Le 1er site en français consacré à l'histoire des jeux vidéo
La première décennie de Tonton Ben
Date de Sortie : 1978
Système : Carbure au café
Développeur : A temps plein pour ses 5 articles quotidiens
Editeur : Twenty-Four-Seven Corp.

1) Bonjour Tonton, peux-tu te présenter aux lecteurs les plus récents ?

Je m'appelle Benjamin HARRE, j'ai 32 ans, et je suis connu sur Grospixels en tant que Tonton Ben. Je travaille dans l'informatique de production depuis une dizaine d'années, un peu par hasard, ayant quelques affinités avec les micro-ordinateurs depuis mon enfance. Mon oncle, lui aussi informaticien, m'avait prêté quelques disquettes 5''¼ en 1987, lorsque j'avais neuf ans ; mon grand-frère et moi découvrions à ce moment-là nos premiers jeux vidéo sur 80286, sur des ordinateurs de bureau. En 1990, mon frère s'est offert un portable, un IBM PS2 386 SX 16, 2 Mo de RAM, 40 Mo de disque dur, sur un écran VGA 256 niveaux de gris ! J'ai passé de très belles années sur cette Gameboy géante, et j'ai appris les joies du DOS pour faire fonctionner mes jeux références : Prince of Persia, The Blues Brothers, Another World, Alone in the Dark... Puis en 1994, j'ai enfin découvert la couleur avec mon premier Pécé à moi, un Vobis 486 SX 25. J'ai pu acheter Doom II version cédé le 4 octobre 1994. Je me suis offert le lecteur deux mois plus tard !
Dessin de Caleb Hystad

2) Comment es-tu arrivé sur GrosPixels ?

Je suis arrivé sur Grospixels, comme pas mal de monde sur Internet, par hasard, en 2001. Je travaillais essentiellement de nuit à cette époque, à surveiller des traitements informatiques, ce qui laisse pas mal de temps pour faire autre chose à côté. Ça a dû commencer par une recherche google sur un titre que j'ai connu, je suis tombé sur l'article correspondant... et puis j'ai dévoré le reste des textes du site ! J'ai toujours adoré la façon dont les jeux étaient présentés, décrits, détaillés selon le vécu du rédacteur. J'ai redécouvert des titres que j'avais oubliés, j'ai vu que je n'étais pas le seul à en connaître certains et qu'il y avait un forum derrière, très actif, avec de vrais passionnés, connaisseurs mais pas élitistes. J'ai toujours été méfiant envers les forums sur Internet, j'ai longtemps lu les sujets, puis j'ai fini par m' inscrire en 2002 pour participer aux discussions.

3) Comment as-tu décidé d'écrire pour le site puis intégré l'équipe ?

La rédaction d'articles est venue très naturellement, dans la continuité de ma participation au forum. Connaissant bien la liste des jeux traités sur le site, j'ai rapidement vu qu'il en manquait encore beaucoup, et que j'avais quelque chose à dire sur eux. De formation littéraire à l'origine, l'idée d'écrire régulièrement sur des thèmes que j'aime et maîtrise m'a beaucoup séduit, et la chance d'être publié et lu a représenté pour moi une opportunité à saisir. Ma première publication sur Grospixels fut Hexen, le 500ème article du site : j'ai connu une véritable consécration, un plaisir incroyable de voir mon texte en une d'un site ! Il fallait que je recommence immédiatement l'exercice. Ayant pas mal de temps libre à cette époque, j'ai pu enchaîner les textes à un bon rythme, ce qui a attiré l'équipe sur mon cas. J'ai cru comprendre que je leur plaisais, ça tombait bien, moi aussi ! Et voilà. Près de 10 ans plus tard, cette histoire continue avec la flamme du premier jour.

4) Que représentait le site pour toi à l'époque et que représente-t-il aujourd'hui ?

Sur le fond, Grospixels représentait pour moi à ce moment-là le sanctuaire de mes titres de jeunesse. Je jouais énormément étant gamin, et c'était finalement le seul endroit où ces titres parlaient à d'autres gens qui les avaient connus. Sur la forme, c'était pour moi une tribune, la chance d'être lu. Voilà la vraie force du site : donner la possibilité à tous les participants de contribuer à la ligne éditoriale. Grospixels, le wikipedia du jeu vidéo avant l'heure ? Certainement. En tout cas, l'équipe ne m'a jamais refusé un texte et il y a toujours eu du monde pour réagir sur la publication. C'est une joie immense à chaque fois !
Et aujourd'hui ? Ma vision du site n'a pas beaucoup changé. Côté articles, le spectre de couverture des sujets est toujours aussi large, avec des jeux traités nulle part ailleurs. Côté forum, le curseur s'est naturellement déporté vers l'actualité qui n'avait jamais été aussi riche, mais je constate que la culture vidéoludique est toujours mise à l'épreuve. Quand je parcours la section trivia et la capacité des membres à trouver des réponses aux colles posées, j'en suis toujours surpris et admiratif. La section groblog a su approfondir des sujets de retrogaming avec une pertinence très forte, le groblog SNES en tête. Les gromatchs du jeudi soir apportent ce côté « débat de deuxième partie de soirée » très rafraîchissants. Et lorsque l'équipe a soutenu mon projet de quiz en 2009, et a joué le jeu durant tout son développement jusqu'à sa publication, j'ai compris qu'on pouvait vraiment tout faire et tout proposer, et qu'il y aurait toujours un engouement pour tout ce qu'on y apporte. C'est vraiment génial.

5) Quels ont été tes gros coups de coeur dans ta vie de joueur, tes trois jeux préférés et pourquoi ceux-là ?

La voilà, la question piège ! Mon premier sera Prince of Persia. Je me suis longtemps étendu sur ma passion pour ce jeu en publiant le dossier sur toutes les adaptations de ce jeu culte, il représente pour moi ma plongée en apnée dans le monde du jeu vidéo. Prince of Persia, c'est le jeu qui m'a fait apprendre le DOS pour le faire fonctionner. C'est le premier jeu que j'ai intégralement retourné dans tous les sens pour le terminer. C'est vraiment lui qui a ouvert la porte aux autres pour moi. C'est le premier jeu que j'ai acheté sur le Xbox Live Arcade !

Superbe extrait de l'ahurissant comic Doom. Quelque part, il ne s'agit pas d'une adaptation mais d'une transposition directe. Lisez-le, c'est au-delà des mots !

Mon second sera Doom. J'hésitais avec Wolfenstein 3D, qui m'a beaucoup marqué, mais Doom a eu un impact plus fort. Il avait tout : la technique qui vous immerge en deux secondes, le visuel, le son, la difficulté, l'ambiance, la progression. Il est absolu. Je me souviens l'avoir reçu en 1993 par un étudiant suite à notre rencontre lors d'un forum des métiers à mon lycée. C'était la version complète 0.99 (j'ai racheté le jeu par la suite, j'ai toujours la boîte et les disquettes), il l'avait récupérée au moyen d'un obscur réseau de données entre universités américaines... Je ne comprenais pas bien de quoi il me parlait à l'époque. Je n'en ai jamais décroché. Je vous bassine tout le temps avec. C'est le deuxième jeu que j'ai acheté sur le Xbox Live Arcade !

Mon troisième sera Castlevania. Je vais prendre la série complète comme un seul jeu (non, ce n'est pas de la triche ! [NdT : Ben si mais eu égard à ton grand âge Tonton, on ne dira rien]), même si mon préféré restera Symphony of the Night sur PlayStation. La saga Castlevania m'a longtemps suivi, sans que je réalise qu'il s'agissait d' une grande série. J'ai pratiqué assidûment Castlevania Adventure sur Gameboy ; Super Castlevania IV fut l'une de mes références sur SNES ; Haunted Castle en arcade m'a toujours intrigué, avant que je comprenne qu'il faisait partie de la série ; et ainsi de suite. J'ai fini par collectionner les versions japonaises de cette série. Ça a été mon point d'entrée dans le monde des consoles. Je crois que c'est par ce jeu que j'ai fait la connaissance de mon épouse, en résidence universitaire, lorsque je venais lui emprunter les clés de la salle de télévision dont elle avait la responsabilité pour jouer à Symphony of the Night [NdT : Belle histoire. Preuve aussi que GrosPixels est toujours capable d'en découvrir plus sur l'Histoire]. C'est le troisième jeu que j'ai acheté sur le Xbox Live Arcade !

Historiquement, je suis un joueur PC et arcade. Mais j'ai eu de nombreuses affinités avec l'Amiga, un peu moins avec l' Atari ST[NdT : Comme tout le monde, ahem...], et j'ai découvert les consoles sur le tard. J'ai acheté ma première console, une SNES, en 1997 ! Je me suis ouvert depuis à tous les supports. J'aime les jeux de baston (CAPCOM, SNK, MIDWAY), les doom-like et les FPS, les jeux d'aventure, les jeux de plateformes... Seuls la plupart des jeux de sport (sauf les gros jeux d' arcade comme Virtua Tennis, Decathlete ou Virtua Athlete 2000), les RPG japonais et les jeux de stratégie économique m'attirent moins.

6) As-tu conservé un attachement particulier au retro gaming ? Joues-tu encore à d'anciens jeux ?

Oui, toujours. J'ai longtemps pratiqué l'émulation, très souvent pour les articles, ça me reprend encore de temps en temps, mais j'ai tellement de jeux en retard sur Xbox 360 que j'ai un peu mis cette activité en pause. Sauf lorsqu'un bon vieux jeu sort sur le Live Arcade (je pense que vous avez compris ce point !). De façon plus originale, mon iPhone m'a permis de relancer de vieux titres, il y a pas mal d'offres de retrogaming sur ce support. Pour les vacances ou les transports, c'est parfait. J'ai pas mal d'anciennes consoles à la maison, mais je n'ai finalement que peu d'occasions de les dépoussiérer ; à part la Neo Geo, la Saturn et la Dreamcast, souvent pour des soirées avec des amis.

Team Blizzard : "Les gars, pour World of Warcraft , on a sorti la grosse artillerie. Voici Satan, le mal incarné. On l'applaudit bien fort ! Ce type est un puits de science diabolique".Satan : "J'ai vu ce que vous avez fait aux joueurs de WOW, et j'ai beaucoup aimé. Certains ont abandonné leur famille ? Vous êtes sur la bonne voie. Peut-on aller plus loin ? Oh que oui. Toi devant, je t'écoute."Team Blizzard : "Selon nos recherches, des joueurs quittent parfois leur ordinateur. Que peut-on faire pour étendre notre domination et prendre le contrôle total de leur vie ?"Satan : "Ce qu'il vous faut, c'est un moyen d'entretenir leur addiction même lorsqu'ils sont déconnectés. Je propose un jeu de cartes à collectionner."Team Blizzard : "C'est... c'est diabolique !"Satan : "Et faites en sorte que la carte la plus rare et la plus chère confère des avantages dans le JEU EN LIGNE !"Team Blizzard : "Gloire à toi Satan ! Gloire à Satan"(Merci à David pour la traduction)

7) Même question pour les jeux actuels.

J'avais un peu zappé l'actualité des deux dernières générations de consoles, mais je suis en train de me rattraper. J'ai découvert la saga Assassin's Creed qui a été une énorme surprise pour moi ; Portal 2 est enfin sorti, et je me laisse aller à tenter de nouvelles expériences comme L.A. Noire. J'ai repris World of Warcraft (ne commencez jamais, les enfants !), c'est très chronophage, mais c'est un jeu tellement incroyable... Il faudra que je vous en parle un de ces jours, tiens.

8) Passes-tu encore sur le site ? T'es-tu engagé auprès d'un autre site ? Voire possèdes-tu un blog sur le sujet (ou un autre) ?

Tous les jours ! J'y suis tous les jours ! Je pourrais difficilement m'en passer, même si je n'ai pas toujours quelque chose à dire. Je lis tous les sujets. Je ne me suis pas engagé ailleurs, je suis quelqu'un de fidèle ! Néanmoins, je lis les news de neo-arcadia, planetemu, et basgrospoing. Les copains, quoi !

À dans dix ans ! Merci de m'avoir lu jusqu'au bout sans bâiller !