Forums de Grospixels
Bienvenue sur le forum de Grospixels : [ S'Enregistrer ]
Déjà inscrit ? [ Connexion ]
 
retour sur le site
rechercher
Index du Forum » » Jeux » » Bloodborne : esquive, esquive, meurt... recommence
20 messages • page
1
Auteur Bloodborne : esquive, esquive, meurt... recommence
tienou
Pixel imposant



Inscrit : May 03, 2005
Messages : 666
De : nantes

Hors ligne
Posté le: 2015-03-25 10:38
Ca y est le descendant des Souls est là

J'ai commencé ma partie hier et après 2h30 de jeu le constat est toujours le même : les débuts sont durs!

Alors les joueurs des Souls ne seront pas perdus ou en tout cas moins que ceux n'ayant jamais touché à un de ces jeux.

Par contre les champions de l'esquive dans les Dark Souls seront un peu avantagés puisqu'ici tout repose sur cet art : en effet notre joueur n'a aucun moyen de se protéger, il faut donc tourner autour de notre cible en sautant, faisant des pas de côté rapide pour trouver l'ouverture et frapper.

J'aime beaucoup le nouveau principe de prime au risque : quand on se fait touché on a quelques secondes pour "rattraper" une partie de la vie perdue en allant vite éclater le personnage qui nous a fait du mal.

Sinon le personnage peut être encore plus personnalisé qu'avant ce qui ne changera pas grand chose puisqu'il est presque toujours caché par sa capuche

J'ai hâte de lire vos impressions.

  Voir le site web de tienou
Erhynn Megid
Pixel planétaire


Score au grosquiz
0004551 pts.

Joue à Freelancer

Inscrit : Nov 22, 2003
Messages : 13043
De : Orléans

Hors ligne
Posté le: 2015-03-25 13:38
Je l'ai aussi depuis hier soir et je déguste, mais avec joie ! Je suis mort cinq fois, dont une fois contre le premier boss qui m'a littéralement explosé sans que je puisse le frapper.

Du peu que j'ai joué (deux heures), le jeu semble mélanger le meilleur de Demon's Souls et Dark Souls, tout en améliorant plusieurs points ici et là. J'ai aussi apprécié le fait qu'on ne peut gagner de niveau tant que l'on a pas atteint le premier boss (peu importe l'issue), comme dans Demon's Souls.

Mourir ne vous ramène plus avec 50% de vie maximum réduite mais on conserve toute sa barre (et vu sa taille de départ, c'est tant mieux). Comme dans DeS, on se soigne avec des fioles de sang, que l'on trouve ici en quantité (mais on ne gagne pas tant de vie que ça) et contrairement à DarkS, ces fioles ne se "régénèrent" pas en allant à un "feu de camp" (ici des lanternes). On peut en avoir vingt maximum (pour l'instant ?).

Les combos sont bien plus variés et on peut même utiliser la touche de déploiement / repli l'arme en combat pour varier le combo ou changer d'arme en plein combo. L'animation des ennemis et du personnage est véritablement excellente et donne un côté encore plus flippant aux créatures.

Petite signe que From Software semble s'être donné du mal : le jeu est intégralement doublé en français. Pour le moment, ce n'est pas extraordinaire mais entendre et comprendre ce que disent les ennemis en combat ou quand ils vaquent à leurs occupations contribue beaucoup à l'ambiance. Car oui, certains ennemis vaquent à leurs occupations et peuvent se balader dans certaines zones.

Le premier boss m'ayant défoncé, je vais explorer un peu plus Yarnham pour chopper des échos de sang.

Plus de retour bientôt.
_________________

Super Putty Squad, Mega Man 11, Bubsy 4, Sonic Mania... où est mon nouveau Turrican ?


Sagoth
Pixel imposant


Score au grosquiz
0010304 pts.

Inscrit : Jan 24, 2003
Messages : 511
De : Vitry-le-François, 51300

Hors ligne
Posté le: 2015-03-25 16:11
Je l'ai préco, mais avec un peu de chance, je l'aurai demain.
Hâte d'y jouer en tout cas, et vos retours donnent envie ! ça n'aide pas...

Laurent
Commissaire apolitique


Joue à Super Mario Bros. Wonder

Inscrit : Mar 06, 2002
Messages : 22752
De : Borgo, là où y a la fibre.

Hors ligne
Posté le: 2015-03-26 16:43
J'ai lu les premiers tests. 2.5Go de patch au day one. 40 secondes de chargement chaque fois qu'on crève. Non mais sérieux quoi...

Je vais commencer par attendre que le jeu soit à peu près gold, ensuite je plannifierai d'y jouer
_________________

Image


  Voir le site web de Laurent
tienou
Pixel imposant



Inscrit : May 03, 2005
Messages : 666
De : nantes

Hors ligne
Posté le: 2015-03-27 09:36
Laurent, j'ai pas l'impression que ce soit 40s franchement. C'est long, mais pas tant que ça.

Hier je suis arrivé au premier boss et je me demande s'il n'est pas obligatoire de mourir la première fois qu'on le rencontre puisqu'on retourne directement au hub central et la poupée est réveillée. C'est à ce moment que l'on obtient la possibilité d'augmenter de niveau et de faire venir un autre joueur dans sa partie.

Herhynn, as tu trouvé le chemin vers les sous-sols de la ville. T'y es tu aventuré ?

  Voir le site web de tienou
Sagoth
Pixel imposant


Score au grosquiz
0010304 pts.

Inscrit : Jan 24, 2003
Messages : 511
De : Vitry-le-François, 51300

Hors ligne
Posté le: 2015-03-27 15:49
Citation :
Le 2015-03-26 16:43, Laurent a écrit :

J'ai lu les premiers tests. 2.5Go de patch au day one. 40 secondes de chargement chaque fois qu'on crève. Non mais sérieux quoi...

Je vais commencer par attendre que le jeu soit à peu près gold, ensuite je plannifierai d'y jouer


Il y a un patch qui doit arriver pour réduire les temps de chargement après une mort...

@tienou: j'ai lu que les temps de chargement étaient entre 40s et 60s...
J'ai pas chronométré personnellement, mais je les trouve quand même long... surtout pour ce titre de jeu...

En parallèle, je suis entrain de jouer à Ecco CD , les musiques sont magistrales, mais le jeu n'ai rien à envier aux Souls !

PS: j'ai eu des codes de préco pour des apparences de skills des messagers... mais rien ne s'est téléchargé, c'est normal ?

Erhynn Megid
Pixel planétaire


Score au grosquiz
0004551 pts.

Joue à Freelancer

Inscrit : Nov 22, 2003
Messages : 13043
De : Orléans

Hors ligne
Posté le: 2015-03-27 19:45
Citation :
Le 2015-03-27 09:36, tienou a écrit :

Laurent, j'ai pas l'impression que ce soit 40s franchement. C'est long, mais pas tant que ça.

Hier je suis arrivé au premier boss et je me demande s'il n'est pas obligatoire de mourir la première fois qu'on le rencontre puisqu'on retourne directement au hub central et la poupée est réveillée. C'est à ce moment que l'on obtient la possibilité d'augmenter de niveau et de faire venir un autre joueur dans sa partie.

Herhynn, as tu trouvé le chemin vers les sous-sols de la ville. T'y es tu aventuré ?


Ouaip, j'ai atteint ce dont tu me parles avec deux joueurs qui m'ont aidé à affronter une certaine menace qui m'a donné bien du mal seul. Le lieu en question est magnifique d'ailleurs, avec les nombreux râles des monstres que tu ne vois pas toujours et qui te tombe dessus quand tu t'y attends le moins (évidemment !).

J'aime beaucoup que les boss et certains ennemis coriaces parlent... notamment quand ils te tuent ^^.
_________________

Super Putty Squad, Mega Man 11, Bubsy 4, Sonic Mania... où est mon nouveau Turrican ?


nicko
Pixel visible depuis la Lune

Score au grosquiz
0004797 pts.

Inscrit : Jan 15, 2005
Messages : 7541

Hors ligne
Posté le: 2015-11-24 18:09   [ Edité le: 2015-11-24 18:14 ]
Je m’étonne de voir ce topic si vide, connaissant la popularité des souls sur grospix...

Je m'intéresse un peu au jeu suite à un trailer du DLC qui m'a donné de l'appetit. C'est différent des Souls ?
J'ai jamais pratiqué, j'ai juste lu l'article de Laurent, l'univers heroic fantasy me repoussant fortement.

Mais là l'univers est vraiment différent et donc ça pourrait fortement me plaire...

Rugal-B
Gros pixel



Joue à Gradius FC, Mad City FC, Gun Sight FC, Macross FC

Inscrit : Apr 05, 2012
Messages : 1723
De : Saint Dizier

Hors ligne
Posté le: 2015-11-24 20:39
C'est marrant parce que j'ai vu des mechas dans les Souls et qu'il n'y en a pas dans Bloodborne.

Neofire
Pixel de bonne taille



Joue à Demon's Souls

Inscrit : Nov 18, 2004
Messages : 234

Hors ligne
Posté le: 2015-11-24 22:37
Citation :
C'est différent des Souls ?


En substance, c'est moins profond : il n'y a pas de build à expérimenter, et les gameplays varient moins d'une arme à l'autre.
L'essence du gameplay est la même, en plus nerveux : le jeu encourage le corps à corps, l'esquive et l'offensive. Dans ses meilleurs moments, c'est le Castlevania 3D dont tout le monde rêvait.

nicko
Pixel visible depuis la Lune

Score au grosquiz
0004797 pts.

Inscrit : Jan 15, 2005
Messages : 7541

Hors ligne
Posté le: 2015-11-27 14:10
Ouais du Castlevania, c'est un peu l'impression que ça m'a donné !!

Erhynn Megid
Pixel planétaire


Score au grosquiz
0004551 pts.

Joue à Freelancer

Inscrit : Nov 22, 2003
Messages : 13043
De : Orléans

Hors ligne
Posté le: 2015-11-27 17:58   [ Edité le: 2015-11-27 18:07 ]
Les deux zones que j'ai découvert dernièrement me mettent la misère, j'ai donc fait une longue pause, comme je le fais dans les Souls lorsque la mort me fréquente trop (c'était ça ou la DualShock 4 allait subir un test de pression avec mon pied).

Heureusement les derniers patchs ont ajouté la possibilité d'invoquer bien plus facilement des joueurs qu'avant, donc je devrais reprendre ma partie et mourir dans la joie.

EDIT :
Le compte Twitter officiel de Bloodborne a tweeté ceci :

Image

En dehors du fait que Bloodborne est très fortement inspiré de Demon's Souls plutôt que de Dark Souls, s'agit-il d'un indice pour un remake ou une suite ?

Let strength be granted so the world might be mended... so the world might be mended.
_________________

Super Putty Squad, Mega Man 11, Bubsy 4, Sonic Mania... où est mon nouveau Turrican ?


Sagoth
Pixel imposant


Score au grosquiz
0010304 pts.

Inscrit : Jan 24, 2003
Messages : 511
De : Vitry-le-François, 51300

Hors ligne
Posté le: 2015-11-29 00:09
Je ne serai pas contre un portage de Demon's Soul, ne l'ayant jamais fait faute de ne pas avoir de PS3... ceci dit, une suite, je ne serai pas contre non plus ! ^^

Va falloir que je me remette à Bloodborne, et me prendre le DLC. Apparemment, le DLC serait dispo en physique au japon avec un mini art-book... Je suppose qu'il ne peut fonctionner avec Bloodborne VF.

Tama
Pixel monstrueux

Score au grosquiz
0001716 pts.

Joue à Bomb Rush Cyberfunk

Inscrit : Nov 01, 2007
Messages : 2871
De : Pomeys (69)

Hors ligne
Posté le: 2016-12-19 12:13
Histoire de terminer l'année sur une note un peu "current-gen", j'ai fini Bloodborne édition GOTY, qui a donc son extension Les Vieux Chasseurs inclus.

Alors, la première fois que j'ai joué à Bloodborne, c'était chez mon frère, entre deux biscuits apéritifs...du coup ma première impression n'était pas très bonne. On dira que je suis un brin casanier, mais le jeu vidéo c'est un peu comme toutes les autres formes de culture : pour bien l'apprécier, il s'agit d'être dans des conditions idéales ! C'est d'ailleurs en partie pour ça que je n'arriverai jamais à comprendre comment les gens arrivent à jouer sur le pouce dans les transports en commun, ça me dépasse (le fait que j'aie le mal des transports doit certainement jouer, ceci dit).

Fidèle à mes habitudes, je commence un perso axé Compétence, qui est le pendant de la Dextérité des Souls. La suite me donnera à la fois raison et tort, étrangement.
Les débuts sont à la fois familiers et nouveaux. La maniabilité est peu ou prou la même, c'est cependant l'attribution des boutons et les menus qu'il va falloir dompter. Se soigner est dédié à une seule et unique touche, le Triangle, les autres objets sont sur la touche Carré, et il faut les assigner à la ligne de l'inventaire rapide. Bon, je savais déjà qu'en sortant de l'infirmerie, un loup-garou m'attendrait mais qu'il est possible de l'ignorer totalement en courant assez vite...ce que je réussis à faire en m'étonnant moi-même ! J'allume la première lampe (l'équivalent des feux de camp) et je me retrouve dans le Rêve du Chasseur, le hub totalement safe du jeu. Et de là, je vais épouser littéralement la forme du jeu :

- Bloodborne est un jeu félin, bestial même. Si l'on peut jouer relativement safe, il a un côté "droit dans ta face" extrêmement prononcé. Ce n'est pas tant la quasi-absence de boucliers qui y fait penser, que la vélocité globale des ennemis et du personnage. Ça se déplace et tape vite, fort, le jeu encourage à aller au contact en prenant des risques finement calculés. La mécanique du Ralliement, qui permet de regagner jusqu'à 90% des PV perdus en tapant sur l'ennemi juste après avoir subi des dégâts, est un vrai don des cieux mais aussi un pousse-au-crime terrible qui doit être responsable d'un nombre de morts incalculables Les attaques critiques, ici représentées par les attaques Viscérales, sont au centre du gameplay et tous les ennemis à peu près humanoïdes, et ne mesurant pas plus de 2 mètres de haut, y sont susceptibles...et non seulement ça fait très mal, mais le Ralliement marche d'un seul coup, en nous faisant regagner toute la vie perdue !
Il y a trois moyens de provoquer une Attaque Viscérale : le contre, en tirant une balle (L2) sur un ennemi sur le point de nous toucher ; le backstab, en effectuant une attaque chargée (R2) dans le dos ; et en provoquant un "stagger", en frappant des endroits spécifiques. Il suffit de faire R1 ensuite pour littéralement éviscérer l'ennemi ! Bestial jusque dans son esthétique, donc.
Les ennemis, surtout les boss, ont le chic pour ne pas laisser de répit au joueur. La vieille tactique qui consiste à reculer pour se laisser le temps de se soigner est en fait une mauvaise idée : on est plus safe en esquivant une attaque, et en se soignant tout juste après, dans l’œil du cyclone !
Tout ceci donne une impression de chaos sanguinaire qui peut perdre les moins patients (et les plus craintifs), mais il en ressort une impression bestiale, primordiale de plaisir pur, celui d'être le dernier debout dans une bataille en grave infériorité numérique ou contre un ennemi largement plus fort que vous.
Ajoutons que le jeu propose bien plus d'affrontements contre de larges groupes...si il est possible de les isoler parfois, ce n'est pas toujours possible et il faut se résoudre au combat à 1 contre beaucoup. C'est pour ça que le jeu est réglé pour être rapide, mais les armes elles-même ont toutes, dans les move-sets, des coups à large étendue, capables de frapper plusieurs adversaires en même temps ! J'ai adoré ma Canne-fouet, mon arme de départ (et d'arrivée), car en forme Fouet, elle est certes plus lente mais n'a aucun problème pour tuer 5 ou 6 ennemis à la fois.

- Bloodborne est un jeu mystérieux, qui met parfois mal à l'aise. Sans parler de son histoire globale, qui mélange superstitions, malédictions et traitement du sang (en poussant jusqu'à des extrémités immondes), le jeu fait beaucoup de mystères. Le level-design est beaucoup moins géométrique que dans les Souls, plus tortueux et ramassé. J'ai eu régulièrement du mal à m'orienter dans les ruelles de Yharnam, dans les Bois Interdits mal éclairés par exemple. Au passage, l'utilisation des éclairages et de la torche (ou lanterne) à porter est excellente ! Mais ce sont des couloirs sinueux, où la visibilité est mauvaise, et il faut avancer à tâtons.
Il y a aussi certaines statistiques étranges. La Lucidité par exemple, outre le fait d'être un des nombreux emprunts au mythe de Cthulhu, est une donnée qui n'est jamais réellement expliquée. Elle est plusieurs choses à la fois, une statistique de résistance à un état anormal (la Folie, extrêmement dangereux), une monnaie à dépenser et une condition pour apercevoir des choses qui n'existent pas en temps normal, comme les marques d'invocation. Naturellement, on gagne en Lucidité en voyant des choses surnaturelles, comme les Boss...et en avoir est une condition pour activer un personnage dans le Rêve du Chasseur permettant la montée de niveau ! Ainsi, il est fort probable que le joueur fasse connaissance avec ce personnage juste après être mort au premier boss, comme dans Demon's Souls Mais il est tout à fait possible d'acquérir de la Lucidité bien avant, en jouant bien - donc probablement pas la toute première fois !

La Bestialité, elle, est beaucoup plus directe. Via un certain objet ou une certaine arme, il est possible d'activer son côté bestial pendant un certain temps (dicté par la statistique Bestialité). Plus on frappe et plus on monte une jauge de rage qui comporte certains paliers. A chaque palier, on gagne en puissance et on perd en défense...pour arriver à des gains et pertes records. Le plus haut palier donne +70% d'attaque et -80% de défense, soit presque le double de Puissance Intérieure (dans DS1) ! C'est monstrueux, et étant donné le gameplay sauvage de Bloodborne, on peut faire plier des boss en l'espace de quelques secondes, si on n'a pas peur de se faire tuer en un seul coup ! Le problème, c'est que plus on a de Lucidités et moins notre Bestialité est prononcée...

L’Ésotérisme, quant à lui, n'a jamais aussi bien porté son nom. Dans un monde où la magie n'est clairement pas à la portée de tous, c'est une statistique et une pratique occulte, amenant le joueur à des connaissances occultes. Non contente de diriger le taux de découvertes, L’Ésotérisme est aussi lié aux résistances et influences élémentaires, mais surtout à l'utilisation de certaines armes et sorts. Des objets tout à fait communs peuvent se révéler dévastateurs, comme le Cocktail Molotov qui a une forte indexation en Eso. Mais c'est surtout les "sorts" qui motiveront le joueur à tenter un build Eso ! Il faut les équiper comme un objet, dans la ligne Inventaire rapide, et demandent des Balles comme les armes à Feu. Chaque sort est unique dans sa portée et son utilisation, savoir jouer Eso est compliqué mais c'est la manière garantie de pouvoir toucher n'importe quoi en contournant toutes les résistances. Je ne le conseillerais peut-être pas sur un premier run (quoi que), mais quand on connaît bien le jeu, on a l'impression de passer de l'autre côté du miroir !

J'ai été ravi par l'extension les Vieux Chasseurs. Accessible assez tôt malgré une condition aussi tordue que celle d'Artorias, elle nous projette dans le passé, à une époque où les personnages-clés du jeu étaient encore de la partie. C'est difficile (à faire avant le boss final, je dirais), mais il y a des passages super et des boss mémorables, sans oublier les nouvelles armes permettant de compléter des builds jusque là inégaux. Car c'est un truc que je reproche un petit peu à Bloodborne, son équilibre bizarre dans les armes. Il y a bien plus d'armes pour la Force que pour la Compétence par exemple, et jouer Teinte Sanguine (ce qui gouverne les armes à feu) me paraît aussi limité.
Mais mon principal reproche concerne les Donjons Calice. Bien qu'ils soient optionnels, le jeu met tout de même l'accent sur eux...mais comme je n'aime pas la génération procédurale, j'ai trouvé ça ennuyeux au possible. Le level-design est plat, loin du travail soigné qu'on peut attendre de personnes qui travaillent proprement dessus.

Je me suis retrouvé devant un constat étrange : j'ai préféré Bloodborne à Dark Souls 3. Son côté instinctif, charnel presque, m'a plus séduit que le caractère systémique et synthétique de DS3. Et puis il y a des passages et des boss absolument mémorables, je me souviendrai longtemps de Gascoigne, Rom, Micolash, Lady Maria, l'Orphelin de Kos, la traversée du Cauchemar de Mensis ou mon égarement total dans les Bois Interdits

_________________

"Si Kage t'y arrives pas, essaie les pruneaux d'Agen !"

Shenron, pendant une soirée Virtua Fighter 5 Ultimate Showdown.


JPB
Camarade grospixelien


Joue à FS2020, Pacific Drive

Inscrit : Apr 25, 2002
Messages : 3342
De : Liverdun

Hors ligne
Posté le: 2020-02-28 21:27
Il y a un an, j'ai acheté une PS4 pour Noël, et j'ai aussitôt commencé Bloodborne. Je l'ai fini mais avant, comme j'adorais, j'ai récupéré l'extension Old Hunters. J'ai fini le jeu en suivant le guide d'Exserv, pour faire un build ésotérisme, et du coup j'ai pu avoir la 3ème fin du jeu (avec combat contre la Présence Lunaire). Inutile de dire que j'ai adoré tout le cheminement du début à la fin du jeu (il n'y a que l'orphelin de Kos dans le DLC que je n'ai pas réussi à éliminer), les décors, les monstres, bref, ce jeu est à mon sens une réussite.

Depuis je me suis fait plaisir, j'ai acheté les deux livres de Damien Mecheri et Sylvain Romieu sur les Soulborne (un vrai régal à lire, autant le tome 1 sur les trois premiers Souls, que le tome 2 traitant de Bloodborne et Dark Souls III). J'ai dévoré ce qu'ils ont tenté de résumer concernant ces univers ; grâce à leurs recherches, leurs explications et parfois leurs hypothèses, j'ai compris pas mal de choses que j'avais vécues et je n'en ai que plus apprécié la "balade".
Et il y a quelques jours je suis tombé sur la page de Qizeaqfile, qui s'est mis en tête de dessiner l'histoire de Dark Souls et de Bloodborne. Je trouve qu'il (ou elle) se débrouille très bien, le dessin est très sympa et ses recoupements sur les deux univers sont assez bien trouvés (son idée de type de relation entre Gehrman et Lady Maria est originale et finalement pas si bête).
Voici le lien vers la page qui vous permet d'accéder aux deux univers : https://www.reddit.com/r/qizeaqfile/comments/dbymsi/all_my_dark_souls_bloodborne_and_sekiro_comics/. Tout n'est pas fini, vous verrez si vous y allez, mais il y a déjà de quoi lire.

Image

Du coup je retourne dans Bloodborne. Lire sa BD, ça m'a vraiment redonné envie de reparcourir cet univers glauque et malsain, et si attirant en même temps... Cette fois je me fais un build force et je verrai bien où ça me mène. Mais c'est vrai que Bloodborne est très immersif, et l'ambiance horreur / Lovecraft est franchement prenante. J'en arrive à préférer l'univers de Bloodborne à celui des Souls...

Encore merci à Laurent et à Grospixels (et donc à tous ceux qui ont posté sur ces sujets), pour m'avoir fait découvrir ces jeux fantastiques.
Je vous laisse, j'y retourne.
_________________

JPB,
tombé dans les jeux vidéo depuis TRON


chatpopeye
Camarade grospixelien


Joue à Alan Wake 2

Inscrit : Jan 19, 2003
Messages : 6268
De : Poitiers

Hors ligne
Posté le: 2020-12-13 10:36
Depuis deux semaines, j'ai la fibre chez moi !
Depuis deux semaines, j'ai un abonnement PS Now?
Depuis deux semaines, je galérais pour l'utiliser, la manette ne fonctionnant quasiment jamais une fois le jeu lancé.
Mais là, ça a l'air de fonctionner comme cela devrait. J'ai donc pu testouiller vite fait quelques jeux (God of War III, Street Fighter V, etc) et je ne vois pas de problème majeur., avant de me jeter sur Bloodborne. Et là, j'ai une question pour ceux qui y ont joué sur PS4. J'ai l'impression que la fluidité n'est pas la même sur mon PC que sur PS4. Ca a l'air d'être trois fois rien, mais sur un jeu comme ça, ça peut être gênant, notamment les mouvements de caméra. Je vous ai mis une vidéo de deux minutes. Si vous pouviez y jeter un oeil et me dire si ça vous choque ou si c'est pareil sur PS4 (on ne parle pas de la qualité des graphismes, cela va sans dire), ça m'éviterait d'acheter la console...


Laurent
Commissaire apolitique


Joue à Super Mario Bros. Wonder

Inscrit : Mar 06, 2002
Messages : 22752
De : Borgo, là où y a la fibre.

Hors ligne
Posté le: 2023-06-29 17:42
----------------
Up
----------------

J'ai enfin disposé quelques temps d'une PS4 et pu jouer à Bloodborne, huit ans après sa sortie.

Image

J'ai d'abord fait le jeu d'origine (10€ sur le PSN, c'est pas cher) sans consulter le wiki mais en suivant ligne par ligne l'article de JPB car je savais que sans ça j'allais rater du contenu et je voulais m'arrêter avant le duo de boss de la troisième fin. Ça m'a pris 35h (all-boss + trois donjons du Calice) et j'ai fini avec un perso de niveau 85. Ensuite j'ai installé le DLC (20€ sur le PSN, c'est cher) et il m'a fallu 9h pour le boucler, avec de sérieuses difficultés, gagnant dans l'opération 10 niveaux supplémentaires. Les deux boss finaux ont alors été une formalité tant je cognais dur, donc on peut déjà le dire : dans ce jeu il ne faut pas hésiter à prendre des niveaux même si en apparence les améliorations d'armes semblent suffire.

J'ai joué très classique, run "qualité" avec le couperet-scie et le pistolet qui apparaissent sur la pochette. J'ai augmenté la Vitalité, la Force et la Compétence (30 / 35 / 35 en valeurs finales). Quant à l'Endurance, j'ai dû la monter à 20 puis j'ai cessé d'investir dedans quand j'ai pu cumuler une rune +10% END et une +20% END. Ça s'est avéré suffisant jusqu'au bout. Pour la troisième rune, j'alternais entre un -5% tous dégâts subi et un +20% d'attaque viscérale que j'équipais contre certains boss où il était important d'utiliser la parade riposte. Je n'ai pas touché à la magie, ni aux dégâts de feu ou de foudre, et j'ai laissé la compétence d'armes à feu à sa valeur initiale car le fait d'améliorer le pistolet jusqu'à +9 l'a rendu suffisamment destructeur pour terminer certains ennemis de loin (c'est toujours ça de pris), et son efficacité en parade est, de ce que j'en sais, constante dans le jeu.

Du côté des attaques et manips de gameplay spécifiques à Bloodborne, j'ai principalement utilisé le combo attaque + dépliage de l'arme. J'ai fait quelques parades + attaques viscérales contre certains ennemis au début du jeu, mais j'ai vite laissé de côté cet enchaînement pour le ressortir en fin de partie contre Lady Maria et l'Orphelin de Kos qui me gavaient avec leurs 20.000 PV. Avec le couperet-scie, j'ai trouvé dans l'ensemble que le spam de R1 avec arme pliée était toujours rentable. J'ai aussi pas mal ignoré le backstab après avoir constaté que l'approche furtive ne fonctionne pas du tout dans ce jeu.

Avant de parler des zones, quelques mots sur les boss : contre eux, à ma grande surprise, je n'ai jamais vraiment galéré. Sur ceux du DLC il a fallu que je me mette à jouer mieux, mais dans des proportions bien inférieures aux efforts que j'avais dû faire pour les boss majeurs des Dark Souls et Elden Ring. Certes il m'est arrivé d'invoquer un PNJ quand je sentais que ça se compliquait (de mémoire sur Amélia, Ludwig et Laurence). Mais je me suis tapé seul et au premier essai l'Ombre de Yarnham, la nourrice de Mergo, l'Amygdala, l'Emissaire Céleste, Gerhman et le Monstre Affamé. Et pour les autres il n'a fallu que 3 à 5 essais, alors que je suis loin de vraiment bien jouer. Il n'y a que Paarl Sombre-Bête et Ebriétas qui m'ont fait reculer, provisoirement, mais quand je suis revenu j'ai eu de la peine pour eux...

Encore une fois, j'insiste, la raison à cette relative tranquillité sur les boss est que je montais de niveau dès que je le pouvais malgré les nombreux loadings pénibles que la chose entraîne. Le système de progression du perso étant beaucoup plus classique, simple et modulable que dans les Dark Souls, je faisais tout le temps beaucoup de dégâts. Je dis ça parce que quand je vois le test d'Exserv (sur Gamekult) recommander un niveau 65 pour faire le DLC, je suis très circonspect. Je l'ai fait au niveau 85 et ce n'était en rien une promenade. C'était juste comme il faut, en fait, et même franchement épique. Et je n'ai jamais farmé, sauf une poignée de fois pour acheter des fioles de soin. En effet, et je ne sais pas si tout le monde a capté le truc, mais si on achète des fioles au delà des 20 possédées, elles sont mise dans le stock et automatiquement créditées à chaque mort, sans sortir de la zone où on se trouve, pour qu'on reparte avec 20 fioles (une fois j'ai même acheté 117 fioles d'un coup...).

Bref si on explore tout le jeu, en faisant toutes les zones optionnelles, il n'y a pas de raison de ne pas flirter avec le niveau 100 en fin de partie, et tout s'enchaîne alors sans blocage particulier.

Il ne faut pas se tromper : les boss de Bloodborne ne sont pas faciles. Ils sont intimidants, mémorables, dignes de leur rang lorsqu'il s'agit de créatures décrites comme très puissantes dans le lore. Et ils ont tous plusieurs phases avec de nouveaux paramètres à gérer en cours de combat. On ressent toujours cette joie caractéristique en les battant. Mais avec la cadence élevée des coups qu'on peut donner, la vitesse constante de nos animations d'esquive et d'attaque, la barre d'endurance rarement vide et le timing assez indulgent des parades au pistolet, on se sent fort, entreprenant, et finalement on se fait rarement punir. Il n'y a que sur les trois ou quatre boss les plus hard que le ralliement (récupération des PV en frappant juste après avoir été frappé) et les combos deviennent inopérants, les fenêtres de frappe étant alors trop réduites.

Pour moi, le fait que ces boss n'aient pas représenté un mur de difficulté par rapport à la traversée de la zone qui les précédait (alors que dans les Dark Souls ça arrivait souvent) est un point très positif. Outre le fait que je n'ai plus *du tout* envie de passer des plombes à m'entraîner sur un boss dans un jeu From Soft, c'est surtout que la progression m'a ici paru fluide, cohérente, gagnant au passage en intensité. On est tout le temps sous pression dans des niveaux bien complexes qui trouvent tous des moyens intéressants de se rendre éprouvants, avant un combat de boss qui parachève le sentiment d'avoir triomphé de tout un chapitre du jeu, pas juste d'un adversaire. On n'avance pas "de boss en boss" et j'ai trouvé ça rafraîchissant.

Ça explique aussi pourquoi Bloodborne se finit une première fois en 40h contre 80 à 100 pour les Dark Souls malgré un contenu comparable. Son talon d'Achille est sans doute la rejouabilité, qui n'est plus totalement au rendez-vous : une fois que les zones ont livré leurs secrets, les traverser pose beaucoup moins de problèmes et les différentes armes ne changent pas assez le feeling du jeu ni la progression du perso pour qu'on redécouvre le gameplay en les utilisant. Il y a bien les quêtes de NPC a essayer de compléter, mais personnellement je me suis lassé de ce que fait From Soft avec ça. Seule raison de revenir sur le jeu donc : les donjons du Calice, surtout en s'étant bien renseigné sur le lore histoire de comprendre un peu les décors traversés. Mais j'en ai tellement mangé dans Elden Ring, de ces donjons procéduraux, que j'arriverais difficilement à me motiver pour y repasser du temps.

Ce souci mis à part, je suis complètement rentré dans ce jeu. C'est une très bonne chose que je l'aie découvert après Elden Ring car les aspects techniques mis à part, il correspond à ce que j'attend de From Software à présent, c'est à dire le retour à une expérience plus compacte, efficace et entière. J'ai eu une sensation de progression sur un jeu de 2015 après un jeu de 2022... Et si j’apprends qu'un Bloodborne 2 en open-world est en développement, ou un équivalent de Tears of the Kingdom pour Elden Ring, je n'aurai pas envie d'y jouer. Ce n'est pas qu'une question de chronophagie, c'est juste que des triple A comme Bloodborne, d'une durée de 20 à 40h dont pas plus de 10mn de cinématiques et dialogues cumulés, où l'action démarre 30s après le lancement, et qui racontent autant de choses avec leur gameplay qu'avec leurs décors où du texte, c'est pour moi ce dont le jeu vidéo à besoin (même si ça ne va pas être facile de les vendre 80€). Et Bloodborne c'est exactement ça.

C'est aussi un jeu qui, s'il part de références bien balisées, les respecte totalement parce qu'il les illustre par des procédés relevant de ce que ses développeurs savent le mieux faire : confronter en permanence le joueur à des mécanismes de jeu stimulants, radicaux quand il le faut, et qui ont du sens. Un petit exemple pour illustrer ça : Bloodborne s'inspire de Lovecraft, donc vers la fin du jeu on est confronté à l'horreur "lovecraftienne" laquelle est, selon l'écrivain, inaccessible à la compréhension humaine sous-peine de perdre la raison. Cette idée, basiquement appliquée à un action-RPG, implique que dans les derniers niveaux le joueur croisera des monstres bien chelou et que rien qu'en s'en approchant, son avatar subira un effet de statut nommé "Folie" qui sera le plus punitif possible, c'est à dire le tuera, pas instantanément mais en deux ou trois secondes max parce que bon, on va pas non plus mettre une jauge de "Folie" qui ne fasse pas plus peur qu'une barre de "Poison" ou "d'Intoxication".

Quand j'ai vu ça, j'ai d'abord trouvé la chose injuste et extrême puis j'ai compris que le jeu ne me donnerait jamais de solution facile, que même s'il existe des "tranquillisants", ils ne feront que repousser le problème d'une seconde ou deux, donc qu'il n'y aura rien d'autre à faire que fuir. Dans un jeu triple A, peu de studios assumeraient un truc pareil, beaucoup diraient "c'est injouable" et feraient en sorte qu'on crève une ou deux fois puis que les ennemis en question entrent dans le rang, deviennent des mobs comme les autres. La phase où on a été impuissant face à eux aurait vite été oubliée. Mais là non, car quand on prétend faire du Lovecraft on ne rigole pas avec la folie.

Beaucoup de choses sont comme ça dans Bloodborne, faites sans concession pour être à la hauteur de son sujet, par une direction artistique pimpante parce que l'industrie veut des jeux spectaculaires et cools, mais aussi par des règles de jeu, donc des actions imposées au joueur. On y tue parfois des enfants, on y achève des créatures non hostiles tant elles ont l'air de souffrir, on y tire des coups de feu sur des chiens, on s'y fait tuer par des monstres invisibles... Et tout ça ne paraît jamais immature ou racoleur car l'univers du jeu, aussi mystérieux soit-il dans un premier temps, ne présente aucun décalage entre ce qu'on fait, ce qu'on voit, et le peu qui est raconté. Le cinéma n'a jamais vraiment adapté Lovecraft, il faut croire que le jeu vidéo peut le faire.

-------------------

Quelques mots sur les différentes zones (dans l'ordre où je les ai faites) :

- Centre de Yharnam

Si Bloodborne a été un succès immédiat, c'est parce qu'il commence par une séquence de légende, de la même trempe que l'entame de Dark Souls. Ça se sentait à la sortie du jeu lorsque ce passage était abondamment montré en vidéo, ça se confirme en jouant : deux bonnes heures d'une intensité exceptionnelle, qu'on n'oubliera pas de sitôt. Cette ruelle avec une procession d'ennemis, cette porte qui bouge sous les coups d'un monstre, ce level-design très étendu et labyrinthique comme jamais qu'on doit mémoriser à partir d'un seul point de sauvegarde, cette impossibilité de monter en niveau à ce stade du jeu qui oblige à exploiter tous les objets qu'on peut trouver (idée absolument géniale)... Tout ça donne d'emblée le sentiment que les développeurs ont été très inspirés par ce nouvel univers et que même si on a affaire à un Dark Souls avec une skin Lovecraft / Roger Corman, on va être dans le dessus du panier.

- Faubourg de la cathédrale et alentours

On quitte déjà l'ambiance Whitechapel et on se dirige vers le fantastique gothique. Côté ambiances et architecture on est assez proche de certains passages de Dark Souls III voire Elden Ring, du coup j'ai eu la sensation de m'être un peu spoilé en jouant à Bloodborne si tardivement.

- Vieux Yharnam

Pour la première fois, le jeu utilise une astuce de level-design pour faire de toute la zone une sorte d'énigme. Lorsque celle-ci est résolue et qu'on peut se déplacer librement, la zone perd brutalement en intérêt, mais elle aura offert deux ou trois heures de haute volée. J'ai tout de même bien aimé cette église où on se retrouve face à une vingtaine de loups-garous en simultané si on n'est pas entré du bon côté.

- Vieil atelier abandonné

Excellente ascension d'une tour où le placement des ennemis atteint de sommets de vice. En revanche la partie inférieure avec ces chutes de planche en planche m'a un peu gavé et j'ai été déçu qu'il n'y ait pas plus de choses à faire tout en bas. De plus j'ai raté, avant de consulter une soluce en fin de partie, la porte secrète vers la réplique du Rêve du Chasseur. Dommage.

- Geôle hypogéenne

Je me suis retrouvé là pendant l'exploration du bas l'atelier abandonné. En dehors du fait que je n'aime pas trop être téléporté de force, j'ai vite compris qu'il s'agissait d'un simple aperçu d'une zone de haut-niveau où je reviendrais bien plus tard, car Elden Ring m'avait fait plusieurs fois le même coup. Alors je ne me suis pas éternisé et j'ai raté quelques objets.

- Hemwick Charnel Lane

Arrivé devant la porte de la grande cathédrale, il était évident qu'il y aurait un boss dedans donc en voyant qu'on pouvait prendre un chemin sur la gauche je me suis dit que je ferai le boss plus tard, et j'ai bien fait. Ce village de sorcières est génial, bien retors, ponctué de raccourcis dont la découverte fait au joueur le même effet qu'un but de Basile Boli contre le Milan AC. L'endroit rappelle beaucoup le village des morts-vivants dans Dark Souls III (il est clair que les deux jeux se sont mutuellement influencés), mais le level-design est meilleur ici.

- Bois Interdits + Byrgenwerth

Si Bloodborne accuse un petit coup de mou, je le situerai ici. Les Bois Interdits, c'est trop long. La première partie est très bien, et encore une fois bien ardue, mais la seconde avec tous les serpents est de trop à mon avis, j'avoue que j'ai un peu tracé. Heureusement, ça se termine sur une excellente note avec Byrgenwerth, une zone assez courte mais remarquable, et un boss qui en impose (mais que j'ai battu sans trop de souci dès que j'ai compris que je pouvais tuer les petites araignées en deux coups si je les frappais sur le côté). Merci JPB de m'avoir mis sur la voie pour le raccourci qui retourne à Yharnam, j'aurais été bien déçu de manquer ça. Par contre la clinique de Iosefka méritait un vrai boss, je pense.

- Yahar'Gul

A partir de là, le jeu a pour moi atteint des sommets en qualité jusqu'à la fin. Cette zone, qui m'a un peu rappelé Anor Londo (je n'ai vu personne faire cette remarque) est phénoménale à jouer tant qu'on n'a pas trouvé l'origine de sa difficulté surélevée. Et arrivé au milieu, ce passage où on est attendu par trois chasseurs dans la zone des "Geôles hypogéennes", je ne sais pas pourquoi mais j'ai trouvé ça fabuleux, un très grand moment. Sur le coup le désespoir me tendait les bras, puis avec un peu d'audace j'ai trouvé le moyen d'affronter les chasseurs un par un. Le bas de la zone et son boss, sorte de revisite d'un excellent passage de Demon's Souls, est tout aussi réussi.

- Centre de Conférence + Frontière du Cauchemar + Cauchemar de Mensis

Le Centre de Conférence est très bien, dommage que ça ne soit pas plus long. Mais dès qu'on entre de plain pied dans le Cauchemar de Mensis, le jeu atteint un nouveau pic. J'ai adoré le combat contre Micolash, enfin un boss qui me propose des idées de mise en scène et de gameplay jamais utilisées dans un Soulsborne. Incroyable. La suite est tout aussi démente, en particulier l'ascension finale où il y a moyen de beaucoup farmer et s'amuser avec cette allée pleine de nazguls et de sangliers (il paraît qu'on peut les faire se battre entre eux, hélas je n'ai pas eu le temps d'essayer). Merci à JPB de l'astuce pour l'histoire du cerveau géant. Sans aide je pense que j'aurais trouvé la Roche de Sang, mais je n'aurai jamais pensé à retourner dans la grande salle prendre l'ascenseur vers les abysses apparu entre temps.

- Château de Cainhurst

J'ai fait ça vers la fin car j'appréhendais un peu le boss, réputé costaud. J'ai beaucoup aimé le château, son ambiance générale et ses grandes bibliothèques, mais j'ai noté un manque de diversité des mobs. Le boss a été assez vite au tapis car j'avais un niveau élevé, mais j'ai été un peu agacé par tous les effets visuels et sonores stressants quand il est dans sa seconde forme.

- Cathédrale supérieure

Ça redevient excellent, et bien dur. Les mecs à tête de poulpe suceurs de cerveau m'ont rendu dingue. Jusqu'ici, on en avait croisé un de temps en temps, là il y en a au moins 6 à enchaîner. Comme souvent, ça se passe mieux en attaquant très vite. Dans la seconde partie du niveau, j'ai été surpris de tomber sur une énigme à la Nintendo : la nécessité de casser une vitre avec son arme, chose qu'on ne peut faire à aucun autre endroit du jeu, pour accéder à un boss (je ne peux y voir qu'un hommage à Super Metroid...). Il est optionnel, mais ça m'a beaucoup surpris et j'ai dû consulter une solution (je savais qu'il restait un boss mais je le trouvais pas).

- Cauchemar du chasseur (DLC)

J'attendais beaucoup de cette zone car elle était présentée comme un retour à Yharnam, mais j'ai été un peu déçu, finalement, par l'ambiance, un peu trop post-apo (et on ne peut pas faire deux pas sans être attaqué). Les chasseurs qu'on affronte m'ont un peu fait penser à l'Etranger, de la série Oddworld, c'est curieux. Quant à Ludwig, malgré son design graphique fascinant (quand le jeu était sorti je l'avais découvert dans JV Le Mag et j'étais très frustré de ne pas pouvoir le jouer), j'y ai vu le prototype de boss bien relou dont le final d'Elden Ring nous impose trois ou quatre exemplaires à la suite. J'ai du coup invoqué un allié, et c'est passé en trois ou quatre essais, mais je n'aurais pas souhaité d'en faire plus.

- Laboratoires (DLC)

C'est là que ce DLC prend son envol avec une zone cauchemardesque. On a rarement vu autant de cruauté dans un jeu, ça calme. Le level-design est au top, de même que les deux boss.

- Village du pêcheur (DLC)

Je n'ai pas du tout été déçu par cette adaptation non officielle du Cauchemar d'Innsmuth. La difficulté est TRES relevée (il y a d'ailleurs deux mini-boss que je n'ai jamais réussi à buter, des hommes-poisson géants armés d'une ancre, d'au moins 10.000PV, d'une endurance infinie et de hitboxes scandaleuses). Le boss final, l'Orphelin de Kos, est un des meilleurs du jeu, à tous les points de vue. L'arrivée dans son arène est un sacré moment, et le combat est très rude à cause de ses PV (19216, il n'y a que Laurence qui en ait plus mais avec lui on peut invoquer). J'avoue que la victoire finale ne m'a pas laissé indifférent, ni silencieux...

-------------------

Pour finir, quelques remarques et suggestions de modifs pour l'article de JPB :

- "Les Bois Interdits recèlent également des secrets... Par exemple, lorsque le chasseur tente de parler à la seule fenêtre allumée dans le village, c'est un étrange personnage qui lui répond : il lui indique de trouver une église à droite de la Grande Cathédrale, et lui remet un mystérieux objet : le Caseum."

En fait ce n'est pas forcément à cet endroit que cette scène a lieu. Personnellement, ça m'est arrivé tout en bas de l'Atelier de l'Eglise, quand on retombe sur des ruelles de Yharnam. Il vaudrait mieux le signaler pour éviter que le lecteur cherche inutilement une fenêtre éclairée dans le Bois Interdit.

- "Il est loin le temps où l'université attirait les étudiants de toute la région ! Noyée dans le brouillard, peuplée de ces hommes-insectes, il n'y a plus aucun étudiant ici. Le joueur devra combattre tout ce qui se met en travers de sa route, y compris un chasseur qui emploie une magie inconnue extrêmement puissante."

C'est une chasseuse ! Et elle est ULTRA balaise, c'est un peu n'imp. Donc tu pourrais ajouter qu'il y a une marque d'invocation pour se faire aider par un autre chasseur.

- "Vous pouvez même descendre à votre tour par un ascenseur et rejoindre le cerveau qui n'a plus aucun moyen de défense à ce stade, pour lui exprimer l'emote que vous avez découverte dans l'Orphelinat, afin de récupérer une des dernières Runes de Caryll... "

Précision qui compte : il faut maintenir l'emote pendant PLUSIEURS MINUTES:) Mais comment les gens ont-ils trouvé ça ? Et la rune obtenue n'a rien d'indispensable.

- "La Lune de Sang s'élève dans le ciel, exacerbant le côté animal des yharnamiens et permettant de voir ce qui était caché jusque là. Les Grands peuvent accéder au monde des humains et, qui sait ?"

On dit les Yharnamites !
_________________

Image


  Voir le site web de Laurent
chatpopeye
Camarade grospixelien


Joue à Alan Wake 2

Inscrit : Jan 19, 2003
Messages : 6268
De : Poitiers

Hors ligne
Posté le: 2023-06-29 20:55
Rahhhh... Mais pourquoi as-tu éprouvé le besoin de parler de Bloodborne !! Lire ton récit d'expérience m'a instantanément donné envie de m'en refaire une partie. C'est le jeu qui m'a poussé à acheter une PS4, mais contrairement aux Souls, je n'en ai fait qu'un run complet.
Je me retrouve complètement dans ce que tu écris. S'il n'y avait pas un Tears of the Kingdom qui me prend tout mon temps de jeu...

D'ailleurs, à propos de Soulsborne, j'ai fait la démo de Lies of P. En dépit de quelques soucis qui, je l'espère, seront réglés d'ici sa sortie (les parades, les dash tout mous...), je me suis régalé. La démo est très généreuse, et les développeurs ont pris tout ce qui fait le sel des Soulsborne pour nous offrir un vrai succédané, quand on est en manque de jeux From Software.

Vakoran
Pixel imposant

Score au grosquiz
0004428 pts.

Joue à Monster Hunter World, SMB Wonder

Inscrit : Apr 23, 2008
Messages : 945
De : Pertuis

Hors ligne
Posté le: 2023-06-30 21:22
Vivement qu'il sorte sur PC, celui-là (s'il y sort).

Jamais été capable de jouer à un Souls à la manette, il me faut le clavier-souris.

  Voir le site web de Vakoran
JPB
Camarade grospixelien


Joue à FS2020, Pacific Drive

Inscrit : Apr 25, 2002
Messages : 3342
De : Liverdun

Hors ligne
Posté le: 2023-07-02 15:51
@Laurent : j'ai fait les corrections indiquées. Content de voir que mon article t'a été utile !

C'est vrai que reparler de ce jeu, surtout de cette manière, donne envie d'y replonger. Mais là je vais m'abstenir vu que j'ai fait un run il n'y a pas très longtemps, et surtout que j'ai guidé Léa dans son premier plongeon. Les souvenirs sont encore bien vivaces.
_________________

JPB,
tombé dans les jeux vidéo depuis TRON



Index du Forum » » Jeux » » Bloodborne : esquive, esquive, meurt... recommence

20 messages • page
1




Forum www.grospixels.com (© 2011-2019 Grospixels)