les forums de Grospixels
 
Bienvenue sur le forum de Grospixels : [ S'Enregistrer ]
Déjà inscrit ? [ Connexion ]
 
retour sur le site
rechercher
Index du Forum » » Jeux » » Castlevania
120 messages • page
123456
Auteur Castlevania
nicko
Pixel visible depuis la Lune

Score au grosquiz
0004797 pts.

Inscrit : Jan 15, 2005
Messages : 7542

Hors ligne
Posté le: 2009-11-10 22:02
Je me suis décidé à me lancer dans la série des Castlevania. J'ai commencé avec Circle of the Moon. je sais pas si c'est le meilleur pour commencer, mais j'aime bien.

J'ai l'impression que dès que l'on acquiert le double saut le jeu nous laisse nous enfoncer vachement loin dans la carte, et qu'il vaut toujours mieux explorer l'aire de jeu en largeur plutôt qu'en profondeur.
Et vu que le jeu à une structure Metroidienne, on "sent" le truc assez facilement, on devine l'emplacement des points de sauvegarde etc...C'est très agréable.

Julenstein
Pixel digne de ce nom


Score au grosquiz
0000027 pts.

Inscrit : May 03, 2004
Messages : 173

Hors ligne
Posté le: 2009-11-11 15:15
Citation :
Au moins la megadrive et la Pc engine assumaient leur jeux plus matures on va dire.
Je sais que fondamentalement c'est pas grand chose mais cela m'énerve de savoir que je joue une version tronquée.
Heureusement aujourd'hui il y a ebay.

Et pourtant... L'épisode Mega Drive que l'on appelle Castlevania: The New Generation en Europe et qui est la traduction du Vampire Killer japonais est à peu près l'épisode le plus censuré de la série !

  Voir le site web de Julenstein
Rudolf-der-Erste
Pixel visible depuis la Lune


Score au grosquiz
0003990 pts.

Inscrit : Mar 05, 2006
Messages : 5185
De : Strasbourg

Hors ligne
Posté le: 2009-11-11 16:34
Citation :
Le 2009-10-21 20:07, CAIN MKII a écrit :
Au moins la megadrive et la Pc engine assumaient leur jeux plus matures on va dire.
Je sais que fondamentalement c'est pas grand chose mais cela m'énerve de savoir que je joue une version tronquée.
Heureusement aujourd'hui il y a ebay.


Hmm, pour la Megadrive, ce n'était pas forcément beaucoup mieux. Par exemple, Streets of Rage 3 a été bien censuré/massacré (ainsi que Castlevania Bloodlines) en occident. Sans parler des procédés employés pour faire "moins japonais", à l'image des jaquettes Phantasy Star II et IV complètement occidentalisées.
_________________

"Quand le sage montre la Lune, l'idiot regarde le doigt." Proverbe chinois


  Voir le site web de Rudolf-der-Erste
nono261084
Pixel de bonne taille

Score au grosquiz
0000828 pts.

Inscrit : Sep 25, 2009
Messages : 405

Hors ligne
Posté le: 2009-11-11 21:54
Citation :
Le 2009-10-21 20:07, CAIN MKII a écrit :

Je viens de lire un dossier castlevania et découvert avec effroi les éléments censurés de super castlevania version SNES. Illico je vire ma version US (j'ai une console américaine) et je me suis dégotter la version jap.

Tu as le lien?
Par contre je me suis rechopper ce fameux super castlevania et y'a un truc qui m'a hyper gonflé : les escaliers. Le fait de ne pouvoir sauter quand on est dessus est assez casse-couille et m'a fait perdre pas mal de vie (à chaque fois je me dis je vais rester là c'est plutôt safe et j'oublie qu'on ne peut que se déplacer et je crève-_-)
_________________

le site mal foutu de ma collec de jeux
Image


Wild_Cat
Anarchy in the UK


Score au grosquiz
0031906 pts.

Joue à MusicMan Sterling 5

Inscrit : May 01, 2002
Messages : 10980
De : Montréal, parce que je le vaux bien

Hors ligne
Posté le: 2009-11-11 22:37
Citation :
Le 2009-11-11 21:54, nono261084 a écrit :

Tu as le lien?


http://en.wikipedia.org/wiki/Castlevania_4#Version_differences

C'est de la censure Nintendo US classique -- on supprime les symboles religieux (croix sur les tombes) et on couvre les figures féminines un peu dénudées. Ce qui est un peu ridicule dans le cas d'un jeu sur les vampires.
_________________

https://twitter.com/MaxNoelBass
https://www.youtube.com/c/TheTiberianSons


Tonton Ben
Pixel monstrueux


Joue à HearthStone, Overwatch, Diablo III ROS, Retropie

Inscrit : Dec 05, 2003
Messages : 4257
De : Lille (le pays de la bière)

Hors ligne
Posté le: 2009-11-12 14:14
Ahhh, la censure dans Castlevania, c'est une vieille histoire. Et elle date de la NES.

Dans Castlevania et Simon's Quest, les différences concernent la difficulté et la musique : les versions originales japonaises sont sortie sur Famicom Disk System, seul Castlevania sera réédité sur cartouche au Japon après la version US, ajoutant une version Easy... très easy.

Mais Castlevania III voit des éléments censurés en version US : la croix de l'intro est moins détaillée, des statues nues dans les décors du jeu sont rhabillées, certains monstre sont redessinés et font moins humains.

Mais le gros clash apparait avec Castlevania IV sur SNES : le sang est vert, les statues sont rhabillées, les symboles religieux disparaissent.

Ca se complique avec Castlevania sur Megadrive : peu de différence entre les versions Jap et US (la version Us est plus difficile, le visage d'Eric Lecarde est moins féminin). Mais la version européenne est censurée (probablement à cause des restrictions du marché allemand) : le titre est The New Generation, virant toute référence au sang (Vampire Killer en jap, Bloodlines en US) ; l'écran titre n'est plus une mer de sang, mais de l'eau ; les zombies sont verts et non violets (violet = pourriture ?), Eric ne s'empale plus sur sa lance lorsqu'il meurt. Et la difficulté est la même qu'en jap.

Vampire's Kiss sur SNES (cette espèce de sous-version de Dracula X NEC) a aussi un peu de censure : le titre cité est pour l'Europe, aseptisé par rapport aux versions jap (Dracula XX tâché de sang) et US (Dracula X dans une mare de sang). Richter meurt dans un halo de sang... blanc en EU.

Symphony of the Night ne contient pas de censure sur PSX selon les régions, juste des différences sporadiques mais significatives, comme la présence des deux faux familiers supplémentaires en jap.

Castlevania 64 s'appelle en jap Akumajo Dracula : Apocalypse. La référence biblique a disparu en occident.

Castlevania Chronicles (la réédition de la version X68000 connue exclusivement des japonais) n'a pas de censure, juste des différences de bonus (interviews, artwork, sound select) entre les versions. L'image de Simon en train de fumer un joint existe dans toutes les versions (mais elle est dure à obtenir !)

Les versions PS2, Wii, PSP, GBA et DS n'ont aucune différences hormis les traductions.

Voili voualou !

_________________

Your face, your ass, what's the difference? - Duke Nukem

Image


Simply Smackkk
Pixel monstrueux


Score au grosquiz
1036505 pts.

Inscrit : Mar 06, 2002
Messages : 2315

Hors ligne
Posté le: 2009-11-13 20:18
Citation :
Le 2009-11-12 14:14, Tonton Ben a écrit :
L'image de Simon en train de fumer un joint existe dans toutes les versions (mais elle est dure à obtenir !)




Marrant mais un peu hors-contexte. T'as une image Tonton?
_________________

Sur SensCritique
Moi, je(u video)


  Voir le site web de Simply Smackkk
lerbours1
Pixel digne de ce nom


Inscrit : Jun 17, 2003
Messages : 139

Hors ligne
Posté le: 2009-11-13 22:23
Citation :
Le 2009-11-12 14:14, Tonton Ben a écrit :

Vampire's Kiss sur SNES (cette espèce de sous-version de Dracula X NEC)




Sous version dans quel sens ? Je n'ai jamais trop compris le mépris dont jouissait Vampire Kiss qui reste un bon castlevania old-school.
_________________

Image
Image
50% homme, 50% machine, 100% shmupper


Milcham
Gros pixel

Score au grosquiz
0000342 pts.

Inscrit : Oct 02, 2005
Messages : 1105
De : Orléans

Hors ligne
Posté le: 2009-11-13 23:17
Moi je le comprends, sans partager en revanche l'enthousiasme général à l'égard de Dracula X.

Dracula X, c'est pour moi un Castlevania assez plat niveau level design, beaucoup plus que la plupart des précédents, mais qui tire son épingle du jeu grâce à une chose : son emballage. Sprites si réussis qu'ils sont toujours utilisés en 2009, mise en scène classieuse, musiques qui vont avec, intro marquante... En tant que -jeu-, en revanche, je trouve qu'il fait pâle figure face à Castlevania 3 et 4, mais ce n'est que mon avis.

Vampire's Kiss, c'est un épisode qui cherche à faire comme Dracula X, mais sans l'audace de mise en scène de ce dernier, et sans les musiques/vidéos permis par le CD-Rom. On en retient quelques stages impressionnants, dont le premier avec ses flammes superbes (et sa musique que je préfère à la version NEC, m'fin bon). A côté de ça il a un gros défaut que n'avait pas Dracula X : une jouabilité rigide. Enfin, rigide pour un Castlevania, c'est-à-dire hyper rigide, donc. Franchement des sauts pareils en 1995 ça ne passait plus très bien, je trouve.
_________________

Image


  Voir le site web de Milcham
lerbours1
Pixel digne de ce nom


Inscrit : Jun 17, 2003
Messages : 139

Hors ligne
Posté le: 2009-11-14 20:22
Citation :
Le 2009-11-13 23:17, Milcham a écrit :

A côté de ça il a un gros défaut que n'avait pas Dracula X : une jouabilité rigide. Enfin, rigide pour un Castlevania, c'est-à-dire hyper rigide.


Certes la maniabilité est plus rigide que celle de Castlevania IV, mais les sauts sont tout à fait gérables. C'est juste une question de timing, que ce soit dans l'optique de rattraper un saut ou de gérer la distance de celui-ci. Il faut tout simplement intégrer ce gameplay, bien moins contraignant que sur les opus Nes soit dit en passant, et le maîtriser.

Citation :
Le 2009-11-13 23:17, Milcham a écrit :
Franchement des sauts pareils en 1995 ça ne passait plus très bien, je trouve.


Bah je suppose que les développeurs ont voulu tout simplement faire un Castlevania à l'ancienne sans aucunes concessions.
_________________

Image
Image
50% homme, 50% machine, 100% shmupper


Rudolf-der-Erste
Pixel visible depuis la Lune


Score au grosquiz
0003990 pts.

Inscrit : Mar 05, 2006
Messages : 5185
De : Strasbourg

Hors ligne
Posté le: 2010-01-11 21:15
Ces derniers jours, je me suis refait complètement les quatre premiers Castlevania. Bon, les trois volets sur Nes, j'en ai parlé récemment en détail dans un groblog. Je voulais juste reparler de Super Castlevania IV que j'ai reterminé avant-hier.

Fastoche comme jeu, à peine une heure et demie pour le finir.
J'ai eu un seul game over (contre Slogra le guerrier oiseau dans le niveau B3, comme toujours, ce boss est ma bête noire du jeu).

Plus sérieusement, c'est encore une fois un jeu extra. La grosse innovation, c'est bien le fouet multidirectionnel qui se manie super bien dans huit directions, avec la possibilité de laisser traîner la chaîne et de faire des moulinets pour se protéger tout en infligeant des dégâts à un ennemi proche. Le fait de se la jouer Indiana Jones en se servant du fouet comme grappin sur les anneaux est une idée sympa également (des niveaux comme la tour d'horloge utilisent très bien cette possibilité). De plus, on peut dorénavant changer de direction en plein saut, le personnage n'est plus aussi raide que dans les volets Nes.

C'est sûr que le jeu est loin d'être le plus beau de la console, mais pour l'époque de sa sortie (vers les débuts de la Snes), ça devait être impressionnant, avec l'utilisation du mode 7 (le fameux rouleau qui tournoie, la salle qui tourne sur elle-même, les chandeliers géants), et des défilements de l'écran sur plusieurs plans (il y a un très bon travail sur l'arrière-plan dans ce jeu). Il y a juste de temps en temps quelques couleurs mal choisies (les dalles vertes dans le niveau 6 juste après les chandeliers géants, ce n'est franchement pas génial). Les musiques sont excellentes également, comme le thème de Simon, la musique du niveau 4 (là où il y a le rouleau), la musique du niveau 6 (hall d'entrée avec les chandeliers), la salle au trésor, le thème Dracula, le thème de fin, et bien entendu les remixes de Bloody Tears, Vampire Killer et Beginning. Toutefois, je trouve la bande-son de Castlevania 3 supérieure.

Le jeu en impose dans sa mise en scène, très classieuse (et toujours gothique). Le jeu est super fun à jouer, toujours inventif dans ses situations, avec des niveaux très variés et assez nombreux (11 niveaux divisés en plusieurs sections parfois très différentes entre elles, on n'atteint pas les 15 niveaux de Castlevania 3 mais c'est quand même très bien). Ils ont tout de même fait en sorte que le jeu garde un côté 8 bits. Ainsi, ils ont assoupli la jouabilité mais pas trop, ils ont modernisé un peu mais pas trop, ils ont diminué un peu la difficulté mais pas trop. C'est différent de la situation de bien des séries qui sont passées de la Nes à la Snes (Metroid 1 et Metroid 3 ne se jouent vraiment pas de la même manière et ont un gameplay très différent, de même que Zelda 3 est très différent de Zelda 1), ce qui fait de Super Castlevania 4 un cas assez particulier de la console. Il faut dire aussi que ce jeu est une relecture du tout premier Castlevania (on ne peut quand même pas parler de "remake" vu que les niveaux sont complètement différents): même titre japonais pour les deux jeux, même héros, même histoire (plus longuement racontée dans l'intro), même date pour la quête en gros.

J'aurais tout de même voulu que Dracula soit un peu plus dur à battre car il est simple selon moi (d'ailleurs, je me suis forcé à le combattre uniquement au fouet sans utiliser la croix), mais la mise en scène classieuse du combat compense et la musique de fin est magnifique (meilleure que les thèmes de fin des trois premiers Castlevania je trouve). C'est toujours un grand moment.

(je peux dire aussi que le jeu est assez simple dans son ensemble, mais on va dire que cet avis est très personnel ^^)

Bref, ce Super Castlevania IV est un jeu d'exception. J'ai quand même tendance à trouver que Castlevania III: Dracula's Curse est le meilleur épisode classique de la série, mais ce volet Snes est quand même d'une qualité très voisine (et j'ai aussi beaucoup d'affection pour Simon's Quest sur NES).
_________________

"Quand le sage montre la Lune, l'idiot regarde le doigt." Proverbe chinois


  Voir le site web de Rudolf-der-Erste
LAP4523
Pixel imposant

Score au grosquiz
0003915 pts.

Inscrit : Nov 30, 2008
Messages : 588
De : sud de la france

Hors ligne
Posté le: 2010-01-12 18:00
Non, ton avis n'est pas personnel, castlevania IV est relativement simple surtout sil'on à fait les trois premiers sur NES qui sont assez cotons mais finissables.

A l'époque de sa sortie, le jeu avait mis une claque avec ses rotations et son utilisation du mode 7: il était même mis en avant dans la cassette promo de la super nintendo.

Le jeu te semble plus simple grace au fouet: le fait de pouvoir l'utiliser en diagonale rend la vie plus facile comparé aux épisodes NES. Le fait que le perso soit allé chez le kiné et ne sois plus raide également.

Pour moi la musique du IV comporte les plus belles mélodies de la saga, mais pas sur l'ensemble du jeu, sur quelques niveaux seulement. Et là mon avis rejoint le tien: les musiques du 3 y sont superieures.

Ensuite pour moi le IV represente l'apogée de la saga, j'aime beaucoup moins sa suite( je te lis sur gamekult, le jeu est rare et tu ne perds rien je t'assure) et la direction rpg-iesque qu'elle a priT.

Panda
Gros pixel

Score au grosquiz
0002250 pts.

Joue à C'est compliqué

Inscrit : Jan 27, 2004
Messages : 1402
De : Paris

Hors ligne
Posté le: 2010-01-12 20:05
Super Castlevania, ça a été ma grosse claque sur console. J'ai découvert la série via cet épisode et c'est, au final, le seul que j'ai terminé.

Ce que j'apprécie dans ce jeu (déjà à l'époque ce critère était important pour moi), c'est qu'il ne s'étire pas trop en longueur et qu'il évite le piège du passage pénible pour rallonger la durée de vie. Résultat des courses, j'ai vraiment adoré ce jeu avec sa maniabilité bien réglé, son ambiance graphique et sonore excellente.

Comme tu l'indique Rudolf, certains choix de couleurs sont parfois hasardeux. Il y a aussi certains assemblages de blocs graphiques fait à l'arrache (un peu comme si par manque de place, il manquait des blocs et qu'il fallait faire avec ceux disponibles).

Rien que d'y repenser, ça me donne envie d'y rejouer. Vu que je suis en congés, je vais peut-être en profiter pour le refaire. Je vais peut-être tenter en émulation pour voir ce que donne la version japonaise (je n'ai pratiqué que la version européenne).

Décidement, ce forum est un piège, je ne compte plus les titres achetés ou les jeux testés émulation suite des commentaires de grospixeliens

  Voir le site web de Panda
Panda
Gros pixel

Score au grosquiz
0002250 pts.

Joue à C'est compliqué

Inscrit : Jan 27, 2004
Messages : 1402
De : Paris

Hors ligne
Posté le: 2010-01-14 19:34
Cet après-midi aura été dédié à Super Castlevania IV. Il m'aura fallu près de 5 heures pour en venir à bout malgré les save states (utilisé avec modération : début de stage et juste avant les boss).

Ce jeu n'a pas vieillit : graphiquement, il est toujours aussi efficace (malgré quelques passages moyens), la maniabilité ne m'a jamais fait défaut et le niveau de difficulté est bien dosé. Résultat, j'ai passé un super moment (même si j'ai pesté plusieurs fois).

A quand un nouvel opus sous la forme originelle de la série plutôt que de continuer à enchaîner les épisodes façon A-RPG ?

  Voir le site web de Panda
chatpopeye
Camarade grospixelien


Joue à World War Z

Inscrit : Jan 19, 2003
Messages : 5979
De : Poitiers

Hors ligne
Posté le: 2010-01-14 20:36
Citation :
Le 2010-01-14 19:34, Panda a écrit :


A quand un nouvel opus sous la forme originelle de la série plutôt que de continuer à enchaîner les épisodes façon A-RPG ?


D'après ce que j'ai compris, celui qui doit sortir sur Wiiware sera de ce genre-là. Avec un fouet. Et je l'attends avec impatience.

Rudolf-der-Erste
Pixel visible depuis la Lune


Score au grosquiz
0003990 pts.

Inscrit : Mar 05, 2006
Messages : 5185
De : Strasbourg

Hors ligne
Posté le: 2011-07-17 01:33
Petit déterrage du topic pour parler de Castlevania Bloodlines que j'ai terminé avec les deux personnages. Ce volet Megadrive a un peu tendance à être dénigré j'ai l'impression, et je constate que le dossier de Grospixels le survole vite fait, alors que franchement cet épisode mérite beaucoup plus de considération je trouve.

Ca fait un bon moment que j'avais très envie de jouer à cet épisode. Et vu que j'ai récemment acquis Portrait of Ruin que je compte bientôt essayer, ça m'a donné encore plus envie de jouer à ce volet Megadrive qui en est une sorte de préquelle et de base d'après ce que j'ai compris.

C'est un épisode très troublant pour les amateurs de la série, il tient une place particulière: Bloodlines est une sorte d'épisode transitoire entre les volets classiques et les volets Castleroid, un peu à l'instar de Rondo of Blood sur PC Engine finalement. En effet, prend l'apparence des volets classiques, mais ne se joue finalement pas tout à fait pareil à cause d'une jouabilité plus nerveuse. On retrouve à la fois le côté plate-forme et les trous mortels des premiers volets, et des combats plus poussés comme ce sera le cas plus tard des Metroidvania. De plus, le jeu reprend le système d'armes secondaire et d'attaques spéciales de Rondo of Blood, plutôt que le système des volets classiques où on trouvait des extensions "II" et "III" qui permettaient de lancer jusqu'à trois armes secondaires en même temps. Ainsi, cet épisode perd un peu la singularité des Castlevania pour se rapprocher davantage des jeux d'action plus "musclés" de la Megadrive, mais c'est très réussi dans le genre.

Cet épisode est également troublant pour son décor. Désormais, le jeu ne se passe plus au château de Dracule, mais aux quatre coins de l'Europe. Mine de rien, ça fait un gros changement qui s'avère rafraîchissant (et je peux comprendre en quoi ça peut servir de base pour Portrait of Ruin avec ses portraits qui nous mènent à divers endroits géographiques avec des ambiances bien différentes hors du château de Dracula). On s'éloigne pas mal du gothique des premiers volets.

Enfin, ce volet surprend pour son côté "gore" bien plus prononcé qu'à l'accoutumée (je précise que je n'ai pas joué à la version européenne censurée). Déjà, l'écran-titre avec ces gouttes de sang qui tombent sur une mare de sang. Puis le début du premier niveau où on tombe sur des oiseaux charognards qui mangent les cadavres sanglants qui amoncellent le sol. Il y a souvent du sang qui coule, des amoncellements de squelettes, sans parler de la fontaine d'eau qui se transforme en fontaine de sang.

Bref, tous ces aspects rendent cet épisode troublant, et en même temps unique pour la série. Mais ça fonctionne! L'un des gros points forts du jeu, c'est sa variété incroyables d'idées et de situations au fil des niveaux et au sein des niveaux. Même si les niveaux sont peu nombreux (six au total, comme le premier volet NES), ils sont subdivisés en davantage de section que d'habitude pour plus de variété (à la fois dans les décors et dans le gameplay). Ce constat est également valable pour les ennemis qui se renouvellent constamment et qui ont tous des palettes de mouvement bien distinctes et même assez recherchées. L'aspect action et combat est nettement plus poussé et réussi que dans les volets NES et SNES, les ennemis bénéficient en plus d'une excellente animation, il y a des tas de détails visuels réjouissants, les développeurs ont fait un super boulot à ce niveau-là (franchement, voir tel ennemi se mettre à arracher un pilier pour m'attaquer avec, ça surprend, je ne m'y attendais pas!). Ainsi, rencontrer un nouvel ennemi constitue une nouvelle difficulté car il faut les aborder différemment pour en venir à bout, mais une fois qu'on les connaît, le jeu ne s'avère pas si difficile que ça. Les niveaux comportent également tous au moins un mini-boss (contrairement aux volets antérieurs classiques), la plupart assez réussis.

J'aborde plus en détail les six niveaux du jeu:

- le premier niveau prend place dans les ruines du château de Dracula. Ce niveau, c'est de la pure nostalgie pour ceux qui connaissent bien la série, avec toujours le fameux hall d'entrée et le sous-sol avec les hommes-poissons. Il constitue une bonne introduction;

- le second niveau se passe à Atlantis, ce qui constitue un gros changement de décor. C'est à partir de là que le jeu se montre original dans les situations: l'eau qui monte à cause d'un sorcier qu'il faut battre quand on arrive au sommet avant qu'on se noie, faisant ainsi baisser le niveau d'eau pour une nouvelle section où on doit se tenir sur des rondelles de bois pour ne pas tomber dans l'eau qui redescend. Sans oublier ces décors destructibles avec ces statues qui libèrent de nouveaux passages;

- le troisième niveau se passe dans la tour de Pise et constitue un morceau particulièrement mémorable pour son ambiance complètement hallucinée (avec une musique qui ne l'est pas moins)! On voit bien qu'on est dans la tour de Pise, avec tous ces plans inclinés, ou cette séquence où on escalade la tour brinquebalante, des décors et situations totalement surréalistes où on progresse sur des plates-formes qui apparaissent les unes après les autres autour de la tour. Puis le boss au sommet de la tour, avec cette impression de rotation du décor et de la tour qui donne le vertige: magistral!

- le quatrième niveau se passe dans une usine allemande d'armement, le seul niveau qui rappelle que le jeu se passe en 1917 en pleine Première Guerre Mondiale. Je me suis bien marré à voir des squelettes habillés comme des soldats allemands (ça me rappelait presque les squelettes bikers de Castlevania 64). Autrement, ce niveau s'apparente beaucoup aux classiques tours de l'horloge (donc c'est bien, j'ai toujours adoré ces niveaux-là, avec plein d'engrenages, des tapis roulants, des pistons.

- le cinquième niveau se passe carrément dans le Palais de Versailles. Les décors sont magnifiques dans ce niveau. La première section dans le parc surprend pour son côté malsain, avec cette nature folle et luxuriante, cette fontaine d'eau qui se transforme en fontaine de sang qu'on doit traverser avec ces squelettes rouges qui en sortent. Autrement, c'est sympa de parcourir les salles célèbres du palais comme la Galerie des Glaces (avec même des lustres qui peuvent tuer des ennemis s'ils tombent sur eux plutôt que sur moi, j'ai bien aimé). Le boss m'a assez surpris vu qu'au départ on affronte une femme, mais ensuite le boss bénéficie d'une mise en scène malsaine mais efficace durant laquelle on constate que ce n'est qu'une enveloppe charnelle qui est arrachée et qui laisse place à une mite géante.

- enfin, le sixième et dernier niveau qui se passe dans un nouveau château en Angleterre comporte de belles phases originales, avec la section qu'on parcourt la tête en bas et les pieds au plafond, et surtout cette phase très déroutante où l'écran se divise en deux bandes dans lesquelles le héros et les ennemis se retrouvent translaté à droite ou à gauche (selon qu'on passe d'une bande à une autre). Puis, on est surpris de voir que ce Castlevania se prend pour Megaman quand la Mort dévoile un jeu de carte dont chacune est en fait un boss du jeu qu'il faut réaffronter. J'ai bien aimé aussi l'affrontement contre la comtesse où on est plus ou moins chronométré pour espérer lui infliger des dégâts. Bon, et puis bien sûr l'affrontement contre le boss final (dont je tairai l'identité ^^).


Autrement, le jeu a aussi pour particularité de nous donner le choix de diriger deux héros différents. C'est un choix qu'on ne fait qu'au début du jeu, on ne peut pas changer de personnage ensuite. Le premier, John Morris, est le classique détenteur du fouet Vampire Killer, qui peut attaquer en diagonale (et en bas) s'il saute et accrocher son fouet sur tous les plafonds pour franchir un précipice. Le second héros, Eric Lecarde, est armé d'une lance, il ne peut pas attaquer en diagonale mais peut faire tournoyer sa lance et s'en servir de perche pour se propulser verticalement afin de rejoindre des plates-formes inaccessibles autrement. Il y a deux niveaux dans lesquels ces deux personnages doivent utiliser leur compétence particulière (la fonction grappin du fouet de Morris et la fonction perche de la lance de Lecarde) pour rejoindre des sections de niveaux qui diffèrent selon le personnage incarné. Une bonne idée, mais qui me fait quand même regretter qu'il n'y ait pas plus d'embranchements de niveau, et qui me fait regretter qu'il n'y ait pas carrément des niveaux complètement différents selon le héros incarné (à l'instar de Castlevania 64 avec des niveaux qui différaient selon le héros), étant donné que le jeu est assez court.

Un dernier mot sur la bande-son: les musiques sont franchement excellentes, des classiques instantanés dès qu'on les entend. Que ce soit la musique du premier niveau, le thème d'Atlantis (que je connaissais déjà car repris dans Legacy of Darkness sur N64 et Circle of the Moon sur GBA), la musique hallucinée de la tour de Pise, le thème noble du palais de Versailles, celui du niveau final, et surtout le thème de l'usine allemande du niveau 4 qui est génial. Bref, pas trop d'accord quand je lis sur ce dossier "une musique correcte sans plus". Autrement, la réalisation graphique est très réussie, avec une couleur rouge assez dominante, et surtout pour le Palais de Versailles. Et je redis à nouveau tout le bien que je pense de l'animation des ennemis.

Bref, un épisode un peu à part de la série mais qui m'a très agréablement surpris, faisant partie de ces volets intermédiaires entre les épisodes classiques et les futurs Metroidvania un peu à l'instar du volet PC Engine Rondo of Blood (sauf que ce dernier m'avait plutôt déçu pour cause de niveaux un peu trop plats, d'un essoufflement dans la seconde moitié du jeu au niveau des niveaux et des musiques, et d'un aspect plate-forme ayant perdu son côté mortel). Je ne le mettrai quand même pas au niveau d'un Castlevania 3 ou d'un Super Castlevania IV car je trouve qu'il lui manque un petit quelque chose (par exemple, la fin ne me procure pas l'émotion de la fin de Super Castlevania IV), mais quand même: c'est du grand Castlevania, et du grand jeu d'action/plate-forme par extension. Il mériterait d'être plus (re)connu.
_________________

"Quand le sage montre la Lune, l'idiot regarde le doigt." Proverbe chinois


  Voir le site web de Rudolf-der-Erste
spacecowboy
Gros pixel


Score au grosquiz
0001656 pts.

Joue à Bloodstained

Inscrit : Nov 29, 2005
Messages : 1998
De : Mons (Belgique)

Hors ligne
Posté le: 2011-07-18 12:07
Ton message précédent m'ayant intrigué, j'ai voulu voir de mes propres yeux ce qu'il en était de ce Castlevania Bloodlines, effectivement assez méconnu.

Je ne sais pas exactement pourquoi il est méconnu ce jeu, mais je propose deux éléments de réponse. Premièrement, le jeu a probablement été mal distribué en Europe. À l'époque, je ne connaissais personne qui le possédait en cartouche. Il reste d'ailleurs difficile à trouver de nos jours et il se revend cher. Deuxièmement, Bloodlines sort en 1994 alors que Super Castlevania IV est déjà sorti en 1991. Malheureusement, si on compare les deux jeux, on a l'impression qu'il y a bien 3 ans d'écart entre les jeux... mais dans le mauvais sens. À l'époque de la sortie de Bloodlines, ça a dû faire mal de constater la différence par rapport à Super Castlevania IV: le fouet non multidirectionnel, les graphismes moins bons dans l'ensemble et l'animation moins moderne (la montée des escaliers par exemple). Subjectivement, je dirais aussi que la bande son de Castlevania IV semble largement supérieure. Toujours subjectivement, c'est ma bande son préférée de tous les temps.

Mais bon, aujourd'hui, cette comparaison technique n'a plus lieu d'être. J'ai donc abordé le jeu indépendamment des autres. Et, comme tu le dis Rudolf, ce jeu a beaucoup à offrir. Il est très agréable à jouer avec un perso bien maniable (celui armé du fouet en tout cas). Comme tu le précises, le jeu offre aussi des situations de jeu intéressantes. Je ne suis arrivé qu'au début du 3ème niveau, mais j'ai déjà vu de belles choses, en particulier le risque de noyade qui est bien rendu et bien exploité dans le gameplay. Le côté gore a aussi son charme, même si je lui préfère le gothique magnifique du IV. En revanche, je te rejoins en ce qui concerne les ennemis: ils sont très bien animés et réagissent parfois de manière inattendue. De ce côté-là, le jeu est bien plus vivant que Castlevania IV. De manière générale, j'ai l'impression que Bloodlines est très centré sur l'action par rapport à Castlevania IV qui est également un trip dans un univers de désolation. Désolé de toujours comparer les deux jeux, je ne peux pas m'en empêcher...

Bon, je découvre à peine le jeu, j'en dirai plus bientôt. En tout cas, je te remercie, Rudolf, de m'avoir donné envie d'y jouer; ça vaut vraiment la peine !
_________________

www.press-start.be


  Voir le site web de spacecowboy
LVD
Pixel visible depuis la Lune

Score au grosquiz
0021285 pts.

Joue à Aedemphia

Inscrit : Jul 18, 2002
Messages : 7976
De : Ooita, avec mer, montagnes et forets

Hors ligne
Posté le: 2011-07-19 01:43
Un tres bon episode, je suis d'accord. Toutefois il y a quand meme un detail qui m'a gene... J'ai trouve certains Boss (surtout vers la fin) trop durs. Peut-etre les pires de toute la serie. Sans save state j'y arrivais pas.

Ayant fini la "suite" sur DS tres recemment, je confirme que c'est un minimum appreciable d'avoir termine cet opus auparavant (scenaristiquement parlant).
_________________

The fight is everything. Always seeking the next challenge. Ceremony means nothing to him


  Voir le site web de LVD
Rudolf-der-Erste
Pixel visible depuis la Lune


Score au grosquiz
0003990 pts.

Inscrit : Mar 05, 2006
Messages : 5185
De : Strasbourg

Hors ligne
Posté le: 2011-07-19 10:10
Ah, étonnant, moi je ne trouve pas les boss tellement durs, surtout ceux de la fin. Franchement, la Mort est une des versions les plus faciles à battre de la série: même dans Super Castlevania IV, la Mort est plus dure à battre que sur Megadrive (bon, la palme revient à Simon's Quest où la Mort est d'une facilité ridicule comme tous les boss de la série). Medusa, c'est pareil: très facile à vaincre, ses attaques sont prévisibles et s'enchaînent toujours de la même manière, faciles à éviter. La comtesse, pareil, facile (une fois qu'on a compris que les boules qu'elle fait apparaître à l'écran ne font aucun dégât, pour ça qu'au début je ne m'en sortais pas quand j'essayais de les éviter pour rien en m'accroupissant alors que ces boules faisaient office de compte à rebours pour infliger des dégâts à la comtesse). Pour Dracula, les deux premières formes se négocient bien, mais je conçois qu'il faut un peu d'entraînement pour sa dernière forme, mais il n'y a rien de vraiment rébarbatif.

Sinon spacecowboy, tu vas voir la musique du niveau 4 (de l'usine allemande d'armement) qui déchire (et qui est magistralement remixée dans Portrait of Ruin). Et puis celle du sanctuaire d'Atlantis (niveau 2) a été également souvent reprise (Lecacy of Darkness sur N64, Circle of the Moon sur GBA). Mais d'abord, tu vas attaquer un gros morceau avec la tour de Pise. Content en tout cas de t'avoir donné envie d'y jouer.
_________________

"Quand le sage montre la Lune, l'idiot regarde le doigt." Proverbe chinois


  Voir le site web de Rudolf-der-Erste
gazza8
Pixel imposant


Joue à Alundra

Inscrit : Oct 20, 2005
Messages : 770
De : Bruxelles

Hors ligne
Posté le: 2012-04-12 16:55
Je poste ma question dans le topic "général" de Castlevania

J'aimerais faire un Castlevania "récent" d'un point de vue réalisation (donc au moins génération 128 bits et GBA/DS niveau portable) mais au gameplay non "metroidvaniaesque" (comme Dawn of Sorrow, PoR, Circle of the Moon) : est-ce que Order of Ecclesia conviendrait ?
J'anticipe sur vos propositions : j'ai déjà fait et refait l'excellentissime X Chronicles sur PSP


_________________

nicocasel.net


  Voir le site web de gazza8

Index du Forum » » Jeux » » Castlevania

120 messages • page
123456




Forum phpBB modifié par www.grospixels.com (© 2011 Grospixels)