Forums de Grospixels
Bienvenue sur le forum de Grospixels : [ S'Enregistrer ]
Déjà inscrit ? [ Connexion ]
 
retour sur le site
rechercher
Index du Forum » » Jeux » » Vos découvertes de jeux indépendants -ex-Les bons jeux gratuits et/ou indépendants sur PC
570 messages • page
1 ... 23242526272829
Auteur Vos découvertes de jeux indépendants -ex-Les bons jeux gratuits et/ou indépendants sur PC
Kaede
Pixel visible depuis la Lune


Inscrit : Mar 06, 2002
Messages : 5162

Hors ligne
Posté le: 2021-06-01 20:58
Et itch.io s'est fendu d'un Queer Games Bundle ($60 mais il y a un lien pour tout prendre pour $10. Quant à la qualité des jeux ... aucune idée !).

RainMakeR
Chef de Rubrique Nécrologique
Score au grosquiz
1035015 pts.

Joue à Evil West, Callisto protocol

Inscrit : Apr 01, 2003
Messages : 31097
De : Toulouse

Hors ligne
Posté le: 2021-06-01 23:34
Citation :
Le 2021-06-01 16:12, Wild_Cat a écrit :
Ecoute, ça m'embête un peu de te dire ça, mais moi, j'essaie généralement de vérifier *avant* de poster.


J'ai pas dis que je te croyais pas, j'ai dis que j'ai du mal à le concevoir. Le jeu ne ressemble tellement pas à duke
En plus y'a ce probleme de perspective chelou qui existait pas avant
_________________

Image


Kaede
Pixel visible depuis la Lune


Inscrit : Mar 06, 2002
Messages : 5162

Hors ligne
Posté le: 2021-06-05 11:16   [ Edité le: 2021-06-05 11:18 ]
Citation :
Le 2021-06-01 20:58, Kaede a écrit :

Et itch.io s'est fendu d'un Queer Games Bundle ($60 mais il y a un lien pour tout prendre pour $10. Quant à la qualité des jeux ... aucune idée !).

itch.io frappe encore plus fort avec le Indie bundle for Palestinian Aid. 1020 items pour $5.

Beaucoup de jeux indés inconnus dont certains n'intéresseront personne même pas les curieux, mais pas que : demon truck, Bleed 1 & 2, A Good Snowman Is Hard To Build, steam marines 2, under hero, The Church In The Darkness, They Bleed Pixels, the fall of lazarus, Grapple Force Rena, Pikuniku, Cook, Serve, Delicious! 2, Fugl, Horizon Vangard...

Il y a un peu de redite avec le Bundle for Racial Justice and Equality de juin 2020, mais pas tant que ça. C'est tout simplement du vol.

Koren
Pixel imposant


Inscrit : Jan 14, 2019
Messages : 985

Hors ligne
Posté le: 2021-06-05 15:04
itch.io est phénoménal. J'ai même installé leur launcher, il est plutôt sympa, minimal et pratique (on peut créer ses propres catégories / dossiers à l'instar de Steam).
_________________

Turrican Maniac (©️ nicko).


Kaede
Pixel visible depuis la Lune


Inscrit : Mar 06, 2002
Messages : 5162

Hors ligne
Posté le: 2021-06-05 22:54   [ Edité le: 2021-06-05 22:54 ]
Oui, et il est open-source, en plus : https://github.com/itchio/itch

Sebinjapan
Camarade grospixelien


Joue à Disgaea (PSP)

Inscrit : May 02, 2007
Messages : 7747
De : Thionville

Hors ligne
Posté le: 2021-06-07 17:58
Merci Kaede !

Evidemment, comme tout le monde je crois, je n'ai pas encore fini d'éplucher le bundle de l'année dernière (même si j'en ai déjà bien profité : Night in the Woods, A Short Hike, Arcade Stories ... plus plein de petits jeux Android, ça c'est cool aussi), mais j'ai choppé celui là aussi.
Il y a un peu de redite en effet (Pikuniku ...), mais c'est très bien pour ceux qui avaient loupé le bundle la dernière fois.

Ces gens sont formidables !

EDIT : un très chouette outil trouvé via Resetera :

https://randombundlegame.com/

Il permet de choisir à notre place un jeu au hasard (parmi les 2 bundles de itch.io), en filtrant avec plein de critères. Très cool.

  Voir le site web de Sebinjapan
Kollembole
Pixel monstrueux

Score au grosquiz
0000203 pts.

Joue à Dwarf Fortress (Steam)

Inscrit : Feb 05, 2014
Messages : 4124
De : En Anjou

Hors ligne
Posté le: 2021-06-08 08:11   [ Edité le: 2021-06-08 09:58 ]
@Kaede : Merci, aussi.

(Et merci pour le lien, Sebinjapan. C'est juste un peu dommage qu'il n'y ait toujours pas de module itch.io visible pour GoG Galaxy. ^^' )


Dans la liste des curiosité, j'irais ajouter Future Unfolding (Jeu d'exploration en vue de dessus, très zen et champêtre), Mixolumia (une sorte de columns en diagonale) et Calico. (Un sim' de Cat Café un brin chelou ?)

Dans les appli, il y a le duo Sophie's Dice et Sophie's Cube si ça tente. (Respectivement un éditeur de dés de toutes sortes, et l'autres de variantes du RubixCube. )

Et a ce propos, aussi présent dans ce bundle, DragonRuby Game Toolkit vaux quoi en tant qu'outil d'édition de jeu ?


_________________

[...]


Sebinjapan
Camarade grospixelien


Joue à Disgaea (PSP)

Inscrit : May 02, 2007
Messages : 7747
De : Thionville

Hors ligne
Posté le: 2021-06-08 09:55
Merci pour les recommandations Kollembole.
Pour aider à trier, il y a aussi cette liste de bons jeux (d'après les notes Steam) filée dans ce thread (également trouvé via Resetera) :

https://www.reddit.com/r/GameDeals/comments/nscpu1/itchio_the_indie_bundle_for_palestinian_aid_5/h0lqcvj/?utm_source=share&utm_medium=web2x&context=3

IMPORTANT :

Comme l'année dernière, des jeux vont encore être ajoutés au bundle.
On sait déjà que très rapidement (cette semaine ?) une mise à jour va apporter quelques grosses pointures comme Celeste, Towerfall Ascension, et le formidablissime Baba is You !

  Voir le site web de Sebinjapan
IsKor
Camarade grospixelien


Joue à Cyberpunk 2077

Inscrit : Mar 28, 2002
Messages : 13483
De : Alpes Maritimes

Hors ligne
Posté le: 2021-06-08 12:42
POur les possesseurs d'un compte Epic, sachez que Frostpunk est gratos en ce moment

RainMakeR
Chef de Rubrique Nécrologique
Score au grosquiz
1035015 pts.

Joue à Evil West, Callisto protocol

Inscrit : Apr 01, 2003
Messages : 31097
De : Toulouse

Hors ligne
Posté le: 2021-06-14 19:30
Yes un 2e est annoncé ^^


_________________

Image


Kaede
Pixel visible depuis la Lune


Inscrit : Mar 06, 2002
Messages : 5162

Hors ligne
Posté le: 2021-06-15 08:50
Citation :
Le 2021-06-08 09:55, Sebinjapan a écrit :
Comme l'année dernière, des jeux vont encore être ajoutés au bundle.
On sait déjà que très rapidement (cette semaine ?) une mise à jour va apporter quelques grosses pointures comme Celeste, Towerfall Ascension, et le formidablissime Baba is You !

J'ai testé Baba is You (il était dans ma wishlist), c'est génial !

RainMakeR
Chef de Rubrique Nécrologique
Score au grosquiz
1035015 pts.

Joue à Evil West, Callisto protocol

Inscrit : Apr 01, 2003
Messages : 31097
De : Toulouse

Hors ligne
Posté le: 2022-01-15 19:37
Je viens de finir Broforce



Ils en parlaient en bien dans le dernier pix"n love et les videos avaient l'air sympa avec du gameplay bien bourrin mais j'ai pas trouvé le jeu dément.

Déjà on dirait un jeu en 240p qu'on a zommé à mort. Les graphismes sont assez atroces soit disant un style mais pas du tout, y'a aucun effort ...
Y'a plein de refs aux années 80-90 mais y'a des persos je cherche encore qui ca peut bien etre ....

Le jeu c'est une sorte de Worms mixé avec du metal slug. Sauf qu'en fait on voit pas super bien. Parfois ca pete de partout et on creve sans savoir pourquoi ...
Autre souci on peut sauver des gens pour gagner des vies. Sauf qu'en faisait ca on change de bro (le perso), et franchement y'en a pas mal des pourris ....
Entre la nana qui tire que par le bas, les millions de clones avec des epées qui ont tres peu de portée, terminator qui recule quand il tire ....
Bref c'est pour ca que j'aime pas les jeux indé. Y'a de bonnes idées, de la bonne volonté, mais franchement on a souvent l'impression que les jeux sont finis à l'arrache....
Et là c'est le cas, y'a des bugs qui trainent, et je me suis mangé un mechant crash pendant le boss final

Bref je l'ai payé 10€ mais franchement il les vaut pas ....
Un jeu vraiment bof. Je regrette pas d'y avoir joué mais franchement je ne le conseille pas
_________________

Image


Simbabbad
Pixel intergalactique

Score au grosquiz
0000684 pts.

Inscrit : Feb 28, 2006
Messages : 10578

Hors ligne
Posté le: 2022-01-15 20:29   [ Edité le: 2022-01-15 20:51 ]
Un jeu grandiose ! Je comprends tout à fait pourquoi tu n'aimes pas ceci dit, ça n'est pas du tout cadré comme un Contra.

Ma critique Steam:

"Broforce" ressemble à première vue à tous ces jeux ("Mercenary Kings", "Super Cyborg") rendant hommage à Contra/Metal Slug et aux films d'action bourrins des années 1980/1990, mais il est en réalité beaucoup plus déroutant.

En fait, "Broforce" est un curieux hybride entre "Metal Slug" (l'action, l'humour, l'outrance, le gore, les véhicules blindés à utiliser), "Super Meat Boy" (la structure en "die & retry", le pixel art, le platforming avec saut mono-mural et bouton d'accélération) et, assez curieusement, "Worms" (le terrain destructible, les armes farfelues, le jeu local ou en ligne jusqu'à quatre joueurs simultanément, la vue très dézoomée, l'énorme quantité d'explosifs qui enchaînent les détonations jusqu'au burlesque)...

Le plus impressionnant, dans cet assemblage, c'est qu'aucune tendance ne l'emporte sur une autre, créant une formule cohérente, très originale et absolument hilarante, d'autant que l'humour bourrin (que j'apprécie assez peu d'habitude) fait ici vraiment mouche.

Dans "Broforce", on peut en effet incarner tour à tour jusqu'à 35 "bros" qui sont des références directes à des héros populaires: on démarre avec un personnage tiré au hasard, et chaque fois qu'on libère un otage, on gagne une vie et on incarne un "bro" différent. On peut ainsi débuter un niveau avec Rambo, puis le continuer avec Robocop, Indiana Jones, Ellen Ripley, Mad Max, avant de le finir avec James Bond. Le plus drôle et le plus intéressant, c'est que chaque héros dispose d'une arme et d'une capacité spéciale spécifiques: par exemple, MacGyver n'utilise pas d'arme à feu, seulement des explosifs, ce qui oblige à jouer très différemment.

La difficulté radicale du jeu (on meurt au premier coup), le terrain destructible, les héros tirés au hasard chacun avec leurs propres pouvoirs, les explosions, le jeu multijoueur etc. génèrent un chaos incroyablement divertissant. "Broforce" est très, très amusant, mais en jouant à sa campagne principale au niveau de difficulté "Normal", il m'a paru trop facile et approximatif. Après avoir abordé le niveau de difficulté "Difficile" (où les ennemis sont bien plus agressifs) puis le mode "Iron Bro" (où chaque "bro" n'a qu'une seule vie au cours de toute la campagne), j'ai cependant découvert que "Broforce" avait un gameplay bien plus subtil, plus réfléchi et plus technique que je ne l'avais cru, ses décors offrant des chemins alternatifs et de nombreuses stratégies possibles, que l'on adaptera en fonction du personnage que l'on manipule.

"Broforce" est donc réjouissant, que l'on cherche un simple défouloir rigolo ou un défi avec une certaine profondeur, mais il offre en plus de cela une durée de vie très importante: la campagne principale est généreuse (plus de 70 niveaux), et surtout, un éditeur de niveaux combiné avec un serveur d'hébergement en ligne permet d'y jouer à l'infini (beaucoup de niveaux en ligne sont très bons).

Techniquement, le jeu correspond à ce que l'on peut en attendre. De temps en temps, il y a de petits bugs (sprites bizarres, son qui se met à crachoter, comportements étranges du moteur physique, succès qui doit être gagné en activant la version bêta du jeu) et les menus sont peu clairs et peu pratiques, mais rien de vraiment gênant.

Je recommande très fortement "Broforce", qui malgré sa déjà bonne réputation m'a très agréablement surpris.
_________________

Le Blog de Batbad - Simbabbad sur Steam - Compte Twitter


  Voir le site web de Simbabbad
RainMakeR
Chef de Rubrique Nécrologique
Score au grosquiz
1035015 pts.

Joue à Evil West, Callisto protocol

Inscrit : Apr 01, 2003
Messages : 31097
De : Toulouse

Hors ligne
Posté le: 2022-01-16 15:16
Je suis pas fan de contra non plus à la base, mais j'ai pas accroché au coté assez brouillon en fait

C'est dommage parce que l'aspect worms ca me branchait vraiment bien à la base. Et puis j'aurai aimé avoir des à coté, genre un petit who's who avec des artwork des bro etc...
_________________

Image


Simbabbad
Pixel intergalactique

Score au grosquiz
0000684 pts.

Inscrit : Feb 28, 2006
Messages : 10578

Hors ligne
Posté le: 2022-01-16 20:42
C'est clairement brouillon et moyennement rigoureux, mais c'est un jeu gaguesque que j'ai trouvé très drôle, et devoir s'adapter à chaque "bro" est vraiment amusant (en tout cas à mon avis).

En Difficile, on se rend compte que c'est plus fin qu'on ne se l'imagine au départ. Mais pour le coup, c'est du pur néo-rétro, aucun jeu rétro ne ressemble à ça.
_________________

Le Blog de Batbad - Simbabbad sur Steam - Compte Twitter


  Voir le site web de Simbabbad
RainMakeR
Chef de Rubrique Nécrologique
Score au grosquiz
1035015 pts.

Joue à Evil West, Callisto protocol

Inscrit : Apr 01, 2003
Messages : 31097
De : Toulouse

Hors ligne
Posté le: 2022-01-16 23:29
Ce qui m'a vraiment géné c'est l'approximation de certaines situations.

Et surtout y'a UN niveau bonus où il faut utiliser le freeze qui est totalement HS par rapport au reste du jeu ....
Je sais pas, j'esperais un gros jeu bourrin mais en fait jouer en bourrin ca se retrouver trop contre toi.

Mais bon ma fille a joué un peu avec moi elle aimait bien, c'st l'essentiel
_________________

Image


Simbabbad
Pixel intergalactique

Score au grosquiz
0000684 pts.

Inscrit : Feb 28, 2006
Messages : 10578

Hors ligne
Posté le: 2022-01-18 17:29
Ce n'est pas tant que le jeu est approximatif, c'est qu'il est chaotique. C'est comme Worms: c'est un jeu hyper précis, mais tu peux avoir des réactions en chaînes hilarantes qui font que ça explose de partout de façon inattendue.

C'est en ce sens que c'est bourrin: tu peux détruire le décor, ça explose de partout, et si tu meurs, c'est pas grave puisque ça marche à la Meat Boy.

J'ai adoré.
_________________

Le Blog de Batbad - Simbabbad sur Steam - Compte Twitter


  Voir le site web de Simbabbad
Youpla
Pixel monstrueux

Score au grosquiz
0002030 pts.

Inscrit : May 13, 2009
Messages : 3293
De : Villeurbanne

Hors ligne
Posté le: 2022-01-20 20:49
Citation :
Le 2021-06-15 08:50, Kaede a écrit :
Citation :
Le 2021-06-08 09:55, Sebinjapan a écrit :
Comme l'année dernière, des jeux vont encore être ajoutés au bundle.
On sait déjà que très rapidement (cette semaine ?) une mise à jour va apporter quelques grosses pointures comme Celeste, Towerfall Ascension, et le formidablissime Baba is You !

J'ai testé Baba is You (il était dans ma wishlist), c'est génial !

A force d'en entendre du bien je me le suis pris et OMG le concept de ce jeu relève du génie pur. Jamais je n'aurais pensé qu'on puisse arriver à quelque chose d'aussi inventif sur le base d'un banal Sokoban.

Et le gars qui fait les niveaux, il a pas un cerveau câblé comme nous pour produire avec une telle constance des énigmes qui nous font sentir con quand on finit par trouver.

Enfin... "quand on finit par trouver", je sais pas si ça va durer en ce qui me concerne. J'en suis à une vingtaine de niveau et si j'extrapole la courbe de difficulté je sens que le Doliprane va être obligatoire

Super jeu, à essayer au moins une fois.

IsKor
Camarade grospixelien


Joue à Cyberpunk 2077

Inscrit : Mar 28, 2002
Messages : 13483
De : Alpes Maritimes

Hors ligne
Posté le: 2022-01-29 17:12
Perso j'ai succombé à Vampire Survivors, en accès anticipé, pour même pas 3 balles. Et j'ai passé pour le moment 15h dessus

Simbabbad
Pixel intergalactique

Score au grosquiz
0000684 pts.

Inscrit : Feb 28, 2006
Messages : 10578

Hors ligne
Posté le: 2022-02-26 18:09   [ Edité le: 2022-05-11 00:52 ]
Je vais essayer de prendre l'habitude de relater plus souvent mes découvertes sur le forum.

Dernièrement, deux jeux m'ont marqué:

--

Astalon: Tears of the Earth

C'est un jeu à la Metroid où l'on dirige trois personnages distincts dans une gigantesque tour, avec un système d'upgrade à chaque mort. J'ai adoré ce jeu, que j'ai préféré à Hollow Knight.

Image

Ma critique Steam:

https://steamcommunity.com/id/Simbabbad/recommended/1046400

Citation :
"Astalon" est une sorte d'intersection entre "Castlevania", "Metroid", "Zelda II" et "Wonder Boy: The Dragon's Trap", avec de petites touches modernes à la "Rogue Legacy".

"Astalon" se situe dans un univers de fantasy médiévale où l'on doit explorer une gigantesque tour labyrinthique pleine de monstres, de pièges, de clés de couleur et de portes associées, d'impressionnants "boss" et d'objets qui nous octroient de nouvelles capacités, ces dernières nous permettant de progresser là où l'on était bloqué auparavant. Autant dire que l'on est en terrain connu, mais "Astalon" réussit malgré tout à se distinguer des autres jeux du genre.

La première originalité du jeu est qu'au lieu de jouer un seul héros, on en dirige trois (au début), chacun avec des caractéristiques différentes: un magicien, un guerrier et une espionne ("rogue"). On ne dirige en pratique qu'un seul personnage pendant l'action: initialement, on ne peut changer de héros qu'aux points de sauvegarde (des campements situés à des endroits précis), et évidemment, certaines sections de la tour ne sont praticables que pour un personnage donné - "Astalon" suit donc davantage la logique de "Wonder Boy: The Dragon's Trap" (où le héros se transforme) que celle de "The Lost Vikings" (où les héros sont tous les trois présents dans l'aire de jeu), il n'y a jamais d'interaction physique entre nos personnages pendant le gameplay, on passe de l'un à l'autre.
La seconde originalité du jeu, c'est qu'il est très old school et demande beaucoup de rigueur, mais qu'il incorpore aussi un système moderne qui nous permet d'améliorer nos personnages à chaque échec: lorsqu'on meurt (la santé est partagée entre les héros), on se retrouve devant une divinité à qui l'on peut acheter divers pouvoirs contre de l'argent (des "âmes"), que l'on collecte principalement en tuant les monstres. On peut ainsi acheter de meilleures indications sur la carte automatique du jeu, une meilleure défense pour notre guerrier, une plus longue période d'invincibilité après avoir pris un coup, etc. Par conséquent, la difficulté s'équilibre toute seule: à chaque échec, on peut rendre le jeu un peu plus facile et adopter différentes stratégies, ce qui le rend assez motivant même lorsqu'il nous donne du fil à retordre.

Cette souplesse est d'autant plus bienvenue que le gameplay est parfois assez rude: quand on revient à la vie après un échec, on se retrouve tout au bas de la tour, et il n'y a pas de moyen simple de guérir ses personnages, les seules sources de guérison sont de rares luminaires qui redonnent un peu de vie lorsqu'on les brise, mais qui restent ensuite cassés jusqu'à ce que l'on paye (cher) pour les réparer après notre mort.

Heureusement, la tour est bourrée de raccourcis que l'on peut débloquer petit à petit, dont un ascenseur extrêmement pratique (sans parler des multiples passages secrets) - rendre ainsi la tour de plus en plus praticable est l'une des grandes sources de satisfaction de "Astalon". Les nouveaux pouvoirs acquis sont aussi très agréables à utiliser, tout comme la sensation que nos héros sont de plus en plus puissants. On finit par bien se familiariser avec la tour, qui est réellement immense et est admirablement bien conçue (je ne dis pas ça à la légère, les jeux à la "Metroid" sont mon genre préféré et je suis assez exigeant). Cette immersion s'accompagne d'une histoire et de dialogues parfaitement équilibrés: assez présents pour rendre les personnages attachants et pour donner un sens aux décors et à l'action, mais assez discrets pour ne pas distraire du gameplay très old school du jeu.

J'ai acheté "Astalon" un peu par hasard, en glanant des titres de jeux ici et là en période de soldes, et après avoir lu son descriptif et visionné des vidéos de son gameplay, j'avais certaines appréhensions: revenir au début de la tour à chaque échec, ne pas pouvoir se guérir, alterner entre les personnages en retournant aux campements, le farming, tout cela me semblait courir le risque d'être très laborieux. J'y ai donc joué tout de suite après mon achat afin de voir s'il ne valait pas mieux me faire rembourser... et je n'ai pas pu en décrocher! "Astalon" est devenu mon jeu principal, je ne l'ai pas lâché avant d'avoir fini sa quête principale à 100%, puis avoir obtenu les succès associés, puis avoir aussitôt enchaîné avec le mode "Black Knight" (où l'on rejoue en incarnant l'antagoniste principal), puis avoir poursuivi avec le mode "Monster" (où l'on joue une espèce de gargouille qui se rebelle contre ses maîtres, celle-ci peut voler, c'est grisant), puis m'être enfin consacré au "Boss Rush"... chaque contrainte du jeu trouve toujours une solution, la progression y est très libre, l'action est variée malgré des bases assez épurées, la tour donne constamment envie d'être explorée plus en avant... je me suis régalé.

"Astalon" est tout simplement devenu un de mes jeux à la "Metroid" préférés, je le range à côté de "Axiom Verge" et "Environmental Station Alpha", et je le préfère à "Hollow Knight". C'est un jeu excellemment bien conçu qui réussit à créer beaucoup de complexité à partir de bases simples, et qui est très satisfaisant. La réalisation est elle aussi très propre même si elle est assez sobre: il y a bien quelques bugs et quelques problèmes de finition ici et là, mais rien de réellement problématique. "Astalon" est à ne pas rater si on aime le genre.


Je crois que le jeu est aussi sorti sur Switch.

--

Gridrunner Revolution

J'explore dernièrement la production de Jeff Minter (je me suis refrotté à Polybius et je suis décidément déçu, Moose Life reste le roi). Gridrunner Revolution n'a pas l'envergure de Polybius, Moose Life ou Space Giraffe, on est ici plus proche de Minotaur Arcade Volume 1 (qui est très bon aussi) ou d'un jeu comme Geometry Wars: Retro Evolved, mais Gridrunner Revolution est malgré tout particulièrement fascinant.

Image

Gridrunner Revolution se déplace à la souris, on pivote son vaisseau avec les boutons et on tire automatiquement. Le principe central du jeu est d'utiliser des pôles de gravité pour créer des trajectoires de tir complexes. Ma critique Steam:

https://steamcommunity.com/id/Simbabbad/recommended/27810

Citation :
"Gridrunner" est un classique de Jeff Minter sorti en 1982 sur Commodore VIC-20, qui copiait sans gêne les fondamentaux de "Centipede": on y jouait un vaisseau devant terrasser vague après vague de gros mille-pattes dont les segments pouvaient être détruits indépendamment, alors que l'on devait également composer avec diverses menaces annexes.

Dans "Gridrunner Revolution", on joue toujours un vaisseau spatial dans une aire rectangulaire fixe à l'écran (pas de scrolling) où l'on doit attaquer des sortes de mille-pattes (ressemblant ici à des animaux marins) qui surgissent soudain des bords de l'écran, et on doit toujours détruire un certain nombre de mille-pattes avant de pouvoir passer au niveau suivant, mais le jeu est parsemé d'innovations déconcertantes, difficiles à expliquer.

La première différence que l'on remarque quand on connaît le jeu Commodore est que l'action n'est plus verrouillée sur la grille d'arrière-plan (qui apparaît ici seulement par intermittence): les mille-pattes peuvent venir de n'importe où selon n'importe quel angle, et de même, notre vaisseau peut être déplacé très précisément à la souris (on a l'option de jouer avec un pad, mais n'y pensez même pas) avec une visée qui peut désormais pivoter (d'où le "Revolution" du titre) grâce aux boutons droite et gauche de la souris (le vaisseau tire automatiquement).

Détruire les mille-pattes fait descendre des moutons depuis le bord haut de l'écran (apparition signalée par un bêlement), il faut absolument rattraper ces moutons (des fois, ils se détournent de nous) afin d'augmenter notre multiplicateur de score (si l'on rate un mouton, il se réinitialise à un) et afin d'augmenter notre puissance de feu (nos tirs deviennent multiples, notamment derrière nous). Les améliorations du tir sont acquises pour le niveau en cours, rater un mouton ou perdre une vie ne diminue pas notre puissance de feu jusqu'au niveau suivant, où l'on redémarre à zéro.

Vers le milieu de l'écran, il y a un (tout petit) soleil, qui tire régulièrement des balles selon des schémas plus ou moins complexes, et qui est parfois protégé par des barres laser. On peut heureusement neutraliser les balles avec nos propres tirs, et tirer sur le soleil fait grossir en son centre une icône représentant une tête de taureau étoilée - si l'on arrête de tirer dessus, l'icône rapetisse, il faut la faire grossir jusqu'à ce qu'elle explose afin de "tuer" le soleil et faire cesser ses tirs (dans les modes de difficulté les plus faciles) ou bien atténuer leur agressivité (dans les modes de difficulté les plus ardus). "Tuer" le soleil ne permet pas seulement d'avoir moins de balles à l'écran, ça augmente aussi radicalement notre multiplicateur de score (celui-ci n'est plus verrouillé à neuf maximum).

Après que le soleil ait explosé, il devient un puits de gravité n'affectant que les balles amies et ennemies, dont les trajectoires se tordent en frôlant le soleil mort. Selon les différents modes de difficulté, il y a en plus du soleil mort un autre puits de gravité ainsi qu'un puits de gravité négatif, ces trois puits pouvant se déplacer à l'écran. En se positionnant soigneusement, on peut utiliser ces différents puits afin se créer des schémas complexes avec nos tirs, qui peuvent faire des spirales ou des courbes tarabiscotées recouvrant tout l'écran. Créer ces schémas de tir complexes permet bien sûr de neutraliser plus facilement les mille-pattes, les balles ennemies et les autres ennemis du jeu (car il y en a), mais cela augmente aussi une jauge de "boost" (en haut à gauche de l'écran), ce "boost" permettant de nettement augmenter notre score.

La mécanique est unique: la plupart des jeux de tir essaient à tout prix d'éviter le "camping" (rester à la même place), mais "Gridrunner Revolution" l'encourage, tout le sel du jeu consistant à trouver le bon endroit pour créer les schémas de tir les plus complexes possible afin de se protéger et battre ses records (quand on rejoue à un niveau, le jeu nous informe du nombre de points qu'il faut remporter pour battre son record, jauge "to-best" en haut à gauche, le jeu signale que l'on a battu un record avec une sorte de sirène d'alerte). Osciller notre vaisseau après avoir trouvé un bon endroit permet aussi de créer des schémas plus complexes et ainsi d'augmenter facilement notre "boost".

Une partie commence avec trois vaisseaux (la jauge en haut à droite indique les vaisseaux de secours, donc deux au départ), et lors des dix premières fois (en gros) où l'on "tue" un soleil, on gagne un vaisseau supplémentaire (après, on obtient un bonus). Si l'on ne parvient pas à "tuer" le soleil avant d'avoir détruit suffisamment de mille-pattes pour passer au niveau suivant, le soleil explose tout seul en fin de niveau - si notre vaisseau n'est pas sous le soleil pour collecter le vaisseau supplémentaire ou le bonus, celui-ci est perdu.
Chaque vaisseau est unique, tiré généralement de classiques du jeu vidéo comme "Tempest", "Asteroids", "Moon Cresta", etc. avec chacun ses propres caractéristiques, le vaisseau de "Tempest" est notamment idéal pour faire augmenter la jauge de "boost" (mais si on le perd, il est perdu pour toute la partie). On peut changer de vaisseau avec la molette de la souris.

Le jeu comporte des subtilités qui méritent d'être signalées. Comme l'action est très chargée, la pénalité en cas de perte d'un vaisseau est nettement adoucie afin de rendre les accidents moins frustrants: après que notre vaisseau explose, son "âme" remonte vers le haut de l'écran puis redescend, après quoi le vaisseau est effectivement perdu. On peut continuer de déplacer latéralement notre "âme" avec la souris - tous les ennemis et les balles touchés par notre "âme" sont alors détruits, et ça ralentit cette dernière (il vaut donc mieux toucher les obstacles avec notre "âme" lorsqu'on redescend pour rester plus longtemps à l'écran, si on le fait en montant, on retombe plus vite). Si l'on parvient à faire apparaître un mouton alors que l'on est désincarné et que l'on touche ce mouton, on est sauvé ("sheepie save"), on conserve alors notre vaisseau même si l'on subit une pénalité de multiplicateur (simplement rater un mouton pénalise bien davantage que mourir puis réaliser un "sheepie save").
Autre subtilité: les segments de mille-pattes détruits se transforment en fleurs (!), ces fleurs explosent (!) si l'on rate un mouton, mais rapportent des points si elles sont aspirées par le soleil mort - on peut les forcer à bouger en les touchant ou en leur tirant dessus.
Enfin, vers la fin du jeu, un nouvel obstacle apparaît: des murs lasers, inoffensifs mais qui repoussent nos tirs quand ils sont de couleur froide, mortels s'ils sont de couleur chaude.

Cette description peut paraître alambiquée et confuse, mais le jeu explique bien ses divers principes dans son mode de difficulté le plus facile. Il y a quatre modes: Korma, Madras, Vindaloo et Phaal - Korma est un tutoriel de 20 niveaux, Madras est un échauffement de 30 niveaux, les choses sérieuses commencent avec Vindaloo (40 niveaux), puis on entre dans le dur avec Phaal (50 niveaux). On peut débuter une partie à n'importe quel niveau de n'importe quel mode de difficulté déjà atteint, battre un mode de difficulté débloque un vaisseau supplémentaire et des niveaux complémentaires pour les modes de difficulté inférieurs.

En plus de ces modes, on peut jouer à "Gridrunner" sur VIC-20 (à la souris), à un mode où l'on vise avec le pointeur de la souris et où l'on avance en cliquant, et à un mode "Endurance" où l'on dispose d'un unique vaisseau (à choisir soigneusement au début).

"Gridrunner Revolution" est typiquement un jeu de Jeff Minter: menus amateurs, univers foutraque, mécaniques décalées paraissant plus compliquées qu'elles ne le sont, visuels soignés et hypnotiques, action à l'apparence moyennement rigoureuse mais en pratique très prenante, expérience incroyablement originale et très relaxante. Je le recommande.


Comme d'habitude quand j'écris sur Jeff Minter, je passe trois plombes à expliquer le concept parce que Minter aime être cryptique, mais en cours de jeu c'est très intuitif une fois qu'on a compris le truc. C'est répétitif (pas beaucoup plus qu'un jeu d'arcade ceci dit), moyennement rigoureux, mais c'est très original et hypnotique (et sympathique). C'est peu cher, aussi, surtout en promo.

--

To a Starling

Oui, j'ai dit deux jeux, mais c'est un petit bonus, c'est un jeu jouable sur navigateur web, ça tourne sous PICO-8, c'est un jeu de plateformes avec téléporteur très sympathique.

Image

Comme d'habitude avec PICO-8, les pads PC sont reconnus.

https://peteksi.itch.io/to-a-starling

--

Pour ceux qui sont intrigués par PICO-8: c'est une console virtuelle, qui n'existe pas physiquement, qui est le premier support sur lequel Celeste de Maddy (anciennement Matt) Thorson a été développé.

Tous les jeux PICO-8 peuvent se jouer en ligne sur navigateur. Comme je le disais, les pads sont reconnus (et fonctionnent correctement, ENFIN, je leur avais signalé un bug il y a quelques temps).

https://www.lexaloffle.com/pico-8.php

Il y a une énorme logithèque.
_________________

Le Blog de Batbad - Simbabbad sur Steam - Compte Twitter


  Voir le site web de Simbabbad

Index du Forum » » Jeux » » Vos découvertes de jeux indépendants -ex-Les bons jeux gratuits et/ou indépendants sur PC

570 messages • page
1 ... 23242526272829




Forum phpBB modifié par www.grospixels.com (© 2011 Grospixels)