Le 1er site en français consacré à l'histoire des jeux vidéo
La première décennie de Chatpopeye
Date de Sortie : (Nam) 1975
Systèmes : Scolaire
Développeur : Game & Watch Factory
Editeur : Nintendoooooo
Supports : nanoréseau

1) Bonjour Chatpopeye, peux-tu te présenter aux lecteurs les plus récents ?

Bonjour, je m'appelle Frédéric (Fred) Breillat, je suis prof des écoles dans une école élémentaire depuis une bonne douzaine d'années. Je m'intéresse à pas mal de choses, mais sans en approfondir une particulièrement, et surtout, j'ai tendance à me disperser et à me prendre d'une passion subite pour tel ou tel univers avant d'abandonner à cause d'un manque de temps ou de motivation. Un peu comme les gamins qui changent d'activité tous les ans après avoir fait la danse du scalp pour que leurs parents leur payent une batterie ou une guitare.
Mes principales activités concernent l'univers des jeux vidéo (depuis quelques années, je passe moins de temps à jouer qu'à m'informer sur les jeux), le cinéma (avec une nette préférence pour le cinéma fantastique) et les séries télé principalement américaines de ces quinze dernières années, la lecture de magazines d'informations ou de livres (pendant les vacances généralement), la pratique du chant choral, bref, rien que de très ordinaire.

J'ai découvert les jeux vidéo en arcade, à l'aube des années 80, avant de recevoir mon premier jeu électronique, Peau de banane, pour mes sept ans. Par la suite, nous avons réuni nos maigres économies, mes deux frères et moi, pour acheter un autre jeu électronique, Neko Don Don. En 1984, ma mère a rapporté d'un passage à la CAMIF un ordinateur Alice de MATRA. Il se branchait sur la télé et lisait des programmes enregistrés sur des cassettes audio. Pour les lire, il fallait trouver le bon niveau de volume du magnétophone sous peine de voir s'afficher "I/O Error" ! C'était à s'arracher les cheveux. On passait des heures avec mes frères à taper des lignes et des lignes de code dans un langage basic légèrement modifié, sans comprendre ce que l'on faisait, afin de pouvoir jouer à un pauvre jeu d'Othello, tout en espérant que ledit jeu pourrait se lancer, car l'ordinateur ne possédait que 4 Ko de mémoire. Il nous est arrivé de voir au bout de 4 heures s'afficher le message "OM Error", que l'on pouvait traduire par : « Pas assez de mémoire, tu l'as dans l'os, tu viens de passer 4 heures à taper des lignes et des lignes de code pour rien ». Et en plus, les jeux qui tournaient n'étaient vraiment pas folichons. Cela m'a dégoûté à jamais des marchands d'armes. Puis, il a fallu attendre Noël 1988 pour que je reçoive ma première console, la NES, avec laquelle j'ai passé des moments inoubliables. Depuis, je reste un fan inconditionnel de Nintendo, même si je possède désormais bon nombre de machines de la concurrence présente et passée.

2) Comment es-tu arrivé sur GrosPixels ?

Je suis incapable de me rappeler par quel biais je suis arrivé sur ce site. Sans doute devais-je chercher des infos sur un jeu, vers la fin 2002... Quoi qu'il en soit, j'ai été tellement épaté par la qualité de ce que j'y ai lu que j'ai envoyé un petit mail de félicitation aux tenanciers. Je ne prenais jamais la peine jusqu'ici de le faire, et j'ai par la suite été très surpris de recevoir des messages de plusieurs membres de l'équipe qui me remerciaient et m'invitaient à joindre le forum. Je l'ai fait illico, mais n'ai pas été très régulier au début. Il s'est écoulé quelques années avant que je ne consulte Grospixels quotidiennement.

3) Comment as-tu intégré l'équipe/as-tu décidé d'écrire pour le site ?

Tout d'abord, je n'ai écrit que quatre articles pour le site (un cinquième est en préparation). C'est quelque chose que j'ai assez de mal à faire, car j'ai l'impression qu'il me faut connaître un jeu quasiment par cœur pour écrire dessus. De plus, pas mal de jeux sur lesquels j'aurais pu écrire quelque chose ont déjà fait l'objet d'un article. Je pense à Punch-Out, ou à bon nombre de jeux d'arcade.
Concernant mon intégration au sein de l'équipe, c'est un peu particulier. Il y a deux ans, j'avais signalé aux membres de l'équipe un nombre assez important de fautes dans un dossier lui-même assez conséquent. Par la suite, Laurent m'a envoyé un petit message me demandant si je serais intéressé pour, de temps à autres, effectuer des corrections sur les articles avant publication. Puis, plus rien. Bon. Et v'là-t-y pas qu'il y a un an et demi, MTF séchait piteusement sur un quiz musical que j'avais balancé sur le site. Afin de détourner mon attention (enfin je pense), il me contacte pour me proposer de bosser tous les deux sur la correction des articles. Il en avait soumis l'idée à Laurent peu de temps auparavant. Je lui réponds que je suis d'accord, que ça me changera des cahiers de mes élèves, tout ça...
Le truc, c'est que dans ma tête, il s'agissait de corriger les articles avant leur publication. Pour MTF, il s'agissait aussi de corriger TOUS les articles publiés jusqu'ici (j'avoue que je n'avais pas dû lire les mots en petits caractères). Mais c'était trop tard, j'avais mis le doigt dans l'engrenage infernal... Et là-dessus, l'équipe en place a tout simplement décidé de nous intégrer. Je me suis senti empli d'une immense fierté le jour où ils nous ont donné... la Clé ! (les amateurs des Simpson comprendront).
On s'est donc partagés les 800 et quelques articles. Lui s'occupe de la partie Consoles/Micros et de la partie Système, moi de la partie Arcade et des dossiers. Au début, cela fut un peu la galère de corriger car nous n'avions pas les bons outils pour la modification des articles, ce qui fait que les corrections des premiers articles sur lesquels j'ai travaillé sont à refaire. Je ne vais pas spécialement vite pour les corrections, surtout en période scolaire très chargée. Moins que MTF en tout cas (mais bon, il fera moins le malin quand il aura trois enfants et un vrai métier !)
Néanmoins, pour prenante qu'elle soit, cette tâche est vraiment intéressante pour moi. D'une part parce que j'aime chercher la tournure la plus appropriée pour une phrase, aller fureter ici ou là afin de vérifier si l'on doit ou non faire l'accord à « mauve », ce genre de choses... De plus, depuis quelques temps, je m'occupe de rédiger les news du site (c'est à dire la présentation de l'article de la semaine, principalement). C'est un exercice qui me plaît bien, bien que parfois, l'angoisse de la page blanche soit présente, même pour quelques lignes.

4) Que représentait le site pour toi à l'époque et que représente-t-il aujourd'hui ?

Pour moi, Grospixels représente ce qui se fait de mieux à l'heure actuelle en matière de site de jeux vidéo. On y trouve des dossiers d'une très grande richesse, des articles traitant de jeux totalement inconnus de la plupart des joueurs, d'autres mettant particulièrement en valeur une machine ou une époque, des goodies vraiment sympathiques, dont les auteurs font montre d'un véritable talent, et qui à mon sens ne sont malheureusement pas assez mis en valeur ou ne suscitent pas assez de réactions (je pense notamment aux Groziks ou aux BD).
Grospixels, c'est aussi un forum fréquenté par des gens extrêmement sympathiques, qui sont pour la plupart à des années-lumières des défauts que l'on peut trouver chez les participants d'autres forums, trop souvent pollués par les jugements à l'emporte-pièce, le mépris pour les « non-initiés », les private-jokes récurrentes et fatigantes, les attaques nourries par la mesquinerie et la méchanceté, et les fautes de français que mes propres élèves ne commettent plus.
Je passe plusieurs fois par jour sur le site, j'adore lire un article au hasard, surtout depuis que JC a mis en place cette fonction, et je prends également un grand plaisir à fouiller dans les entrailles du forum afin de relire de vieilles discussions.

5) Quels ont été tes gros coups de cœur dans ta vie de joueur, tes trois jeux préférés et pourquoi ceux-là ?

Paye ta question-piège... [NdT : Je prends ça comme un compliment :-)]
En premier, je dirais Super Mario Bros, qui fut le premier jeu auquel j'ai joué pour de vrai sur une console de salon, et sur lequel je prends toujours autant de plaisir, tant le gameplay est parfait.

Ensuite, Half-Life. Il est arrivé à une époque à laquelle je ne jouais pas aux doom-like, car d'une part ils me donnaient mal au cœur, d'autre part leur partie solo m'ennuyait. J'avais bien fait des parties de Duke Nukem 3D contre un pote, mais cela n'allait pas plus loin. Et puis est arrivé Half-Life. Ce genre de jeux m'ennuyait ? Half-Life a développé un scénario passionnant, immersif au possible. Je trouvais que les développeurs abusaient des cinématiques ? Half-Life n'en intègre aucune, l'histoire se développant à coups de scripts savamment distillés. J'avais tendance à faire des pauses de plus en plus longues dans les jeux après avoir passé tel ou tel boss ? Half-Life n'est pas découpé en chapitres ou en mondes ou alors de manière très discrète, et les transitions sont encore une fois très bien amenées. On passe d'un endroit à un autre sans vraiment s'en rendre compte. Extraordinaire jeu. Sa suite l'est encore plus.

Enfin, je dirais Goonies II sur NES, tout simplement parce que ce fut le jeu offert avec ma console, et que tout dans ce jeu fait office de madeleine de Proust, les décors, la musique, les bruitages, les dialogues... Je suis incapable d'imaginer ce que je penserais du jeu si je le découvrais aujourd'hui. Si ça se trouve, les retro-gamers qui le découvrent aujourd'hui le considèrent comme une bouse !

6) As-tu conservé un attachement particulier au retro gaming ? Joues-tu encore à d'anciens jeux ?

J’ai « découvert » le retro gaming en 1998, grâce aux émulateurs. Surtout MAME et Nesticle (émulateur NES). Ce fut comme si je rentrais dans la caverne d’Ali-Baba. Depuis, je n’ai pas cessé de m’adonner au retro gaming. J’ai d’abord joué sur PC, avec les touches, puis en configurant une manette, puis en utilisant les fonctionnalités des émulateurs comme les save states... Puis, j’ai appris que la Dreamcast permettait de faire tourner certains émus, donc, j’en ai acheté une (fin 2002, alors qu’elle était déjà morte), ce qui m’a permis de jouer sur ma télé. J’ai voulu ensuite retrouver les sensations originelles de jouer sur une console, alors j’ai ressorti ma NES, j’ai racheté quelques jeux, puis je me suis mis en tête de posséder les consoles que je n’avais jamais eues (ou que j’avais revendues assez vite comme la Megadrive). Assez vite, ma collection s’est agrandie, et j’ai dû mettre le holà, faute de place. D’autant que j’ai emménagé après coup dans une maison plus petite que celle que je louais jusque-là, avec deux enfants en plus.
Et puis j’ai découvert que certaines cartouches magiques pouvaient faire tourner les émulateurs sur Gameboy Advance. Pouvoir jouer aux jeux rétro dans mon lit, peinard... Depuis, je pratique le retro gaming principalement sur PSP, sans être dérangé. Une petite partie de jeu NES, Lynx, Coleco... avant de faire dodo ! C’est l’un des avantages de la plupart des jeux rétro quand on n’a pas trop de temps pour jouer. La partie se lance très rapidement, sans que l’on ait à se taper des cinématiques d’intro ou des tutoriels élaborés pour des gusses trop feignasses pour lire un manuel !
Donc, je continue et continuerai encore très longtemps de pratiquer le retro gaming. De la même manière qu’il me reste beaucoup de films ou de séries à découvrir, il existe une multitude de jeux auxquels je n’ai jamais pris le temps de jouer, ne serait-ce que tous les jeux micro des années 80 dont j’ignore à peu près tout. Cela fait dix ans que je suis focalisé sur les consoles, il faudrait que je me tourne vers le C64, ou l’Atari ST que j’ai juste un peu côtoyé à l’époque.

7) Même question pour les jeux actuels.

Quasiment chaque année, je me procure une nouvelle console. En 2005, la DS, en 2006, la Wii, en 2007, rien pour protester contre les résultats de l’élection présidentielle (et surtout parce que je n’ai pas eu l’occasion d’en dégotter une), en 2008, la Xbox, en 2009, la PS2 et la PSP, et en 2010, la Xbox 360. Je découvre les jeux actuels avec pas mal de retard. Certaines consoles m’ont plutôt déçu (la PS2 et dans une moindre mesure, la Xbox), d’autres en revanche continuent d’embellir mes journées, notamment la 360, qui ne cesse de m’étonner et de me procurer un plaisir grandissant. Rien qu’en une année de pratique, je me suis littéralement gavé de jeux extraordinaires, tels Alan Wake, Red Dead Redemption, Assassin’s Creed 2, Darksiders, les Call of Duty... ainsi qu'un nombre croissant de jeux sur le XBLA. J’ai aussi des phases de jeux sur PC, quand la machine que je possède le permet.

8) Passes-tu encore sur le site ? T'es-tu engagé auprès d'un autre site ? Voire possèdes-tu un blog sur le sujet (ou un autre) ?

Je passe tous les jours à plusieurs reprises sur le site et le forum. J'ai du mal à imaginer passer une journée sans y faire un tour. Cela m'arrivait auparavant pendant les vacances, loin de tout PC, mais maintenant que mon téléphone portable me permet de surfer, je n'ai plus d'excuse ! J'ai un temps fréquenté le forum de NesPas, mais ai arrêté d'y poster depuis quelques mois. Je le lis cependant toujours régulièrement. Je n'ai pas de blog. Il y a quelques années, Bruno avait lancé un appel pour lancer un blog collectif. Mais comme nous n'étions pas assez nombreux pour y participer, l'idée avait fait chou blanc. De toute manière, j'ai déjà du mal à lire régulièrement les quelques blogs que je connais, alors en créer un...

9) Dix ans après sa création, comment vois-tu GrosPixels, ce qu'il est devenu et son futur ?

Le site possède un bon rythme de croisière concernant les nouvelles publications, les membres de l'équipe proposent régulièrement des idées afin d'offrir des nouveautés aux visiteurs ; les gromatchs, les gromixes, les grocasts...tout cela contribue à dynamiser le site, même si le manque de retour sur ce qui est proposé est souvent très frustrant. Même si d'anciens membres semblent avoir quitté le navire, les échanges d'idées et d'expériences sur le forum continuent d'avoir lieu dans une ambiance très agréable. Dans dix ans, lorsque nos enfants seront en âge de se garder tout seuls, j'imagine bien une grande rencontre IRL entre membres du forum, où l'on soufflera ensemble les 20 bougies de Grospixels...

10) Merci pour tout et bonne suite ! (oui, ce n'est pas une question mais bon, chacun ses défauts)

Thezis
(27 août 2010)
Page 18 sur 18
>>>