Forums de Grospixels
Bienvenue sur le forum de Grospixels : [ S'Enregistrer ]
Déjà inscrit ? [ Connexion ]
 
retour sur le site
rechercher
Index du Forum » » Discussions & Débats » » Les jeux vidéos rendent violent ?
19 messages • page
1
Auteur Les jeux vidéos rendent violent ?
aliocha
Pixel microscopique


Inscrit : Jun 01, 2002
Messages : 2
De : Grenoble

Hors ligne
Posté le: 2002-06-01 03:24
En réaction à l'analyse sur la violence dans les Jeux vidéos disponible sur GrosPixels.com,
Voici un article paru sur "Le Monde Interactif" qui propose une réflexion intéressante et objective (et qui donc mérite de s'y pencher) sur la violence mais aussi et surtout sur la banalisation du mal dans une certaine catégorie de jeux vidéos en réseaux.

Pour ceux qui ont la flemme de lire l'article. Ce qu'il faudrait retenir c'est :
qu'"Il ne faut pas tomber dans le catastrophisme : ce n'est pas parce qu'on joue à Counter-Strike qu'on devient terroriste, et ce n'est pas parce qu'on joue à Return to Castle Wolfenstein qu'on soutient l'idéologie nazie".
Mais également
"Ces jeux ne font pas de joueurs des néonazis ou des tueurs, mais ils contribuent à banaliser certaines notions . Le jeu ne doit pas nécessairement passer par la violence et s'adresser aux adolescents en jouant sur la banalisation de symboles ".
Imaginez un peu la tête de nos grands-parents ayant souffert sous la résistance nous voir revêtir (même pour s'amuser) un costume Nazis de la 2nd guerre mondiale ou une cagoule de terroristes dans un jeux de type FPS.

Alors vous me direz : Et les acteurs qui jouent les nazis ou les terroristes ?! leurs grand-parents doivent se retourner dans leurs tombes en les voyant jouer dans le "Soldat Ryan", "Stalingrad" ou autre films de guerre !
Et la je réponds : oui mais un acteur, il n'en fait pas une source de divertissement ou d'adrenaline et prend surement la chose beaucoup plus au sérieux que nous quand on décide de tuer un soldat de l'Alliance. (Cf. Day of deafeat).

Imaginez un instant que vos parents soient victimes d'un meurtre. Cet évenement est médiatisé à outrance. On en sort, 50 ans après un jeux vidéo de type FPS à la maniabilité excellente, aux graphisme super réalistes. Il permet de se mettre dans la peau de l'assassin de vos parents ou dans celui des policiers censer les défendre... On est pas loin du mod VIP de Counter-Strike... Comment vous réagieriez ?!

Evidemment je sais pertinemment que :
- ce ne sont que des jeux vidéos,
- c'est virtuel,
- mes grands-parents s'en foutent royalement que je jouent à ce genre de jeux (quoi que...),
- si on se posaient ce genre de questions tous les jours, on en serait resté à développer des jeux du style "Pong".
- c'est pas parce que LePen est passé au second tours des élections qu'il faut faire le lien avec la sortie de "Return to Castle Wolfenstein" en France qui permet d'endosser un costume Nazis.
- Je sais qu'il existe des jeux vidéos réellement engagés et antisémites, développés par des partis racistes qui n'ont rien à voir avec le type de jeux dont je fait allusion.
Ce sont eux les vrais responsables, beaucoup plus dangeureux, car utilisés comme propagande chez les jeunes pour encourager la haine et la violence.
- etc.

Mais franchement, moi même qui suis un grand adepte de jeux "plus raisonnables" (CS, DoD et cie) , des fois y a de quoi se poser et réfléchir un instant, non ?!

L'article de "Le monde interactif" :
http://interactif.lemonde.fr/article/0,5611,2872--268900-0,FF.php

[ Ce Message a été édité par: aliocha le 2002-06-01 03:26 ]

[ Ce Message a été édité par: aliocha le 2002-06-01 03:30 ]

  Voir le site web de aliocha
FF_Clad
Pixel monstrueux



Inscrit : May 31, 2002
Messages : 2603

Hors ligne
Posté le: 2002-06-01 06:51
ça fait plaisir de voir les djeun'z reflechir +/- objectivement a ce genre de probleme... idem pour le monde d'ailleurs

comme quoi la race humaine est pas si desesperante ^^


Laurent
Commissaire apolitique


Joue à Super Mario Bros. Wonder

Inscrit : Mar 06, 2002
Messages : 22768
De : Borgo, là où y a la fibre.

Hors ligne
Posté le: 2002-06-01 09:24
J'ai déjà développé sur le sujet dans l'article sur la violence.
J'ai pas encore lu l'article du Monde, mais je m'en méfie comme de la peste !
J'espère que ça ira plus loin dans l'analyse que le papier de Libé sur Game One qui reprenait à son compte les ragots du net (je veux pas prendre la défense de Game One, mais juste dénoncer la pratique).

Tiens, je vais quand même le lire.

Sinon, bienvenue sur le forum, Aliocha, et ton intervention est très pertinente.
_________________

Image


  Voir le site web de Laurent
JC
Camarade grospixelien


Joue à Hollow Knight

Inscrit : Apr 15, 2002
Messages : 8612
De : la contrée de la demi-fibre

Hors ligne
Posté le: 2002-06-01 10:09
bienvenu, Aliocha.

Concernant la violence dans les jeux vidéo, j'ai tendance à être un peu pessimiste. Non pas que je pense qu'ils rendent violents, mais plutôt que certains jeux ne sont clairement pas destinés à tout le monde. Quand je vois des gosses de 10 ans faire la différence entre un M-16 et un AK, je me dit que ce ne sont peut-être pas les bonnes choses à apprendre à cet âge là...

Récemment je suis tombé sur des images de "Soldier of Fortune 2: Double Helix", et franchement pouvoir (et même devoir) pulvériser un mec de cette façon dans un jeu, je commence à me demander si on ne commence pas à pousser le réalisme un peu loin... A priori je ne suis pas contre l'ultra-réalisme, mais je ne vois pas toujours l'intérêt, surtout dans un tel jeu: Qui a-t-il de jouissif à exploser la tête d'un mec pour apercevoir sa colonne vertébrale qui dépasse, où à lui tirer dans les genoux (ou plus haut) parce qu'il ne meurt pas aussitôt, et pas en silence...
Concernant les FPS, laisser faire ça à des gens trop jeunes, sûrement pas. On leur interdit d'être spectateur de certains films, c'est pas pour les laisser devenir acteurs dans des jeux du même genre...
Pour moi les jeux ne rendent pas violent. Au pire ils mettent en évidence des pulsions refoulées, mais qui existent déjà bel et bien. Maintenant leur réalisme peut peut-être se montrer traumatisant pour certain... Je ne pense pas que l'on ai franchi la "limite", mais on n'en est plus très loin cette fois...

... C'est peut-être seulement moi qui vieilli...

  Voir le site web de JC
JPB
Camarade grospixelien


Joue à Borderlands 3, Dungeon Master

Inscrit : Apr 25, 2002
Messages : 3366
De : Liverdun

Hors ligne
Posté le: 2002-06-01 10:59
Une anecdote.
Il y a deux ou trois ans, j'étais allé dans un CORA un midi pour flâner dans le rayon micro. Une Playstation était branchée en démo, et dessus tournait SoulReaver. Tout le monde connaît SoulReaver ? Raziel le Vampire ? Bon. Comme je connaissais un peu le jeu en anglais, je me suis dit : "je vais recommencer le jeu, comme ça je pourrai entendre les commentaires en français". Je commence à jouer... J'avance un peu dans le jeu, je ramasse un pal, cette superbe tige pointue pour empaler les méchants. Je continue à avancer...
Deux petits mômes d'environ 6-7 ans se pointent à ce moment, et commencent à regarder l'écran. Pas un bruit, ils ne bougent pas d'un poil, ils me regardent simplement jouer. Et au bout de deux ou trois minutes, j'arrive devant les premiers adversaires. Moi, forcément, je les empale sans réfléchir : hop, sprouitch, le monstre gigote un peu.
Réaction des gosses : les yeux exorbités, en admiration totale : "WOOAAAAAA !!"
Bon. Qu'est-ce que vous voulez faire contre ça ?

Le problème de la violence est toujours pris dans l'ensemble, et la plupart du temps en se basant sur les pires exemples. En sortant un peu du sujet, on a trois exemples connus :
- un gars a été voir Rambo il y a des années. Il est sorti du ciné et a tiré sur plein de gens. Réaction de masse : "Rambo est un film violent ! Le cinéma c'est pas bien, il faudrait arrêter le cinéma et se concentrer sur la lecture, ça au moins c'est bien !"
- un môme a tué à un arrêt de bus un pauvre passant qui ne lui avait rien fait, tout simplement parce qu'il sortait d'une partie de jeu de rôles sur table et que le passant correspondait à la description du méchant dans le scénario. Réaction de masse : "Les JdR c'est des sectes ! C'est des fous dangereux ! Il faut arrêter ça, c'est du n'importe quoi !!"
- un gosse a tué d'autres gosses dans une école, horreur, ce gosse jouait à Counter-Strike ! Réaction de masse : "Les jeux vidéo sont violents ! Il faut arrêter ça à tout prix, regardez où ça mène !"
Voilà.

La violence est donc une chose extrêmement difficile à définir. Elle n'a jamais eu d'impact chez moi, et je n'ai jamais battu ma copine parce que j'avais perdu à CS en me faisant exploser le crâne. Mais à côté, je connais une dame dans mon immeuble qui s'est mise à beugler des insultes pas possibles dans sa voiture (fenêtre ouverte) à personne ne particulier d'ailleurs, parce qu'elle était obligée d'attendre que les voitures d'en face la croisent avant de pouvoir tourner à gauche. Il est clair que je ne la mettrai jamais devant CS...
Alors, que penser de la violence dans les jeux vidéo ? Je trouve qu'elle fait les frais des médias qui dramatisent les choses, comme pour le cinéma, les jeux de rôles, ou d'autre choses. Vous vous rappelez de l'affaire de "Familles de France" ? Ils ont tout regroupé dans le même sac, et mis le holà sur de nombreux titres en France, jugés trop violents... titres qui ont été retirés de magasins comme Auchan.
Je ne dis pas que la violence n'est pas présente dans les jeux vidéo (au contraire !), ou qu'on peut se permettre n'importe quoi ; mais dans l'état actuel des choses, il faut simplement rester réaliste... Garder du recul après avoir joué et ne pas oublier que, quand la souris est lâchée, on revient dans le monde réel (merci Morpheus )... Agir de façon responsable envers les enfants plus jeunes (je ne me vois pas laisser un gosse de 6 ans jouer à Carmageddon 2, alors que je suis sûr qu'il ADORERAIT ça) et surtout, garder une bonne dose de bon sens.
_________________

JPB,
tombé dans les jeux vidéo depuis TRON


kitano
Membre honoraire



Inscrit : Mar 06, 2002
Messages : 2251
De : Nancy

Hors ligne
Posté le: 2002-06-01 11:02
Je pense que le jeu vidéo dans son ensemble a quelques points communs avec le cinéma, dans le sens où au départ il peut se vouloir le reflet de nos sociétés, à présent de notre grande société mondiale comme on aime à nous la vendre, mais au bout du compte, et malheureusement, ce qui ne devait jouer qu'un rôle passif, puisque simple miroir, entre dans un rôle actif, pervertissant forcément certains individus, imbibés de ce reflet qui finalement est bien nauséabond, étant donné que nous vivons dans un Monde de merde et qu'il ne suffit pas de dire que "la vie est belle" parce que des feuilles poussent sur les arbres et que c'est magique.

en gros, mon résumé à deux balles : ce n'est pas parce qu'on sera quelques-uns à avoir un bon fond et penser qu'on a suffisamment de recul que les choses dans leur ensemble ne sont pas incroyablement mal barrées.

Laurent
Commissaire apolitique


Joue à Super Mario Bros. Wonder

Inscrit : Mar 06, 2002
Messages : 22768
De : Borgo, là où y a la fibre.

Hors ligne
Posté le: 2002-06-01 12:09
A propos des jeunes enfants qui jouent à des jeux violents :

On est entre vieillards ici, alors, baucoup d'entre vous ont été en primaire et au collège dans les années 80, et vos parents ont connu des époques complètement révolues. Je ne sais pas ce qui en était pour vous, mais moi j'ai souvenir d'une ambiance atroce entre les gamins à cette époque :
Des rapports de force quasi permanents, des têtes de turc, pas trop de bagarres mais quand même on ne peut pas dire que l'ambiance était à la compréhension mutuelle et à l'acceptation de l'autre quand il est différent.

Il me semble que de nos jours ça va quand même mieux. Le discours généralisé de tolérance et de refus de certaines valeurs dépassées qui prédomine depuis le début de l'ère socialiste (et que la droite, celle qui qualifiait Mai 68 de "chenlit", récupère allègrement aujourd'hui ), même s'il a eu des résultats plus ou moins discutables sur le plan économique et social et se voit malmené ces derniers temps par la montée de l'extrémisme (droite ou gauche), a tout de même à mon avis changé pas mal les mentalités dans ce pays, du moins chez les enfants et les ados.

J'ai franchement l'impression que les jeunes sont plus soudés qu'ils ne l'étaient auparavant. Plus désespérés peut-être, mais plus soudés. La fracture avec le monde "adulte" est par contre très prononcée, mais bon, ça c'est un autre problème...

Tout ça pour dire qu'à l'époque où, par exemple, quand tu étais gitan on t'appellait "le gitan" au lieu de t'appeler par ton prénom, cette distinction se généralisant parfois même aux profs (véridique, je l'ai vu faire), il n'y avait pas d'éxutoire à la violence refoulée des enfants.
Tout juste commençait-on à dénoncer un surplus d'explosion et de destruction dans certains dessins-animés, et encore même de ce côté là il y avait les "Maya l'abeille" et les "Candy" pour nous remettre sur le droit chemin et rassurer nos parents complètement dépassés par cette évolution de pensée à laquelle ils n'étaient pas préparés.
Alors la haine, l'amertume, le besoin de rejeter et détruire, on l'exprimait à l'école, surtout si à la maison on entendait à longueur de journée un discours aigri, empreint de vieilles blessures non cicatrisées qui ne nous concernaient pas.

Peut-être qu'en se défoulant sur des jeux vidéo, les jeunes sont-ils moins tentés de faire souffrir leur prochain. Je sais pas, je dis ça comme ça, en fait ce débat est trop complexe (et trop nouveau) pour que quiconque puisse apporter une réponse sûre.

En plus, je crois que je n'ai pas été clair du tout.

_________________

Image


  Voir le site web de Laurent
kitano
Membre honoraire



Inscrit : Mar 06, 2002
Messages : 2251
De : Nancy

Hors ligne
Posté le: 2002-06-01 12:57
Citation :

Le 2002-06-01 12:09, Laurent a écrit:
A propos des jeunes enfants qui jouent à des jeux violents :

On est entre vieillards ici, alors, baucoup d'entre vous ont été en primaire et au collège dans les années 80, et vos parents ont connu des époques complètement révolues. Je ne sais pas ce qui en était pour vous, mais moi j'ai souvenir d'une ambiance atroce entre les gamins à cette époque :
Des rapports de force quasi permanents, des têtes de turc, pas trop de bagarres mais quand même on ne peut pas dire que l'ambiance était à la compréhension mutuelle et à l'acceptation de l'autre quand il est différent.

Il me semble que de nos jours ça va quand même mieux.


t'es fou ??? c'est bien pire. Evidemment de là où tu es à présent tu ne peux pas t'en rendre compte, tout comme moi directement. demande des témoignages de Profs tu verras.
Même ma soeur, qui est en terminale, pourrait t'en sortir des bien belles. Les têtes de turc à présent, c'est à l'hôpital qu'elles finissent, et non plus avec un simple cocard.

Bruno
Pixel visible depuis la Lune



Inscrit : Mar 09, 2002
Messages : 9454
De : ???

Hors ligne
Posté le: 2002-06-01 12:59
Je confirme ! Vive la région parisienne...

kitano
Membre honoraire



Inscrit : Mar 06, 2002
Messages : 2251
De : Nancy

Hors ligne
Posté le: 2002-06-01 13:03
Et sans rentrer dans la polémique :

Si on s'accorde tous à dire que l'ideologie qui se dégage des films pornographiques est à l'origine du phénomène des tournantes et d'un certain état d'esprit clairement misogyne, on ne peut occulter le fait que tout forme de représentation de la violence peut également avoir une incidence sur un jeune esprit.

Non, pas vous certainement pas moi, car on est des favorisés, qu'on était protégés, ou si ce n'est pas le cas, il y a eu quelqu'un pour nous forger, mais il faut être honnête, arrêter de prendre absolument tout le monde pour des gens matures et responsables, intelligents : quelqu'un qui ne vit qu'au travers de notre culture audiovisuelle contemporaine a forcément de grosses lacunes et risque potentiellement de s'exclure par une mentalité divergente et bien loin d'être positive.

petitevieille
Grossier personnage

Score au grosquiz
0008865 pts.

Joue à Crazy Taxi, Sega Rally

Inscrit : Mar 08, 2002
Messages : 10246
De : The cable car, puis Pizza Hut™.

Hors ligne
Posté le: 2002-06-01 13:34
traduction sans pincettes: on vit dans un monde de CONS, formaté pour les CONSommateurs, où rien n'est fait pour améliorer cet état de fait, alors forcément dans ce CONtexte, la violence d'un jeu vidéo peut servir d'exemple à un gamin déjà violent...
les jeux vidéo ne rendent pas violent un gamin équilibré; mais un gamin maintenu dans la connerie (en gros, par tout ce qui l'entoure, aussi bien média que parents déjà cons), chez qui le goût de la violence n'est pas contré par l'intelligence apportée par l'éducation, ben il risque de faire des conneries...

désolé si le mot "con" choque certains, mais y'a pas de mot plus juste et plus simple pour décrire certains phénomènes.
comme appeler "le gitan" un gamin qui a commis le crime de ne pas être identique aux autres, de le désigner par son origine et pas par sa personne, c'est avant tout de la connerie, avant même d'être dégueulasse (même si ça l'est, bien sûr).

  Voir le site web de petitevieille
Laurent
Commissaire apolitique


Joue à Super Mario Bros. Wonder

Inscrit : Mar 06, 2002
Messages : 22768
De : Borgo, là où y a la fibre.

Hors ligne
Posté le: 2002-06-01 13:38
Bon, je crois qu'on a fait le tour de la question
_________________

Image


  Voir le site web de Laurent
aliocha
Pixel microscopique


Inscrit : Jun 01, 2002
Messages : 2
De : Grenoble

Hors ligne
Posté le: 2002-06-01 13:46
Citation :

Peut-être qu'en se défoulant sur des jeux vidéo, les jeunes sont-ils moins tentés de faire souffrir leur prochain. Je sais pas, je dis ça comme ça, en fait ce débat est trop complexe (et trop nouveau) pour que quiconque puisse apporter une réponse sûre.

[ Ce Message a été édité par: Laurent le 2002-06-01 12:11 ]


Les jeux vidéos peuvent-t-ils tout se permettrent ?

Il serait dommage de clôre ce débat en concluant qu'il est "trop complexe" et "trop nouveau".
Je pense au contraire, qu'étant issus de la génération mangas/jeux-vidéos nous pouvons commencer a prendre un recul suffisant sur ce qu'on été les jeux vidéos, leurs devenirs et anticiper leurs dérives. (Un domaine dont l'équipe de GrosPixels excelle !! )

Les aspects que je voulais souligner dans mon premier message n'était enfait pas la violence contenue dans les jeux ou mêmes ses conséquences : ça, Laurent et SoLomoNK nous ont très bien démontré dans leur analyse qu'il fallait bien relativiser.

Ce que je voulais, c'était plutôt faire prendre conscience de 2 choses :
- la distance de plus en plus faible (d'après moi) qui séparent les jeux clairement xénophobes, violents et racistes et les jeux FPS auxquels des milliers de jeunes s'adonnent chaque jours sur Internet et qui permettent d'endosser un costume DE Waffen SS ou de terroristes. Je ne dis pas qu'on est en plein dedans ! je dis qu'on s'en approche sans jamais vraiment l'atteindre. La seule chose qui séparent un "Day of Defeat" de ces types de jeux, c'est, comme le dit très bien Laurent dans son analyse, que "rien dans le contexte du jeu ne fait d'un camp les bons et de l'autre les méchants".

- Enfin est-ce que les jeux vidéos peuvent se permettent sous prétexte de virtualité de mettre en scène les évenements les plus sombres de l'histoire en les "parodiant" et en les "transformant" à leurs guise.
Je reprendrait la citation de Gaël Fouquet, journaliste chez Gamekult
"Return to Castle Wolfenstein fait l'objet d'une polémique parce qu'il ne se contente pas de placer le joueur dans le contexte de la seconde guerre mondiale, mais il le modifie, l'enrichit de quelques ingrédients d'assez mauvais goût (zombies, monstres nazis mutants...) qui peuvent faire passer cette époque pour un environnement comme un autre".

Pour reprendre l'analyse de Laurent
Autant je suis d'accord quand tu dis que "la rêverie, l'évasion pure reste le principal moteur de la motivation des joueurs" et que "On aime d'autant plus la violence dans un jeu vidéo qu'on la craint dans la réalité."
Du moins, ça c'est mon cas.
Autant je me pose des questions quand je me vois "donner au meurtre une certaine beauté" après avoir brillament snipper le dernier policier ou un résistant anti-nazis de la partie qui campait depuis 2 minutes et qui venait de faire un carnage auprès de mes co-équipiers terroristes ou SS. Dans l'action et l'univers du jeux ça ne représente strictement rien mais sur le principe, et dans le monde réel (merci encore à Morpheus...) je suis désolé, mais là, j'emet quelque doutes...

Evidemment, je le répète : tout ça ne m'empêchera pas d'y jouer et d'aller participer à 2 ou 3 LAN parties cette été !!

  Voir le site web de aliocha
Laurent
Commissaire apolitique


Joue à Super Mario Bros. Wonder

Inscrit : Mar 06, 2002
Messages : 22768
De : Borgo, là où y a la fibre.

Hors ligne
Posté le: 2002-06-01 13:46
Au fait, Kit, je sais que dans le monde de timbrés dans lequel vous vivez vouzautres parisiens, les petites filles subissent des viols collectifs dans les écoles et les petits garçons sont menacés de mort s'ils ne fournissent pas leur dose de crack bi-quotidienne à leur camarades de classe qui roulent en M3.

Je parlais surtout d'état d'esprit général, pas des divers débordements. Il me semble que les jeunes ont plus conscience qu'avant des dangers du racisme et de l'intolérance. Quand j'étais gamin, on n'entendait jamais parler de ça, ou presque pas. Dès qu'un instit se la jouait ainsi, il se faisait traiter de gaucho par les parents et l'inspecteur le rappelait à l'ordre vite fait.
_________________

Image


  Voir le site web de Laurent
kitano
Membre honoraire



Inscrit : Mar 06, 2002
Messages : 2251
De : Nancy

Hors ligne
Posté le: 2002-06-01 14:30
J'ai plutôt envie de dire que des petits débordements divers sont omniprésents et risquent de perdurer tandis que la prise de conscience collective constitue plus une réaction temporaire, un choc subi de plein front par un Lepen qui est effectivement une pourriture, et qui est dépeint comme telle par les médias, qui pour une fois sont sortis clairement de leur rôle d'arbitres. C'est pas plus mal, c'était nécessaire, mais finalement beaucoup ont réagi comme ça en dehors de leur propre volonté, même si c'est un peu fort de dire ça ( je trouve pas les termes exacts, et de l'inexactitude dans un tel débat ça porte forcément à confusion )

bien sûr, on a tous été écoeuré par ce résultat au premier tour des présidentielles et on est nombreux à avoir manifesté dans la rue : mais est-ce une prise de conscience de la part de la jeunesse ? à la rigueur le samedi et le dimanche quand il n'y a pas cours ouais ça démontre un effort

Et puis bon, le problème n'est pas tant que des millions de gens se serrent les coudes et rejettent des valeurs nauséabondes( ça devrait aller de soi non ? ). Le problème ce sont les centaines de milliers de jeunes cons, qui par leur conneries, leur irrespect ou leur extrêmisme, contribuent à créer des situations impossibles Un hitler et un Ben laden se font toujours plus remarquer qu'une soeur Thérésa.

Je ne veux pas tomber dans le piège inverse et dire que tous les jeunes sont cons et réagissent comme des moutons. C'est forcément faux. Mais si je me rappelle de ma propre adolescence qui n'est pas si loin, nos revendications c'étaient : nous font chier avec tous ces devoirs et vivement une manif' qu'on aille au Café. Mais à la rigueur c'est une expérience personnelle je ne peux pas porter de jugement au bout du compte. Le résultat est là et c'est tant mieux. Les jeunes se sont exprimés et le message était très positif.

Maintenant je ne suis pas parisien, et si la banlieue c'est morose, la province c'est pas rose. c'est ton destin.

Babos
Pixel visible mais rikiki



Inscrit : May 09, 2002
Messages : 93
De : Toulouse (eh oui: ADSL)

Hors ligne
Posté le: 2002-06-01 15:00
Bon, moi je vais faire court, sans faire de dissert ou étaler ma science:
LEs jeux vidéo intelligents rendent intelligents
Les jeux vidéo en anglais rendent bilingue.

Donc non non et non, les jeux vidéos ne "rendent" pas violents. ils peuvent abrutir certes mais sans plus a mon gout...
Le tout, et c'est comme tout comme ca, cela dépend dans quelles mains tombent le jeu (pour etre bref)

  Voir le site web de Babos
vector
Pixel de bonne taille



Inscrit : Apr 08, 2002
Messages : 263
De : quelque part dans l'espace-temps

Hors ligne
Posté le: 2002-06-01 18:42
Je ne vais pas m'exprimer sur le fond car je ne saurais trop quoi dire. Mais parlons juste de la forme, du réalisme de la violence dans les jeux.

Je trouve qu'il y a quand même une grosse différence entre l'ambiance d'un wolfenstein 3D et un RTCW ou SOF2. La pauvreté des graphiques du premier font qu'il y règne une ambiance presque humoristique voire parodique. Par contre, on peut trouver detestable cette recherche de la violence à outrance dans SOF. Plus les machines gagnent en puissance, plus le réalisme possible des jeux s'accroit. Et il y a toujours des éditeurs à l'affût du gain pour sortir des titres provoquants. Vous imaginez à quel degré de réalisme on pourrait être dans 10 ans?

Mon opinion est qu'il faudra un jour ou l'autre fixer des règles. Et les trucs du genre, limiter l'accès des jeux aux adultes, on sait tous que cela ne peut fonctionner.

Lyle
Camarade grospixelien



Inscrit : Mar 12, 2002
Messages : 3722

Hors ligne
Posté le: 2002-06-03 01:20
D'accord avec Vector. Il faudra bien en arriver a definir des limites. Dans quelques annees, on pourra creer des jeux totalement photorealistes. Et le degres de representation de la violence profitera de ces acquis techniques, vous pouvez en etre certains. On consacrera des milliers de polygones a representer les gerbes de sang, les lambeaux de chair...
Et puis, dans un avenir plus ou moins proche, se pose aussi le probleme des possibilites de violence elles-memes. Le probleme, c'est qu'au nom d'une certaine idee du jeu video, a savoir un jeu video totalement libre, les programmeurs creeront des univers tellement riches que l'on y fera a peu pres ce que l'on veut, pour le meilleur et le pire. Seulement, cela dependra en grande partie du joueur. De sorte que les programmeurs pourront se laver les mains dans l'innocence en disant :"Nous, on a fait que creer un monde, si le joueur viole ou torture, on y peut rien, car les joueurs veulent un monde libre, ils l'ont eu." D'ailleurs, Molyneux, apparemment une personne plus responsable, a reflechi au probleme a propos de Project Ego sur X-Box, RPG incroyablement ambitieux et prometteur, mais qui devraient generer tellement de situations possibles que les esprits les plus mal tournes pourraient y trouver leur compte...

  Voir le site web de Lyle
epsiloneod
Pixel de bonne taille



Inscrit : Apr 24, 2002
Messages : 379
De : Paris

Hors ligne
Posté le: 2002-06-04 15:40
J'apporte mon petit mot aussi. Désolé si c'est pas bien structuré, mais je suis au boulot. ;p

Pour moi le problème est plutot a un autre niveau. En condamnant la violence a la télé, au cinéma ou dans les jeux vidéo on se trombe de cible. La violence a toujours existé dans notre entourage et dans notre quotidien. Jai lu que plus haut que maintenant les "têtes de turc" partaient a l'hosto, et bien ça a toujours existé ça. Donc, je crois pas qu'il y ait une réelle augmentation de la violence au quotidien. Par contre, ce qui change c'est principalement deux choses :
1) L'accés facile a la violence.
2) La non comprehention (entendez par la le prémachage de l'information en générale, qui induit une non réflexion sur les évenements).

A une époque la violence "fictive" était cantonée a la littérature, puis au cinéma, ensuite a la télévision et, enfin, aux jeux vidéos. On constate donc une évolution du média, mais pas des mentalitées. La seule évolution de mentalité que l'on constate c'est une "banalisation" puis un "rejet". Pourquoi cette banalisation et ce rejet ? Parcequ'il y a un accés sans limite, sans avertissement, sans controle et sans comprehension. Tant que la télévision (média que j'exécre par excellence) continuera a diffuser de la violence, des messages faux, en déclarant haut et fort "Je suis la télévision, je détient la vérité et vous devez me croire et m'écouter" on n'avancera jamais.

Pour moi, il faut 1) Appprendre aux gens a comprendre ce qu'ils voient, a le replacer dans un contexte et a réfléchir dessus. 2) Apprendre aux gens a limiter l'accés a certaines choses ou sous un certain controle.

Voilou.
_________________

Epsilon EOD
GDLSP
"Y'en a toujours qui en r'viennent pas, de la ballade en barque..."



Index du Forum » » Discussions & Débats » » Les jeux vidéos rendent violent ?

19 messages • page
1




Forum www.grospixels.com (© 2011-2019 Grospixels)