Mastodon
Le 1er site en français consacré à l'histoire des jeux vidéo
Actualité de l'émulation [contenu fourni par Emu-France]
Ghosts'n Goblins
Anne : 1985
Systme : Arcade
Dveloppeur : Capcom
diteur : Capcom
Genre : Action / Plate-forme
Par Laurent (07 septembre 2000)

Au cas o vous n'auriez pas compris que les jeux d'arcade permettent de mesurer les limites de l'homme dans la matrise de soi, les rflexes, l'acharnement, procurez-vous un bon mulateur et testez Ghosts'n Goblins, dfaut de mettre la main sur une vraie borne d'arcade.

Lorsque vous saurez qu'en 1985, anne de sortie de ce hit international cr par Toshio Arima et dit par Capcom, il n'tait pas rare de voir des joueurs terminer le jeu, vous aurez compris de quoi je veux parler. En effet, Ghosts'n Goblins est d'une difficult rare, la progression tant essentiellement fonde sur des piges mmoriser au fil de tentatives infructueuses et viter en ralisant au pixel prs des mouvements si complexes qu'ils ncessitent un feeling parfait, un zen sans faille.

Dans cet action-platformer de facture classique (et pour cause, c'est un des premiers du genre), le joueur incarne un fier chevalier parti la rescousse de sa belle dans un univers qui fleure bon le zombie et le vampire. Les personnages sont reprsents, pratique trs courante dont G'n G est un des pionniers, avec beaucoup d'humour, commencer par le hros lui-mme. Affubl d'une dmarche ridicule, il a l'air de dtaler comme un lapin plutt que de braver le danger. Lorsqu'il est atteint par l'ennemi, son armure se disloque et il se retrouve en slip kangourou, tenue qui met en vidence son physique gringalet. Un deuxime contact avec l'ennemi, et le voil rduit un petit tas d'os, et lorsqu'il grimpe une chelle, il ne manque pas de se rceptionner en haut de cette dernire en nous montrant ses fesses.

Pour se dfendre, notre hros jette des projectiles divers : lances, couteaux, ou boules de feu. Les ennemis, bien que d'apparence inoffensive, sont redoutables et trs varis, la palme revenant cette goule volante dont les mouvements sont imprvisibles et qui se prcipite vers le hros (on la rencontre une premire fois au milieu du premier niveau). Rgulirement, des boss interviennent : il y en a notamment la fin de chaque niveau, et ils sont tous normes et trs spectaculaires, chose loin d'tre systmatique dans un jeu de 1985. Les dcors sont trs varis et permettent parfois un dplacement de l'action sur un axe vertical.

Ghosts'n Goblins est d'une qualit graphique exceptionnelle, suprieure ce que proposent des jeux pourtant sortis un ou deux ans plus tard (et dans les annes 80, un an reprsentait 5 des annes actuelles pour l'volution graphique des jeux vido) : les personnages sont reprsents avec suffisamment de finesse pour qu'on les croit dessins et non constitus d'un assemblage de pixels. Il ne faut pas oublier non plus le thme musical amusant, enlev, facile retenir, tout simplement gnial, mais c'est surtout le gameplay qui a rendu clbre ce jeu. La maniabilit parfaite du jeu en fait un challenge extrmement relev mais que l'on sent en permanence faisable, une formule propre l'arcade des annes 80 et qui inspirera de nombreux jeux par la suite (Shinobi, Rolling Thunder, Legend of Hero Tonma...).

noter que lorsque le monstre final est vaincu, le jeu annonce tranquillement qu'il faut refaire tous les niveaux en sens inverse (et avec une difficult accrue), pour retrouver la princesse tant convoite. Ce genre de petite surprise est frquente dans les jeux de l'poque et ne choquait personne.

Ghosts'n Goblins connut une suite, Ghouls'n Ghosts (1988), qui fut un hit galement, et un troisime volet, Super Ghouls'n Ghosts, est sorti sur SNES.

Au rayon des adaptations micro, il faut citer, en dehors de la trs bonne version NES signe Capcom, les version 8-bits dites par Elite en 1986 (programmation : Chris butler, son : Mark Cooksey). La version C64 est tres bonne, mais celles sur CPC et Spectrum doivent par leur jouabilit mdiocre. Elite avait galement en rserve des conversions sur ST et Amiga (programmation : Paul Frankish, son : Mark Cooksey) absolument extraordinaires, identiques l'arcade 99%. Pour des raisons de droits, elles sont restes indites jusqu'en 1990, anne o US Gold a rachet Elite.

Laurent
(07 septembre 2000)