Mastodon
Le 1er site en français consacré à l'histoire des jeux vidéo
Actualité de l'émulation [contenu fourni par Emu-France]
Hitman: Blood Money
Anne : 2006
Systme : Windows, Playstation 2, Xbox, Xbox 360
Dveloppeur : IO Interactive
diteur : Eidos Interactive
Genre : Aventure / Action
Par Nordine (12 novembre 2007)

47.

a sonne comme un coup de ptoire en plein milieu d'une rixe. a renvoie tout un tas d'images enfouies dans la mmoire collective, du bagnard haineux l'espion squestr. Avec un nom pareil, le tueur gages le plus clbre du monde vido-ludique se devait d'avoir une gueule en consquence. On ne parle pas d'une tronche de minet pseudo-obscur ni d'un rescap cicatrices, non, une gueule, une vraie, une de cette poigne d'acteurs qui pourraient sans rougir jouer du Audiard sans avoir modifier leur personnalit pour tre crdible. 47, un mlange improbable entre la carrure et la dmarche de Lino Ventura, le visage de Yul Brynner, les expressions d'Andr Pousse, la gestuelle de Jean-Paul Belmondo, le regard de Clint Eastwood et le caractre de Jack Nicholson. Un monstre sacr lui tout seul.

Comme nombre de ses congnres 47 a une classe unique, largement maille de distinction et hritant d'une froideur qui lui sied merveille. Toujours accompagn de son costard emblmatique, impeccablement taill, le voici qui s'avance vers sa cible avec une terrifiante srnit. Une cravate rouge vif, comme une relique de corde au cou, se balance de droite gauche au rythme de ses pas. Clac... Clac... 47 est d'une confiance absolue tandis que chaque seconde qui passe le rapproche d'une inluctable excution. Il est l'Azral majestueux et impitoyable, silencieux, implacable. Sans haine ni piti, 47 est sentimentalement amorphe. Il ne vit que par et pour son mtier : tuer pour le compte du plus offrant.
Apolitique, non-croyant, sans idaux, sans aucune attache familiale ou affective, il est le tueur gages parfait, la machine contrats idale, un rouleau compresseur imbib jusqu'aux os de l'odeur de la mort. Vritable artisan du meurtre command, 47 sait parfaitement s'adapter toutes les situations, tous les environnements. Il est tour tour barman, touriste, mafieux, boueur, clown, gigolo, infirmier, policier, mcanicien et tueur gages. Capable d'infiltrer tous les milieux, 47 est un camlon fantomatique, omniprsent et pourtant invisible. Se fondant dans la masse, passant au travers des filets, il incarne la perfection de multiples personnages dont il s'approprie les talents, la manire d'un buvard motionnel et comportemental. Que ce soit l'aide de ses mythiques silver-ballers ou d'un simple marteau, 47 saura toujours trouver le moyen le plus efficace pour excuter son contrat. Car bien qu'il fasse tout pour privilgier la discrtion, 47 est galement susceptible d'utiliser la manire forte, grands renforts de fusil pompe et autres mines explosives.

Ses missions peuvent alors prendre des allures de boucherie monumentale, de massacre collectif, maculant les murs de litres de sang et jonchant le sol de cadavres la dizaine. Seulement, ces actions massives restent celles du dernier recours, dernires solutions lorsque 47 est dans une impasse totale et que sa survie dpend entirement de son aptitude au meurtre rageur. Dans tous les cas de figure, il ne doit y avoir aucun tmoin en vie, aucune trace de votre passage, aucun soupon possible sur votre identit, et c'est l qu'intervient l'un des points majeurs de Hitman: Blood Money.

En effet, a contrario de certaines plus ou moins grandes sries de jeux d'infiltration, ce quatrime opus de la srie Hitman mise avant tout sur votre comptence la discrtion, l'art d'tre vu sans tre remarqu. vous de savoir composer avec les lieux, les habitudes des personnes prsentes, les objets votre disposition. Dans chaque nouvelle mission, sachez observer avec attention le moindre lment qui pourrait ultrieurement vous servir. Analysez les relations qu'entretiennent les diffrents protagonistes et apprenez en tirer parti. Comprenez comment vous projeter dans le temps au travers de la moindre de vos actions. Crez les situations, grez-les, modelez l'impossible en faisable. Le joueur est, concrtement, totalement libre de ses actions et de ses dcisions. La multitude d'embranchements disponibles pour atteindre ses objectifs de mission se dcline presque l'infini tant le jeu vous appartient. vous d'en faire ce que vous souhaitez.

Cet homme dguis en Pre-Nol doit animer la soire d'un multimillionnaire, soire qui a lieu dans son manoir priv o se ctoient playmates naves et hommes politiques aux dents longues. Difficile de le distinguer dans cette foule compacte, entre fltes de champagnes, discours orgueilleux et personnel de scurit, grim pour l'occasion. Mais le Pre-Nol a ce soir une nette tendance l'alcoolisme. Il titube dans le bar, manque de chuter plusieurs reprises sur les dalles de la superbe piscine plein air, se raccroche au mur des couloirs et se retient de vomir dans les cuisines. Avec la discrtion d'un lphant rose, l'homme se saisit d'une bouteille, juste au bord de la gazinire. Il vous voit et, honteux, va se finir dans une pice adjacente, l'abri des regards moralistes. Sa soif momentanment tanche, le pitoyable Pre-Nol retourne dans le salon principal ddi aux invits, tentant de sduire tout ce qui porte un dcollet, sans succs. Dpit, le voici qui retourne pniblement aux cuisines, boire encore quelques gorges. Vous avez constat que les cuisines sont dsertes, le temps pour les serveurs de s'atteler aux tables des V.I.P.
Le Pre-Nol et son costume passe-partout vous serait bien utile pour franchir certaines zones de cet immense manoir, vous, l'invit lambda... L'trangler l'aide de la corde piano ? Pourquoi pas. Le piquer avec un poison violent ? C'est une ide. Le plomber avec un flingue ? Envisageable. L'gorger avec l'un des couteaux de cuisine ? Possible. Mais toutes ces mthodes, aussi efficaces soient-elles, restent pour la plupart d'entre elles bruyantes, sinon laissant des traces de vos exactions : cris touffs de votre victime, taches de sangs, bris d'objets tandis que la proie se dbat, autant de manires d'alerter la scurit des lieux. Par ailleurs, et jusqu' preuve du contraire, cet homme reste un civil, une victime innocente qui certes vous permettra d'accder plus facilement votre cible, mais ne serait qu'un poids de plus pour que l'agence qui vous embauche refuse de facturer ce type de service leur client et qu'il vous revienne de payer la note.

La faon la plus sage de s'y employer reste d'injecter un puissant sdatif non-mortel directement au travers du bouchon de la bouteille dont s'est pris le Pre-Nol. Ainsi, pas de sang, pas de cris, pas de paiement amoindri, juste un homme qui titube une fois de plus et s'endort paisiblement. Il ne vous reste plus qu' endosser son costume avin et dissimuler le bonhomme dans une pice au calme, dans l'ombre, ou le placer dans un meuble pouvant le contenir sans pour autant le blesser ni le tuer. Vous voici maintenant capable d'atteindre certains endroits sans risquer d'veiller les soupons et vous en voir l'accs interdit. videmment, vous auriez pu grimper par la trappe de l'ascenseur et patienter gentiment pendant qu'un V.I.P quip de son badge se noue votre corde piano autour du cou. Vous auriez pu galement assommer l'un des membres de la scurit, rcuprer son costume et jeter son corps dans l'eau glac, en contrebas de la terrasse. Vous auriez galement pu jeter discrtement une pilule de viagra dans le verre d'un invit g, dont le coeur n'aurait pas support le choc et ainsi profiter de la confusion gnrale pour vous glisser dans les tages. Vous auriez pu aussi dballer votre fusil de sniper de sa mallette, planqu sur une paroi rocheuse proche du manoir et tuer votre cible distance. Vous auriez pu faire tout a et bien d'autres choses encore, mais vous auriez t pnalis, d'une manire ou d'une autre.

L'une des spcificits de cet opus est qu'en-dehors du systme de classement, le joueur sera rcompens ou non selon les actions qu'il aura ralises au cours d'une mission. Ainsi, selon que vous ayez excut des civils, des gardes de scurit qui ne sont pas des cibles prioritaires, que vous ayez laiss des tmoins en vie ou qu'une camra de scurit vous ait film, la solde totale sera ampute et la mission suivante en sera d'autant plus pnible. En effet, aprs chaque mission, un court briefing vous est propos, tablissant la liste de vos actions, les points positifs et ngatifs qui en rsultent. La une d'un quotidien local vous dira si des tmoins ont survcu, si votre portrait-robot a pu tre partiellement ou totalement tabli ou si des douilles et impacts de vos armes feu ont t retrouvs.
Selon ces paramtres, vous de dcider, si vous en avez les moyens, s'il est ncessaire ou non d'acheter le silence des tmoins, les autorits ou les media. Dans la mme veine, vos rtributions vous permettent d'acheter du matriel. Gilet pare-balles, silencieux, munitions spciales, armes supplmentaires, mallette anti rayons X, tout ceci vous cotera de l'argent, et jouer la faon de Chuck Norris dans Delta Force ne vous aidera pas dans cette qute du matriel idal. Tout est donc fait pour que le joueur soit le plus efficace possible et sache se limiter ses objectifs de mission plutt que de s'pancher dans diverses manifestations de violence, plus nuisibles qu'autre-chose. Ne pas tre prcd par votre rputation, tel est le matre mot de Blood Money. plus forte raison quand il vous appartient de vous quiper du matriel adquat, selon vos besoins ou vos mthodes. Une simple seringue vaut souvent mieux qu'un fusil mitrailleur...

Aussi surprenant que cela puisse paratre, les environnements d'Hitman: Blood Money sont relativement restreints en terme de superficie, du moins compars ceux d'autres sries du mme genre. Gnralement limites un btiment unique, les missions proposent pourtant une incroyable ouverture, largement suprieure tout ce qui se fait ailleurs. Misant la fois sur la varit des environnements traverss et la multitude d'actions ralisables, chacune bnficie d'un magnifique traitement, avec un niveau de dtail impressionnant, une crdibilit de tous les instants et surtout une cohrence absolue. Combien de jeux proposent des couloirs impasses, des salles pleines de vide et d'inutile, des espaces bouche-trous, poudre de perlimpinpin du level-designer ? Ici, tout a raison d'tre, tout est crdible, nuanc, quilibr. Meubles, objets, murs, escaliers, fentres, tout a t savamment pens et c'est une leon de level-design qui s'offre nous, chose que l'on avait pas vue depuis un certain Psychonauts, dans un autre domaine. Mais il ne faudrait pas croire que tout se limite des espaces ferms, bien au contraire. Blood Money vous fera visiter une villa au cur de la fort amazonienne, en bordure de lac. Vous visiterez un quartier rsidentiel amricain qui semble tout droit sorti de Desperate Housewives. Vous plongerez au sein de l'Opra de Paris, de sa salle de spectacle ses combles. Vous visiterez un hpital psychiatrique pour patients de la haute. Tout est fait pour que chaque mission soit aussi bien matire dpaysement total qu' l'exploitation loisir de votre imagination. Gouttire, chafaudage, poubelle, balcon, toiture, vhicule, armoire, tout est ouvert, libre vous d'en faire ce que vous souhaitez.

De la mme manire qu'adopter le rle ou la fonction d'un personnage autre que 47 vous ouvre certaines fonctions et en restreint d'autres, savoir utiliser les protagonistes du jeu vous offrira diverses possibilits au potentiel variable. Selon vos actions pralables, celle que vous tes en train d'entamer et celles que vous avez prvues pour la suite, accder un endroit particulier peut faire varier vos plans du tout au tout. ceci, il faut ajouter le facteur temps qui influence plus ou moins le droulement de vos missions, avec parfois des objectifs chronomtrs ou des vnements scripts se dclenchant un moment prcis. Comme toujours, vous de composer avec et l'adapter vos mthodes de jeu.

47, homme de l'ombre par excellence, est un personnage au passif alambiqu, tortueux, la limite de l'extraordinaire. Fruit d'une exprience gntique majeure, il est le rsultat de dcennies de recherches dans le domaine du clonage. Surhomme accompli, 47 ignore nombre d'motions humaines bien qu'il soit en constante demande de les connatre, les apprendre, de se raliser en tant qu'tre humain part entire. Va s'ensuivre pour lui un parcours du combattant o, anne aprs anne, il passera du statut de chasseur celui de proie. 47 n'a pas d'enfance, pas d'adolescence, pas de souvenirs, il est venu au monde dans le corps d'un homme d'une trentaine d'annes, ne connaissant ni vieillesse ni repos.
Sans rve, sans but, sans chappatoire, sa vie est un sursis constant avec la mort pour seule compagne. Pourchass, ha, envi, il est la cible persistante de centaines d'individus aux ambitions souvent bien plus sombres qu'il n'y parat. Dans Blood Money, on dcouvre un homme bless, cras par le poids de la solitude, qui choisit d'acclrer son destin plutt que de tenter d'y chapper. Selon une vision manichenne basique, 47 est en qute de repres, se cherche lui-mme et tente de trouver des rponses nombre de questions restes jusqu'ici en suspens. Il en vient parfois s'essayer la morale, sa morale, et se noie dans une lutte persistante entre ce qu'il souhaiterait devenir et sa vritable nature, celle d'un homme naturellement enclin au meurtre et la violence.

Impossible de ne pas se sentir branl par ce personnage nigmatique et touchant, son histoire, sa vie, la machination qui s'y est construite. Qu'on le veuille ou non, la srie des Hitman est dsormais un incunable du jeu vido, un univers droutant de simplicit et de richesse, reposant pleinement sur les paules de son personnage principal, appuy par un gameplay sobre mais terriblement efficace. la manire de 47, Hitman: Blood Money est un coup de rasoir dans le paysage vido-ludique : clair, net, prcis, faisant mouche tous les coups.

Nordine
(12 novembre 2007)
Un avis sur l'article ? Une exprience partager ? Cliquez ici pour ragir sur le forum
(34 ractions)