les forums de Grospixels
 
Bienvenue sur le forum de Grospixels : [ S'Enregistrer ]
Déjà inscrit ? [ Connexion ]
 
retour sur le site
rechercher
Index du Forum » » Jeux » » Exhumed (SAT, PS1, PC), c'est Metroïd en Egypte ?
5 messages • page
1
Auteur Exhumed (SAT, PS1, PC), c'est Metroïd en Egypte ?
Tama
Pixel monstrueux

Score au grosquiz
0001716 pts.

Joue à Atelier du JV, GG Strive, Greedfall

Inscrit : Nov 01, 2007
Messages : 2760
De : Pomeys (69)

Hors ligne
Posté le: 2021-01-15 19:05
Voilà, j'ai réussi à terminer Exhumed dans sa version Saturn, et j'ai adoré.

exhumed-titre
Powerslave est son nom américain (non, aucun rapport avec Iron Maiden !), Seireki 1999: Pharaoh no Fukkatsu en japonais...Le jeu vidéo, c'est parfois bien la galère pour faire des recherches !

Gamin, j'avais vu son test élogieux dans les pages de MEGAForce mais ne me sentant pas très concerné par les jeux en vue à la première personne, je ne l'ai jamais eu. Il m'a fallu le racheter bien des années plus tard, puis enfin passer outre mon intimidation que je ressens envers les jeux "typés PC" pour enfin mettre la galette dans ma Saturn et le lancer.
Et ce que j'y ai vu, c'est non seulement un excellent jeu, mais aussi un morceau d'histoire.

Exhumed est donc un FPS, cousin assez proche de Doom, sorti en 1996 d'abord sur Saturn, puis sur Playstation et MS-DOS. Sa genèse est fascinante : Lobotomy Software ne s'est pas contenté de faire de bêtes portages, mais à au contraire pensé à la spécificité de chaque plate-forme pour en tirer le meilleur. Le studio, et surtout son programmeur principal Ezra Dreisbach, fait partie des seuls qui se sont donnés la peine de se pencher sur le cas de la belle noire pour lui donner un jeu à sa mesure, le genre de jeu qui fasse mentir les mauvaises langues quant à l'impossibilité proverbiale de la Saturn à sortir des graphismes 3D qui claquent.
Parce qu'Exhumed est avant tout une claque dans la mouille à tous ces gens-là, la preuve que, quand on met des gens compétents et volontaires au turbin, on obtient un résultat qui dépasse toutes les espérances. Le jeu tourne dans un 30fps constant, fait encore rare à l'époque, ne rame ni ne ralentit qu'en de très rares occasions où moult effets se déclenchent en même temps, aucun bug de collision, de clipping ou de scintillements. Il est techniquement irréprochable. C'est bluffant pour un titre de 1996 sur une machine considérée comme handicapée de la 3D.

Mais j'ai dit plus haut que le jeu était "un morceau d'histoire". Et c'est ça, plus que tout, qui m'a laissé sur le séant.

L'histoire d'Exhumed est somme toute relativement simple, des aliens ont pris possession de la vallée de Karnak en Egypte, et volé le corps du pharaon Ramsès pour s'approprier son pouvoir magique et plonger le monde dans une ère de ténèbres. Oui je sais, après Iron Maiden, on repompe sur Stargate Bref, seul survivant d'une équipe de mercenaires, vous allez devoir mettre fin aux plans des vilains Kilmaat en suivant les instructions de l'âme du pharaon décédé...
Pour le maniement du jeu proprement dit, c'est assez classique : A pour tirer (tir continu, pas besoin de tapoter la touche), B pour sauter, C pour interagir, L et R pour strafer, X pour recadrer la vue et la maintenir sert à regarder autour de soi, Y et Z alternent entre les différentes armes. L'avatar se manie très bien, et les joutes se déroulent de manière très doomesque : l'axe vertical est géré automatiquement, vous avez juste à être sur la bonne ligne horizontale et vous toucherez un ennemi au-dessus de vous, avec une marge d'erreur plutôt sympa, à condition qu'il n'y ait pas d'obstacles. Chaque tir au but est confirmé par un bruit et un clignotement blanc sur l'ennemi ou les vases, héritage plutôt arcade qui donne un feeling assez punchy au jeu.

exhumed-nage
"Bonjour, moi c'est Tama, j'ai 34 ans et...j'adore les passages sous-marins dans les jeux vidéo." *Oooooooh* "Oui oui, je sais, c'est très impopulaire comme avis. Je ne sais plus si c'est depuis le splendide niveau du bateau dans World of Illusion, ou depuis Tomb Raider et Lara qui a une nage parfaite, mais je me réjouis à l'idée de plonger, voir mon oxygène se réduire, aller lentement...c'est mon petit plaisir vidéoludique à moi."

On va donc se balader dans différents niveaux, qui peuvent comporter de 0 à 4 symboles, la Guerre, le Pouvoir, la Terre et le Temps, qui remplissent le même rôle que les clés bleues, rouges et jaunes de Doom. On va se retrouver bloqué à divers endroits, trouver la ou les sorties, représentées par un chameau (ou dromadaire ?), puis trouver différents artefacts qui vont nous octroyer différentes capacités pour revenir dans les anciens niveaux et pouvoir progresser là où nous étions bloqués par un muret trop haut, de l'eau ou du poison, ou par un mur destructible, comme dans Metroïd, et...

Stop. Une seconde.
C'est au moment de tester mon deuxième artefact (le châle d'Isis qui permet de flotter) que ça m'a frappé d'un coup, et que j'ai posé la manette pour faire quelques recherches. Ça m'était passé au-dessus puisque je sortais d'un autre metroidvania (After Death, un titre passable), et que cette structure est tellement entrée dans les mœurs en 2021 qu'on n'y prête plus attention. Je pose donc mon pad et lance une petite recherche...sur les dates.

Exhumed sort donc le 26 septembre 1996.
Metroid Prime sort le 19 novembre 2002...
et pour confirmer mes doutes, Castlevania Symphony of the Night sort, lui, le 20 mars 1997.

Et c'est sans compter Heretic et Hexen, que je n'ai pas encore faits, mais qui semblent eux aussi intégrer des éléments du sous-genre. Ça peut paraître idiot, mais pour moi qui suis un consoleux, apprendre que Super Metroïd n'a pas attendu Castlevania pour se mélanger, et surtout avec les FPS PC, est une révélation qui me fait éclater de rire.
C'est ainsi que je continue et termine l'aventure qui emprunte autant aux FPS qu'aux jeux de plate-forme et d'exploration, avec un level-design assez organique et disjoint où la progression n'es pas cousue de fil blanc, où on n'a pas l'impression de connaître 100% de la carte dès les premiers pas.

exhumed-sandales
Les sandales d'Ikumpet, premier artefact, doublent la puissance de vos sauts. Situées au fond du Temple de Karnak, il faut traverser un niveau à la difficulté plutôt velue, surtout aussi tôt avec seulement trois armes...

Il emprunte aussi au titre de Nintendo un autre penchant plutôt étonnant : son invitation sinon au speedrun, au moins au sequence-breaking. Assez tôt en effet, on met la main sur notre quatrième arme, les Bombes d'Amon qui font office de grenades fort puissantes. Mais si on expérimente avec, on se rend compte qu'elle ont un effet "rocket jump" si on les jette à nos pieds en sautant, c'est-à-dire qu'elles nous propulsent très très haut, si haut qu'on peut tout à fait atteindre des plate-formes de plusieurs mètres de hauteur atteignables normalement bien plus tard dans la progression. Si j'ai cru au début à un coup de chance, la disposition des niveaux, de certaines portes et de couloirs qui s'entrecroisent au-dessus du vide m'ont paru comme autant d'appels du pied de la part du jeu de perdre un peu de vie (un bon tiers de barre, tout de même !) pour sauter des pans de niveaux entiers. Sans rire, l'avant-dernier niveau nommé Colonie des Kilmaat est le tout dernier "vrai" niveau, avec moult ennemis dangereux et un agencement bien costaud...et la sortie est quasiment au début, en hauteur. Moi, j'ai pris ça comme une provocation, et j'ai sauté les trois-quarts du niveau pour arriver au boss final

Exhumed a une difficulté en dents-de-scie absolument pas régulière, deux moments où on peut se retrouver coincé sans autre choix que de mourir (le Temple Englouti n'est vraiment pas sympa...), des boss anecdotiques, des niveaux qui auraient peut-être gagné à être réellement interconnectés (même si je me doute que sur 32 bits, la tâche eût été impossible !), et il manque quand même un fusil à pompe. Mais je me suis éclaté dessus comme si je rattrapais en quelques heures 20 ans perdus.

Ce que je l'aime cette Saturn, tout de même...

exhumed-seth
Seth, le premier des 3 boss du jeu, n'a rien de vraiment redoutable. Je ne sais pas si c'est un mal ou un bien, compte tenu de l'orientation un peu moins bourrine d'Exhumed. Peut-être qu'un aspect puzzle ou plate-forme aurait rendu le tout plus relevé ?
_________________

"Moi je sais marcher sur les doigts...mais c'est pas sur les miens !"

Blague grospixellienne, travail collaboratif.


Florent06
Gros pixel

Score au grosquiz
0001710 pts.

Joue à Demon's Souls, Doom PS3, Hotline Miami, Toy Story 3, Picross 2

Inscrit : Jun 06, 2013
Messages : 1800

Hors ligne
Posté le: 2021-01-19 12:19   [ Edité le: 2021-01-19 12:21 ]
Exhumed, je l'avais sur PS1, j'avais beaucoup aimé alors que je ne suis pas le plus gros fan de FPS. Et dans mes souvenirs, en effet, ça ressemblait à du Metroidvania "avant l'heure", soit obtenir telle ou telle capacité pour revenir dans des niveaux là où on était bloqué. Je me souviens aussi qu'il y avait quelques passages plates-formes assez retors. Ca doit faire 20 ans que je n'y ai plus joué, et j'avoue que je l'avais presque oublié depuis (à part curieusement les scorpions bleus du tout début qui sautent tout en avançant vers toi et bien sur, les chameaux, je ne sais pas pourquoi ). Ca me donne envie de le redécouvrir ce jeu, merci Tama.
_________________

Donner, c'est donner. Et repeindre ses volets.


François
Gros pixel


Inscrit : Dec 25, 2007
Messages : 1864
De : Paris-sur-blues

Hors ligne
Posté le: 2021-01-19 17:13
J'ai le souvenir d'une démo jouable sur Playstation et d'un FPS plus beau que la moyenne. Reste que je n'étais pas trop fan du genre et j'ai craqué à l'époque pour Namco Tennis Smash Court, également présent sur ledit CD de démos. Un titre à reconsidérer
_________________

Image


dinomasque
Pixel imposant


Joue à Virtua Fighter 2

Inscrit : Mar 06, 2003
Messages : 874

Hors ligne
Posté le: 2021-01-21 19:36
Merci Tama pour ton témoignage
_________________

"[...] non ! cet ours est mon guide sprituel !"


Koren
Pixel imposant


Inscrit : Jan 14, 2019
Messages : 797

Hors ligne
Posté le: 2021-01-22 08:50
Toujours été intrigué par ce jeu, que beaucoup appellent le « Metroid Prime avant l’heure », en tout cas pour sa version Saturn. Je voulais le faire mais l’émulation Saturn étant ce qu’elle est, je me suis tourné vers la version PS1 qui est en fait très différente du jeu Saturn.

Il semblerait que Nightdive Studios (les remasters de Turok 1 & 2, Forsaken, ShadowMan, System Shock...) bossent sur un remaster de Powerslave / Exhumed. J’espère qu’il s’agit de la version Saturn, ça serait le pied de découvrir ce qui est considéré comme la meilleure version du jeu.
_________________

Turrican Maniac (©️ nicko).



Index du Forum » » Jeux » » Exhumed (SAT, PS1, PC), c'est Metroïd en Egypte ?

5 messages • page
1




Forum phpBB modifié par www.grospixels.com (© 2011 Grospixels)