Mastodon
Le 1er site en français consacré à l'histoire des jeux vidéo
Actualité de l'émulation [contenu fourni par Emu-France]
Street Fighter - La série
Anne : 1987
Systme : Arcade
Dveloppeur : Capcom
diteur : Capcom
Genre : Jeu de Combat (VS fighting)
Par LVD (12 mai 2004)

Tout dabord, je tiens mexcuser par avance pour dventuelles erreurs qui auraient pu se glisser dans ce dossier; si vous en remarquez, nhsitez pas me prvenir ! Ensuite, tant fan absolu depuis le dbut, je ne possde sans doute pas un avis compltement objectif sur la srie. Je cherche simplement faire partager ma passion... Certains dentre vous ne seront sans doute pas daccord avec moi sur certaines remarques, mais je serais ravi den discuter par la suite.

SOMMAIRE
Street Fighter, la srie (Page 01)
- La gense (Street Fighter I)
- Lge dor (la srie des Street Fighter II)
- Le renouveau ? (la srie des Street Fighter Zero/Alpha)
- La nouvelle gnration (la srie des Street Fighter III) (Page 02)
- Le passage la 3D (la srie des EX)
- La priode des cross-overs (la srie des Versus)
- Autres univers (Puzzle Fighter, etc.) (Page 03)
Annexe 1 : Les goodies Street Fighter (Page 04)
Annexe 2 : Street Fighter 2 et le PC (Page 07)
Annexe 3 : Les CD Street Fighter (Page 09)
Annexe 4 : Les adaptations (Page 10)
Annexe 5 : Trivia (Page 14)

Please insert coin

Avant toute chose, voici quelques chiffres qui peuvent donner le vertige. Il existe ce jour une trentaine de jeux mettant en scne les personnages de Street Fighter. Si on compte toutes les versions sorties sur tous les formats, on dpasse la centaine ! (et encore, mme en ayant compt deux fois, jai peur den avoir oublies...). Seules la NES et la Game Gear semblent avoir t pargnes. Rares sont les autres sries de jeux vido parvenir ce nombre (Rockman / Megaman et Super Robot Taisen y sont parvenus; mais part ces deux sries, je ne vois pas). Street Fighter, cest par ailleurs 60 millions dexemplaires vendus travers le monde depuis plus de 10 ans (source officielle Capcom juin 2002).

Comme il se doit, Street Fighter a engendr un nombre incalculable de goodies (posters, poupes, etc.), ainsi que :

  • Une soixantaine de CDs
  • Une vingtaine de vidos (dmos, combos, tournois...)
  • Un fabuleux film danimation en 1994 (jy reviendrai plus tard)
  • Une srie TV moyenne en 1995
  • 2 OAVs (Original Animated Video
  • des dessins anims uniquement destins au march de la vido) en lan 2000 d'assez bonne facture malgr une ambiance trs particulire
  • Un film live avec Jean-Claude Van Damme
  • Une srie live corenne qui a lair assez marrante
  • Une dizaine dartbooks et des centaines de guides de jeu
  • 7 romans (certains ont des couvertures sublimes !)
  • Un nombre incalculable de cartes et autres posters
  • Un jeu de socit (!)
  • Un jeu de rle papier amricain;
  • Des bonbons, du chocolat, de la soupe (!)
  • Un nombre de cosplays au Japon (cosplay = runion de gens dguiss comme les hros de leur mangas prfrs) assez sidrant (surtout celui de Chun-Li) et de doujinshi (mangas amateurs japonais).

Sur ce, que les combats commencent !

ROUND 1 : la gnse

Nous sommes en aot 1987. Capcom, diteur japonais dj clbre pour des jeux tels que Ghostn Goblins (Makaimura en VO), sort en arcade un jeu au concept plus ou moins novateur. Jusqualors, la plupart des jeux darts martiaux ou apparents consistaient en ce que lon nomme communment beatem up (note : ou beat'em all, la question ne sera sans doute jamais totalement rgle), cest--dire en un jeu o le personnage principal avance en suivant un scrolling et doit battre ses adversaires au fur et mesure de sa progression (ex : Kung Fu Master). Ici, le concept est un peu diffrent. Votre personnage se retrouve face--face avec son opposant sur un seul stage fixe, comme dans le plus ancien (et beaucoup moins volu) Karate Champ de Data East. On navance pas, on bastonne, et cest tout ! Cest un simple affrontement au un contre un. Remporter 2 rounds vous permet de passer au combat suivant. Le scnario tient en une phrase : vous voyagez travers le monde la recherche dautres combattants votre hauteur; une sorte de tournoi darts martiaux clandestin quoi. Le concept ne changera quasiment pas durant les 15 annes suivantes.

STREET FIGHTER
plates-formes : arcade, PC-engine, C64, Spectrum, Amstrad, Atari ST, Amiga

La borne darcade comporte, outre le joystick, seulement deux boutons : poing et pied. Par ailleurs, les personnages disposent de coups spciaux. Hadoken ou Shoryuken font ainsi leur premire apparition. Une diffrence notable avec les versions ultrieures concerne la puissance de ceux-ci. Deux Shoryuken bien placs suffisent a descendre la jauge de ladversaire au niveau zro... En contre-partie, ils sont TRS difficiles sortir (bien que la manipulation, un quart de cercle, soit la mme la base). Cest mon avis le gros point noir du jeu, on se bat plus contre le stick que contre les personnages du jeu...

A propos des boutons justement ! L'originalit de la borne rsidait dans le fait que, selon que l 'on appuie plus ou moins fort sur le bouton, le coup tait plus ou moins puissant. Ce principe sera repris sur Game Boy dans des versions futures, mais cette fois-ci avec la dure de pression du bouton. Capcom sera oblig de retirer ce type de bornes assez rapidement, la machine semblant ne pas tre en mesure de tenir le choc trop longtemps... Pour la premire fois de lhistoire, les clbres Ryu et Ken font leur apparition. On notera cependant la couleur rousse des cheveux de Ryu, ainsi que ses chaussures, qui disparatront ds la version suivante. Ce sont dailleurs les deux seuls personnages jouables (Ken ntant slectionnable que par le deuxime joueur). Le jeu compte 12 personnages; environ le tiers dentre eux ne connatront jamais dautres versions. On retrouve donc outre nos deux hros :

  • Letsu et Geki (Japon)
  • Joe et Mike (USA)
  • Lee et Gen (Chine)
  • Birdie et Eagle (Angleterre)
  • Adon et Sagat (Thalande).

Sagat, le champion actuel en titre, et qui occupe la place de boss final, est particulirement dur vaincre ! Si, nanmoins, vous russissez le battre, Ryu lui donnera le coup final l 'aide d 'un Shoryuken, coup qui sera l 'origine d 'une large cicatrice sur le torse de Sagat. Cette cicatrice est visible dans toutes les versions suivantes de la srie.

Le jeu propose galement de sympathiques bonus stages (de type "casser des briques"), une pratique qui semble avoir disparu de nos jours dans les jeux de baston, ce que je trouve bien dommage. La ralisation est honnte pour lpoque, sans pour autant atteindre des sommets. Je ne vois pas grand-chose dautre dire sur ce SF premier du nom, hormis le fait quil bnficia dun relatif succs, sans pour autant pouvoir tre qualifi de hit. Une seule adaptation fut russie: sur PC-engine; les versions ST et Amiga, en dpit de graphismes fort attractifs, pchant beaucoup par leur mauvaise jouabilit.

ROUND 2 : lge d'or

Mars 1991. Presque quatre annes se sont coules depuis que Ryu a vaincu Sagat. De leau a coul sous les ponts chez Capcom. Tout dabord, vous pourriez vous demander pourquoi il leur a fallu si longtemps pour sortir une suite. La rponse tient en deux mots: Final Fight (1989). Le projet Street Fighter II tait bel et bien en dveloppement, mais lditeur dcida dans un premier temps de concentrer ses efforts sur Final Fight, adaptation de la doctrine de Spinoza en jeu vido (cest le droit du plus fort de dominer les plus faibles), ou plus simplement beatem up/all, certes classique, mais avec des sprites normes et une jouabilit assez jouissive (malgr un ct rptitif plus que prononc). D 'ailleurs, Final Fight tait cens tre une suite de Street Fighter, commande par Capcom America ! Ce nest quune fois termin que les dveloppeurs reprendront leur projet. Et cela valait la peine dattendre...

STREET FIGHTER II
plates-formes : arcade, SNES, Gameboy, Playstation, Saturn, Master System, PC

Mars 1991, donc. Le jeu sort dans les salles darcade japonaises. Et l, cest la grosse baffe. Le choc. JAMAIS encore on avait vu un jeu aussi beau (bas sur le CP-System, processeur mis au point par Capcom lui-mme et dj utilis dans Final Fight). Je trouve personnellement (cest subjectif) que mme aujourdhui, les graphismes sont particulirement attrayants. Mais les deux aspects qui feront de SF II la rvolution quon connat sont la jouabilit et les personnages. Tout dabord, de deux malheureux boutons, on passe six (trois poings, trois pieds). La maniabilit exasprante de SF I a t corrige, et on se retrouve en face dun jeu o, aprs quelques heures dentranement, on arrive quasiment sortir tout ce que lon veut. Les commandes rpondent au quart de tour et sans fausse note (seul le Shoryuken ncessite un temps dapprentissage un peu plus long). Et surtout, les COMBOS ! Voil ce qui fera toute la diffrence ! On peut dsormais enchaner diverses combinaisons de coups (normaux ou spciaux), et la recherche de ces combos devient la priorit des joueurs. Chaque personnage possde un nombre de coups assez incroyable... pour lpoque.

S'agissant du nombre de personnages jouables dans cette version, on peut en slectionner 8. Ryu et Ken sont de retour. A leurs cts on trouve : Honda, le sumotori (Japon); Chun-Li, premier personnage fminin de jeux de baston et premire "star" fminine de jeux vido (Chine); Blanka lhomme-animal (Brsil); Zangief le pote - pardon, le catcheur, dont les coups sont emprunts Haggar de Final Fight (Russie); Guile, le G.I (USA); et enfin Dhalsim, le yogi aux bras et jambes extensibles (Inde). Lorsque vos 7 adversaires sont vaincus, 4 bosses (non-jouables) surgissent alors. M. Bison, le boxeur (Balrog en version occidentale, USA); Balrog, le ninja matador (ou Vega, Espagne); Sagat, dcid reprendre son titre vol par Ryu (Thalande); et le mystrieux Vega (ou M.Bison, nationalit inconnue). Tous quatre appartiennent lorganisation criminelle Shadoloo, Vega en tant le chef suprme.

Tous les personnages possdent un rel charisme, et si on considre les diffrentes histoires qui les lient (Guile est le beau-frre de Ken; Vega a assassin le pre de Chun-Li; la rivalit Ryu-Sagat; lamiti Ryu-Ken, etc.), on se rend compte quon a affaire un vritable "univers" SF. Par ailleurs, chaque perso a sa propre fin, qui nous rvle gnralement ses motivations quant sa participation au tournoi. Il ne sagit pas de btes sprites sans me, mais de personnages avec qui peuvent se crer de vritables liens affectifs. Chaque joueur possde son personnage prfr, pour une raison qui lui est propre. Personnellement, lorsque jai vu tourner le jeu pour la premire fois dans une salle darcade prs de mon lyce, je suis tomb fou amoureux de Chun-Li ! Je prfre toutefois jouer avec Guile, dont la maniabilit correspond davantage mon style de jeu.
Le seul vrai dfaut du jeu concerne la diffrence de puissance entre les persos, problme qui ne sera jamais totalement rsolu. Ryu et Ken (et plus tard, Gouki) seront toujours suprieurs aux autres (hormis face un EXCELLENT joueur). Je corrige: disons que Ryu et Ken sont beaucoup plus simples d 'accs. D 'ailleurs, lors des championnats nationaux japonais (eh oui !), Dhalsim semblait tre le personnage le plus apprci. Il n 'empche que nos deux gais lurons sont bien mieux fournis la base !
Vu le succs en arcade, une conversion Super Famicom voit bientt le jour. Lorsque paraissent les premires photos du jeu, tout le monde est stupfait : cest presque aussi beau que larcade ! Du jamais vu sur une console de salon, si lon excepte la Neo-Geo. Le jeu sera lorigine dune explosion des ventes de la console (je me souviens dailleurs avoir achet le pack SNES + SF II). L o le bt blesse, cest le prix : les magasins dimport franais vendaient la prcieuse cartouche entre 600 et 800 francs (90 a 120 euros) ! Mme la version officielle avoisinera les 700 francs. Il est clair que Capcom et Nintendo ont franchement abus sur ce coup-l. Mais bon, comme des vaches lait, on a tous achet, nest-ce pas ?

Nanmoins, malgr sa ralisation exceptionnelle, le jeu fait quelques infidlits la borne d 'origine. Tout d 'abord, personnages et aires de combat ont d tre compresses pour pouvoir en faire rentrer un maximum sur cartouche. Ensuite, un certain nombre de voix digit ont disparu (entre autres, celle qui annonce le dbut des combats). Enfin, certains dtails du dcor sont passs la trappe eux aussi, par exemple deux des six lphants du stage de Dhalsim. Cette premire version de SF II ne connatra pas dautres adaptations immdiates, Capcom tant cette poque entirement dvou Nintendo, linstar dautres diteurs tel que Konami. Pour rsumer, si vous vouliez jouer SF II, il vous fallait une console Nintendo. Bien plus tard, en 1997, on notera notamment la sortie d'une ahurissante version... Master System.

STREET FIGHTER II
prononcer Dash ou Prime)
plates-formes : arcade, Megadrive, PC-Engine, Playstation, Saturn, X68000

Un an passe. Tout le monde attend SF II version Super Famicom qui doit sortir en juin 92. Pourtant, ds le mois davril dbarque en arcade la suite de ce succs plantaire. En fait de suite, le jeu se contente de relooker les dcors en en modifiant les couleurs (jaimais mieux les vieux...) et la tte des personnages. Il est en outre possible deux avec le mme personnage et, SURTOUT, de slectionner l'un des 4 bosses, injouables jusqu'alors ! Mais cest plutt une dception. Bison est trop basique, Balrog manque de puissance, et Vega est nettement moins fort que lorsque le CPU lutilise... Seul Sagat tire son pingle du jeu. Par ailleurs, les fins des bosses sont bcles (une simple image avec un court texte).

Ce qui est plutt retenir de cette version, cest quelle marque labandon de Capcom de sa loyaut exclusive Nintendo. Une version de SF II sort en effet sur la Megadrive de Sega (plus proche de la version turbo que de la version dash) et la PC-Engine de NEC. A noter dailleurs que la version PC-E est lune des meilleures, ce qui est incroyable quand on sait que ce nest quune 8 bits (mais alors, quelle 8 bits !) A compter de ce jour, Capcom (suivi par Konami) se mettra dvelopper sur un maximum de supports diffrents.

STREET FIGHTER II TURBO
plates-formes : arcade, SNES, Playstation, Saturn

Dcembre 1992. 8 mois aprs SF II sort un nouveau volet baptis Turbo - pour une raison bien simple : le jeu propose plusieurs vitesses, et la plus leve est ahurissante (surtout sur SNES). Mais ce nest pas le plus important : les personnages gagnent de nouveaux coups destins mieux quilibrer les combats. Chun-Li acquiert une boule de feu, Blanka une attaque verticale... Javoue que cest lun des mes Street prfrs, hormis un dtail gnant : les enchanements mettent trop rapidement K.O. Ce volet rend le Dash version arcade (je prcise bien arcade et pas Megadrive) compltement inutile. A noter quun tournoi fut organis au Japon, o il attira 8500 participants ! Cest lheure de gloire de Street Fighter, mme si Capcom sent bien quil ne pourra pas continuer indfiniment ce type de recyclage...

SUPER STREET FIGHTER II THE NEW CHALLENGERS
plates-formes : arcade, SNES, MegadriveD, Playstation, Saturn, FM-Towns, X68000

Octobre 1993 - presque un an aprs le Turbo et quatre mois aprs la version SFC. Premire nouveaut de cette nouvelle version : Capcom a chang de processeur, le CP-System II, proposant une meilleure qualit graphique et sonore. Honntement, la diffrence ne me parat pas si notable que a, mais bon... Reconnaissons que les dcors sont assez soigns. 4 nouveaux personnages font leur apparition : Fei-Long, un clne de Bruce Lee (Hong-Kong); Cammy, dont la prsence sert manifestement faire de lombre Chun-Li (Angleterre); T.Hawk, le gant indien (Mexico); et Dee Jay, le D.J (logique !) cr par Capcom America (Jamaque). Franchement, je n'ai jamais pu supporter Dee Jay (surtout que cest le personnage parfait pour contrer Guile). Les fins des personnages ont t redessines, et certaines sont vraiment belles ! Les 4 boss ont enfin droit aux leurs, aussi. Option plutt rigolote : il est dsormais possible de choisir son combattant parmi un panel de 8 couleurs diffrentes, certaines n'tant pas du meilleur got !

Du point de vue du gameplay, on note quelques nouveauts, notamment lapparition lcran de messages de type First Attack (un bonus est accord celui qui frappe le premier) ou 5 Hits Combo (5 coups donns sans que l'adversaire ait pu riposter), principe qui sera repris dans tous les autres futurs jeux de baston, comme ceux de SNK.

Voil sans doute LE Street ultime pour les fous de combos. Les possibilits sont presque infinies, et mme aujourdhui, on peut encore en trouver de nouvelles ! Sil ne fallait garder quun seul Street, ce serait sans doute celui-l.

SUPER STREET FIGHTER II TOURNAMENT BATTLE
plate-forme : arcade

Le jeu semble ntre sorti quau Japon, en mme temps que la version Super. Il sagit tout simplement de 8 bornes darcade relies entre elles qui permettent plusieurs joueurs de saffronter dans un mode tournoi. Le mode de jeu a t repris en option sur la version SNES.

SUPER STREET FIGHTER II X GRAND MASTER CHALLENGE
plates-formes : arcade, 3DO, Playstation, Saturn, Dreamcast, GBA, PC

Mars 1994. Nous arrivons au dernier volet de la srie des SF II ("enfin !" diront certains...) Quoi de neuf ? Lapparition des Super Combo, comprenez par-l "attaques de la mort qui tuent" ralisables lorsque la jauge associe atteint son maximum (on la fait monter en donnant des coups). On peut dsormais se rtablir dans les airs aprs une projection, ce qui rsoudra un type dantijeu assez pratiqu jusqualors (je saute, je frappe, l'adversaire pare, et comme sa protection a une lgre dure d'inertie, j'en profite pour le chopper puisqu'il ne peut rien faire. La jauge d'nergie en prend alors un sacr coup). Quelques nouveaux coups comme le Tenshokyaku de Chun-Li (sorte de Shoryuken), ou un ventail de coups de pied intressant pour Ken. Les personnages gagnent une image supplmentaire lors de leur fin, et elle est souvent magnifique ! Un plaisir pour les yeux ! Enfin apparat en personnage cach le fameux Gouki (Akuma), responsable de la mort de Gouken, le matre de Ryu et Ken, et pourvu dune puissance terrifiante. Un code compltement tordu permet de jouer avec.

Pourquoi le Super est-il, mes yeux, suprieur dune trs courte tte ce nouveau volet ? Deux raisons : les Super Combo de certains personnages sont trop durs sortir, que ce soit dans leur manipulation (Cf Guile), ou tout simplement pour parvenir faire grimper la jauge au maximum. En outre, certaines possibilits denchanement du Super ont disparu ! Autre reproche : alors quon peut choisir parmi prs de 10 couleurs diffrentes pour son personnage, la couleur dorigine a disparu ! Fini le kimono blanc de Ryu ou celui rouge de Ken (qui en a un blanc maintenant, lui...)

En deux mots, de bonnes ides, mais pas assez bien exploites. Elles augureront toutefois de ce que sera fait le prochain volet. trangement, le jeu na pas t adapt sur SNES; en revanche, il le fut sur 3DO, ce qui poussa bon nombre de fans acheter la console. Aujourdhui encore, cela reste le meilleur titre de la machine. Par ailleurs, une version remake a vu le jour sur GBA en 2002.

HYPER STREET FIGHTER II
Plates-formes : PS2, arcade

Nous allons faire un bond jusqu 'en 2003, l 'anne des 15 ans de Street Fighter. Pour fter l 'vnement, Capcom a sorti moult figurines, livres, un CD, une exposition a tourn dans les grandes villes du Japon (votre serviteur y tait)... ET un "nouveau" jeu ! Hyper Street Fighter II, la suite du Super X, dix ans aprs... Tient-on l le Street ultime ? Ma foi, oui et non... La grande nouveaut de ce volet, c 'est que l 'on peut jouer avec tous les personnages dans toutes les versions de la srie II ( savoir : II, II ', Turbo, Super, Super X), ce qui fait quand mme un sacr nombre de possibilits ! Les 8 personnages de base sont disponibles en 5 versions, les bosses en 4, les petits nouveaux du Super en 2, et Gouki en une ( noter qu 'il faut faire le code cit plus haut pour l 'avoir... Code inscrit dans la notice du jeu), soit au total 65 persos disponibles, chacun gardant ses forces et ses faiblesses d 'origine. Jusque l, le principe tait parfait. Ce soft prsente quand mme un problme... Passons sur la ralisation, identique l 'arcade (de 1994...), qui au moins a la mrite de ne pas trahir la srie. Un trs bon point aussi pour les musiques, que l 'on peut slectionner en 3 versions : CPS-1, CPS-2, et (plutt bons) remixes ! Le gampelay est fidle lui-mme, c 'est dire parfait. Alors, qu 'est-ce qui cloche ?

Eh bien... dans un souci de fainantise maximum, Capcom a programm le jeu en version Super X. Concrtement, a veut dire quoi ? Et bien que les dcors n 'existent qu 'en Super X, exit les stages versions II (les plus beaux), II ', et Turbo... De plus, le CPU est OBLIGATOIREMENT en mode Super X. Qu 'est-ce qu 'on aurait aim pouvoir affronter un Ken II ' suivi d 'un Blanka Super puis d 'un Honda Turbo... et tant qu ' faire dans leurs stages correspondants ! Les fins des personnages sont bien sr elles aussi en mode Super X. Enfin, aucune sauvegarde possible. Il faut donc reconfigurer son pad chaque fois qu 'on allume la console...

Franchement, a aurait cot quoi Capcom de rajouter ce petit plus ? Vous allez voir qu 'ils vont oser nous le faire pour les 20 ans de Street dans Mega Street Fighter II... En contre-partie, le jeu propose 2 bonus, dont un qui vaut quand mme le coup pour ceux qui ne le possderaient pas encore : la vido du Movie... malheureusement censure (cf scne du bain de Chun-Li). L 'autre bonus permet de visionner les crans-titres de tous les Street de la srie II. Gnial...

Il existe aussi une version Collector accompagne d 'un artbook, d 'un tapis de souris, des bracelets de Chun-Li en version miniature, et d 'un DVD bonus qui contient une prsentation du Super II X, et une partie complte de Final Fight, termine avec Haggar en 1 crdit ! Malgr ses dfauts, ce jeu n 'en reste pas moins, d 'un pur point de vue gameplay, le meilleur Street de la srie d 'origine.

ROUND 3 : le renouveau ?

Juin 1995. Plus dun an sest coul sans quun nouveau SF sorte. Incroyable ! Mais Capcom avait bien prpar son coup... Alors que tout le monde attendait un SF III, voil quon se retrouve avec un SF Zero (Alpha en occident, allez comprendre...) Pourquoi Zero ? Tout simplement parce le scnario (rires) est cens se passer durant la jeunesse de nos hros, quelque part entre SF I et SF II, ce qui sera lorigine de certaines incohrences (ils sont plus jeunes mais plus puissants ? !)

STREET FIGHTER ZERO
plates-formes : arcade, Playstation, Saturn, GB Color, PC

Premier changement, et de taille : le design gnral du jeu. On a dsormais des graphismes beaucoup plus dessin anim, linstar des rcentes productions de Capcom de cette poque, comme Vampire ou X-Men. Personnellement, je prfrais lancien design, mais celui-ci ses fans aussi. Cest beau mais... le nombre de stages est ultra-rduit (6 !). Idem pour les personnages ! On retrouve Ryu, Ken, Chun-Li (affuble dun hideux costume), Sagat, Vega, et Gouki des versions prcdentes, plus 7 "nouveaux", soit un total de 13. Cest vraiment limite, surtout compar SNK et son King of Fighters 94, premier (et seul) rival srieux de Street Fighter, Fatal Fury ny tant jamais vraiment parvenu sur un plan mondial.

Quand je disais "nouveaux", il sagit en fait de persos tirs de SF I et Final Fight pour la plupart : Adon, ancien disciple de Sagat (Thalande); Birdie, au Q.I de 2 (Angleterre); Guy et Sodom (Katana) de Final Fight; Nash (Charlie), le meilleur ami de Guile (USA); Rose qui semble tout droit tre chappe de la srie des Vampire (Italie); et enfin Dan Hibiki, parodie de Ryo Sakazaki de SNK (Hong-Kong). A noter que mme si vous gagnez, ni Nash ni Rose ne peuvent finir le jeu vivants, ce que je trouve assez original (triste, mais original). Apparition des Zero Counter (pour bloquer et renvoyer une attaque), de la parade arienne, de la roulade, et de la provocation (a ne sert rien (sauf pour Chun-Li, qui peut frapper avec), mais cest rigolo. Influence SNK...) Les personnages possdent dsormais 3 Super Combo en moyenne, et se placent assez facilement.

Avec un code, on a accs au mode Dramatic Battle, o 2 joueurs (Ryu et Ken uniquement) peuvent jouer SIMULTANEMENT contre Vega. Hyper-jouissif.
Les coups senchanent bien, les persos gagnent de nouveaux Super Combo beaucoup plus simples excuter (pas toujours), les fins sont jolies quoique toujours base dimages fixes, mais tout cela parat un peu vide... On a limpression dun jeu pas fini, sorti pour faire patienter les joueurs en attendant un nouvel pisode plus complet (un peu comme le II vis--vis du Turbo). Un Street vraiment pas indispensable mon avis.
Une trs bonne conversion PS et Saturn existe, quasi-identique larcade.

STREET FIGHTER ZERO 2
plates-formes : arcade, Playstation, Saturn, SNES, PC

Mars 96, soit 9 mois aprs le Zero. Disons-le franchement, a valait la peine dattendre ! Je me souviens que ctait lpoque de mon premier voyage au Japon (javais 19 ans) et que j'ai donc peut-tre t le premier Franais de la plante toucher au jeu (explosion de baskets imminente ;) - NdlR)... Mais revenons nos moutons. Capcom se devait de frapper un grand coup. Tout simplement parce que du ct de SNK, KOF commence devenir srieusement populaire (dailleurs, je considre le 95 comme le meilleur volet jamais sorti). Cette fois, on retrouve un stage par personnage, soit 18 en tout, ce qui est dj beaucoup plus acceptable. Par ailleurs, ils sont vraiment soigns - du bon boulot ! Les personnages, justement. Hormis ceux prsents dans le Zero, on retrouve : Dhalsim et Zangief de SF II, Gen de SF I, Rolento de Final Fight (on peut faire plus de 50 hits combo avec lui !), et SURTOUT Sakura, jeune lycenne japonaise, qui apporte une vritable bouffe d'air frais la srie. Cest vrai quelle nest pas trs crdible (comment une lycenne de 15 ans peut-elle tenir tte un Gouki ?), mais bon, on fera avec. Ce personnage a t trs populaire au Japon, commencer chez les filles du mme ge, pour qui le phnomne didentification a t total. Un beau coup marketing...

Premire apparition de Shin Gouki, un monstre de puissance (raah ! Les deux boules de feu dans les airs !). On peut assimiler le fait de lutiliser de lantijeu pur et simple. Un code permet aussi de jouer avec Chun-Li et son costume de SF II (trs bonne ide !) Nouveaut : les Original Combo (on a droit un temps limit pour excuter ses propres combo), rservs aux spcialistes des enchanements. Cest bien ce que je disais, il sagit dune version "finalise" du Zero... Le jeu sortira dans une bonne version PS, et une EXCELLENTE version Saturn (avec, entre autres, la possibilit de jouer pour la premire fois avec Evil Ryu qui, comme son nom lindique, est une version malfique du hros; ce concept gagnera dautres jeux et dautres personnages (KOF, Tekken)). Mais l o cest le plus incroyable, cest quune version SNES verra galement le jour en dcembre 96 ! Je me souviens que mon petit frre avait achet la cartouche ds sa sortie. Aujourdhui, cest un collector ! On peut dire que la SNES a t pousse dans ses derniers retranchements, et malheureusement, par-l mme, elle a un peu trop forc... Le problme, ce sont les temps de chargement avant chaque round. Oui, sur cartouche ! Inadmissible. Franchement, essayez plutt la version Saturn... Un des meilleurs Street, ou plutt...

STREET FIGHTER ZERO 2 ALPHA
plates-formes : arcade, Playstation, Saturn

Aot 1996. A peine 5 mois plus tard ! Oubliez le Zero 2, cest celui-ci quil vous faut ! Un Zero 2 amlior, en somme... La aussi, Capcom aurait d directement sortir celui-l.
Pas de nouveau personnages (au sens strict du terme; en fait, on en a certains en version EX, cest--dire sans barre de Super; ainsi que Cammy en personnage cach, mais en version X-Men - cf 2me partie de ce dossier). Quelques nouveaux coups (Sakura, Guy), et surtout un Dramatic Battle o on peut utiliser le personnage de son choix, miam ! Hormis ceci, dautres modes plus o moins utiles, comme Survival, Shin Gouki Mode (on se bat contre Shin Gouki, et cest tout !), et un code pour avoir la culotte de Sakura en blanc... Les deux adaptations (Playstation et Saturn) sont de trs bonne qualit.

STREET FIGHTER ZERO 3
plates-formes : arcade, Playstation, Saturn, Dreamcast

Juillet 98. Quasiment deux ans dattente. Dautres jeux mettant en scne les Combattants des Rues ont vu le jour durant ce laps de temps, mais toujours dans un esprit assez loign de loriginal. Et puis cette fois, SNK a vraiment fait son trou. Si en plus on y ajoute Virtua Fighter ou Tekken, Street Fighter ne peut plus prtendre garder une position crasante dans le domaine des jeux de baston. Et puis, la mode de ce type de jeux est passe, et beaucoup de joueurs ont dcroch. Seul restent les fans purs et durs. Ca tombe bien, ce volet leur est ddi. Ils sont venus, ils sont tous l. Oui, tous. Tous les persos de tous les Street Fighter (II et Zero) - soit, au total, 36 personnages ! Il y a de quoi faire. Autant de stages. Et surtout 3 modes de combat : X-ism (identique SSF II X), Z-ism (Zero), et V-ism (original combo). Selon les personnages et votre style de jeu, certains ism sont plus ou moins conseiller que dautres. On ajoute le concept du Guard Crush (comme son nom lindique pour casser la garde, ce qui est un dsavantage pour les joueurs de type dfensif (comme moi)), projections dans les airs, esquives... Plus tous les modes du Zero 2 Alpha. Vraiment complet, je ne vois pas ce quon pourrait demander de plus ! Comme nouveaux (jy tiens, mes guillemets...), on retrouve : Blanka, Honda, Balrog, Cammy (dans un costume bidon elle aussi), Bison, Guile, Fei-Long, T.Hawk, Dee Jay (les 4 derniers en version console uniquement) de SF II, Cody de Final Fight (mais dans une version pas franchement gniale), Rainbow Mika (une catcheuse ultra-ridicule et fan de Zangief), Yuni et Yuri (au service de Vega, mmes coups que Cammy), et enfin Karin Kanzaki, sur laquelle jaimerais dire un mot. Il sagit dune camarade dcole de Sakura, issue dun milieu aristocratique. Le personnage est en fait tir dun manga gnial de Masahiko Nakahira intitul "Ganbare ! Sakura", qui a dessin plusieurs mangas consacrs lunivers de Street Fighter, avec vraiment beaucoup de talent ! En hommage son travail, Capcom a dcid dintgrer son personnage au jeu. Au niveau de la jouabilit, cest mon personnage prfr. Experte en akido, toute en contres et en feintes, Karin est un personnage extrmement intressant jouer.

Les fins des personnages sont soignes, mais compares celles dun Tekken 2 (au hasard), elles font piti... Monsieur Capcom, les images fixes, cest bien beau, mais animes, ce serait encore mieux ! Les versions consoles proposent un intressant mode World Tour, de type RPG (jexagre...) o vous gagnez des points dexprience au fil des combats, ce qui vous permet de booster votre combattant (rutilisable dans dautres modes de jeu bien sr). De quoi rallonger la dure de vie du jeu. La version PS est correcte, mais la version Saturn est une merveille ! Je ne connais malheureusement pas la version DC, mais elle semble proche de la Saturn. Le seul gros problme, ce sont les musiques, xccrables (a ne sest pas arrang par la suite dailleurs...). Or, la musique dun jeu, cest comme la musique dun film, cest une grosse part de lambiance gnrale. Ce qui fait que, pour moi, malgr toutes ses qualits, ce Street reste en-dessous du Zero 2 Alpha, ou mme du Zero 2 tout court. Pour ceux qui accordent plus dimportance au jeu en lui-mme qu son ambiance, le Zero 3 est certainement le meilleur chapitre de toute la srie.

STREET FIGHTER ZERO 3 SAIKYO-RYU
plate-forme : arcade

Version console transpose en arcade. Sortie en lan 2000.

BONUS ROUND

LE SAVIEZ-VOUS ?

Toutes ces informations sont officielles (source: Capcom)

  • Ken a beau avoir la nationalit amricaine, ses deux parents sont japonais (il s'est fait naturaliser). Sa grand-mre maternelle tait bien amricaine, elle. Ken a les cheveux noirs, mais il se les teint en blond depuis son plus jeune ge.
  • Les bracelets clouts de Chun-Li psent environ 8 kg chacun.
  • Pour se coiffer, Guile utilise un spray ultra-puissant fabriqu par larme amricaine, introuvable dans le commerce.
  • Ken est mari Eliza, cette dernire tant la sur cadette de Julia, pouse de Guile. Ken et Guile sont donc beaux-frres !
  • Lenchanement ultime - avec Vega dans le Turbo : passage dans le dos avec High Kick --> Low Punch accroupi X4 --> Low Punch debout --> Double Knee Press moyen --> Middle Punch accroupi --> High Kick debout. Bonne chance, moi je ny suis jamais arriv !
  • Bison a tu un lphant appartenant Dhalsim.
  • Les mensurations de Chun-Li : 88-58-90.
  • Sachez que Zangief devait sappeler Vodka Gobalsky; Blanka, Hamablanka; Dhalsim, Naradatta; et Chun-Li, Chi-Lei.

STREET FIGHTER THE ANIMATED MOVIE

Parenthse spciale. Durant lt 94 sort sur les crans japonais le premier anime tir du jeu. Un fabuleux film dune heure quarante, et qui a de quoi contenter les plus exigeants, y compris ceux qui nont jamais touch un jeu vido de leur vie. Bon, le scnario tient sur un mouchoir de poche, mais ce nest pas ce que lon demande un film daction. Les dessins sont magnifiques (surtout les dcors), la bande-sonore de qualit, certains combats magnifiquement orchestrs (Ryu/Fei-Long ou Chun-Li/Balrog), et lesprit du jeu est respect la lettre. Le tout est mis en scne par le talentueux Gisaburo Sugii. Seule ombre au tableau : certains personnages ne font quune apparition-clair (la palme revenant Gouki... lavez-vous trouv ? (on dirait "O est Charlie ?"...)), et certains combats sont vraiment trop courts. Mais que cela ne gche pas votre plaisir. A voir absolument ! Malheureusement, la VF ne casse pas des briques; surtout, toute la bande-son a t refaite. A voir en japonais si possible - aucune comparaison possible.

Sachez que la pub japonaise pour le Super version SFC (ainsi que la bote du jeu) est dailleurs base sur le design du film...
Il existe trois autres adaptations en anime de Street Fighter (et mme quatre, si on compte la srie TV amricaine dont j 'viterai de parler ici par dcence...) :

- Une srie TV de 29 pisodes en 1995, qui raconte la jeunesse de nos hros (cette srie a dbut une poque o le Zero n 'existait pas encore, ce qui fait que l 'on dcouvrira un Nash bien diffrent de celui du jeu...). Malgr de trs(trop) grandes liberts prises avec le scnario original, certains temps morts, et un design peu ressemblant celui de nos hros favoris, on se surprend suivre agrablement cet anime, qui bnficie de splendides combats ! Mais le message cach de ce feuilleton, et ceci semble n 'avoir chapp personne, c 'est que Ryu et Ken sont bien plus que de simples amis...
- 2 OAVs d 'une heure en l 'an 2000, reprenant l 'univers du Zero. La ralisation est impeccable (mme si je n 'aime pas le design de Chun-Li), la bande-sonore est excellente, et l 'histoire intressante, mais ce D.A prsente un gros dfaut : l 'ambiance gnrale qui vire trs vite au fantastique. En plus, l 'histoire manque cruellement de combats, un comble pour une uvre tire d 'un jeu de baston ! En fait, on aurait pris d 'autres persos que ceux de Street qu 'on aurait pas vu la diffrence ! A voir tout de mme par curiosit, et puis parce que c 'est bien sympa quand mme. Mais fans de Street, sachez ce qui vous attend...
- Un documentaire historique ( !) de 20 minutes sur la ville de Fujihara, considere comme la premiere vritable capitale du Japon (9me siecle), sorti l'occasion d'une exposition dans la rgion de Nara en 1995, o Ryu, Ken, Honda et Chun-Li sont projets dans le pass ! Ce documentaire est realis par la mme quipe que celle du Movie - donc c'est beau ! La vido n'a t diffuse qu' quelques centaines d'exemplaires l'poque mais, joie, elle a t redite en DVD (fin mars 2004, soit presque 10 ans aprs !)

GALERIE

Tout dabord, quelques images tires de publicits japonaises dpoque pour diffrents volets du jeu.

Ensuite, une curiosit, une version pirate NES made in HK...

Enfin, un sympathique groupe de cosplayers.

<<<
Page 1 sur 14
Un avis sur l'article ? Une exprience partager ? Cliquez ici pour ragir sur le forum
(505 ractions)