Forums de Grospixels
Bienvenue sur le forum de Grospixels : [ S'Enregistrer ]
Déjà inscrit ? [ Connexion ]
 
retour sur le site
rechercher
Index du Forum » » Jeux » » Black Mirror
7 messages • page
1
Auteur Black Mirror
JC
Camarade grospixelien


Joue à Quantum Break

Inscrit : Apr 15, 2002
Messages : 8585
De : la contrée de la demi-fibre

Hors ligne
Posté le: 2020-08-19 21:03
Nous somme en 1981, et cela fait maintenant douze ans que Samuel Gordon a quitté Black Mirror, la grande demeure familiale où la femme de sa vie a péri dans un incendie. Après tout ce temps, il est toutefois obligé de revenir car un autre drame est survenu. William Gordon, son grand-père, vient de se défenestrer du haut de la tour où il s'enfermait de plus en plus souvent, obsédé par des recherches obscures (que l'on découvrira plus tard dans le jeu). Samuel va très vite trouver les circonstances de cette tragédie illogiques et suspectes, et mener sa propre enquête... D'autant que rapidement, d'autres morts vont suivre...

Image Image

Sorti en 2003, Black Mirror ou Posel Smrti en version originale (trad. "le messager de la mort") est un point'n click tchèque de chez Future Games. De bonne facture, il est une autre preuve qu'à l'époque on devait souvent se tourner vers l'est pour chercher le salut d'un genre vidéo-ludique désormais boudé par les éditeurs américains.
On notera que le jeu est publié en France par Micro Applications, surtout connu pour ses petits logiciels pas chers en tête de gondole du rayon informatique d'Auchan. Joli coup de leur part... Ou signe que les distributeurs français habituels ne s'intéressaient plus à ce type de jeu ? En tout cas, Future Games a tout de suite voulu que Black Mirror bénéficie d'une sortie internationale, et la France est chronologiquement le 1er pays étranger a avoir publié le jeu. On bénéficie pour l'occasion d'une traduction intégrale (voix+sous-titres), très correcte quoiqu'un brin caricaturale par moments. Les personnages âgés, notamment, parlent lentement et avec une voix forcée...

Le scenario est intéressant et bien écrit, et son atmosphère gothique est servie par de bien jolis graphismes, parfaitement adaptés.
Côté gameplay, le curseur devient rouge dès que l'on survole un objet que l'on peut regarder ou/et avec lequel on peut interagir. Fait intéressant, le curseur devient gris une fois que Samuel n'a plus rien à dire/faire en rapport avec ledit objet. Autrement dit, vous ne pourrez pas observer un objet à l'infini comme avec la plupart des autres point'n click. Ici, Samuel ne dira les choses qu'une seule fois. Même remarque pour les dialogues : quand un personnage a dit ce qu'il avait à dire, il ne se répètera pas. J'aime beaucoup ce parti-pris. D'un côté il facilite les choses (on sait tout de suite quand il n'y a plus d'interaction possible), d'un autre côté il oblige à rester attentif aux dialogues. Ces derniers sont plutôt conséquents et épaississent les personnages.

Image Image
Quelques puzzles et un peu de lecture pour varier les plaisirs. Notez que même les textes "en images" sur les livres, murs, et autres parchemins, sont localisés (et lus à haute voix, pour les flemmards ^^)

Du côté des énigmes, elles sont classiques et jamais trop difficiles, même s'il faudra parfois faire attention à bien récupérer tous les objets qui trainent. Le jeu essayant de conserver un déroulement logique, il est possible que certains objets ne puisse être ramassés que lorsque vous en aurez l'utilité. C'est parfaitement logique mais ça m'a parfois joué un ou deux tours, tandis que je croyais tel ou tel lieu définitivement dépourvu d'items intéressants...

Pour ma part, je ne trouve qu'un défaut à ce jeu, mais il n'est pas négligeable. Ou, plus exactement, il vaut mieux le savoir à l'avance afin d'éviter une mauvaise surprise qui pourrait vous faire perdre une grande partie de votre progression : Le joueur peut, à certains moment, se faire tuer. Vous devrez alors reprendre votre dernière sauvegarde. C'est loin d'être le premier jeu d'aventure à sanctionner le joueur d'une mort brutale (par exemple Phantasmagoria ou Full Throttle , histoire de citer des célébrités), mais à moins que j'ai raté l'option dans les menus, ici il n'y a pas de checkpoint automatique vous permettant de reprendre juste avant le drame. C'est la seule vraie fausse note de Black Mirror, et cela se produit 3 ou 4 fois. Je liste ces moments dangereux au cas où quelqu'un se lancerait dans ce jeu (qui, ce défaut mis-à-part, reste un classique des années 2000 qui mérite largement l'attention des fans de point'n click ) :

- Chapitre 2 : Après avoir résolu 4 charades (vous saurez quand vous y serez), vous irez peu après dans un local électrique en panne. Ne touchez pas au câble quand le courant est activé ! Ça paraît évident, mais en général dans ce type de jeu, le personnage se contente de dire "non, c'est trop dangereux", ou se prend juste une vilaine bourre. Là, Samuel attrape le câble et meurt ^^... Puis, en toute fin de chapitre, vous devrez utiliser un pistolet contenant 2 balles. Ne les gâchez pas, elles ont toute deux une fonction spécifique. La 1re balle doit faire sauter un cadenas du 1er coup. Je pense même que si vous sauvegardez après avoir gâché une balle, votre partie est foutue :/ (je n'ai pas testé).
- Chapitre 3 : Dans la partie inférieure d'une crypte, vous trouverez une tombe importante pour l'histoire. Sauvegardez avant de tenter de l'ouvrir.
- Chapitre 4 : Dès que vous arriverez au phare de Sharp Edge, sauvegardez. Il y a un moment où vous devrez effectuer 2 ou 3 actions en un temps limité (rien de difficile, mais l'échec signifie la mort).
- Chapitre 6 : En arrivant dans les catacombes labyrinthiques, sauvegardez. Même si je n'ai pour ma part pas eu de souci, j'ai lu que le fait de perdre trop de temps dans cet endroit (où il y a pas mal de petits trucs à faire) pouvait entrainer la mort... Il y a au moins un endroit mortel, c'est en allant en haut à gauche. Il y a un grand trou au sol, et on peut tenter de contourner malgré l'étroitesse des lieux. Un conseil, ne tentez pas ^^.

Bref. A part cette manie de vouloir créer une tension inutile en ajoutant des risques de game over dont le jeu pourrait totalement se passer, j'ai beaucoup aimé Black Mirror. Je ne suis a priori pas le seul, car le jeu s'est vendu à 500.000 exemplaires. Il a notamment fait un carton en Allemagne (100.000 ex.). Future Games refusant de faire une suite au jeu, estimant que l'histoire se suffisait à elle-même, il a fallu attendre longtemps pour qu'un autre épisode voit le jour malgré l'insistance de l'éditeur/distributeur allemand DTP Entertainment (qui avait le vent en poupe grâce aux succès cumulés de Black Mirror, Sherlock Holmes : Secret of the Silver Earring, ou encore Runaway... Finalement, Future Games cède les droits à DTP, qui fait développer deux suites en 2009 et 2011... Ils sont dans mon backlog mais je n'y ai pas encore joué. Donc, à suivre

Image Image

Black Mirror a bénéficié d'un "reboot" en 2017 (comprendre "nouvel épisode mais au lieu de mettre un 4, on recommence la numérotation". Ils font tous ça, maintenant...). Aucune idée de ce que ça vaut, si ce n'est qu'apparemment ce n'est plus vraiment un point'n click, plutôt une aventure graphique plus en phase avec la mode actuelle, et que ça n'a pas l'air fifou...

  Voir le site web de JC
JPB
Camarade grospixelien


Joue à FS2020, Pacific Drive

Inscrit : Apr 25, 2002
Messages : 3342
De : Liverdun

Hors ligne
Posté le: 2020-08-20 00:31
C'est la grosse surprise. Même en lisant le premier paragraphe, j'étais sûr que tu parlais d'un jeu que mon Papa avait et que j'avais vu tourner chez lui. Mais non, ce n'est pas les Chroniques de Blackstone, même si là aussi le héros revient dans la demeure familiale etc. Et puis j'ai vu les photos, et je me suis dit que je n'avais en fait jamais vu ce jeu. C'est là que j'ai réalisé mon erreur et que j'ai retrouvé le nom de l'autre jeu.
Tout ça pour dire que malgré tout, "Black Mirror" me dit quelque chose. Je suis sûr qu'il y avait des pubs dans Joystick, et que l'image m'a marqué. Tiens, la jaquette :

Image

Y'a pas de doute, je connais cette image, je m'en rappelle bien.
Je n'y ai pourtant donc jamais joué, vu la description que tu en fais, et mon Papa non plus alors qu'il aimait principalement les jeux d'aventure point'n clic ou pas. C'est dommage parce qu'une traduction intégrale en français, c'est bien agréable, et le jeu a l'air intéressant - ce serait marrant de voir comment on s'éloigne de Blackstone alors que le début a l'air identique. Merci pour ton post JC !
_________________

JPB,
tombé dans les jeux vidéo depuis TRON


JC
Camarade grospixelien


Joue à Quantum Break

Inscrit : Apr 15, 2002
Messages : 8585
De : la contrée de la demi-fibre

Hors ligne
Posté le: 2020-08-24 02:42
Je n'ai pas joué à Blackstone Chronicles (du moins pas encore), mais je viens de jeter un oeil de loin à l'histoire, et apparemment le jeu part rapidement dans le surnaturel. De son côté, si Black Mirror a aussi un aspect fantastique en arrière-plan, il se fait par petites touches, et 90% du jeu véhicule plutôt une ambiance de policier/enquête relativement réaliste. (Même si le héros/joueur, pas dupe, sait qu'il se passe des trucs étranges).

  Voir le site web de JC
chatpopeye
Camarade grospixelien


Joue à Alan Wake 2

Inscrit : Jan 19, 2003
Messages : 6268
De : Poitiers

Hors ligne
Posté le: 2020-08-24 09:05
Allez hop, je l'ajoute à ma liste. Les deux premières images de ton post sont assez alléchantes et évoquent Phantasmagoria. Et j'aime beaucoup les oeuvres avec de belles demeures.
Je n'ai pas joué à beaucoup de Poin't Click des années 2000, hormis Back to the Future, Secret Files : Tunguska (sur DS !), dont le scénario m'avait bien plu, et un ou deux autres dont je ne me souviens même plus du titre et que j'avais dû laisser tomber, faute d'intérêt. Ton Black Mirror me fait de l'oeil, même si le fait de devoir être attentif aux dialogues qu'on ne peut lire qu'une fois va me demander pas mal d'efforts, ayant de plus en plus tendance à les expédier.
J'ai vu que la version disponible sur GOG possède pas mal de goodies. C'est celle-ci que tu as prise ?

JC
Camarade grospixelien


Joue à Quantum Break

Inscrit : Apr 15, 2002
Messages : 8585
De : la contrée de la demi-fibre

Hors ligne
Posté le: 2020-08-24 15:34
Yep, j'ai le jeu sur GOG. Profitant d'une promo à l'époque, j'avais pris les 2 autres volets en même temps, mais de mémoire on peut acheter les 3 séparément.
Concernant les goodies, il y a malheureusement un petit hic : ce sont les bonus de la Special Edition sortie en 2005 en Allemagne... et ils n'existent donc qu'en allemand :/. Pour l'OST et les artworks, ça ne change rien, mais pour la soluce, la nouvelle et le making-of en vidéo, il faut impérativement parler la langue de Beethoven...
Pour info, il y a eu confusion par GOG avec les OST, vu qu'ils en fournissent deux au lieu d'une ^^. "Black Mirror SE" correspond bien au CD fourni avec l'édition allemande de 2005, et contient les musiques du jeu. Quant à "Black Mirror" tout court, il s'agit en fait de l'OST officielle de Black Mirror 2.

Concernant les dialogues, tous ne sont pas essentiels à l'histoire. Ils servent aussi à étoffer les personnages. Il y a certains passages que j'ai écouté un peu distraitement (notamment Victoria Gordon qui paaarle leeeentemennnt et n'est pas très coopérative, ou l'aubergiste qui n'a aucun rapport direct avec l'histoire). Ceci étant, il faut épuiser tous les dialogues pour progresser. Par exemple au début du jeu, on ne peut pas forcer la porte condamnée au grenier tant qu'on n'a pas demandé à Victoria (ou/et au majordome ?) pourquoi la porte est condamnée. Il y a beaucoup de cas comme ça, il faut que le personnage ait une raison de faire ce qu'il essaye de faire, et c'est souvent via les dialogues que les possibilités se débloquent.

Perso, j'apprécie beaucoup cette logique dans les point'n click, ça me paraît plus intéressant que de se comporter comme un cleptomane qui ramasse tout ce qui traine, et ça facilite les jeux puisqu'au final on sait toujours ce qu'on doit faire . Le revers de la médaille, c'est que ça oblige parfois à multiplier les allers-retours, ou/et à galérer parce qu'on a oublié l'existence d'un objet qu'on ne pouvait pas ramasser plus tôt (puisqu'il n'avait pas encore d'intérêt) mais qui est désormais important. (J'avais un peu galéré sur Runaway par moments à cause de ça).

  Voir le site web de JC
J
Pixel monstrueux


Joue à la saga Double Dragon et aux échecs

Inscrit : Jan 20, 2004
Messages : 3539

Hors ligne
Posté le: 2022-01-09 14:48   [ Edité le: 2022-01-09 15:29 ]
Up.

J'ai profité des promos de fin d'année pour acheter The Black Mirror (la version de 2003).

J'avais découvert le titre via une démo il y a bien longtemps. Je n'avais pas franchi le pas de l'achat à l'époque et pourtant, la démo m'avait fait belle impression car je suis un adepte de ces graphismes en 3D pré-calculée à la Resident Evil. Après, il faut bien reconnaître que ceux de The Black Mirror ne sont pas les plus beaux qui soient, surtout si on les compare à ceux d'un Syberia, sorti pourtant un an plus tôt, en 2002.

En revanche, là où le jeu se démarque, c'est par l'atmosphère qu'il installe. Les musiques d'ambiance sont discrètes mais efficaces et les doublages, tout en français, sont tout à fait corrects (en tout cas pour moi car j'ai pu lire des avis contraires ici et là).
Et puis, ce héros qui revient dans un château/manoir des années après l'avoir quitté et enquête sur le décès d'un proche, ça me ramène immédiatement à mon tout premier point'n'click, le Manoir de Mortevielle ! Sauf qu'ici, le jeu est (heureusement) bien plus accessible

Comme l'a parfaitement décrit JC, le gameplay est d'ailleurs bien particulier, avec des éléments du décor auxquels le héros ne s'intéresse que lorsqu'il en a réellement besoin. Une mécanique pas banale mais qui fonctionne !
A ce sujet, je ne sais pas si la version Steam propose le manuel mais la version GOG, oui (en anglais). Et je conseille vraiment de le lire. Il propose un petit guide des premières minutes de jeu, l'occasion de comprendre l'importance du clic droit sur les objets. Là encore, un parti-pris étrange des développeurs et auquel il faut s'habituer si on ne veut pas rester bloqué.

Au rang des défauts, je reprocherais au jeu un rythme vraiment lent au début. Un exemple représentatif : on découvre à un moment un symbole. On se dit que c'est l'occasion de faire progresser l'enquête.
Sauf que non, il faut d'abord trouver un moyen de le photographier !
Puis trouver un moyen de faire développer la pellicule !
Alors ok, l'action se déroule en 1981 et les facilités en matière de photographie n'étaient évidemment pas les mêmes qu'aujourd'hui mais on se dit qu'au pire, le héros pourrait recopier le symbole sur un papier et passer à autre chose, histoire que le scénario avance vraiment...

Bref, des longueurs en début de jeu (je dirais lors du premier chapitre et peut-être une partie du deuxième) mais là, je suis en plein chapitre III, l'aventure semble vraiment lancée et franchement, c'est chouette
Je vais le laisser de côté pour cet après-midi mais je suis curieux de connaître la suite !

  Voir le site web de J
J
Pixel monstrueux


Joue à la saga Double Dragon et aux échecs

Inscrit : Jan 20, 2004
Messages : 3539

Hors ligne
Posté le: 2023-03-13 18:36
Fini Black Mirror. J'avais laissé tombé le jeu environ 1 an à cause d'une énigme que je n'arrivais pas à résoudre (la combinaison du coffre de Robert dans le chapitre 5). Je me suis finalement résolu à regret ce week-end à regarder dans une soluce comment la résoudre et je me suis rendu compte que j'étais parti sur une piste complètement fausse (je m'obstinais à voir des indices là où il n'y en avait pas et évidemment, ça ne menait à rien).
Dommage car j'ai du coup repris le jeu là où j'en étais mais en n'étant plus du tout dans l'ambiance après tout ce temps. J'ai bouclé le jeu dans la foulée (la dernière ligne droite ne présente aucune difficulté) mais j'ai trouvé la fin complètement décevante avec un retour abrupt à l'écran-titre au moment où on s'attendrait plutôt à avoir des explications. Est-ce parce que j'avais trop longtemps décroché ou as-tu eu le même sentiment, JC ?

A part ça, je maintiens que la grande force du jeu est son ambiance. A ce niveau, c'est une franche réussite !

  Voir le site web de J

Index du Forum » » Jeux » » Black Mirror

7 messages • page
1




Forum www.grospixels.com (© 2011-2019 Grospixels)