les forums de Grospixels
 
Bienvenue sur le forum de Grospixels : [ S'Enregistrer ]
Déjà inscrit ? [ Connexion ]
 
retour sur le site
rechercher
Index du Forum » » Jeux » » Kingdom Come : Deliverance (2018 - PC, PS4, Xbox One)
5 messages • page
1
Auteur Kingdom Come : Deliverance (2018 - PC, PS4, Xbox One)
yedo
Pixel imposant


Score au grosquiz
1033525 pts.

Joue à Kingdom Come, Greedfall, Spyro 2, Torchlight II, Trine 4

Inscrit : Mar 25, 2007
Messages : 553

Hors ligne
Posté le: 2021-01-08 14:42
Image


J'ai commencé à écrire mon bilan 2020 et je me suis dit que Kingdom Come : Deliverance méritait la création d'un topic à son nom car c'est un de mes coups de cœur de l'année. Mes parties ont été espacées, et je n’ai d’ailleurs toujours pas fini le jeu, et ce pour plusieurs raisons : tout d'abord c’est relativement exigeant, c’est long, mais je crois aussi qu’inconsciemment je n’ai pas envie de finir le jeu pour continuer à le laisser vivre dans mon imaginaire. Je n’ai pas envie de voir Kingdom Come comme une œuvre finie, achevée. Son univers est tellement immersif que la simple idée de “finir” le jeu me semble ne pas avoir de sens. Je me rappelle avoir eu un peu la même sensation avec Breaking Bad : j’ai mis longtemps à finir la série - je l’ai recommencée plusieurs fois depuis le début - non pas car je ne l’aimais pas, au contraire, je crois que j’avais conscience que je ne verrai plus jamais un truc pareil et je voulais le faire durer, ne pas en voir le bout.


Image


Pour en revenir à Kingdom Come, je pense que c’est un des RPG les plus réussis de ces dernières années car il a une vision très personnelle qu'il exploite à fond. Au niveau de l’ergonomie, de l’accessibilité, du confort, de la technique, il existe beaucoup mieux, mais au niveau des sensations, de la crédibilité de l’univers, de l’immersion, Kingdom Come fait sans conteste partie du haut du panier. Il a pour lui l’originalité de son cadre : le Royaume de Bohême au XVème siècle. Là où la plupart des RPG médiévaux élaborent des univers fantasy, Kingdom Come s’inscrit dans un environnement réaliste. Ici, pas de dragons, pas de magie, pas de nains, elfes ou autres bêtes fantasmagoriques. Warhorse Studios, le studio tchèque à l’origine du jeu, a potassé son sujet : les références historiques sont nombreuses et on côtoie même des personnages qui ont réellement existé.


Image


L’autre idée géniale de Kingdom Come est son personnage principal : Henry, un fils de forgeron qui va devoir se frayer un chemin à travers la société médiévale de l’époque. On part de très très bas mais on progresse petit à petit, en maîtrise mais aussi en prestige. Si l’idée est classique elle est particulièrement bien retranscrite dans Kingdom Come grâce à son aspect réaliste. L'ascension est lente et difficile : au début on a vraiment la dégaine d’un pouilleux, bien souligné par le visage très commun - voire légèrement benêt - de Henry. On s’équipe avec les premières pièces d'équipement venues et on n’a pas forcément les moyens de les nettoyer et de les réparer.

Les combats à l’épée sont également très difficiles et très techniques avec un système de combos et de parades au timing très particulier. J’ai d’ailleurs fui les affrontements pendant un long moment - le jeu laisse assez de liberté pour cela avec un large panel de possibilités pour résoudre les quêtes, notamment grâce aux dialogues (j’ai très vite misé sur les stats d’éloquence et de charisme). Les choses finissent heureusement par se mettre en place. Chaque ennemi battu est vraiment vécu comme une double victoire : le plaisir d’avoir dompté une véritable difficulté - aucun affrontement ne peut être pris à la légère - mais aussi la joie de mettre la main sur un précieux loot, qui permet soit de s’équiper avec de meilleures pièces soit de revendre le surplus pour se constituer un petit pécule qui sera vite dépensé pour remettre son armure en état, se laver (être sale - et puer - diminue le charisme et la furtivité) se soigner, acheter à manger, etc.

L’air de rien, on progresse et on finit par ressembler à un véritable chevalier. C’est très gratifiant. Il y a comme cela un grand nombre de possibilités offertes par le jeu, chaque élément étant traité avec un certain réalisme : on doit par exemple apprendre à lire pour pouvoir déchiffrer les livres ; l’alchimie, elle, nécessite de broyer, mélanger, cuire, selon des instructions précises contenues dans une sorte de compendium. Chaque action permet au personnage de monter ses compétences dans le domaine exercé, dans un système proche de celui de Skyrim. Je crois que c’est le système que je préfère et que je trouve le plus sensé pour un RPG : il est logique de monter ses stats d’équitation à force de faire du cheval, ou celles de l’arc à force de tirer des flèches…


Image


Si Kingdom Come met l’accent sur le réalisme, on est loin de la simulation ou de la leçon d’histoire. J’avoue que je craignais un peu cela avant de commencer le jeu, mais on est vraiment en présence d’un RPG avant tout et si le scénario s’inspire d’éléments réels il se suit comme dans n’importe quel RPG, avec une quête principale au long cours, et d’autres quêtes plus ou moins annexes.

L’objectif de Henry est de mettre la main sur les assassins de ses parents, morts après qu’une armée sortie de nulle part ait rasé leur village. Partant de rien - même si être fils de forgeron octroie un certain statut, il n’est pas question d’être propulsé chevalier en deux temps trois mouvements - il va falloir composer avec les seigneurs locaux qui comptent aussi retrouver la trace de cette armée inconnue avant qu'elle envahisse tout le royaume. J’aime beaucoup la manière avec laquelle est traité le scénario, c'est toujours très réaliste : on passe plus de temps à enquêter, à sillonner les chemins et les forêts du royaume et à dialoguer qu’à combattre.

Mais l’histoire trouve un ton juste entre l’ambiance féodale réaliste et une approche moins sérieuse. Le jeu n'est pas dénué d'humour notamment grâce à des personnages très bien écrits auxquels on finit par s’attacher alors que c’était loin d’être gagné (je pense notamment au seigneur Radzig - avec lequel Henry entretient une relation qui évolue petit à petit de seigneur / vassal à celle de père / fils - ou à la tête à claque Hans Capon qui se révèle plus complexe et attachant qu’il ne semble au premier abord). Le tout évolue de manière très intelligente et subtile, avec des évènements surprenants et des quêtes assez longues et riches, bien écrites, qui tissent des liens entre elles et donnent le sentiment de vivre dans un monde cohérent et immersif.


Image


Kingdom Come n’est évidemment pas exempt de défauts. Le jeu est loin d’avoir le polish des productions AAA, ça coince ici ou là avec quelques bugs ou des graphismes qui n’atteignent pas les standards des meilleures productions actuelles. Cela étant dit, je trouve que la direction artistique compense largement les faiblesses techniques. J’ai rarement vu un univers féodal dans un RPG aussi réussi et immersif. Enfin, si le système de combat à l’épée demande beaucoup d’entraînement, je trouve surtout qu’il manque d’accessibilité. Les timings sont très serrés et on ne comprend pas toujours ce qui fonctionne réellement pour toucher les ennemis… à part l’estoc qui touche fréquemment mais qui ne fait pas beaucoup de dégâts. Je me retrouve souvent à utiliser l’arc qui - aussi étrange que cela puisse paraître - est efficace en essayant de tenir ses distances, à condition de bien gérer l’endurance. Ce n’est pas très crédible, et pour un jeu aussi pointilleux que Kingdom Come c’est étonnant, mais je ne me plains pas de pouvoir rendre les combats plus abordables. En tout cas, ces quelques points faibles ne suffisent pas à entacher l’expérience dont le ton et l’atmosphère restent vraiment singuliers dans le domaine du RPG occidental.

  Voir le site web de yedo
FredK
Pixel imposant


Joue à Eye of the Beholder 1

Inscrit : Oct 07, 2020
Messages : 576

Hors ligne
Posté le: 2021-01-08 14:55
Belle présentation ! Ce jeu m'a toujours intrigué et tu m'as donné envie d'aller plus loin !


_________________

On ne peut pas faire raitournelle tant qu'il y a encore des artichauts dans la banque.


  Voir le site web de FredK
JPB
Camarade grospixelien


Joue à FS2020, Control

Inscrit : Apr 25, 2002
Messages : 3102
De : Liverdun

Hors ligne
Posté le: 2021-01-09 16:21
Je m'y étais mis. Visuellement splendide, avec des décors impressionnants (il y avait quelque part sur le net la comparaison entre les vrais lieux et ceux du jeu), et des forêts comme on en voit peu dans l'univers des jeux video. J'avançais bien, j'avais pas mal monté de niveau en cueillant des fleurs (pour l'herboriste), j'avais fait pas mal des quêtes, parfois assez surprenantes... et puis je me suis retrouvé face à celle où il faut combattre 4 adversaires en même temps (quête principale donc incontournable). Vu qu'au combat je suis une vraie quiche, et que j'arrivais péniblement à survivre en face d'UN ennemi, m'en coltiner 4 d'un coup c'était totalement hors de question. Et la fuite n'est pas une option dans ce cas.
Donc j'ai dû abandonner le jeu à cause de ça : la difficulté des combats à l'épée. Ou alors j'ai vraiment rien pigé, ou alors ils sont effectivement difficiles (l'entraînement est d'ailleurs assez coton). Et le tir à l'arc (enfin à mon niveau débutant), autant tirer les yeux fermés, j'ai autant de chances de toucher qu'en visant.
C'est dommage parce que ce jeu était vraiment une bonne surprise. Souvent marrant, toujours mature (sexe, mais aussi d'autres activités répréhensibles dont je ne parlerai pas pour ne pas gâcher la surprise), voire parfois glauque, parce qu'ils ont décidé d'aller jusqu'au bout et de ne rien cacher de ce qu'on voit...

Image

Sinon Kingdom Come Deliverance peut être un jeu à montrer pour le plaisir de se promener, à pied ou à cheval, dans ce monde vraiment superbe (comme Witcher, Skyrim, Red Dead Redemption 2). MAIS ! Comme pour ces jeux-là, surtout NE JOUEZ PAS réellement devant des enfants, contentez-vous de faire des promenades sans quête en cours, et fuyez toute rencontre. Kingdom est encore pire que les autres quand on se trouve face à certaines actions ou cinématiques. Donc faites vraiment gaffe.

Je pense que je le reprendrai plus tard. Au pire je recommencerai, on verra. J'aimerais bien le finir quand même.
_________________

JPB,
tombé dans les jeux vidéo depuis TRON


dante2002
Déterreur de topics


Score au grosquiz
0002009 pts.

Joue à Le GamePass sur la Serie X

Inscrit : Feb 10, 2003
Messages : 5304
De : METZ

Hors ligne
Posté le: 2021-01-10 12:20
Merci pour ce premier post super bien fait. Ça aurait pu être. Un article
_________________

Image


  Voir le site web de dante2002
yedo
Pixel imposant


Score au grosquiz
1033525 pts.

Joue à Kingdom Come, Greedfall, Spyro 2, Torchlight II, Trine 4

Inscrit : Mar 25, 2007
Messages : 553

Hors ligne
Posté le: 2021-01-11 14:46
Citation :
Le 2021-01-08 14:55, FredK a écrit :
Belle présentation ! Ce jeu m'a toujours intrigué et tu m'as donné envie d'aller plus loin !

Merci ! Kingdom Come m'intriguait aussi beaucoup mais je craignais qu'il soit trop hermétique. Finalement, j'ai acheté le jeu après l'avoir trouvé dans un bac à soldes et je ne regrette pas.


Citation :
Le 2021-01-09 16:21, JPB a écrit :
Je m'y étais mis. Visuellement splendide, avec des décors impressionnants (il y avait quelque part sur le net la comparaison entre les vrais lieux et ceux du jeu), et des forêts comme on en voit peu dans l'univers des jeux video.

C'est vrai, il est même possible de se perdre en marchant dans une forêt.
Il faut dire que la carte n'est pas d'une grande aide.
Elle est sublime, mais pour ce qui est de se repérer pour retrouver son chemin au milieu d'une forêt...
Cela fait partie de l'immersion !

Image
Petit aperçu d'un morceau de la carte


Citation :
Le 2021-01-09 16:21, JPB a écrit :
J'avançais bien, j'avais pas mal monté de niveau en cueillant des fleurs (pour l'herboriste), j'avais fait pas mal des quêtes, parfois assez surprenantes... et puis je me suis retrouvé face à celle où il faut combattre 4 adversaires en même temps (quête principale donc incontournable). Vu qu'au combat je suis une vraie quiche, et que j'arrivais péniblement à survivre en face d'UN ennemi, m'en coltiner 4 d'un coup c'était totalement hors de question. Et la fuite n'est pas une option dans ce cas.
Donc j'ai dû abandonner le jeu à cause de ça : la difficulté des combats à l'épée. Ou alors j'ai vraiment rien pigé, ou alors ils sont effectivement difficiles (l'entraînement est d'ailleurs assez coton). Et le tir à l'arc (enfin à mon niveau débutant), autant tirer les yeux fermés, j'ai autant de chances de toucher qu'en visant.


J'ai moi aussi eu beaucoup de mal avec les combats à l'épée. Ça me rassure de ne pas être tout seul !
C'est un vrai problème, surtout quand on commence le jeu car ça peut être rédhibitoire.

Tu as épuisé toutes les quêtes annexes ?
C'est ce que j'ai fait durant un bon moment au début de ma partie, j'ai traqué toutes les quêtes plus ou moins annexes qui ne nécessitent pas forcément de combattre (j'ai passé pas mal de temps à aider Jeanne au Monastère près de Sasau, ou à aider Lady de Talmberg). D'ailleurs j'ai vu qu'il était possible de finir le jeu sans tuer personne ! Ça me semble impossible Mais ça prouve que le jeu est flexible là-dessus. En tout cas j'évite autant que possible l'affrontement - l'éloquence ou le charisme fonctionnent bien - et je jauge bien la menace avant de m'attaquer à quelqu'un.

Je pense que ça vaut le coup de miser sur l'arc. Il permet au moins d'éliminer ou d'affaiblir un ou deux ennemis à distance quand on fait face à un groupe. Autrement je ne comprends pas comment on peut survivre à un combat quand on est encerclé par trois ou quatre ennemis en même temps (et pour le coup, ils n'attendent pas chacun sagement leur tour contrairement à ce que l'on voit souvent dans d'autres jeux).

Mais je comprends que tu aies la sensation de tirer à l'aveuglette avec l'arc. Le jeu n'est pas du tout assisté et le fait de ne pas proposer de réticule de visée est très perturbant. Ceci dit, comme pour tout, la maîtrise vient vraiment en pratiquant - avec notamment le déblocage de nouveaux atouts qui vont bien - et c'est plus facile de toucher un bandit à 3 mètres qu'un lapin dans une forêt. Ceci dit, le fait de commencer par chasser le lapin permet de monter son niveau d'arc sans aucun risque.

Rien à voir mais j'ai consulté une soluce de ce que j'ai déjà fait pour me rafraîchir la mémoire et certaines quêtes sont encore plus riches que je le pensais. Il y a un passage avec le prêtre à Uzice que je n'ai pas vu, sans doute car j'ai réussi à le convaincre dès le premier dialogue, ce qui m'a évité d'être embarqué dans une soirée apparemment bien arrosée qui se finit dans un champ au petit matin.
Il y a aussi une quête où il faut retrouver un personnage planqué dans une grotte, - c'est peut-être la mission où tu es bloqué JPB ? Le déroulement de ce passage dépend du temps que l'on met à arriver à la grotte : si on a été rapide, le personnage est vivant mais on se fait attaquer par trois bandits, si on a été trop lent, les bandits ont déjà mortellement blessé le personnage et quittent la grotte, ce qui permet d'éviter le combat.

De manière générale le temps est assez important dans Kingdom Come, et parfois il vaut mieux ne pas traîner pour accomplir certaines quêtes ou se pointer à des rendez-vous. Ça peut surprendre au début car ça se pose à contre-courant des habitudes prises avec les autres jeux où l'on peut passer des heures à cueillir des fleurs pendant que le monde attend qu'on vienne le sauver.
Ça me rappelle d'ailleurs la quête où il faut enquêter sur une maladie qui décime un village. On finit par mettre la main sur la recette du remède après moult rebondissements mais il faut choisir de préparer le remède soi-même ou de laisser un autre personnage s'en occuper. Dilemme terrible sachant que le temps est compté ! Je n'ai pas fait confiance au PNJ pour boucler la recette rapidement, du coup je m'en suis chargé mais j'avais la pression pour ne pas rater mes mélanges sur le stand d'alchimie. Je crois que j'ai finalement réussi à sauver tout le monde mais ce n'était pas gagné. Je me rends compte que je pourrais continuer à raconter un tas des anecdotes mais je vais m'arrêter. Ce jeu est dingue.



Citation :
Le 2021-01-10 12:20, dante2002 a écrit :
Merci pour ce premier post super bien fait. Ça aurait pu être. Un article

Merci, ça fait plaisir, mais Kingdom Come mériterait un article bien plus complet tellement le jeu est riche !

  Voir le site web de yedo

Index du Forum » » Jeux » » Kingdom Come : Deliverance (2018 - PC, PS4, Xbox One)

5 messages • page
1




Forum phpBB modifié par www.grospixels.com (© 2011 Grospixels)