Mastodon
Le 1er site en français consacré à l'histoire des jeux vidéo
Actualité de l'émulation [contenu fourni par Emu-France]
Buggy Boy
Anne : 1985
Systme : Arcade
Dveloppeur : Tatsumi
diteur : Tatsumi
Genre : Jeu de Course

DEUXIME PARTIE : BUGGY BOY, LES CONVERSIONS.

trangement, et bien que le jeu d'arcade soit d'origine japonaise et ait t distribu un peu partout par des socits japonaises galement (Tatsumi donc, mais aussi Taito et Data East), il ne fut jamais adapt sur une machine nippone comme la Famicom ou le MSX. Pour jouer Buggy Boy la maison, il a fallu que les Anglais de Elite se penchent sur la question et produisent de trs bonnes versions du jeu sur 5 micro-ordinateurs occidentaux.

Elite Systems est une socit base Aldridge, ville du Royaume Uni, qui s'est btie une excellente rputation grce la qualit de ses conversions de jeux d'arcade sur les micro-ordinateurs 8-bits les plus en vue au milieu des annes 80. On leur doit entre autres les conversions sur Amstrad CPC, Commodore 64 ou ZX Spectrum de hits tels que Paperboy, Ikari Warriors, Bombjack, Commando ou encore Ghosts 'n Goblins.
Lorsque les joueurs de l'poque ont appris qu'Elite s'tait empar de la licence de Buggy Boy, c'est la bave aux lvres qu'ils ont attendu la sortie des conversions de ce dernier sur leur ordi favori...

Il faut noter que Elite engageait souvent des dveloppeurs indpendants en plus de ses employs habituels. De ce fait, on ne s'tonnera pas que les conversions de Buggy Boy soient toutes le travail de personnes diffrentes.

Buggy Boy sur Commodore 64
Anne : 1987
Dvelopp par : Dave Thomas & Bob Thomas

Buggy Boy est tout d'abord adapt sur Commodore 64 et cette excellente conversion va faire normment parler d'elle. Rapide, maniable et graphiquement loin d'tre laide, cette adaptation se paie mme le luxe d'tre trs fidle la borne. Tous les circuits sont ainsi prsents (ce sera le cas galement dans les autres ports) et si on y trouve quelques lments graphiques en moins, le trac et la disposition des obstacles se rvlent extrmement proches de la version originale. La seule diffrence vraiment notable concerne l'trange absence des 2 troncs d'arbres qu'on trouve normalement systmatiquement avant un checkpoint et qui permettent de sauter pour grappiller quelques prcieux mtres quand on touche au but alors que le compteur arrive zro.

Graphiquement c'est tout fait honorable.
trangement, les troncs d'arbre situs avant les checkpoints sont absents.

Les graphismes sont vraiment colors, ce qui en plus d'tre esthtique est mis au service des diverses mcaniques de scoring (toutes prsentes ici) avec les diffrentes couleurs de drapeaux ramasser dans l'ordre, ce qui est clairement indiqu l'cran. La petite taille de la voiture par rapport au dcor affich rapproche l'exprience de celle vcue sur la version 3 crans, ce qui garantie une excellente visibilit.

D'autre part on retrouve dans cette version les vhicules concurrents. Enfin, LE vhicule concurrent puisqu'il n'y en a jamais plus d'un seul la fois l'cran. Et d'ailleurs il apparat pendant la premire section des circuits, contrairement l'arcade. Une petite infidlit, certes, mais il faut appuyer le fait que cette version C64 est la SEULE dans laquelle on trouve un concurrent, les autres conversions nous faisant toujours concourir en solo.

Un concurrent : chose que vous ne verrez dans aucune autre conversion.
Les drapeaux sont l, et aucun problme pour reconnatre les couleurs.

Enfin, il faut signaler le seul vrai dfaut de cette version par rapport l'arcade : la conduite y est nettement simplifie. Ici, il n'est plus possible de draper et de perdre le contrle du vhicule. En toute circonstance et n'importe quel endroit de la route, la voiture va toujours coller au sol, ce qui rend le jeu moins technique et moins difficile bien sr. C'est dommage mais il faut (malheureusement) noter que ce dfaut se retrouve dans TOUTES les conversions de Buggy Boy, et qu'il est mme parfois accentu sur d'autres machines (voir les versions 16-bits).

Le ballon est prsent tout comme les autres techniques de scoring.
Aucun risque de draper dans les versions micro.

Alors plutt que de considrer vraiment cette diffrence comme un dfaut, prenons-l du bon ct : cela donne cette adaptation de Buggy Boy un feeling diffrent de l'original, plus "arcade" pourrait-on dire si ce n'tait pas un peu ridicule dans le cas prsent ! D'autant que la jouabilit est sans faille, que l'animation est trs rapide, et que le plaisir de jouer est bel et bien l, faisant de Buggy Boy sur Commodore 64 l'un des tous meilleurs jeux de course sur un micro-ordinateur 8-bits.

Buggy Boy sur Amstrad CPC
Anne : 1987
Dvelopp par : Andy Williams & Peter Tattersal

La version Amstrad CPC de Buggy Boy, sortie quasiment en mme temps que la version C64, offre une exprience assez diffrente de l'arcade. Si tous les circuits sont prsents, on remarque qu'ils sont victimes de nombreux changements : retrait de certains obstacles, et nombreux lments graphiques purement et simplement supprims. Le dfilement de la course est galement nettement moins vloce, mme si a reste acceptable. L'un des changements les plus notables dans le level-design concerne les ponts devenus trs larges et qui ne constituent plus du tout une difficult dans cette version.

De nombreux lments graphiques sont aux abonns absents : la ligne de dpart par exemple !
Plus de stress pour traverser un pont :c'est un vritable boulevard ici !

Le graphisme manque un peu de couleurs, ce qui ne gnera pas ceux qui aiment le bleu tant cette teinte ftiche des jeux CPC est ici mise toutes les sauces. Ce n'est pas laid du tout, mais clairement en-dessous du rendu de la version C64 et cela a galement des rpercussions sur le gameplay. Car ici, tous les drapeaux sont de la mme couleur, ce qui oblige modifier une des techniques de scoring (le bonus s'obtient en ramassant un certain nombre de drapeaux).

Certaines des mcaniques de scoring ont disparu mais les portes sont l.
La maniabilit est bonne et on peut toujours se mettre sur 2 roues.

Comme sur C64, la conduite a t simplifie (plus de perte de contrle) mais on dplore en plus ici la disparition totale des concurrents.
Malgr cela, l'exprience de jeu sur CPC se rvle trs satisfaisante. trangement, malgr toutes les simplifications, le niveau de difficult est bien quilibr et le jeu n'est pas trop facile. Mme pure, la disposition des obstacles propose toujours un certain "challenge" et le chrono, bien adapt, fera toujours planer le risque d'un game-over prmatur au dessus des conducteurs du Dimanche !

Buggy Boy sur Sinclair ZX Spectrum
Anne : 1988
Dvelopp par : Maz Spork & Paul Walker & Mark Cooksey

Sortie un an plus tard, la version Spectrum se dmarque immdiatement des autres adaptations par sa reprsentation graphique. La buggy norme au milieu de l'cran impressionne et nous renvoie immdiatement la version "junior" de BuggyBoy (en mono-cran). Le graphisme est vraiment fin et dtaill mme s'il est victime d'un manque de couleur comme c'est souvent le cas chez les titres de cette machine. Consquence : comme sur CPC, la mthode de scoring lie la couleur des drapeaux n'est plus applicable.

Des dcors monochromes mais une norme buggy colore !
Les drapeaux sur la piste sous tous noirs.

Et puisqu'on compare avec le CPC, on remarque ici aussi que de nombreux lments ont disparu, que ce soit sur la route ou dans les dcors, et que les ponts ne sont plus troits du tout. Cependant ici aussi le gameplay reste quilibr et le jeu n'est pas trop facile. Bien au contraire : car ici l'animation est rapide, quasiment autant que sur C64, et les rflexes du joueur seront grandement sollicits. Heureusement la maniabilit est au point et le jeu, trs plaisant, a ravi les possesseurs de Spectrum. On regrettera quand mme que la vue utilise, trop basse derrire l'norme buggy, gne quelque peu la visibilit et rende certains passages trs ardus.

Les graphismes sont finset les tracs efficaces.
Lorsque la Buggy dcolle,on ne voit plus la route !

Signalons encore deux choses. Tout d'abord, et mme si c'est anecdotique, il se trouve que la buggy continue avancer (quasiment) pleine vitesse pendant une ou deux secondes quand le compteur de temps arrive zro : peut-tre est-ce une petite modification pour contrer une difficult juge trop leve ? Ensuite, et l c'est plus important, il faut reconnatre cette conversion Spectrum d'excellents bruitages (dans sa version 128k en tout cas), quasiment au niveau de la version Amiga !

Buggy Boy sur Commodore Amiga et Atari ST
Anne : 1988
Dvelopp par : Martin W Ward & Richard Frankish

Les versions Amiga et ST sont quasiment identiques. Avantage l'Amiga tout de mme sur le plan sonore, mais a ne change pas grand chose dans Buggy Boy puisqu' la base l'arcade ne se distinguait pas vraiment sur ce plan.
On ne s'tonnera pas de constater que ces versions sont les plus jolies et les plus fidles l'arcade, graphiquement en tout cas.

Il y a moins de dtails qu'en arcade mais les montagnes en arrire plan sont plus jolies !
Le trac est fidle l'original avec ici un saut effectuer par-dessus les barrires pour traverser la porte "Time".

Fidlit galement concernant le trac des circuits, mme si l'habitu de la borne remarquera ici et l la disparition de quelques obstacles. Enfin on retrouve avec plaisir toutes les techniques de scoring ici, y compris les ballons cachs (que l'auteur de cet article n'a pas trouvs dans les versions 8 bits, il se pourrait donc qu'ils n'y soient pas).
Le jeu est rapide, la maniabilit est excellente et on prend normment de plaisir pratiquer Buggy Boy sur un micro-ordinateur 16-bits.

Pas de risque de drapage, mme sur la neige !
Les rampes sont bien prsentes ici aussi.

Malheureusement, ces conversions sont loin d'tre arcade-perfect contrairement ce que la presse de l'poque avanait. L'absence de concurrents est dj vraiment regrettable, surtout quand on sait qu'ils rpondent prsent sur Commodore 64. Et puis ces adaptations sont un peu trop faciles car le gameplay de la borne a t grandement simplifi, encore plus que sur 8-bits. Ainsi, comme dans toutes les autres versions, on ne peut plus draper et perdre le contrle de son vhicule. Et en plus de cela, il n'y a plus aucun problme pour rouler sur 2 roues, on peut mme rester en quilibre ainsi quasi-indfiniment, sans risquer de se planter, et sans avoir besoin de ralentir.

Vous pourrez rester sur 2 roues pendant des plombes dans ces 2 versions.
Les ponts sont tout aussi stressants en version 16-bits.

Du fait de ces modifications, n'importe quel joueur un minimum adroit bouclera le premier circuit ds sa premire partie. Heureusement, les 4 autres se montrent plus retords.
Mais ce n'est vraiment qu'en comparant objectivement avec la borne d'arcade qu'on remarque ces dfauts qui n'ont pas empch la plupart des possesseurs de ces adaptations 16-bits de vraiment prendre leur pied.

Conclusion

Elite Systems a ralis un travail remarquable. Toutes les conversions micro de Buggy Boy se rvlent de trs bonne facture. Si on veut les comparer entre elles, on sera tout de mme oblig d'admettre que c'est sur Commodore 64 qu'on prend le plus de plaisir s'adonner ce jeu. Le feeling n'est pas le mme qu'en arcade, mais le fun est sans conteste au rendez-vous. Venant juste derrire, les versions Amiga et Atari ST sont galement excellentes et fortement recommandables.

Notons pour finir que Buggy Boy a obtenu le Tilt d'Or 1988 de la meilleure adaptation de jeu d'arcade, galit avec Operation Wolf. Une rcompense bien mrite.

Trivias

Le nom amricain de Buggy Boy, Speed Buggy, pourrait faire rfrence au cartoon du mme nom produit par le studio Hanna-Barbera qui connut un certain succs dans les annes 70.

Le flyer original japonais nous apprend que les courses disponibles dans Buggy Boy avaient d'autres noms. Ainsi North se nomme galement Monte-Carlo, East est aussi appel Safari, West correspond Paris-Dakar, et pour finir South est Southern Cross. Plus fort encore, un flyer europen va mme jusqu' nommer les tapes de ces courses. On s'aperoit ainsi par exemple que la course Monte-Carlo traverse les villes de Saint-Etienne, Viviers, Brianon, Digne, et passe par le Mont Blanc !

Buggy Boy a t adapt en 2005 par Elite (toujours) sur tlphone portable.

Jetons maintenant un il sur les autres productions des auteurs de Buggy Boy : les japonais de Tatsumi...

Un avis sur l'article ? Une exprience partager ? Cliquez ici pour ragir sur le forum
(38 ractions)