Forums de Grospixels
Bienvenue sur le forum de Grospixels : [ S'Enregistrer ]
Déjà inscrit ? [ Connexion ]
 
retour sur le site
rechercher
Index du Forum » » Discussions & Débats » » A-t-on atteint les limites des Open Worlds ?
67 messages • page
1234
Auteur A-t-on atteint les limites des Open Worlds ?
Carl
Membre du Soviet Suprême


Joue à Rocket League

Inscrit : Mar 06, 2002
Messages : 4902
De : Bougarber (64)

Hors ligne
Posté le: 2016-06-26 19:45
Jipè : Open World + Crackdown + Bas du front = Saints Row IV

  Voir le site web de Carl
RainMakeR
Chef de Rubrique Nécrologique
Score au grosquiz
1035015 pts.

Joue à Exoprimal, Ghostwire Tokyo

Inscrit : Apr 01, 2003
Messages : 32898
De : Toulouse

Hors ligne
Posté le: 2016-06-26 20:07
J'ai fait le 3, j'ai choppé le 4 gratos et saint row je le trouve plutot sympa. Trop long comme tous les OW, mais avec une bonne ambiance de deconne
_________________

Image


IsKor
Camarade grospixelien


Joue à Diablo 3

Inscrit : Mar 28, 2002
Messages : 13493
De : Alpes Maritimes

Hors ligne
Posté le: 2016-06-26 21:24
Les jeux "Open World" ont pour moi une qualité et un défaut tout aussi marquants:

- Pour: la liberté! C'est génial parce qu'on peut vraiment aller partout ou presque: assez souvent la carte est subtilement bloquée pour éviter d'aller voir les ennemis les plus costauds directement. Les jeux qui autorisent les déplacements complets sont en général ceux qui font du level scaling.

- Contre: les whatmille trucs à débloquer: c'est pour moi le défaut majeur des Open Worlds. Rapidement on se retrouve avec trouzemille missions, lieux, tours radio, course, piratage.... Bref, c'est l'overdose, et du coup on est perdus et personnellement ça me décourage plus que tout. Généralement dans ce genre de jeux je teste un peu chaque type de missions secondaire ou lieux, et rapidement je retourne sur la quête principale.
Les seuls jeux qui me font mentir sont les RPG et leur tonne de quêtes secondaires, comme dans un Elder Scrolls ou un Witcher où là je prends plaisir à aller dénicher le max de quêtes de partout

dante2002
Déterreur de topics


Score au grosquiz
0002009 pts.

Joue à Le GamePass sur la Serie X

Inscrit : Feb 10, 2003
Messages : 5365
De : METZ

Hors ligne
Posté le: 2016-06-27 06:57   [ Edité le: 2016-06-27 07:05 ]
Intéressant sujet que celui ci.

Personnellement, depuis le tout premier gta, j ai toujours eu du mal avec les open world, qui sont pour moi un phénomène qui est allé de paire avec une certaine mutation des jeux vidéos.

Aujourd'hui II n y a plus que deux types de jeux :
- les jeux type smartphone
- les plus gros jeux, souvent à open world, et demandant un investissement en temps et en " implication" assez compliqué à mettre en œuvre.

Pour exemple, sur les anciens jeux, on peut très bien se dire "tiens je vais faire une petite partie de dix minutes de super probotector". C'est beaucoup plus difficile avec uncharted par exemple.
_________________

Image


  Voir le site web de dante2002
Shenron
Pixel visible depuis la Lune

Score au grosquiz
0028032 pts.

Joue à Lost Judgment

Inscrit : Jan 17, 2008
Messages : 9737
De : Massy

Hors ligne
Posté le: 2016-06-28 19:57
Je suis d'accord avec Grégoire et Laurent sur le fait qu'un des problèmes des Open World est le vide qui les habite. Faire de très grandes aires de jeu, c'est bien, mais si c'est pour y mettre du rien, ce n'est pas la peine. C'est souvent ce qui m'a déçu, ou fait décrocher de certains jeux :

- Sleeping Dogs : super ambiance, bon gameplay, la ville est magnifique, mais on ne fait qu'y rouler finalement.
- Just Cause 2 : bon, ce n'est pas le seul problème que j'ai eu avec le jeu, mais les grandes étendues sans rien avoir à faire entre deux zones de destruction, bof.
- Mafia II : bon, c'est de la triche, il n'est manifestement pas fini, ce jeu.

Je ne sais pas ce que je penserais de Xenoblade, que je n'ai pas encore déballé.

Mais je sais que mes Open World préférés sont The Saboteur, parce qu'il y a TOUJOURS quelque chose à faire péter (et quelle bonne idée de réduire les distances Paris-Province !), Yakuza 4, parce que la zone de jeu est réduite, mais remplie ras la gueule de choses à faire, et Saints Row 3 parce qu'il est rigolo.

Entre les deux, il y a Batman Arkham City, où il y a des choses à faire, mais je trouve que c'est implémenté de façon un peu artificielle.
_________________

Image
Ils sont tous méchants (sauf Sega, qui est juste con).


  Voir le site web de Shenron
RainMakeR
Chef de Rubrique Nécrologique
Score au grosquiz
1035015 pts.

Joue à Exoprimal, Ghostwire Tokyo

Inscrit : Apr 01, 2003
Messages : 32898
De : Toulouse

Hors ligne
Posté le: 2016-06-28 23:10
Je voulais ecrire un papier là dessus mais vu mon retard tant pi je vais poster un petit resumé de mon idée

Ce qui m'embete au final dans les OW c'est que j'accroche pas trop au genre. POurtant à la bonne époque, j'adorai les jeux qui sortaient de leur genre initial.
Je veux dire par là les jeux style tiny toon ou c'est un pur jeu de plateforme mais y'a des stages qui sont totalement originaux comme le foot us. Ou alors earthworm jim avec les courses, le bungee ....
A un moment c'etait un peu la course à qui va inclure les jeux "à coté" les plus marrants. Au fond l'OW c'est ce principe là poussé à son paroxysme.
Seulement, alors que comme je l'ai dit, j'adorai ca avant, là j'accroche pas du tout. Je sais pas si c'est parce que y'en a trop d'à coté ou qu'au final les OW sont des gros fourre-tout sans substance mais je comprend pas pourquoi j'adhere pas du tout
_________________

Image


Erhynn Megid
Pixel planétaire


Score au grosquiz
0004551 pts.

Joue à Freelancer

Inscrit : Nov 22, 2003
Messages : 13043
De : Orléans

Hors ligne
Posté le: 2016-06-29 01:18
Avez-vous joué à Lego City Undercover sur Wii U ?
_________________

Super Putty Squad, Mega Man 11, Bubsy 4, Sonic Mania... où est mon nouveau Turrican ?


Kollembole
Pixel monstrueux

Score au grosquiz
0000203 pts.

Joue à Eiyuden Chronicles : 100 Heroes

Inscrit : Feb 05, 2014
Messages : 4408

Hors ligne
Posté le: 2016-06-29 02:16
Citation :
Le 2016-06-29 01:18, Erhynn Megid a écrit :

Avez-vous joué à Lego City Undercover sur Wii U ?


Non, mais Lego World, oui.
Et c'est malheureusement injouable pour le moment : même avec un ordi costaud, ça rame et saccade bien trop souvent - Et (pas de chance ? ) Il n'y avait pas un chat de connecté à chaque fois que j'y allais.
J'espère encore un patch, le concept minecraft-lego pouvait être sympa pourtant.



Erhynn Megid
Pixel planétaire


Score au grosquiz
0004551 pts.

Joue à Freelancer

Inscrit : Nov 22, 2003
Messages : 13043
De : Orléans

Hors ligne
Posté le: 2016-06-29 10:08
Tu as joué à un mauvais jeu. Joue à Lego City Undercover sur Wii U.
_________________

Super Putty Squad, Mega Man 11, Bubsy 4, Sonic Mania... où est mon nouveau Turrican ?


Kollembole
Pixel monstrueux

Score au grosquiz
0000203 pts.

Joue à Eiyuden Chronicles : 100 Heroes

Inscrit : Feb 05, 2014
Messages : 4408

Hors ligne
Posté le: 2016-06-29 10:34
Citation :
Le 2016-06-29 10:08, Erhynn Megid a écrit :

Tu as joué à un mauvais jeu. Joue à Lego City Undercover sur Wii U.


Pas de Wii U, perso. - Et pas de version Pc dispo non plus, malheureusement, contrairement à ce que je croyais au départ.


Laurent
Commissaire apolitique


Joue à Super Mario Bros. Wonder

Inscrit : Mar 06, 2002
Messages : 22761
De : Borgo, là où y a la fibre.

Hors ligne
Posté le: 2016-06-29 11:13
Mon fils a passé un temps incalculable sur Lego City Undercover. Il a terminé le jeu à 96 ou 97% puis a relancé une deuxième sauvegarde et fait pareil. Il a même trouvé quelques glitches, les a filmés avec son portable et les a postés sur Youtube. C'est le jeu qu'il a le plus utilisé sur WiiU, et il le ressort régulièrement.

Lego City Undercover est le meilleur (le seul ?) open-world pour kids. Lors des missions principales on retrouve le gameplay et la qualité de finition des jeux Lego habituels car la caméra n'est plus manuelle et les phases de jeu et objectifs deviennent très scénarisés, mais le reste du temps c'est du GTA-like super rigolo avec une musique funky géniale et des références à la pelle (ciné, vieilles séries, univers Nintendo...).

On pourrait lui reprocher de ne pas proposer un monde entièrement en élément de construction Légo, mais ce n'est pas un problème dans la pratique. Il fait preuve d'un humour redoutable (cette fois les personnages parlent, avec des doublages très réussis), il y a quelques trucs de gameplay très bien trouvés avec le pad WiiU, et techniquement ça tient la route même si c'est un peu trop demander à la console (temps de chargement excessifs, framerate un peu souffreteux).

C'est dommage que le jeu ait souffert du manque de reconnaissance de la WiiU car cette association Traveller's Tale / Nintendo était vraiment prometteuse.
_________________

Image


  Voir le site web de Laurent
Florent06
Gros pixel

Score au grosquiz
0001710 pts.

Joue à Demon's Souls, Doom PS3, Hotline Miami, Toy Story 3, Picross 2

Inscrit : Jun 06, 2013
Messages : 1915

Hors ligne
Posté le: 2016-06-29 16:52   [ Edité le: 2016-06-29 16:54 ]
Citation :
Le 2016-06-28 23:10, RainMakeR a écrit :


Je veux dire par là les jeux style tiny toon ou c'est un pur jeu de plateforme mais y'a des stages qui sont totalement originaux comme le foot us


Tu parles de Buster Busts Loose sur Super Nintendo ?
Comme je kiffais trop ce stage de foot US, et aussi les mini-jeux (le squatch ou encore le labyrinthe où il faut délivrer les Toons et échapper à Elmira).
Ma joie quand un code est sorti dans un magazine pour sélectionner soi-même son mini-jeu (j'en avais marre de tomber presque systématiquement sur le bingo avec le canard ^^).


_________________

Donner, c'est donner. Et repeindre ses volets.


Tama
Pixel monstrueux

Score au grosquiz
0001716 pts.

Joue à Kya Dark Lineage, Dead Island 2

Inscrit : Nov 01, 2007
Messages : 2876
De : Pomeys (69)

Hors ligne
Posté le: 2016-06-29 17:40
Si la question de départ est "est-ce qu'on a atteint la limite des jeux Open World conçus comme une fiche Excel géante, avec des missions qu'on coche machinalement au fur et à mesure et dont on ne regarde que le gain d'XP à la fin ?", je crois qu'on avait atteint la limite dès le premier d'entre eux.

Je ne suis pas très copain avec les open world. Déjà, je trouve la dénomination mensongère : dire "open worlds" supposerait qu'il existe à contrario des "closed worlds", or tous les jeux vidéo sont des "closed worlds" par définition. Tout n'est qu'une question de degré d'ouverture, et on serait censé mettre une frontière entre ce qui est suffisamment "open" pour être qualifié d'"open world" et ce qui ne le serait pas. Mais on la place comment, cette frontière, au juste ? Comme toutes les conventions qui recouvrent les appellations du jeu vidéo, un peu au petit bonheur la chance, entre accords tacites et termes de marketing ré-utilisés bêtement par la presse spécialisée, quitte à ce que cela crée plus d'exceptions que de règles
Au nom de quoi Castlevania SOTN, avec son "double" château à la superficie gigantesque aux salles inter-connectées, serait moins un open world que Sleeping Dogs et son Hong-Kong dans lequel on ne fait que rouler et faire des combats de coqs (le pauvre, il aurait eu une structure à la Yakuza, il s'en serait retrouvé grandi !) ?
Il y a beaucoup, beaucoup trop d'exceptions pour que la dénomination fonctionne correctement.

Ce n'est pas un genre, juste une manière d'aborder un genre. Le placer comme un genre à part entière, c'est se cogner à pleine vitesse contre la contradiction inhérente du jeu vidéo, qui est de proposer une liberté au sein d'un espace fermée. Ce qui n'est jamais qu'une cage un peu plus grande que les autres. Je préfère qu'un jeu reconnaisse pleinement ses limites, en prenne acte et joue avec, plutôt qu'un autre foncièrement malhonnête qui tenterait de me faire croire que seul le ciel est sa limite.
Je préfère un Megami Tensei, dont l'action se déroule dans une seule ville grouillante de vie, d'activité et d'humanité (et ce même quand cette pauvre Tokyo est détruite !) qu'un autre J-RPG avec une world map dont les trois-quarts ne sont que de la marche avec des combats aléatoires. Ou ce bon vieux Yakuza, qui limite lui aussi son rayon d'action à Kamurocho (et un peu Okinawa).

Ce qu'il faut, ce sont des développeurs qui exploitent le terrain de jeu, non pas en le bourrant de quêtes à base d'aller-retours et de Fedex à vous dégoûter d'être gentil avec tout le monde, mais avec du gameplay malin et gratifiant. Crackdown est génial, il a transformé trois quartiers d'une grande ville en parcours d'obstacle géant, rythmé par les orbes et niveaux d'agilité - tout en semant le chaos à coups de Firefly
_________________

"Si Kage t'y arrives pas, essaie les pruneaux d'Agen !"

Shenron, pendant une soirée Virtua Fighter 5 Ultimate Showdown.


RainMakeR
Chef de Rubrique Nécrologique
Score au grosquiz
1035015 pts.

Joue à Exoprimal, Ghostwire Tokyo

Inscrit : Apr 01, 2003
Messages : 32898
De : Toulouse

Hors ligne
Posté le: 2016-06-29 18:33
Citation :
Le 2016-06-29 16:52, Florent06 a écrit :
Tu parles de Buster Busts Loose sur Super Nintendo ?

je crois bien oui. Je me rapellai plus des autres mini jeux mais oui ca à l'air d'etre celui là ^^


_________________

Image


Dhura
Pixel de bonne taille



Inscrit : May 18, 2013
Messages : 271

Hors ligne
Posté le: 2016-06-29 18:47   [ Edité le: 2016-06-29 19:08 ]
Tama, en effet l'open world est plus une composante de jeu qu'un genre, même si on a tendance à le considérer tel pour les bacs à sables de type GTA. Cette composante peut du reste se traduire fort simplement en français non par monde ouvert (ce qui ne signifie pas grand chose je te l'accorde), mais par liberté de mouvement. Cette composante ne tient pas à la taille du monde, où à la manière dont il est rempli, mais à la possibilité, plus ou moins grande, plus ou moins immédiate, d'y aller et venir à son gré. Dans le cas de SOTN ou de Métroid, cette liberté n'est pas immédiate, elle se conquiert au fur et à mesure, et devient totale vers la fin. Le même procédé, très gratifiant, est généralement utilisé dans les JRPG. En revanche, cette liberté, immédiate et totale est de règle depuis longtemps dans les CRPG.

Certes elle a été vendue sous le titre trompeur d'open world. Mais utilisé correctement, ce paramètre peut contribuer à des expériences de jeu inoubliables. Pour ma part, je ne me suis toujours pas remis de Morrowind. Après, si les développeurs ont pris l'habitude de remplir leur monde de quêtes insipides et interchangeables, cela n'indique pas que la liberté de mouvement soit problématique, juste que certains développeurs manquent d'imagination.

petitevieille
Grossier personnage

Score au grosquiz
0008865 pts.

Joue à Crazy Taxi, Sega Rally

Inscrit : Mar 08, 2002
Messages : 10243
De : The cable car, puis Pizza Hut™.

Hors ligne
Posté le: 2016-06-29 20:48
Mon premier monde ouvert c'était Ultima IV sur Master System. C'est pas nouveau.

  Voir le site web de petitevieille
Dhura
Pixel de bonne taille



Inscrit : May 18, 2013
Messages : 271

Hors ligne
Posté le: 2016-06-30 08:40   [ Edité le: 2016-06-30 08:41 ]
Citation :
Le 2016-06-29 20:48, petitevieille a écrit :

Mon premier monde ouvert c'était Ultima IV sur Master System. C'est pas nouveau.


Idem !

Le monde ouvert fut une nouveauté pour les innocents qui ne connaissaient pas les RPG, et qui ont cru découvrir le genre avec Secret of Mana, ou bien pour ceux qui sont nés plus tard (trop tard).

gregoire01
Pixel visible depuis la Lune



Inscrit : Oct 23, 2005
Messages : 6175

Hors ligne
Posté le: 2016-06-30 08:46
Citation :
Mon premier monde ouvert c'était Ultima IV sur Master System. C'est pas nouveau.


Vous noterez que dans mon premier post j'ai bien fait attention a dire que GTA III avait démocratisé et pas créé le concept d'open world.

Citation :
Le 2016-06-29 18:47, Dhura a écrit :

Certes elle a été vendue sous le titre trompeur d'open world. Mais utilisé correctement, ce paramètre peut contribuer à des expériences de jeu inoubliables. Pour ma part, je ne me suis toujours pas remis de Morrowind. Après, si les développeurs ont pris l'habitude de remplir leur monde de quêtes insipides et interchangeables, cela n'indique pas que la liberté de mouvement soit problématique, juste que certains développeurs manquent d'imagination.



Il faut dire que Bethesda à ce mérite, même si ce ne sont pas forcément de grand narrateur, ils font tout pour que leur monde soit vivant et ai une histoire. Et ça tient parfois du détail tout con, comme trouver un couple de squelette que se sert l'un contre l'autre dans un lit ou des inscription étrange sur des ruine.

Et que ce soit les fallout ou les elders scroll, ont est toujours titillé par la curiosité de voir ce qu'il y a de l'autre coté de la colline. Bref on peut trouver à redire sur le coté RPG de leur jeu, mais n'empêche qu'ils savent construire un monde ouvert.
_________________

Image


Tama
Pixel monstrueux

Score au grosquiz
0001716 pts.

Joue à Kya Dark Lineage, Dead Island 2

Inscrit : Nov 01, 2007
Messages : 2876
De : Pomeys (69)

Hors ligne
Posté le: 2016-06-30 09:16   [ Edité le: 2016-06-30 09:19 ]
Citation :
Cette composante ne tient pas à la taille du monde, où à la manière dont il est rempli, mais à la possibilité, plus ou moins grande, plus ou moins immédiate, d'y aller et venir à son gré. Dans le cas de SOTN ou de Métroid, cette liberté n'est pas immédiate, elle se conquiert au fur et à mesure, et devient totale vers la fin. Le même procédé, très gratifiant, est généralement utilisé dans les JRPG


Je crois que grâce à cette phrase, je viens de comprendre quel est mon problème avec ces open worlds : il n'y a pas d'adversité entre le monde et le joueur. Je me fiche pas mal que je puisse aller dès le début du jeu à l'autre bout du monde : ce que je veux, c'est le conquérir, en être le maître, qu'il me résiste âprement et qu'il finisse par ployer (ou pas !) sous mes coups, mon intelligence, mes capacités ou ma sagacité que j'aurai développé en tant que joueur, lentement mais sûrement au cours des heures.
Ce qui me perturbe, c'est qu'en vrai que je ne suis absolument pas comme ça ! J'ai beau faire beaucoup de randonnée, jamais il ne me viendrait à l'esprit d'avoir un esprit de conquérant envers la nature, de la salir par ma présence. Marrant, comme le jeu vidéo peut révéler des désirs inconscients

Ce que je cherche, c'est un monde ouvert qui se présente en tant qu'ennemi redoutable et formidable, pas comme un partenaire de jeu amical et encourageant. C'est peut-être pour ça que les open worlds "modernes" ne me plaisent pas...

Mais oui Dhura, si des développeurs sont trop feignants pour exploiter correctement un genre ou un système, ce n'est certainement pas de la faute du genre ou du système. La plate-forme n'est pas devenue fade et sans saveur parce que des dizaines de studios paresseux ont cherché à copier Sonic et Mario dans les années 90, même remarque pour le FPS avec Doom ; mais j'ai la sensation que certains genres prêtent plus le flanc à la paresse et au manque de talent que d'autres.
_________________

"Si Kage t'y arrives pas, essaie les pruneaux d'Agen !"

Shenron, pendant une soirée Virtua Fighter 5 Ultimate Showdown.


Youpla
Pixel monstrueux

Score au grosquiz
0002030 pts.

Inscrit : May 13, 2009
Messages : 3457
De : Villeurbanne

Hors ligne
Posté le: 2016-06-30 10:37   [ Edité le: 2022-07-07 20:17 ]
Citation :
Le 2016-06-30 09:16, Tama a écrit :
Ce que je cherche, c'est un monde ouvert qui se présente en tant qu'ennemi redoutable et formidable, pas comme un partenaire de jeu amical et encourageant. C'est peut-être pour ça que les open worlds "modernes" ne me plaisent pas...

Tu vas dire que je suis monomaniaque, mais as tu essayé Risen ? pas le 2 ni le 3, le tout premier. Tu incarnes le survivant d'un naufrage sur une île déserte. L'architecture de l’île et son bestiaire font que, même si tu peux théoriquement te rendre n'importe où (cours Forest), tu devras progresser étape par étape pour élargir ton cercle d'exploration. C'est un immense panard de se retrouver, tôt dans le jeu, face à une bestiole qui te tue irrémédiablement dès que tu entres dans son champs de vision, puis de revenir 50 heures plus tard pour débloquer l'accès.
A noter que la faune et la flore ne respawnent pas dans Risen. La progression se fait donc en épuisant au maximum les "ressources" (au sens très large) de l'île, ce qui te force à explorer au maximum. Mais ce n'est pas du tout une corvée tant l'architecture est riche et variée. Et puis sa topographie est facile à mémoriser, on ne se perd pas dans un endroit qu'on a déjà visité.
Autre chose que j'ai adoré dans Risen, l’absence de temps de chargement, même pour entrer dans une grotte, même pour entrer dans une maison, et ça purée ça change TOUT pour moi au niveau de l'immersion (hein Skyrim !)

Et puis Risen c'est aussi un scénario sympa, agrémenté d'une ascension sociale des plus grisantes. Dire que j'y m'y suis pris à 2 fois pour apprécier ce jeu, alors qu’aujourd’hui je ne jure plus que par lui. C'est incroyable que Piranha Bytes n'ait pas su capitaliser dessus. Ils se sont complètement fourvoyés dans leurs suites. Par exemple, dès le début du 3, on se retrouve bloqué artificiellement par une balustrade en haut d'un précipice, alors que dans le 1 on pouvait toujours tenter sa chance, ce qui fait que parfois on trouve un accès non prévu par les développeurs, et là le terme monde ouvert prend VRAIMENT tout son sens.


Index du Forum » » Discussions & Débats » » A-t-on atteint les limites des Open Worlds ?

67 messages • page
1234




Forum www.grospixels.com (© 2011-2019 Grospixels)