la prendre...). Je l'ai pris sur Switch, où il est vendu 9,99€ et l'ai terminé en 11h.

C'est vraiment sympa, SteamWorld Dig. Dans un premier temps, lorsqu'on n'a pas débloqué toutes les capacités et que le gameplay se limite à ce que proposait Dig Dug, j'ai un peu tiqué. Je trouvais que le perso mettait trop de temps à briser les blocs avec sa pioche, et j'avais un peu l'impression d'avoir affaire à un de ces jeux que j'avais essayés sous Android il y a quelques années.

D'autre part, sur Switch en mode portable (en l'absence d'un second écran donc) la mini-map est minuscule et j'ai mis longtemps à voir que la porte passage vers la prochaine zone de progression importante clignotait en rouge, donc j'ai perdu du temps car si on ne visite pas certaines salles, on peut passer à côté d'éléments essentiels. Il est possible d'agrandir cette mini-map, au risque qu'elle masque une partie de l'action en haut à droite de l'image. Il ne faut pas hésiter à le faire dans les options de jeu.

Après quelques heures le jeu devient franchement cool, la maniabilité finit par s'installer dans du platforming nerveux, précis, et l'exploration est gratifiante avec quelques salles au level-design non procédural très bien fichue, qu'elles soient orientées puzzle ou action. Il n'y a pas beaucoup d'ennemis différents mais tous se montrent assez délicats à combattre. Et à part si j'ai raté quelque chose il n'y a qu'un seul boss, en fin de partie, mais il est sympa à jouer. Une fois le jeu fini on peut repartir de la sauvegarde juste avant le boss, et il y a des trucs optionnels à aller chercher, que j'ai aperçus tout le long du jeu sans comprendre comment les atteindre (ils semble entourés de blocs indestructibles).

J'ai beaucoup apprécié qu'on ne perde pas de temps en blabla, avec des aller-retours rapides et efficaces vers la zone de surface où les quelques personnages présents sont tous importants. Ça m'a un peu rappelé la logique du premier Diablo. Je note d'ailleurs que ça ne m'a pas empêché de m'attacher à l'univers du jeu et ces personnages : la fin du jeu réserve un twist pensé pour vendre au joueur SteamWorld Dig 2, qui a très bien fonctionné sur moi. J'ai déjà commandé la version physique de cette suite sur Switch malgré le prix déplacé (30€) auquel elle se vend à présent.

Merci Simbabbad pour cet article concis et efficace, à l'image du jeu qu'il traite.

PS : la seule mécanique de gameplay qui m'ait parue superflue et frustrante dans le jeu, c'est la lampe qui s'épuise peu à peu. J'ai dépensé énormément pour l'améliorer tout le long du jeu, et au final j'ai l'impression d'avoir joué avec la jauge de lumière vide au moins 60% du temps, sans avoir été vraiment pénalisé.
_________________

Image


  Voir le site web de Laurent
Simbabbad
Pixel planétaire

Score au grosquiz
0000684 pts.

Inscrit : Feb 28, 2006
Messages : 10796

Hors ligne
Posté le: 2023-09-25 16:16
Citation :
Le 2023-09-25 11:06, Laurent a écrit :
PS : la seule mécanique de gameplay qui m'ait parue superflue et frustrante dans le jeu, c'est la lampe qui s'épuise peu à peu. J'ai dépensé énormément pour l'améliorer tout le long du jeu, et au final j'ai l'impression d'avoir joué avec la jauge de lumière vide au moins 60% du temps, sans avoir été vraiment pénalisé.

Je trouve que le halo de lumière qui diminue est très efficace pour l'ambiance, ça crée une atmosphère de claustrophobie.

Par contre, je ne comprends pas bien: quand il n'y a plus de lumière, on ne voit vraiment rien, non?

En tout cas, j'insiste que le jeu est conçu pour de multiples runs (si on aime ce genre de chose), c'est vraiment amusant d'essayer d'améliorer son temps et essayer différentes techniques.
_________________

Le Blog de Batbad - Simbabbad sur Steam - Compte Twitter


  Voir le site web de Simbabbad
Kollembole
Pixel monstrueux

Score au grosquiz
0000203 pts.

Joue à Backlog 2024

Inscrit : Feb 05, 2014
Messages : 4405

Hors ligne
Posté le: 2023-09-30 01:45   [ Edité le: 2023-09-30 01:46 ]
Voilà qui tombe bien. Ce sont justement deux "petits" titres qui auront marqués ma fin d'année 2022.
Les deux SteamWorld Dig lancés dans la foulée, l'un appelant l'autre... ( :/ Il y a eu aussi un ou deux run sur SteamWorld Heist, mais c'est encore autre chose : Pas question de creuser.)

En tout cas, l'ambiance et l'univers développé sur cette série y sont pour beaucoup.
(En cherchant en vain d'autres jeux de "creuse" aussi prenant.
Ou alors, a part revenir sur certains aspects "spéléo" de Starbound/Terraria ?
Plus récemment, si, il y a eu Dome Keeper et Wall World, pas inintéressant non plus.
Mais c'est encore une autre déclinaison. )

Pour revenir au sujet, en plus d'un autre spin-off (Steamworld Quest: Hand of Gilgamech -Pas encore essayé.), il y aurait un autre épisode de prévu, Steamworld Build.

Plus près de celui des deux premiers ?



- Rien n'est sûr, vu que ça ressemble quand même fort à un jeu de gestion, ici.
( Et on perd aussi le charme de la 2D... Enfin, ce n'est que mon avis.)






gazza8
Pixel imposant


Joue à Darkest Dungeon, Cathedral (PS4)

Inscrit : Oct 20, 2005
Messages : 818
De : Bruxelles

Hors ligne
Posté le: 2023-10-02 16:57
Citation :
Le 2023-09-25 16:16, Simbabbad a écrit :
Je trouve que le halo de lumière qui diminue est très efficace pour l'ambiance, ça crée une atmosphère de claustrophobie.


Moi aussi, et j'ai adoré ça


Citation :
Le 2023-09-25 16:16, Simbabbad a écrit :
Par contre, je ne comprends pas bien: quand il n'y a plus de lumière, on ne voit vraiment rien, non?

Pour être exact, on voit uniquement les blocs tout tout proches du personnage, ce qui amène à creuser à l'aveugle, et ça peut être très dangereux : ennemis cachés juste derrière le bloc pété, bloc qui explose, etc.

Je l'ai terminé il y a quelques mois : gros coup de coeur ! Certainement le meilleur rapport qualité/plaisir/durée/prix de ma vie : acheté 0,79 centimes (en solde sur le PSN)


Index du Forum » » Jeux » » Steamworld Dig (3DS, Wii U, Vita, PS4, Steam, Switch)

9 messages • page
1




Forum www.grospixels.com (© 2011-2019 Grospixels)