Forums de Grospixels
Bienvenue sur le forum de Grospixels : [ S'Enregistrer ]
Déjà inscrit ? [ Connexion ]
 
retour sur le site
rechercher
Index du Forum » » Jeux » » The Outer Worlds: Un jeu à l'ancienne, mais pas retro pour un sou
32 messages • page
12
Auteur The Outer Worlds: Un jeu à l'ancienne, mais pas retro pour un sou
Laurent
Commissaire apolitique


Joue à Super Mario Bros. Wonder

Inscrit : Mar 06, 2002
Messages : 22752
De : Borgo, là où y a la fibre.

Hors ligne
Posté le: 2021-02-15 14:52
Citation :
Le 2021-02-15 10:04, noah a écrit :
J'ai lancé le jeu pour voir, l'introduction, mais sagement je l'ai reposé le temps de finir Hyrule Warriors.
Est-ce que vous avez des conseils pour faire les bons builds ?

Pense à revoir l'intro quand tu recommenceras à jouer, sinon tu ne vas rien comprendre au contexte, tu ne sauras pas du tout ce que ton perso est censé faire. Et les premiers choix arrivent assez vite. Tout est dans l'intro, qui est bourrée d'infos.

Pour le build, vu que c'est un jeu assez narratif avec un très bon scénar mais un système de combat et furtivité correct sans plus, et que tout l'intérêt consiste à se projeter un maximum dans les choix qui sont proposés en tâchant d'y appliquer tes propres opinions et ton ressenti, je pense qu'il faut absolument investir dans une compétence de dialogue en se fixant pour objectif qu'elle atteigne 100 avant le point de non retour de la quête principale (sachant que certains compagnons peuvent augmenter cette compétence si tu les emmènes avec toi). Tout au long du jeu, cette approche te donnera la possibilité de concilier certaines possibilités, de ne pas avoir à trop trancher.

Typiquement, si on te demande de prendre parti dans un conflit entre deux factions, avec un perso qui sait négocier tu pourras jouer les conciliateurs et établir le paix plutôt que de faire gagner un ou l'autre côté. Mais comme je le disais, pas besoin de porter à 100 Persuasion, Intimidation ou Mensonge, les trois ont le même effet, à savoir convaincre ton interlocuteur. A toi de choisir lequel tu préfères en fonction du degré de gentillesse/cynisme que tu veux appliquer à ton perso.

Sur les 15 premiers niveaux de ton personnage, lorsque tu distribueras des points de compétence, tu ne pourras cliquer que sur "Dialogue" et ces trois compétences seront augmentées. Mais par la suite tu pourras choisir laquelle des trois reçoit les points, et il faudra se spécialiser. C'est le même principe pour toutes les grandes catégories de compétences.

Même en jouant un perso très diplomate, tu auras largement l'occasion de t'amuser avec des combats contre des bestioles et des maraudeurs pendant les trajets d'une ville à l'autre.
_________________

Image


  Voir le site web de Laurent
noah
Pixel monstrueux



Joue à SuperMarioWorld [PSP]

Inscrit : Aug 29, 2002
Messages : 2881

Hors ligne
Posté le: 2021-02-15 15:15
j'ai regardé l'intro, qui est effectivement très narrative, pour une fois je n'ai pas zappé, et apparemment bien m'en a pris.

Merci pour les infos, je me rends compte que systématiquement je mets 1 point par ci, 1 point par la, pour au final avoir mis 1 point dans toutes les compétences. C'est encore ce qui m'est arrivé sur ma première création

Encore une fois, c'est un jeu que j'ai acheté après avoir lu ce topic (et l'avoir trouvé en promo à 25 eur).

merci pour ça !

Koren
Pixel imposant


Inscrit : Jan 14, 2019
Messages : 985

Hors ligne
Posté le: 2021-03-18 09:28
Petite info :
Le patch 1.07 prépare l'arrivée du DLC, mais il a eu aussi un curieux bonus sur PS5 et Series X (pas S cependant) : le jeu est désormais à 60 FPS.
_________________

Turrican Maniac (©️ nicko).


MTF
Modérateur groovy


Joue à faire l'imbécile.

Inscrit : Jan 28, 2005
Messages : 6665
De : Caen

Hors ligne
Posté le: 2023-01-31 21:11
Après ma déception sur Fallout 4, je me suis lancé dans "The Outer Worlds" et... il est doucement en train de devenir mon RPG "occidental" favori, aux côtés de Fallout 2, de Disco Elysium et de New Vegas. Je ne suis qu'à une dizaine d'heures, j'ai à peine fini Roseway, mais je suis absolument sous le charme de l'histoire, de l'ambiance, de l'univers et, surtout de l'écriture.

Je joue en mode "Histoire", pour profiter au maximum de l'ambiance sans me soucier des combats, qui ne m'intéressent toujours que peu dans ce type de jeu, aussi je ne dirais pas grand chose le concernant, et je ne l'ai que peu exploré. J'aime le système de bricolage/modification, mais je ne saurai parfaitement dire s'il est efficace ou pas : à ce que j'ai cru comprendre, on le trouve plutôt basique, bien mais sans génie ; on verra si je refais l'aventure avec un autre mode de difficulté.

Le reste, en revanche, me plaît absolument. Le decorum, déjà : par endroit, je crois retrouver un monde à la "Futurama", peut-être en un peu moins délirant. Je ne serai cependant pas surpris d'apprendre que ce fut l'une des sources d'inspiration des auteurs et des autrices. On reste cependant dans les limites d'une forme de "réalisme" dans le dessin des armes, des créatures et des vaisseaux - pour l'instant, tout du moins -, et je peux franchement me projeter dans ce futur fictionnel dévoré par les entreprises et le capitalisme rampant, érigé au rang de religions ou d'art de vivre. Contrairement à d'autres, je n'ai pas trouvé le propos particulièrement "militant" ou "engagé" ; du moins, on reste dans la continuité de ce que ce type d'univers SF propose dans des films comme "Blade Runner" ou "Minority Report", ou même "Fallout" à dire vrai, même s'il y a finalement peu de ruines jusqu'à présent. C'est, en tout cas, un monde vers lequel je nous vois assez bien évoluer socialement parlant, et dans lequel je me projette assez bien.

Mais c'est surtout l'écriture, l'humour acide, et la tendresse des personnages qui importe à mes yeux, et là, c'est le carton plein. Ma préférée, de loin, est encore Parvati que je trouve absolument touchante et intéressante, et j'espère pouvoir mener jusqu'au bout son histoire d'amour. Mais même les personnages que je trouvais au début un peu générique, comme Felix, savent me gagner au fur et à mesure, aidé par un très bon jeu d'acteur et une bonne traduction française. Et que dire d'ADA, qui me rappelle le genre de délires de "Red Dwarf" et qui est incomparable. Franchement, je ne me lasse pas d'écouter tous ces dialogues, et je n'en passe aucun, c'est dire !

Niveau gameplay, je fais un personnage très diplomate, inspirant et scientifique, et je suis ravi de voir que quasiment tous les arbres de dialogue autorisent à se servir de ses compétences, d'intimider, de mentir ou de faire appel à sa force ou sa perspicacité. Je peux enfin avoir le plaisir de résoudre quasiment tous les problèmes pacifiquement, ou avec malice, à quelques exceptions près : mais même quand les Hors-la-Loi ont envahi le laboratoire de Roseway, j'ai eu possibilité rapidement de résoudre tout ça sans problème aucun, et en limitant la casse.

Alors, bien entendu et pour l'heure, je vois déjà certaines limites du concept ou, tout du moins, ces limites que l'on trouve ailleurs (ne serait-ce que dans New Vegas), qui brident un peu l'ensemble : les planètes ou les vaisseaux sont assez étroits, nous contraignent à récupérer un maximum de quêtes, à les résoudre puis à retourner sur une autre planète, et ainsi de suite. Ce n'est finalement pas si différent du Moldave, quand on y songe, mais le prétexte stellaire compartimente absolument l'écriture et on perd finalement un peu du liant dans la texture. Qu'importe cependant, tant les caractères, les personnalités et les intrigues sont assez différentes et passionnantes dans leurs rebondissements. Il y a quelques heurts, comme dans le Précurseur où il suffit de prendre un ascenseur pour se rendre dans les "bas fonds" remplis de voyous sans scrupules, ou encore ces compagnons qui sont prompts à vouloir nous rejoindre sans qu'on ait particulièrement mérité ceci ou cela, ce qui donne une impression de célérité assez étrange.

Qu'importe cependant : c'est, de loin, l'un des RPG les mieux écrits et les plus attendrissants que j'ai fait ces dernières années, et j'espère qu'il maintiendra ce degré d'exigence jusqu'au bout !


  Voir le site web de MTF
hardballer
Pixel de bonne taille

Score au grosquiz
0000315 pts.

Joue à Crusader KIngs III

Inscrit : Mar 07, 2002
Messages : 373
De : Grésivaudan !

Hors ligne
Posté le: 2023-02-01 09:14
Salut

Inconditionnel de Fallout (je place le 1 et le 2 tout en haut de mon panthéon vidéoludique avec Dune), je suis en train de terminer les DLC de New Vegas . (c'est mieux Que fallout 3 ya pas photo mais je ne retrouve pas la magie ... 25 ans ont passé ça doit aussi jouer)

J'ai acheté le Fallout 4 GOTY à pas cher en fin d'année, mais ce que tu dis sur le topic Fallout 4 et ici me laissent penser que je préfèrerai sans doute The Outer Worlds.

Je penser que je vais tenter the Outer Worlds, quitte à retourner sur un F4 plus tard, mais l'ambiance Firefly m'attire énormément.

MTF
Modérateur groovy


Joue à faire l'imbécile.

Inscrit : Jan 28, 2005
Messages : 6665
De : Caen

Hors ligne
Posté le: 2023-02-04 11:08
J'ai bien poursuivi mon aventure, et je suis arrivé à Byzance. J'ai comme l'impression de rentrer dans le dernier tiers du jeu, mais je peux me tromper ; cependant, on m'a tellement parlé de cette ville, que je pense avoir atteint un point nodal de la progression.

L'écriture continue d'avoir un très, très haut niveau de qualité, que ce soit dans la quête principale, dans les quêtes annexes ou, mes préférées, les quêtes de compagnon. Parvati est enfin sortie avec Junlei, et j'ai eu un grand sourire aux lèvres tout au long du récit de sa soirée de déclaration, qui est l'une des scènes les plus sincèrement écrites que je puis connaître. La quête de la famille de Nyoka est très touchante également, celle de Felix conduit à un dilemme assez intéressant, j'ai particulièrement apprécié l'introspection du Vicaire Max, qui conduit à de bons bouts de dialogue.

Progressivement cependant, des défauts apparaissent un peu plus que lors de mes premières heures et,notamment, le design. Je lui reproche deux choses, en particulier : d'une part, il manque peut-être un peu de folie. Au regard de Fallout ou, j'en parlais plus haut, de Futurama, on reste assez sage. Il n'y a que des humains dans ce monde, quasiment pas d'androïde ou de robots avec lesquels on peut discuter, d'ordinateur à part ADA. Les modèles humains, aussi, finissent tous par se rassembler : alors certes, il y a des hommes et des femmes, parfois avec des cicatrices, parfois avec les cheveux colorés ou du maquillage, mais on voit bien qu'ils ont été fabriqués dans le même moule. Il n'y a pas de maigres ni de gros, de petits ou de grands, d'handicapés, il n'y a pas d'enfants dans cet univers, trop rarement des vieillards. Halcyon semble comme plongé dans une stase bizarre, plein de vie mais sans être vivant par ailleurs. La scène de l'hallucination du Vicaire Max est révélatrice de cela : c'était l'occasion d'en mettre plein les yeux, mais, finalement, on reste dans quelque chose de sage, de bien écrit et de bien joué, certes, mais de sage.

D'autre part, et c'est lié à cette monotonie du design, les environnements tendent à beaucoup se ressembler entre eux. Alors, je puis envisager là comme une raison historique, liée à la façon dont la société de consommation homogénéise nos habits, nos meubles et nos loisirs, mais dans le cadre d'un jeu vidéo, cela fonctionne moins bien. J'ai beaucoup de mal à distinguer les planètes entre elles, tant elles semblent se fondre les unes dans les autres, et sans les curseurs de quête, j'aurais eu du mal, parfois, à savoir si je devais me rendre sur Monarque ou sur Terra-2, ou sur Scylla. Si ce n'est de légères différences dans la faune ou la flore, les villages, particulièrement, finissent par tous se ressembler, avec les mêmes boutiques, les mêmes PNJ, et même si les armures des différentes factions sont distinctes les unes des autres, elles finissent néanmoins par se confondre, comme elles ont toutes une sorte de couleur gris métallisé plus ou moins claire, plus ou moins sombre. Et lorsque le jeu finit par nous lancer quelque chose de neuf, comme le Précurseur ou Byzance, l'effet n'est pas tout à fait réussi. Je m'attendais, en arrivant à Byzance, à avoir le même choc que lorsque je découvris, jadis, Vegas dans New Vegas, ou Reno dans Fallout 2 : mais là encore, il y a comme une monotonie aux buildings qui les empêchent d'être véritablement marquants.

Le jeu, c'est clair, tient par son écriture, et c'est déjà magistral : mais malgré cela, ces défauts ou cette monotonie finit par la contaminer et à amoindrir sa force. Je ne sais pas si Byzance va changer cela, notamment lorsque je découvrirai le Conseil (j'ai une idée de "twist", on verra si j'ai raison...), et le jeu continue de me surprendre comme lors de la quête de Céleste Jolicœur, qui est un crève-cœur justement, mais c'est vrai que c'est là quelque chose qui tire hélas le jeu vers le bas, alors que le potentiel était monstrueux.

  Voir le site web de MTF
MTF
Modérateur groovy


Joue à faire l'imbécile.

Inscrit : Jan 28, 2005
Messages : 6665
De : Caen

Hors ligne
Posté le: 2023-02-04 18:27
Donc, je ne m'étais pas trompé ! Une fois sur Byzance, la fin est proche, avec une attaque générale sur Tartare. Le final fait furieusement penser à Fallout 2, avec cette rencontre avec le président et l'attaque contre un genre de super-robot ou de super-soldat, que j'ai dû affronter en tête à tête (mais je pense qu'avec une plus haute compétence de crochetage, j'aurais pu éviter ou changer un peu le combat). Le diaporama terminal a fait de moi la grande vainqueur de la colonie, qui semble éviter la crise et j'ai sauvé un maximum de personnes. J'ai fini en un peu plus de 20h, ce qui est finalement assez bref, je trouve, pour un RPG du genre (surtout que j'ai pris mon temps), et cela a sans doute contribué à cette impression de célérité que j'ai eue tout au long de la partie ; mais ce n'est pas nécessairement un mal, comme cela invite à la relecture.

Au final, et nonobstant les critiques de mon message précédent, ça a été un plaisir de chaque instant. Alors oui, on sent qu'il y a des occasions manquées, avec certaines caractéristiques, et je regrette l'absence des "Perks" de Fallout comme "Veuve Noire" ou "Cannibale" qui auraient pu multiplier un peu plus les choix, mais on a cependant un RPG très, très solide ici, et dans lequel j'aurais aucun mal à me replonger. D'ailleurs, je pense y revenir avec un personnage plus méchant et menteur, qui s'associera avec le Conseil. Je suis curieux de voir la forme que prendra l'histoire avec ça... Franchement, si vous aimez le genre, n'hésitez pas, ça vaut largement le détour !

  Voir le site web de MTF
MTF
Modérateur groovy


Joue à faire l'imbécile.

Inscrit : Jan 28, 2005
Messages : 6665
De : Caen

Hors ligne
Posté le: 2023-02-05 19:26
Refaisant le jeu en mode "Normal", je crois voir à présent les problèmes liés au système de combat. Dès le début du jeu, du moment que l'on a un ou deux compagnons (ce qui est quasiment obligé, comme on vous "donne" Parvati dans la quête principal, et Max pas loin derrière) et une arme avec une lunette, éventuellement électrisé pour vaincre les nombreux robots du jeu, on est quasiment invulnérable. Avec quelques modifications complémentaires, et un peu de bricolage pour augmenter les dégâts, aucun combat ne pose vraiment de soucis. Alors certes, maintenant que je connais le jeu, je sais où trouver les quêtes et les objets utiles, mais même sans ça, il manque à cet aspect la profondeur que l'on avait dans Fallout. J'espère que la suite, qui a été annoncé en 2021, saura revenir là-dessus.

  Voir le site web de MTF
MTF
Modérateur groovy


Joue à faire l'imbécile.

Inscrit : Jan 28, 2005
Messages : 6665
De : Caen

Hors ligne
Posté le: 2023-02-06 09:07
Ma partie "méchante" fait apparaître davantage de jeu dans la jointure. Notamment, je n'ai pas l'impression que les auteurs aient particulièrement bien fourni cet angle, sachant qu'on allait surtout s'allier contre le Conseil. On nous offre l'occasion de les trahir rapidement, si on décide initialement de livrer Phinéas, mais cela n'entraîne que peu de différences dans le monde et avec nos compagnons, surtout. Je m'attendais à en avoir d'autres, plus fidèles au conseil, mais rien du tout : et même Felix n'a pas grand chose à dire lorsque je me mets à commettre des atrocités.

Je refais également une partie "gentille", cette fois-ci en choisissant les meilleures options et en traçant à travers le jeu, et d'autres choses apparaissent : notamment, il semblait y avoir initialement un concept de déguisement, comme les premiers PNJ nous font la remarque que l'on porte une tenue de maraudeurs, mais à ma connaissance, cela n'influence rien de plus. Les ennemis nous repèrent toujours de loin, et passé Edgewater, je n'ai pas vu d'autres dialogues commentant ma tenue, étrangement. Je présume que cela a été fait pour ne pas rendre le "voile holographique" superfétatoire, mais j'ai trouvé ce système assez anecdotique, finalement : on a droit à trois erreurs, on peut courir et sauter sans trop de punitions alors qu'on est déguisé, et les zones où on doit l'utiliser sont clairement délimitées. Je trouve l'idée sympathique, mais j'aurais préféré quelque chose permettant d'imiter un autre PNJ pour, par exemple, faire des missions d'infiltration (comme le faisait "Mission Impossible" sur N64, si quelqu'un s'en rappelle). L'infiltration, également, est peu utile à ce que j'ai trouvé, et il y a peu de moments où j'ai pu vraiment faire les poches de quelqu'un.

Mais ce qui est le plus dommageable, ce qui apparaissait déjà lors de ma première partie mais qui devient ici particulièrement fort, c'est la vitesse à laquelle tous les événements se produisent. Dès qu'on met les pieds sur une planète, tout le monde nous fait confiance et nous demande de faire ceci ou cela, ou veut rejoindre mon vaisseau. Même si les dialogues et les histoires peuvent être assez bien écrites, avec de très hauts sommets (Parvati, Max typiquement) et d'autres points moins bien réussis (Felix, Ellie), j'ai l'impression de vivre mon aventure avec le bouton "vitesse rapide" enfoncé.

Je pense que tout cela vient du cycle de développement du jeu, qu'il s'agit d'un "proof of concept" plutôt qu'un jeu intégral, avec une équipe réduite, pour éprouver le moteur de jeu, l'équilibrage, etc.. On est donc quelque peu "au milieu du gué". Indépendamment, tout fonctionne assez bien, même si sans originalité parfois ; mais tout ensemble, les défauts ressortent davantage.

Et pourtant, pourtant, je reviens encore à Outer Worlds, même si je passe moi-même de moins en moins de temps dans ces lieux et avec ces personnes. Car le jeu a du charme et du caractère, un charme et un caractère que je n'avais pas retrouvés dans Fallout 4, qui est peut-être plus solide dans son gameplay de combat et plus vaste dans son univers, mais qui est de carton-pâte. L'univers est fascinant, les personnages sont intéressants (même s'ils ne parviennent pas toujours à communiquer l'importance ou l'urgence de la situation), le système de statistiques / de compétences est assez bien faits, même si les "Perks" ne sont vraiment pas originales, il est rigolo de découvrir de nouveaux univers.

Mais tout le jeu "tombe un peu court", comme on dit en anglais. Il lui manque un peu de polish, un peu de glu pour tout faire tenir comme il faut. Je ne doute pas qu'avec une équipe plus grande, et un temps de développement plus long, on aura un vrai chef d'œuvre. On a là un bon prologue, un très bon prologue même, mais c'est davantage "Fallout" que "Fallout 2". Ça vaut largement le détour, mais il faut le prendre comme il vient.

  Voir le site web de MTF
hardballer
Pixel de bonne taille

Score au grosquiz
0000315 pts.

Joue à Crusader KIngs III

Inscrit : Mar 07, 2002
Messages : 373
De : Grésivaudan !

Hors ligne
Posté le: 2023-02-06 11:19
2h de jeu, je me balade et fais les missions autour de la première ville.

J'aime beaucoup mais la première impression c'est quand même que c'est plus bourrin qu'un Fallout , peux t'on éviter les maraudeurs sans combat ? (pas trouvé de technique pour le moment , mais je viens de penser que je pourrais tenter de m'approcher en portant leur tenue )

Je vais continuer l'aventure, on verra si l'impression se confirme (j'ai pas forcément lu tous tes posts MTF pour éviter les spoilers, j'y reviendrai après avoir fini le jeu)
_________________

Snap back to reality, Oh there goes gravity


MTF
Modérateur groovy


Joue à faire l'imbécile.

Inscrit : Jan 28, 2005
Messages : 6665
De : Caen

Hors ligne
Posté le: 2023-02-06 12:39
Citation :
Le 2023-02-06 11:19, hardballer a écrit :


J'aime beaucoup mais la première impression c'est quand même que c'est plus bourrin qu'un Fallout , peux t'on éviter les maraudeurs sans combat ? (pas trouvé de technique pour le moment , mais je viens de penser que je pourrais tenter de m'approcher en portant leur tenue )



Alors, il n'y a pas de systèmes de tenue dans le jeu, donc ça ne marchera pas. En revanche, tu peux t'accroupir et passer au loin, et augmenter les stats concernées. On ne peut pas éviter tous les combats, mais on peut les gérer plus tranquillement.

  Voir le site web de MTF
hardballer
Pixel de bonne taille

Score au grosquiz
0000315 pts.

Joue à Crusader KIngs III

Inscrit : Mar 07, 2002
Messages : 373
De : Grésivaudan !

Hors ligne
Posté le: 2023-03-02 14:46   [ Edité le: 2023-03-02 14:48 ]
Je continue mon exploration

Je viens de quitter la première planête et d'atteindre le vaisseau/ station

Une chose que j'apprécie particulièrement : pour le moment les environnements ne sont pas trop "labyrinthiques".
J'ai tendance à me perdre souvent, malgré les maps , lorsque les lieux sont trop compliqués (ça m'énerve passablement de perdre une demi heure quand je ne trouve pas le petit couloir caché qui amène à un zone essentielle et ça n'apporte pas grand chose à l'expérience de jeu à mon avis)

rien de tout cela pour le moment.

Sinon j'aime beaucoup l'ambiance du jeu pour le moment, c'est pas prise de tête, je passe un bon moment et ai très envie de continuer.
_________________

Snap back to reality, Oh there goes gravity


Manuel
Pixel monstrueux


Inscrit : Jan 02, 2003
Messages : 3899
De : Grenoble

Hors ligne
Posté le: 2023-03-04 02:01   [ Edité le: 2023-03-04 02:06 ]
Les zones ne sont pas immenses à explorer, peu de chances de s'y perdre et on a vite ses repères.

Je vois qu'obsidian le ressort là avec quelques petites modifications uniquement sur new gen et PC, je vois pas trop l'intérêt (enfin eux si sûrement!) mais à la limite pour ceux qui n'y ont pas encore joués (le tarif pique un peu pour un léger lifting et quelques ajouts). https://www.actugaming.net/the-outer-worlds-spacers-choice-edition-date-550390/

Puis il y a une suite en préparation je l'attends bien sûr.

  Voir le site web de Manuel

Index du Forum » » Jeux » » The Outer Worlds: Un jeu à l'ancienne, mais pas retro pour un sou

32 messages • page
12




Forum www.grospixels.com (© 2011-2019 Grospixels)