Forums de Grospixels
Bienvenue sur le forum de Grospixels : [ S'Enregistrer ]
Déjà inscrit ? [ Connexion ]
 
retour sur le site
rechercher
Index du Forum » » Jeux » » Fallout : New Vegas
86 messages • page
12345
Auteur Fallout : New Vegas
Erhynn Megid
Pixel planétaire


Score au grosquiz
0004551 pts.

Joue à Freelancer

Inscrit : Nov 22, 2003
Messages : 13043
De : Orléans

Hors ligne
Posté le: 2011-08-30 11:47
Oh ok, je comprends mieux .

Pour ma part, j'ai dévoré New Vegas et il me reste un sacré paquet de quêtes à faire. On se sent bien plus concerné par les choix dans cet opus que dans Fallout 3 !
_________________

Super Putty Squad, Mega Man 11, Bubsy 4, Sonic Mania... où est mon nouveau Turrican ?


IsKor
Camarade grospixelien


Joue à Dying Light 2

Inscrit : Mar 28, 2002
Messages : 13492
De : Alpes Maritimes

Hors ligne
Posté le: 2011-08-30 12:13
Je confirme. Ce qui m'a le plus impressionné, c'est le nombre ahurissant de quêtes!
Avec tout ça, ils auraient du mettre le level cap à au moins 50 pour faire en sorte que chaque quête rapporte de l'XP

Laurent
Commissaire apolitique


Joue à Super Mario Bros. Wonder

Inscrit : Mar 06, 2002
Messages : 22753
De : Borgo, là où y a la fibre.

Hors ligne
Posté le: 2013-04-19 14:01
------------
Up
------------

Parfois, un click de souris peut influencer votre vie l'espace de plusieurs mois. C'est ce qui vient de m'arriver : j'ai commandé Fallout New Vegas X360 version Ultimate (jeu neuf, 23€ FDPI pour ceux que ça intéresserait).

En fait j'avais envie de repartir sur un RPG, et après avoir longuement hésité entre Amalur et Dragon's Dogma, j'ai un peu cherché du côté des titres plus anciens et je me suis souvenu combien de gens m'avaient conseillé Fallout 3 vu que j'ai aimé les deux derniers Elder Scrolls. Et comme beaucoup de spécialistes de Fallout décrivent l'opus d'Obsidian comme plus proche de l'identité de cette série à laquelle je n'ai jamais touché (tout comme MTF je n'ai jamais pu passer le premier écran du premier Fallout sur PC, faute de doc et d'explications), je me suis dit qu'il conviendrait mieux.

Fallout New Vegas, donc, c'est parti. Je me pose plusieurs questions :

- Je me fous totalement de la laideur graphique supposée du jeu (on disait aussi ça de Dead Island...). En revanche qu'en est-il, deux ans et demi après la sortie, des bugs qui peuvent empêcher de jouer, des soucis de cache disque etc. ? Y a-t-il eu beaucoup de patches ? Le jeu est-il réputé stable à présent ?

- J'ai entendu parler d'un mode hardcore avec gestion de la faim, de la soif etc. Me le conseillez-vous ? Certes je n'ai jamais fait un Fallout mais après tout j'ai survécu à Dark Souls alors que je m'y étais lancé en dilettante. Je suis quelqu'un qui n'hésite plus consulter les FAQs bien avant d'avoir fini un jeu.

- Je ne sais pas trop quelles sont les classes de personnage. Quelles sont les options les plus intéressantes ? Je préfèrerais jouer la diplomatie, les alliances, le dialogue, un peu de discrétion, je n'ai pas envie de transformer le jeu en sous-FPS qui rame. C'est d'ailleurs pour ça que j'ai préféré ce jeu au "premier" Fallout 3.
_________________

Image


  Voir le site web de Laurent
Flightoff
Pixel de bonne taille

Score au grosquiz
0002686 pts.

Joue à Metro et Destiny

Inscrit : Jun 25, 2007
Messages : 418
De : Strasbourg

Hors ligne
Posté le: 2013-04-19 21:38
Pour ce qui est des bugs , je l'ai sur PS3 , je quittais et relançais le jeu toutes les deux heures histoire de vider la mémoire cache .
j'ai du avoir 2 ou 3 freezes par parties terminées ( je l'ai fait 4 fois pour toutes les fins ) , et ai eu quelques ( heureusement rares ) bugs dans des quêtes secondaires , surtout génant si on veut tous les trophées/succès .


Pour ce qui est de la difficulté , ouais je te conseille carrement le mode hardcore et en difficile ; le jeu sera difficile et intérréssant sans être pour autant décourageant .

Pour la feuille de perso , là où j'ai le plus aimé les jouer c'est en les spécialisant ,
-le premier une nana avec 1 en force et constitution , tout en charisme , agilité et chance ;
spécialisée en corp à corp (!!) et armes à feux , elle réussissait toutes ses persuasions et les pnj la suivait aveuglement jusqu'en enfer .

-et le second un espèce de gogol au charisme d'huitre avec 9 en constitution et force ... que dalle en charisme . Super à jouer aussi , mais très bourrin forcément , vu sa diplomatie ...



Vu ce que tu sembles privilégier , hésites pas à bien spécialiser ton perso . Par contre inutile de mettre d'entrée 10 dans une carac vu qu'il est possible de les augmenter en cours de jeu .
Copie mon 1er perso , c'est vraiment génial à jouer ( ouais ouais , 1 en constitution et force ^^ ).
_________________

Image


Kimuji
Pixel monstrueux


Joue à Pillars of Eternity

Inscrit : Jul 04, 2005
Messages : 4372

Hors ligne
Posté le: 2013-04-19 21:44   [ Edité le: 2013-04-19 21:47 ]
Difficile de te répondre pour les bugs concernant la version Xbox, sur PC il existe des compilations de patchs qui cumulent moults correctifs, je ne sais pas ce ça donne si on s'en tient aux patchs officiels.

Le hardcore est un mode nouveau qui n'existait ni dans les vieux Fallout ni dans le 3, contrairement à Flightoff je ne dirait pas qu'il recommandé pour un premier run surtout en difficile, mais il apporte une plus grande cohérence d'ensemble, certaines compétences très peu utiles en mode classique trouvent ici leur sens (la survie en particulier) de même qu'une foultitude d'objets qui ne servaient à rien. Ceci dit on peut jouer en hardcore tout en baissant la difficulté générale du jeu.

Et sinon il n'y a pas de classes définies pour les personnages, ce n'est pas le système habituel des jeux Bethesda il reprend celui des Fallout qui est totalement ouvert. L'attributions des points de statistiques et de compétences est totalement libre. Ton choix est tout à fait viable, il est recommandé de mettre des points dans le crochetage de serrures ou l'informatique pour forcer les coffres (qui sont souvent ouvrables par l'un ou l'autre moyen). Si tu optes pour le mode hardcore les sciences, la survie et la réparation peuvent faciliter la vie.

Odysseus
Pixel planétaire

Score au grosquiz
0004305 pts.

Joue à lâcher trois poissons-ballons sur la ligne de départ.

Inscrit : Sep 15, 2002
Messages : 10891
De : Αἰαία

Hors ligne
Posté le: 2013-04-22 13:46
Citation :
Le 2013-04-19 14:01, Laurent a écrit :

En fait j'avais envie de repartir sur un RPG, et après avoir longuement hésité entre Amalur et Dragon's Dogma (...)


J'ai fait les trois, et même s'ils sont tous très différents, ma préférence va nettement à Dragon's Dogma, mixe improbable entre jeu de rôle, plate-forme et beat'hem all. Fallout New Vegas m'avait plu, du moins au début (comprendre les 20 premières heures), car j'ai rapidement retrouvé les qualités mais aussi les défauts de Fallout 3.
Pour ce qui est de Kingdom of Amalur, c'est du jeu de rôle propre sur lui, très bien fini, très bien pensé et accessible, mais d'un classicisme confondant, le tout épaulé par un scénario et un univers mille fois vus.


Citation :
Le 2013-04-19 14:01, Laurent a écrit :

Je me fous totalement de la laideur graphique supposée du jeu (on disait aussi ça de Dead Island...). En revanche qu'en est-il, deux ans et demi après la sortie, des bugs qui peuvent empêcher de jouer, des soucis de cache disque etc. ? Y a-t-il eu beaucoup de patches ? Le jeu est-il réputé stable à présent ?


Sur 360, le jeu ne comporte aucun bug majeur ni même notable. C'est assez fluide, mais les temps de chargement sont assez longs dès que l'on entre/sort d'un lieu fermé. Le truc devient agaçant lorsque l'on est en ville et que l'on doit jongler d'une habitation à l'autre.
Par contre, et pour y avoir joué à sa sortie alors que le moteur graphique accusait déjà son âge, il faut t'attendre à un certain choc visuel, dans le sens où tout est modélisé à la truelle, avec finalement peu d'animations et des textures assez crados. Le tout sur fond de palette gris-marron, il faut pouvoir tenir la cinquantaine d'heures dessus.

Comparativement, et sur le plan graphique, Dead Island fait figure de killer-app.

Citation :
Le 2013-04-19 14:01, Laurent a écrit :

J'ai entendu parler d'un mode hardcore avec gestion de la faim, de la soif etc. Me le conseillez-vous ?


Ta remarque me fait penser que je m'étais planté au sujet de Dead Island. C'est donc bien dans New Vegas que ce mode est disponible. Perso, je ne te le conseillerai qu'une fois que tu connais bien les différents environnements, mais vu que tu peux faire X sauvegardes, tu peux très bien jongler entre les deux modes sur deux parties différentes.

Citation :
Le 2013-04-19 14:01, Laurent a écrit :

Je ne sais pas trop quelles sont les classes de personnage. Quelles sont les options les plus intéressantes ? Je préfèrerais jouer la diplomatie, les alliances, le dialogue, un peu de discrétion, je n'ai pas envie de transformer le jeu en sous-FPS qui rame. C'est d'ailleurs pour ça que j'ai préféré ce jeu au "premier" Fallout 3.


Comme le dit Kimuji, la création et l'évolution de ton personnage est très libre. En me basant sur ce que tu souhaite faire ( la diplomatie, les alliances, le dialogue), le mieux est que tu privilégie la compétence discours.
Perso, je m'étais fait un sniper très efficace, capable de négocier à peu près tout et n'importe quoi, d'embrigader un paquet de monde et d'influer sur la plupart des décisions. C'était tout à fait jouable dans les extérieurs, mais en intérieur, ça devenait beaucoup plus délicat. Pour un début, le plus sûr est sans doute de créer un personnage équilibré puis de l'orienter au fil de ta progression.
_________________

"Il n'est pas de lutte plus violente et déterminée que celle d'un homme face à son envie d'aller aux toilettes" - Karate Boy


Laurent
Commissaire apolitique


Joue à Super Mario Bros. Wonder

Inscrit : Mar 06, 2002
Messages : 22753
De : Borgo, là où y a la fibre.

Hors ligne
Posté le: 2013-04-22 23:06
Merci pour vos infos ! Je devrais recevoir le jeu demain ou après-demain. Je reviendrai ici pour les premières impressions.
_________________

Image


  Voir le site web de Laurent
Laurent
Commissaire apolitique


Joue à Super Mario Bros. Wonder

Inscrit : Mar 06, 2002
Messages : 22753
De : Borgo, là où y a la fibre.

Hors ligne
Posté le: 2013-05-01 17:09
Image

Premières observations après 30h de jeu (perso niveau 14, mode hardcore, difficulté normale) :

J'ai assez vite trouvé mes répères car le système de jeu est resté assez proche de celui d'Oblivion, c'est comme si les mêmes ingrédients étaient resservis à une autre sauce. On a beau critiquer l'interface, ça fait du bien d'y revenir après celle de Skyrim qui donnait l'impression de vouloir inciter à jouer en n'ouvrant l'inventaire que de temps en temps. Ici les menus sont un peu lourdingues avec ces aller-retours incessants entre les feuillets "objets" et "données", et le crafting est une vraie plaie dès qu'on essaie d'obtenir un objet en particulier (à la limite il faut utiliser un bloc-notes... ça peut aussi avoir son charme). Mais comme en mode hardcore la liste d'objets transportés ne s'allonge pas indéfiniment, ça se passe pas trop mal.

L'abandon de l'auto-leveling pour les ennemis est une bonne chose, j'avais envie de toucher un peu à ça. Mais il faut admettre que le jeu est très dirigiste et met longtemps à décoller. Pour tout dire pendant au moins 15 heures je ne voyais rien justifie la réputation de supériorité dans l'écriture dont bénéficie ce jeu par rapport aux épisodes Bethesda. Et c'est du dirigiste taillé à la hache : en gros, si on est dessous du niveau 20, dès qu'on s'éloigne un peu du milieu de la map et de l'axe Brightwood - New Vegas, on se heurte à un mur de difficulté. En plus j'ai la version Ultimate et j'ai commis l'erreur d'installer tous les DLC avant de lancer la partie, ce qui fait que mon journal de quêtes a été ouvert avec cinq objectifs, ce qui m'a vallu quelques randonnées laborieuses et inutiles.

La première quête où on peut choisir un camp, à Brightwood, est sympa mais ce n'est que plus tard, en me spoilant un peu sur les forums (je n'hésite pas à le faire pour éviter d'avoir à faire le jeu 5 ou 6 fois et y passer un an), que j'ai compris qu'on pouvait aussi aller voir les Poudriers et obtenir d'eux quelques missions. Les dialogues en début de quête ne l'indiquent pas (ou alors j'ai raté quelque chose), c'est dommage, ça permet de prendre conscience immédiatement de la richesse du jeu. Si on s'est mis les Poudriers à dos, et si on n'a pas eu la présence d'esprit de s'habiller comme eux pour approcher leur prison sans se faire massacrer (encore une possibilité qui n'est pas vraiment indiquée dans les quêtes-tuto du début), la quête du nouveau sheriff à Primm a moins d'options et passe pour un simple préliminaire, alors qu'en réalité il y a moyen d'y passer pas mal de temps.

Ensuite, un peu par hasard, j'ai fait la quête des goules dans le site d'essais de Repconn : enfin quelque chose d'épique (graphiquement c'est plus archaïque que jamais mais quelle ambiance !), j'ai bien dû y passer trois heures. Et comme mon perso est comme prévu très fort en discours, en sciences et en troc, j'ai pu exploiter tous les embranchements et les objectifs annexes. Malheureusement un bug de script (apparemment identifié par d'autres joueurs) m'a empêché d'atteindre mon but, à savoir conduire tous les occupants à vider les lieux (ils ne demandent que ça) sans se taper dessus. Sous prétexte que j'avais dû tuer quelques Nocturnes qui m'étaient tombés dessus, Davison a fini par m'attaquer alors que je venais lui remettre ce qu'il m'avait envoyé chercher, et lui dire que tout était arrangé avec Harland... Dommage, mais l'important reste le final de cette histoire, à la fois drôle, dérisoire et émouvant, tout ça malgré des moyens de mise en scène au niveau de ceux du premier Half-Life... Toujours par hasard (un quick-travel qui m'a fait arriver de nuit à Novac), j'ai aidé Boone à éliminer le responsable de ses malheurs, et à partir de là il m'a suivi pendant un bon moment. Boone, en VF, a la même voix que Matt Damon ou un des deux frères de la série Supernatural (doublé par Damien Boisseau). Si on aime bien cette série ça lui donne immédiatement une prestance, même s'il ne parle plus beaucoup une fois recruté. D'habitude dans ce genre de jeu j'évite de prendre un compagnon, ça bugue, c'est mal foutu et ça provoque des tas de comportements ridicules de l'IA. New Vegas m'a guéri de ça : Boone, comme Veronica par la suite, tue en un seul coup certains ennemis qui nécessitent de ma part une dizaine de balles 5.56 dans la tête... Mon perso ne vaut pas grand chose en combat, voire rien du tout quand il s'agit de corps-à-corps ou d'armes à énergie. Grâce à cette escorte j'ai pu me faire l'abri 34 en entier alors que j'étais clairement sous-levelé (j'espère que dans les autres abris il n'y aura pas de radiations car cette pression constante du temps m'a un peu gonflé, j'ai dû revenir à la surface trois fois pour aller me faire soigner...).



--> Boone tue parfois les ennemis avant même qu'on ait réalisé qu'ils étaient là. C'est un peu frustrant de passer plusieurs secondes à ajuster son tir avec le simili-tour-par-tour optionnel et de faire 10 de dégâts à l'ennemi puis de voir sa barre de vie descendre brutalement à zéro quand le compagnon entre en scène. Veronica fait pire : elle bute les scorpions géants en un coup de poing. Au passage, elle a le plus joli et crédible visage de femme créé avec le moteur d'Oblivion que j'aie jamais vu. Et elle a tellement de répartie que je ne me lasse pas de prendre rateau sur rateau avec elle.

Quand on arrive à New Vegas, le jeu devient soudain tout ce pour quoi on porte aux nues la série Fallout depuis 15 ans. Ca y est, j'ai vu, j'ai compris C'est vertigineux. Il y a des factions, des armées, des familles, des clans, des mafias de tous les côtés, toutes avec un background solide et un design génial (j'ai trouvé la visite de l'hôtel Ultra-Luxe et la fin de la quête "C'est top" fabuleux, le temps d'un écran de chargement on passe du post-nuke à LA Noire et ça fonctionne à la perfection). En lisant la tonnes de dialogues possibles on prend conscience du système social des lieux, des alliances possibles et des changements énormes dans la suite de l'histoire selon les quêtes qu'on valide. Le système est très bien fichu : par moments, une quête permanente apparaît dans le journal : "attention, si vous continuer à travailler pour... votre réputation auprès de... va baisser et vous ne pourrez plus...", mais on peut aller assez loin et faire beaucoup de choses en restant bien avec tout le monde. Je compte d'ailleurs garder une save juste avant le moment critique où je prendrai parti et où tout un tas de quêtes passeront d'office en échec, sachant que de toute façon je tiens à rester proche de la RNC plutôt que de la Légion de Caesar (il me semble que ça bloque l'accès à moins de factions) et que je ne pense pas trahir MrHouse (ma compétence de troc m'a permis de lui faire doubler sa promesse de récompense) tout en allant le plus loin possible dans la collaboration avec Benny et Beni-oui-oui, qui sont porteurs de toute une atmosphère que j'adore. Je pense aussi travailler le plus possible avec la Confrérie de l'Acier (leurs histoires, leurs quêtes m'ont l'air immanquables) même si je crains que ma fidélité à la RNC finisse par m'en empêcher (j'ai compris que ces deux clans ont été en guerre mais je ne sais pas ce qu'il en est à présent). J'ai même réussi à m'intégrer chez les Boomers (c'est assez long et riche en déplacements lourdingues), et au moment d'aller visiter Black Mountain j'ai pu boucler la quête à la Borderlands proposée sur place, encore une fois grâce à mon compagnon et aux faiblesses de l'IA (le Nocturne au lance-roquettes a fini, après douze tentatives, par descendre de son mirador pour m'attaquer au fusil, sans ça j'aurais dû tourner les talons).



--> Voilà ce que New Vegas a de mieux à offrir, graphiquement : des étendues désolées à perte de vue. Comparé à Oblivion, c'est pas vraiment un jeu où on prendra plaisir à déambuler des plombes en extérieur. Le personnage marche à deux à l'heure, aucun véhicule en vue (j'aurais pas craché sur un vieux vélo...), et de vraies mauvaises rencontres...

Bref je suis à bloc dedans. C'est un jeu énorme, avec une écriture subtile (l'humour cynique n'est pas servi à la louche et passe très bien) et une manière d'exploiter les scripts de quêtes du moteur de Bethesda très différente de ce qui a été fait sur Oblivion et Skyrim. Là où dans ces derniers on pouvait faire 100% du jeu avec le même perso, intégrer toutes les guildes, partir dans n'importe quelle direction et jouer à l'infini sans modifier notablement l'univers du jeu (ce qui avait de multiples avantages dont on a bien parlé dans les topics concernés), avec New Vegas c'est la fête aux choix radicaux, aux fins multiples et aux NPC dont le contact et les possibilités de dialogues évoluent. C'est incroyable, le nombre de choses que j'ai déjà à raconter après 30h de jeu alors que je sais qu'il m'en reste au moins autant avant de finir la quête principale, et que je n'ai jusqu'ici qu'effleuré le fameux univers Fallout et sa bible de 200 pages.

Un petit bilan technique : je n'ai pas de ralentissements, et je ne vois pas plus de bugs d'IA ou de collision que dans Oblivion. Les chargements ne sont pas longs. Par contre j'ai eu en 30h cinq ou six gros plantages au chargement d'une zone, accompagnés d'une corruption de la sauvegarde auto. Heureusement que je sauvegarde manuellement assez souvent.

Sinon, je trouve que le thème principal du jeu (qui est une révision de celui de Fallout 3, composé par Inon Zur) déchire :


_________________

Image


  Voir le site web de Laurent
Kimuji
Pixel monstrueux


Joue à Pillars of Eternity

Inscrit : Jul 04, 2005
Messages : 4372

Hors ligne
Posté le: 2013-05-01 17:36
Ton enthousiasme fait plaisir à lire, content de voir que malgré un début un peu mou la magie ait finalement opérée.

tof-1984
Pixel imposant

Score au grosquiz
0001488 pts.

Joue à la Super Famicom !!!

Inscrit : Oct 04, 2007
Messages : 723
De : Nice

Hors ligne
Posté le: 2013-05-01 19:25
Ouep c'est enthousiasmant, j'ai pris la version Ultimate de FNV à un prix ridicule mais je n'ai pas encore eu le temps d'y jouer, il remonte encore un peu dans la pile des retards !

  Voir le site web de tof-1984
IsKor
Camarade grospixelien


Joue à Dying Light 2

Inscrit : Mar 28, 2002
Messages : 13492
De : Alpes Maritimes

Hors ligne
Posté le: 2013-05-02 10:07
C'est super de lire ça
C'est vrai que graphiquement il est un peu "pauvre" parce qu'on arpente toujours les mêmes paysages, ou presque. Mais ça reste un super jeu, sur lequel j'ai passé un bon moment.

FF_Clad
Pixel monstrueux



Inscrit : May 31, 2002
Messages : 2596

Hors ligne
Posté le: 2013-05-05 07:45   [ Edité le: 2013-05-05 07:45 ]
Personellement j'ai trouve ce Fallout NV moyen et molasson, a peine mieux que le Fallout 3 original.

Je suis un grand grand fan des deux premiers Fallout donc forcement il y a le syndrome "fan qui n'aime pas qu'on chamboule trop un univers qu'il s'est approprie". Mais quand meme, ce jeu ne se serait pas appelle Fallout je ne l'aurais pas d'avantage aime.

Je n'aime generalement pas les jeux qui ont le cul entre deux chaises. J'adore les CRPG et les RTS, mais je n'ai pas du tout aime Warcraft 3 qui essai de melanger les deux par exemple.

Fallout NV pour moi c'est exactement ca. Il essai de fusionner l'histoire/l'ambiance/la narration de Fallout avec le gameplay de Borderlands.

La police d'ecriture enorme et l'interface generale empechent le jeu d'etre suffisament verbeux pour developer une ambiance autour de l'histoire. Je ne retrouve absolument pas la magie du wasteland. Le scenario ne m'a pas vraiment laisse de traces. Je me souviens vaguement une grande tour a New Vegas ou je rencontre mon questgiver-un-peu-traitre generique, et un DLC a l'ambiance sympa dans une sorte de ville-hotel fantome.

Le gameplay en lui meme, les gunfights, meme le VAT, me donne juste une impression de mou, chiant, et artificiel. Le moteur me donne vraiment une sensation de "pas fait pour", de bon bac a sable sans gameplay.

J'ai vraiment eu la sensation d'avoir affaire a 50% de sous-fallout et 50% de sous-borderland. Et autant j'ai adore Fallout 1/2 et Borderlands, autant la apres meme pas 2 ans j'ai deja quasiment tout oublie de New Vegas. D'ailleurs je n'ai fini qu'un DLC et meme pas tout a fait fini la quete principale.

Peut etre sympa a prendre en promo, mais pour moi c'est un achat quasiment plein pot que je regrette. Un jeu pas catastrophique mais "ouais bof sans plus".
_________________

Citation :
Le 2012-03-15 15:32, Warner a écrit :
SEGA fait bel et bien des jeux de merde.

Citation :
Le 2013-02-06 21:10, Shenron a écrit :
Sega assure niveau marketing.


Laurent
Commissaire apolitique


Joue à Super Mario Bros. Wonder

Inscrit : Mar 06, 2002
Messages : 22753
De : Borgo, là où y a la fibre.

Hors ligne
Posté le: 2013-05-05 14:06
C'est clair que la partie FPS n'est pas au niveau de celle de Borderlands. Mais comme je mets tout dans les compétences de discours, sciences et crochetage, et que je me balade avec un compagnon en permanence, je ne tire que quelques coups de feu et je passe un temps fou en dialogues et échanges (du coup ce n'est pas un problème que les phrases soient concises, au contraire). Il n'y a que dans les zones infestées de Cazadores que je suis obligé de vraiment combattre : à cause de cette stupide impossibilité de donner de l'anti-venin au compagnon, je dois le laisser dans un coin sinon il crève à tous les coups.

Pour revenir à ton sentiment sur le jeu, FF_Clad : on peut difficilement rester enthousiaste à bloc sur une série au delà de deux ou trois épisodes joués. On sature forcément de la formule, à moins qu'elle évolue tellement qu'on en vienne à regretter qu'elle se soit perdue en route. C'est un cercle vicieux. C'est pour ça que je ne m'enflamme pas plus que ça à l'idée d'un nouveau PGR et que je n'ai pas été bouleversifié par Halo 4.

J'ai lu pas mal de choses sur Fallout ces jours ci, les deux articles d'Iskor, le gros topic qu'ils ont généré et le (tout aussi gros) topic sur Fallout 3. J'ai lu entier un topic de 250 posts chez Gamekult, tous ceux de chez jv.com (avec pas mal d'avis très intéressants), et de grosses entrées de blogs en anglais sur New Vegas dont certaines écrites par des ayatollahs du CRPG. Il en ressort que la réponse à la question "c'est quoi un vrai Fallout" ou "qu'est-ce qui n'est pas un sous-Fallout" est un des grands mystères de l'humanité Je me suis notamment rendu compte, qu'il y a quasiment la même disparité d'appréciation entre les deux premiers Fallout qu'entre Fallout 3 et New Vegas...

Bon, sinon, je suis niveau 21 et je commence doucement à me rapprocher du barrage Hoover. Là, je suis parti dans une quête monstrueuse pour convaincre les grands Khans de se joindre à la RNC. Il va falloir parler à trois personnages, tous situés dans des zones très difficiles. La Légion m'envoie régulièrement des assassins. J'ai du mal à les buter, mais le loot à l'issue est nettement supérieur à la moyenne. Tout récemment j'ai dû couper les ponts avec les Van Graaf et la Crimson Caravan. C'était ça où j'étais obligé d'envoyer Cassidy se faire buter, et ça c'était hors de question Je commence à avoir d'autres ennemis que la Légion, enfin, je commençais à trouver le jeu un peu trop bi-polarisé.

J'ai aussi fait deux abris :
- Le 22, fabuleux, j'en ai pleinement profité, j'ai fait toutes les quêtes possibles et lu tous les terminaux. L'idée du gaz explosif est géniale
- Le 11. Là j'ai dû un peu tracer, motivé par l'envie de finir une quête. Le plan est un peu trop labyrinthique et l'histoire des lieux, racontée par les terminaux et les enregistrements audio, est un peu trop complexe pour qu'on la saisisse au vol. Je me suis rabattu sur le wiki du jeu pour savoir en détail pourquoi les occupants sont morts.

Raaah, mais pourquoi tous les jeux ne sont-il pas aussi bons !!
_________________

Image


  Voir le site web de Laurent
noah
Pixel monstrueux



Joue à SuperMarioWorld [PSP]

Inscrit : Aug 29, 2002
Messages : 2881

Hors ligne
Posté le: 2013-05-06 23:54
Laurent, faut que je te dise, tu as une sacré plume pour donner envie d'essayer un jeu. Je suis admiratif de ton temps vidéoludique. Et si Skyrim est toujours dans mon panier Amazon c'est à 95% à cause de tes messages.

Zure
Gros pixel


Joue à Destiny (PS4)

Inscrit : Mar 03, 2004
Messages : 1773
De : Avignon

Hors ligne
Posté le: 2013-05-07 17:28
clairement, Laurent à chaque fois qu'il parle d'un jeu, j'ai envie d'y jouer.

  Voir le site web de Zure
Laurent
Commissaire apolitique


Joue à Super Mario Bros. Wonder

Inscrit : Mar 06, 2002
Messages : 22753
De : Borgo, là où y a la fibre.

Hors ligne
Posté le: 2013-05-07 20:40
Merci beaucoup Je ferai d'autres compte-rendus d'ici quelques jours.
_________________

Image


  Voir le site web de Laurent
Flightoff
Pixel de bonne taille

Score au grosquiz
0002686 pts.

Joue à Metro et Destiny

Inscrit : Jun 25, 2007
Messages : 418
De : Strasbourg

Hors ligne
Posté le: 2013-05-07 22:06
Et moi tu m'as donné envie d'y rejouer alors que je l'ai terminé en long , en large et en travers .

_________________

Image


Laurent
Commissaire apolitique


Joue à Super Mario Bros. Wonder

Inscrit : Mar 06, 2002
Messages : 22753
De : Borgo, là où y a la fibre.

Hors ligne
Posté le: 2013-05-16 14:13
------------
Up
------------



J'en suis à 80 heures de New Vegas. La passion des premiers jours est intacte mais la fin du voyage se profile.

J'ai terminé le jeu avec MrHouse, la RNC et Beni-oui-oui, sachant que ces trois options restent toutes ouvertes jusqu'à une ou deux quêtes de la fin, et que celles-ci sont à peu près les mêmes dans chaque cas (petite déception à ce niveau là, je dois dire). Seul l'affrontement final et le diaporama de conclusion changent vraiment, montrant au joueur que quoi qu'il ait fait certaines populations auxquelles il s'est attaché finiront exterminées ou condamnées à l'exil. Il me reste à revenir sur une sauvegarde située 30 heures de jeu auparavant pour essayer la Légion, mais je ne sais pas encore si je vais le faire ou laisser le jeu de côté quelques mois et lancer un nouveau run. J'ai aussi fait un des quatre DLC, Old World Blues, qui est le plus conséquent et de l'avis général le meilleur. Mon personnage est de niveau 36 et plus du tout spécialisé. Le discours et la science sont à 100 depuis longtemps et j'ai pu battre le boss final sans combattre comme dans les premiers Fallout, mais depuis quelques heures j'ai aussi acquis une puissance de feu considérable. J'ai même pu nettoyer Quarry Junction avant d'envoyer ad patres le Griffemort Légendaire et tous ses sbires sans l'aide d'un compagnon. Si je prends encore du niveau je me contenterai de faire grimper la chance afin de gagner un max de sous dans les casinos et débloquer le succès qui va bien.



--> Je recommande de fouiller jusqu'au bout le passé de chaque compagnon, quitte à s'aider d'une FAQ car il faut les mettre dans des situations très spécifiques pour qu'ils fassent des confidences et/ou que leur quête se déclenche. J'ai adoré celle de Veronica mais le plus poignant est Raul et ce qu'il a à raconter sur sa fuite du Mexique. Malgré le doublage honteux avec accent espagnol forcé, c'est tellement bien écrit qu'on se prend une vraie claque.

Avant de décider de la suite des opérations, je me suis offert de longues heures d'exploration à partir du point de non-retour. Comme prévu, chaque casino du Strip contient une longue quête en huis-clos façon point'n'click dans une ambiance de film noir, et ça c'est fabuleux. J'ai aussi remarqué qu'on peut passer à côté de deux ou trois lieux d'importance si on se cantonne aux quêtes principales : le camp Golf, Westside, les bureaux Aerotech (l'enquête sur les réfugiés disparus, j'ai eu du mal à m'en remettre !), l'Aiguillon (arêne de combats), Bitter Springs (il faut connaître cette histoire pour voir quel peut être le problème avec la RNC), l'usine H&H (on ne saura vraiment quel genre d'homme est MrHouse qu'après l'avoir visitée). Toutes ces zones contiennent des quêtes dont certaines sont très intéressantes et ajoutent des protagonistes à la cinématique de fin. Avec un perso susceptible de crever ou tomber à cours de provisions en cas de combats répétés, on ne peut pas se permettre d'explorer librement la carte, surtout en mode hardcore où les Cazadores restent longtemps un motif d'abandon. C'est donc à ce stade, devenu bien costaud mais rétif à ce que le jeu se termine (Edge à écrit un article sympa à ce propos), qu'il faut commencer à se promener pour prendre un maximum de plaisir. Avec un peu de curiosité et de patience on en apprend toujours plus sur les personnages, leurs motivations, leurs rancoeurs. Le contenu narratif est énorme, parfois d'une cruauté insupportable -c'est clairement pas un jeu à mettre entre toutes les mains- mais d'une telle qualité que l'émotion pointe malgré les limites visuelles du jeu, les grosses polices de caractères (que tous les écrans SD du monde meurent, maintenant, je le veux !) et le doublage français un peu molasson.



--> On peut travailler avec MrHouse jusqu'au bout et ne communiquer avec lui qu'à distance, mais dans le cas contraire il y aura forcément une rencontre en chair et en os, et c'est un des moments les plus forts du jeu. A noter qu'à un moment House exige du joueur une action terrible, impossible à esquiver en passant par la voie diplomatique, dans un dialogue bizarrement dépourvu de nuances. Je pense que c'est fait exprès pour que le joueur ait forcément envie de tenter les autres voies.

Un mot sur le DLC Old World Blues : on quitte New Vegas pour une zone inspirée des films de SF rétro, peuplée de robots dont certains contiennent le cerveau de scientifiques devenus frappadingues après des siècles d'isolement et de raisonnement cuistre. J'ai adoré cette manière de concilier un humour constant et 100% geek dans tout ce qui est textuel, et des environnements que j'ai personnellement trouvés très angoissants. Je me suis bien amusé sur les mises à jour successives de l'armure de discrétion, lorsqu'on joue à cache-cache avec des caméras de sécurité, et le boss à la fin est très bien conçu. Mais le reste est un peu trop "fedex" et je ne conseille pas de faire cet add-on avant d'avoir terminé le jeu principal car il le déséquilibre. Pour éviter que le joueur y soit totalement bloqué (impossible de sortir d'un DLC tant qu'il n'est pas terminé), on lui fournit deux ou trois armes de malade comme le "poing de saturnite" ou l'"antenne X2" qui fracassent n'importe quel ennemi même avec une compétence nulle en corps-à-corps. Et comme la plupart des ennemis sont forts on fait de l'XP a gogo. Ce côté jackpot des extensions de RPG pour justifier leur achat est un peu ridicule et je suis déçu de voir que New Vegas n'y échappe pas. Ca n'enlève rien au plaisir ressenti pendant cette dizaine d'heures délirante, très intense et dotée d'une VF en nette amélioration.



--> En lisant les échanges avec les scientifiques d'Old World Blues, j'ai beaucoup pensé à ces débats sur la 5 avec des universitaires parisiens qui ont tous des tronches de psychopathe et ne s'expriment qu'avec de mots-valises.

Enfin, les points qui fâchent :
- Les freezes auront été là du début à la fin. Au moins un à chaque session de jeu, même sur le DLC. Ca n'a flingué la sauvegarde auto que deux ou trois fois, mais tout de même c'est assez dingue de voir ça sur un jeu sorti il y a presque trois ans et patché dans tous les sens.
- Quel dommage qu'il n'y ait pas plus de chansons différentes sur Radio New Vegas. J'ai lu qu'avec tous les DLC inclus la setlist s'élève à 28 titres, c'est au moins trois fois trop peu.
- J'aurai tout essayé pour faire marcher mon personnage plus vite, en vain. Dans les phases en extérieurs c'est un vrai repoussoir, à se demander comment le public actuel a pu supporter ça.
- Si quelqu'un peut m'expliquer pourquoi le "fusil lance-grenades de mercenaire" qu'on reçoit quand le jeu commence reste jusqu'au bout l'arme la plus efficace, je suis preneur.
- Les options de dialogues contiennent souvent des questions qu'on ne devrait pas être en mesure de poser, n'ayant pas assisté aux événements concernés.
- Le mode hardcore est indispensable, pour mille raisons. J'ai essayé sans et il n'y a pas photo. Alors pourquoi, au moment de l'activer, y a-t-il écrit "oui - non (recommandé)" ?
- Dans les intérieurs à plusieurs étages la map est un cauchemar. Je n'ai pas souvenir d'en avoir autant souffert dans les donjons d'Oblivion.
- Ca manque cruellement d'armures. C'est dommage car côté flingues on est plus que bien servi.
- Le SVAV c'est très pratique, esthétique et cool. J'aurais juste apprécié que ce soit un peu plus tactique. Toute une interface au tour par tour juste pour te dire que tu vas faire plus de dégâts en visant la tête, c'est un peu du gâchis.



--> L'enquête sur l'hôtel Ultra-Luxe et la Société du Gant Blanc est un truc de fou, à ne manquer sous aucun prétexte. Je pense que la seule branche du scénario principal où on reçoit forcément cette quête est celle de la Légion (House et la RNC renvoient vers le Gomorrah, qui est tout aussi réussi). Mais on peut aussi la faire en se présentant simplement sur les lieux, ce qui n'est pas toujours le cas malheureusement. Dans certaines zones il n'y a rien à faire si on n'a pas fait la bonne rencontre par ailleurs, et beaucoup de quêtes ne peuvent pas être validées par anticipation même en effectuant les bonnes actions, ce qui rend l'exploration en partie inutile. Cet article sur le jeu se base là-dessus pour le basher avec une certaine mauvaise foi, mais l'argument est globalement valable.

J'envisage déjà de jouer à Fallout 3, dans un avenir proche, le comparatif entre les deux m'intéresse beaucoup. Et je rêve d'un nouveau Fallout basé sur le moteur de Skyrim et développé par Obsidian, même si je ne sais pas trop ce qu'il en est de leurs relations avec Bethesda. Bref, une série de plus s'ajoute à mes perspectives, comme je l'espérais.

Sinon, j'ai une question, pour les spécialistes de l'univers Fallout : alors que la guerre nucléaire est censée avoir eu lieu vers 2070, comment se fait-il que dans le jeu tout ce qui date "d'avant" correspond à la culture et la technologie des années 1950 ? Je n'ai pas souvenir d'un dialogue ou d'une description qui l'explique.
_________________

Image


  Voir le site web de Laurent
gregoire01
Pixel visible depuis la Lune



Inscrit : Oct 23, 2005
Messages : 6175

Hors ligne
Posté le: 2013-05-16 14:32   [ Edité le: 2013-05-16 14:33 ]
Citation :
Le 2013-05-16 14:13, Laurent a écrit :


Sinon, j'ai une questions, pour les spécialistes de l'univers Fallout : alors que la guerre nucléaire est censée avoir eu lieu vers 2070, comment se fait-il que dans le jeu tout ce qui date "d'avant" correspond à la culture et la technologie des années 1950 ? Je n'ai pas souvenir d'un dialogue ou d'une description qui l'explique.


En Fait l'univers du jeu par du principe qu'après la seconde guerre mondiale, le monde s'est figé dans le styles et la mentalité des années 50 et n'a jamais changé depuis un siècle à part technologiquement.

C'est un peu une façon de se moquer du sempiternel "c'était mieux avant, je regrette ceci cela etc..." et de ceux qui font de certaine période comme les années 50 l'age d'or de l'humanité.
_________________

Image


Laurent
Commissaire apolitique


Joue à Super Mario Bros. Wonder

Inscrit : Mar 06, 2002
Messages : 22753
De : Borgo, là où y a la fibre.

Hors ligne
Posté le: 2013-05-30 18:12
Citation :
Le 2013-05-16 14:32, gregoire01 a écrit :
C'est un peu une façon de se moquer du sempiternel "c'était mieux avant, je regrette ceci cela etc..." et de ceux qui font de certaine période comme les années 50 l'age d'or de l'humanité.

Merci pour cette info !

------

Bon, le mot de la fin concernant mon passage sur New Vegas : j'ai joué environ 120h au total, donc les 3/4 en mode hardcore, et fait à peu près tout le jeu (côté Légion compris) ainsi que ses extensions. Mon perso est arrivé au level-cap de 50 avant d'entamer le dernier DLC, et il a 100/100 dans tellement de domaines que le jeu ne ressemble plus à grand chose. Il est temps d'arrêter, d'autant que la fréquence des freezes s'est encore accentuée dernièrement. J'ai même pris le temps d'assimiler les règles du jeu de cartes Caravan (mais j'ai renoncé à avoir le succès des 30 parties gagnées).

En terminant Skyrim j'avais clairement en tête ce que ce genre de jeu devait m'apporter en plus pour que le plaisir soit décuplé, et New Vegas a été la réponse. Rien de plus à ajouter. Sauf que ce matin j'étais trop triste de quitter cet univers, cette ambiance, pour m'empêcher d'aller voir combien coûte Fallout 3 neuf en version GOTY --> 15€... J'ai pas pu résister

Pour finir, quelques mots sur les DLC qui sont très inégaux en qualité mais coûtent tous le même prix :

- Oddworld Blues : à faire en priorité. C'est le plus long en temps de jeu (une douzaine d'heures), le plus vaste, le seul à proposer des quêtes secondaires en nombre, et le mieux écrit.
- Dead Money : je n'ai pas aimé la première moitié à cause des décors sombres et vides, mais dès qu'on entre dans le casino ça décolle. C'est là que figurent les phases de jeu les plus tendues avec ces alarmes mortelles qui se déclenchent dès qu'on fait un pas de travers. La fin est très prenante et débouche sur une chouette histoire (lecture du wiki conseillée pour tout saisir).
- Lonesome Road : d'un point de vue scénar c'est un passage important qui révèle le passé du personnage qu'on incarne, mais il peut lasser avec ses combats incessants contre des ennemis grosbillisés à bloc. Ca devient un FPS linéaire à la Half-Life² dans les décors les plus dévastés, les extérieurs les plus hostiles que le jeu propose. Avec le mode hardcore désactivé et de grosses capacités pour les armes c'est plutôt fun car vite bouclé, mais sinon...
- Honest Hearts : la cata. Les décors sont jolis mais l'histoire, les personnages et les dialogues sont écrits à l'arrache, certains choix ne sont pas proposés au joueur et les déplacements dans la nouvelle zone sont trop compliqués. Cette extension est très courte, mais elle n'aurait rien gagné à s'éterniser.
- Gun Runners Arsenal : ce n'est pas un add-on, ça ne fait qu'ajouter plein d'armes, et de mods pour celles-ci, chez les marchands. Elles ne sont pas d'un intérêt majeur, mais avec sont fournis tout un tas de défis annexes à faire sur une sauvegarde parallèle (tuer MrHouse avec un club de golf, débouler dans l'abri 3 et exterminer ses occupants, tuer des Griffemorts avec un petit flingue ridicule...). Il faut en réussir 9 pour débloquer trois succès, et ils sont très amusants.
_________________

Image


  Voir le site web de Laurent

Index du Forum » » Jeux » » Fallout : New Vegas

86 messages • page
12345




Forum www.grospixels.com (© 2011-2019 Grospixels)